Retour à l'accueil

Mattias Norlinder ne progresse pas du tout en Suède

Je poursuis mes visionnements d’espoirs du CH pour une tournée de mi-saison. Après Simoneau, Trudeau, Dichow, Dobes et Farrell, voici que je m’attaque à un défenseur qu’on entend moins parler depuis son départ de Montréal: Mattias Norlinder.

Récent rapport de progression (espoirs CH)

Frederik Dichow: le projet danois des Canadiens de Montréal
Jakub Dobes: le secret le mieux gardé des Canadiens de Montréal
Sean Farrell blessé à long terme ? | Dur retour des JO pour l’espoir du CH
Oliver Kapanen prendra du temps avant d’atteindre les Canadiens
Blake Biondi | L’espoir des Canadiens méconnu
Riley Kidney fait sa marque silencieusement dans la LHJMQ
William Trudeau: une progression dans un environnement gagnant
Jan Mysak a définitivement retrouvé sa touche offensive
Joshua Roy continue de dominer la LHJMQ
Arber Xhekaj poursuit son travail de démolition
Xavier Simoneau garde le rythme | Rapport de progression de l’espoir du CH

Norlinder quitte dans l’incertitude

Avant d’entamer mon petit rapport de progression, rappelons-nous comme Mattias Norlinder a finalement quitté l’organisation. Le défenseur a rejoint le Rocket pour quelques matchs avant d’être rappelé par le grand club en raison des blessures. Il n’a pas été mauvais, mais force est d’admettre qu’il n’est pas prêt à la NHL. Il fut retourné en AHL ensuite. Des rumeurs circulaient qu’il n’était pas satisfait d’y retourner. L’inévitable arriva: Norlinder quitte le Rocket d’un commun accord avec l’organisation.

Un retour en Suède lui semblait plus bénéfique. Or, on pointait à l’interne un manque d’adaptation aux patinoires nord-américaines. À mes yeux, Norlinder devait demeurer à Laval pour précisément corriger cette lacune flagrante. Malheureusement, le joueur en a décidé autrement.

L’espoir du CH n’a pas vraiment été géré d’une bonne façon pour son développement. Est-ce que ça l’a irrité au point où il ne reviendra plus ? Je me pose sérieusement la question…

Rapport d’observation de Mattias Norlinder

Contexte organisationnel

Maintenant installé chez lui, Mattias Norlinder se développe toujours au sein de Frolunda. Avant son retour, l’équipe s’était tournée vers Simon Edvinsson pour les tâches en avantage numérique. Il a fait du bon boulot pendant ce temps. Par la suite, l’organisation a mis la main sur Andreas Borgman. Bien avant que Norlinder ne retourne à Frolunda, j’avais des doutes sur le rôle qui l’attendait.

Peu de temps après qu’il soit arrivé en Suède, le choix de 3e tour en 2019 des Canadiens s’est blessé à l’oeil. Ne souffrant toutefois pas de commotion, Norlinder a pris un mois entier avant de revenir. Pour le bien de l’exercice, j’ai observé deux matchs à son retour en Suède -donc avant sa blessure- et trois matchs récents.

Je dois admettre que je suis extrêmement déçu, mais pas étonné de la façon dont se passe le développement de Norlinder. Actuellement, il est utilisé sur la deuxième paire avec Filip Johansson. Son temps de jeu moyen au cours des dix dernières rencontres est de 15 minutes. Il joue sur la 2e vague de l’avantage numérique.

En frais de statistique, Mattias Norlinder n’a cumulé aucun point en 12 matchs dans la SHL cette saison.

Aucun impact

Le constat majeur dans le jeu de Norlinder présentement, c’est qu’il n’a aucun impact dans le match. Il joue un peu plus physique que ce qu’il nous a habitué, mais il ne complète pas ses mises en échec. Frapper simplement pour frapper, ce n’est pas un jeu efficace. En avantage numérique, il ne bouge pratiquement pas à la bleue afin de s’offrir en option à ses coéquipiers. Par conséquent, il reçoit peu la rondelle et n’est pas en mesure de s’appliquer à même sa spécialité.

Toujours au niveau offensif, je trouve qu’il appuie beaucoup moins l’attaque qu’auparavant. Il affiche une belle rapidité d’exécution en relance en ne gardant pas la rondelle longtemps sur sa palette. Or, il bénéficierait à l’occasion de se replier pour se donner des options. Au lieu de cela, il choisira fréquemment l’option d’une passe le long de la rampe, du même côté qu’il se trouve. Résultat: des dégagements refusés et des passes dans les patins.

Norlinder a joué son plus récent match contre Leksands IF. Laissez-moi vous dire que Lian Bichsel, un défenseur de 17 ans admissible au repêchage de la NHL cet été, avait un impact beaucoup plus significatif dans l’alignement de Leksands que Norlinder dans celui de Frolunda. Et Frolunda a pourtant gagné le match 3-0…

En avantage numérique, Norlinder a tout le temps du monde pour lancer l’attaque. L’une de ses rares passes transversales se retrouve dans les mains de l’adversaire.

Un manque de confiance flagrant

Norlinder joue comme un gars qui a perdu sa confiance. Sa blessure récente l’incommode peut-être, mais pour avoir observé des matchs avant et après son absence, c’est le même Norlinder qui se présente sous mes yeux. Un défenseur correct qui n’a aucun impact dans le match. En SHL, il m’a habitué à plus d’offensive. Or, on peut officiellement dire que le Norlinder de la Allsvenskan est disparu. Celui qui fournissait des «highlights» à profusion et qu’on comparait à Niklas Lidstrom. Oui lui ! Disparu complètement.

Au début de la saison en SHL, Norlinder démontrait de belles choses. Il y a de quoi de brisé en lui apparemment.

En fin de présence, Norlinder ne complète pas sa mise en échec et se montre plutôt lâche devant le filet.

Projection

C’est difficile de projeter Norlinder dans la NHL. Le défenseur de 21 ans n’est pas encore adapté aux plus petites patinoires. De plus, en SHL présentement, il se fait dominer en «man-to-man» par la vitesse et par le physique. Sa seule façon de contrer l’adversaire, c’est avec son bâton. Et à ce niveau, il m’a démontré de bien plus belles choses au début de l’année et l’an dernier.

Il ne faut pas oublier que Norlinder est un choix de 3e tour, repêché en tant que joueur «overager» (19 ans). C’est malheureux, mais le défenseur suédois a régulièrement été survendu et mal présenté aux partisans. Sur TSLH, nous avons souvent dit qu’il frapperait un mur en Amérique du Nord. Il l’a frappé et maintenant, il ne lui reste qu’à se relever. À voir ses performances présentement, Norlinder est encore au sol en train de discuter avec sa confiance.

C’est donc un (long?) passage dans la AHL qui l’attend. S’il veut y jouer…

Dans le récent TSLH Podcast, Mattias Norlinder ne figure pas dans les 10 meilleurs espoirs du CH et on vous explique pourquoi !

À lire également sur TSLH:

Podcasts
& vidéos

18 juin 22

#61. Top 32 final de Simon Servant du TSLH Espoirs

Dans cet épisode, Simon Servant, intervenant du TSLH Espoirs, nous présente son top 32 pour le repêchage 2022. Consultez la version vidéo avec des séquences de jeu via sa chaîne Youtube juste ici: https://www.youtube.com/c/SimonServant

18 juin 22

#60. Repêchage simulé (mock draft) du TSLH Podcast

Dans cet épisode, Mathieu et Pascal sont accompagnés de Simon Servant pour la construction d'un «mock draft» pour le repêchage 2022. Les équipes attribuées au hasard à nos chroniqueurs sont les suivantes: Simon: Canadiens, Kraken, Senators, Islanders, Predators, Capitals, Ducks, Oilers Pascal: Devils, Flyers, Red Wings, Sharks, Jets, Stars, Penguins, Blues, Leafs, Lightning Mathieu: Coyotes, Jackets, Canucks, Sabres, Kings, Minnesota

08 juin 22

#59. Cibles et cartes cachées pour le CH au repêchage 2022

Dans cet épisode, Pascal et Mathieu jasent des différentes cibles pour le CH au rang 26 et 33. De plus, les gars sortent quelques petites cartes cachées pour les choix subséquents.

Nouvelles

Repêchage 26 juin 2022

La croisée de chemin chez les Penguins de Pittsburgh | Stratégie au repêchage

La croisée de chemin chez les Penguins de Pittsburgh | Stratégie au repêchage
Repêchage 26 juin 2022

Se maintenir au sommet chez les Capitals de Washington | Stratégie au repêchage

Ivan Miroshnichenko
Canadiens Montréal 26 juin 2022

Les 9 travaux potentiels de Kent Hughes cet été

Kent Hughes - Transaction - Sportsnet
LHJMQ 26 juin 2022

Point de presse spectaculaire de l’entraîneur des Sea Dogs !

Point de presse spectaculaire de l’entraîneur des Sea Dogs !
Repêchage 25 juin 2022

Ce n’est que le début chez les Kings de Los Angeles | Stratégie au repêchage

Ce n’est que le début chez les Kings de Los Angeles | Stratégie au repêchage
Canadiens Montréal 25 juin 2022

Autre départ au sein du personnel chez les Canadiens

Canadiens de Montréal
Repêchage 25 juin 2022

Quelle est la suite chez les Stars de Dallas ? | Stratégie au repêchage

Owen Pickering - TSLH Espoirs - InStat Hockey
Actualité NHL 25 juin 2022

Joel Farabee manquera le début de la prochaine saison

philadelphie-flyers

Podcasts
& vidéos

18 juin 22

#61. Top 32 final de Simon Servant du TSLH Espoirs

Dans cet épisode, Simon Servant, intervenant du TSLH Espoirs, nous présente son top 32 pour le repêchage 2022. Consultez la version vidéo avec des séquences de jeu via sa chaîne Youtube juste ici: https://www.youtube.com/c/SimonServant

18 juin 22

#60. Repêchage simulé (mock draft) du TSLH Podcast

Dans cet épisode, Mathieu et Pascal sont accompagnés de Simon Servant pour la construction d'un «mock draft» pour le repêchage 2022. Les équipes attribuées au hasard à nos chroniqueurs sont les suivantes: Simon: Canadiens, Kraken, Senators, Islanders, Predators, Capitals, Ducks, Oilers Pascal: Devils, Flyers, Red Wings, Sharks, Jets, Stars, Penguins, Blues, Leafs, Lightning Mathieu: Coyotes, Jackets, Canucks, Sabres, Kings, Minnesota

08 juin 22

#59. Cibles et cartes cachées pour le CH au repêchage 2022

Dans cet épisode, Pascal et Mathieu jasent des différentes cibles pour le CH au rang 26 et 33. De plus, les gars sortent quelques petites cartes cachées pour les choix subséquents.

Commentaires