Retour à l'accueil

Leo Carlsson a dominé au tournoi 4 Nations

Tout au long de la saison 2022-2023, le TSLH Espoirs va continuer de vous partager des rapports d’observation sur les jeunes joueurs qui sont éligibles au prochain repêchage. À l’instar des trois dernières saisons, les chroniqueurs vont publier des textes sur un bon nombre de prospects pour vous donner un portrait global de la cohorte et de sa progression. Aujourd’hui, la cible est Leo Carlsson, un Suédois de haut niveau évoluant en Suède.

Pour consulter le contenu sur les espoirs et tout ce qui entoure le repêchage, je vous conseille de visiter la section TSLH Espoirs, d’utiliser la barre de recherche dans le haut de la page ou de consulter gratuitement le TSLH Espoirs : Le guide.

Ce rapport d’observation se veut un résumé de trois matchs que j’ai regardés de Leo Carlsson lors du tournoi des 4 Nations en août.

Je ne crois pas que Leo Carlsson soit un inconnu aux yeux des lecteurs du TSLH Espoirs. Ça fait quelques années déjà qu’il est vu comme un des gros noms du repêchage 2023. J’avais donc hâte de le voir en action. Malheureusement, il ne pouvait pas jouer au Hlinka-Gretzky cette année en raison de sa date de naissance, mais l’attaquant a tout de même été invité par la Suède aux 4 Nations qui se veut un tournoi « amical » permettant, entre autres, aux pays européens de se préparer au Mondial junior des moins de 20 ans de décembre prochain.

Le tournoi comprend 4 équipes qui jouent 3 matchs chacune. La Suède, la Finlande, la République tchèque et la Slovaquie. J’ai donc écouté les matchs de Leo Carlsson pour vous en parler en plus de ceux de quelques autres espoirs, dont Ondrej Molnar, qui feront l’objet d’autres publications sous peu.

Contre la République tchèque aux 4 Nations, le 25 août 2022

Temps de jeu : 12m40
Compagnon de trio/paire : #27 Oskar Pettersson et #18 Filip Bystedt
Position : Ailier gauche
Production : 2 buts, 1 passe et 3 points

Malgré son temps de jeu un peu réduit par rapport à d’autres espoirs de l’alignement, on peut dire que Leo Carlsson a réussi son entrée en scène. Sa fiche démontre surtout à quel point ce jeune a été opportuniste. Sans être dominant, le Suédois a été capable de profiter de ce que l’adversaire donnait tout au long de la rencontre, particulièrement en relance (voir vidéo ci-dessous).

Niveau mobilité, Leo Carlsson n’a pas été un patineur explosif, mais il s’est gardé en mouvement chaque présence. J’ai particulièrement apprécié sa gestion de la rondelle, et ce, dans les trois rencontres du tournoi. À 5 contre 5 ou en avantage numérique, l’attaquant a attaqué les espaces libres avec régularité. On l’a vu tourner en rond souvent dans le haut des cercles de mises en jeu ou bien passer du côté gauche à celui opposé par derrière le filet en conservant habilement le disque.

Ça n’a pas été en raison du fait qu’il a voulu trop en faire ou qu’il n’identifiait pas ses options. C’est plutôt parce que Leo Carlsson a voulu influencer l’action pour ouvrir le jeu et refiler le tout à un coéquipier démarqué. Il n’y est pas allé de multiples feintes inutiles ou de passes télégraphiées, bien au contraire. Tout m’a semblé calculé et préparé à l’avance. Sa protection du disque a été typique des joueurs européens sur grande glace. Il a utilisé l’espace, ses mains et sa portée, plutôt que la force et l’agressivité. Pour le moment, ça fonctionne, alors je n’y vois pas de problème.

Sous la pression adversaire, le jeune a été compétent pour agir rapidement avant que ses opposants le mettent en échec. Pour le moment, je trouve qu’il manque de force, mais on voit qu’il a du potentiel. La maturité devrait s’occuper de cette lacune.

J’ai trouvé que Leo Carlsson a triché un peu en défensive pour prioriser l’offensive. Ce n’est pas que l’espoir ne s’est pas impliqué, au contraire. C’est plutôt que dès qu’il y avait un revirement dans sa zone ou un semblant de perte de rondelle par l’adversaire, le jeune s’élancer vers l’attaque pour recevoir une passe.

Sans la rondelle, j’ai trouvé qu’il a manqué de constance, mais c’est probablement plus une question de rôle qu’autre chose, car le jeune n’est jamais loin de sa position. En replis, il a mis de la pression, a coupé les lignes de passe et a même créé des revirements, mais des fois, on l’a vu se laisser glisser. Personnellement, je n’ai pas « noté » négativement le tout, car Leo Carlsson s’est donné tout le match, surtout en zone neutre où il a été habile pour déranger l’ennemi, mais il y a place à l’amélioration.

Contre la Slovaquie aux 4 Nations, le 26 août 2022

Temps de jeu : 15m25
Compagnon de trio : #27 Oskar Pettersson et #18 Filip Bystedt
Position : Ailier gauche
Production : 1 passe

Leo Carlsson n’a pas été aussi bon durant ce match, mais ce ne fut pas une mauvaise rencontre. Le score de 11 à 1 nous fait nous demander pourquoi il a seulement une passe, mais son attitude n’a pas changé tout au long de l’affrontement. J’ai même trouvé que, sans la rondelle, il avait été meilleur que contre la République tchèque.

Ça me démontre donc une bonne éthique de travail et une attitude adéquate pour le hockey professionnel. Oui, j’ai mentionné qu’il se laissait glisser par occasion, mais ce n’est pas par lâcheté. Le kid se donne la plupart du temps. Faut juste un peu plus de constance.

Sa première présence dans le match (vidéo ci-dessous) démontre bien cet aspect de son jeu. Dès la mise en jeu, Leo Carlsson s’est activé vers la rondelle, mais est tombé accidentellement. L’adversaire a repris le contrôle pour se rendre en territoire suédois. L’attaquant s’est rapidement relevé pour se replier. Il en a profité pour plaquer un opposant dans l’angle mort et le faire tomber. Un revirement a été créé pour ensuite finir en 3 vs 2. S’étant pris un bon élan, Leo Carlsson est arrivé rapidement en zone adversaire. Il a facilement contourné son défenseur avec bonne feinte, pour ensuite occuper l’espace libre dans le haut de l’enclave et prendre un bon tir. Le gardien a fait l’arrêt, mais ç’a donné le ton à la rencontre.

Bref, ce match ne rentrera jamais dans l’histoire et fut correct dans l’ensemble, mais je n’ai pas beaucoup de notes à souligner. Peut-être juste ajouter que Leo Carlsson aurait intérêt à davantage lancer au filet. Il me semble prioriser la passe et, par moment, dans ce match, ça aurait été mieux de lancer. En plus, son élan est très précis, alors j’espère que ça va être mieux en Suède cette saison de ce côté.

Contre la Finlande aux 4 nations, le 27 août 2022

Temps de jeu : 15m18
Compagnon de trio : #27 Oskar Pettersson et #18 Filip Bystedt
Position : Ailier gauche
Production : 2 buts

Ce fut son meilleur match et de loin du tournoi. Leo Carlsson a été un moteur tout au long de la rencontre en possession du disque (voir vidéo ci-dessous), mais aussi en transition. Très souvent, c’est lui qui s’est occupé de transporter la rondelle jusqu’en territoire ennemi pour ensuite contrôler l’action offensive. Quand je parlais plus haut que j’appréciai sa gestion de la rondelle, ce fut encore plus éloquent ici. Là, il a été dominant avec Filip Bystedt à son centre.

L’espoir a été un peu plus entreprenant à un contre un chez l’adversaire. Le jeune a multiplié les feintes et les jeux de finesses pour se faufiler jusqu’au gardien et le mettre au défi. Il a aussi attaqué à de nombreuses reprises les espaces libres pour influencer ses opposants. Ça n’a pas toujours fonctionné, évidemment, alors le jeune s’empressait d’envoyer le disque à un coéquipier pour créer des jeux.

J’ai l’impression que c’est instinctif chez lui d’avoir des options B, C et D avant même de prendre la A. Et, quand il perd la rondelle, il ne se laisse pas abattre. Quelques fois, Leo Carlsson a raté ses feintes, mais a continué à se battre pour la récupérer. C’est parfaitement normal de faire ça vous allez me dire, mais les joueurs talentueux ont parfois tendance à abandonner dans de telles circonstances. Ce n’est pas son cas.

Conclusion

Leo Carlsson a connu un bon 4 Nations dans l’ensemble. On ne doit pas oublier qu’il a 17 ans et que la majorité des joueurs avaient 19 ans. Ainsi, malgré l’âge, il s’est démarqué très favorablement. Son début de saison en Suède est déjà commencé, mais je vais attendre avant d’écouter plus de ses matchs. Je m’attends à toute une année de lui, alors je vais garder sa progression à l’œil.

Toutes les statistiques sont tirées de la plateforme d’InStat Hockey.

À lire également sur TSLH

Podcasts
& vidéos

02 décembre 22

#75. Repêchage 2023 avec Seb Gagné + Forum TSLH

Dans cet épisode, on jase espoirs avec Seb Gagné du TSLH Espoirs. Nous présentons et commentons sa liste préliminaire pour le repêchage 2023. Nous répondons également aux questions des auditeurs.

02 décembre 22

TSLH Espoirs: Entrevue avec Denis Gauthier

Dans cette entrevue du TSLH Espoirs, Pascal discute avec Denis Gauthier. L'ancien joueur de la NHL et présentement analyste à RDS est aussi le père d'Ethan Gauthier. Le joueur du Phoenix de Sherbrooke est admissible pour le repêchage de la NHL cette saison. Dans un reportage complet de trois textes, nous vous présentons cet espoir avec des commentaires de deux coéquipiers et de son père, Denis Gauthier.

21 novembre 22

Entrevue avec Ethan Gauthier, espoir de la LHJMQ pour le repêchage 2023

Dans cette entrevue, Pascal discute avec Ethan Gauthier, joueur du Phoenix de Sherbrooke qui est admissible au repêchage 2023. Dans un reportage complet de trois textes, nous vous présentons cet espoir avec des commentaires de deux coéquipiers et de son père, Denis Gauthier.

Nouvelles

Canadiens Montréal 05 décembre 2022

Sean Monahan porte désormais un “A” sur son chandail

Monahan avec le Canadiens
Championnats mondiaux 05 décembre 2022

WJC 2023 | Liste des invités au camp des États-Unis

Logan Cooley - InStat Hockey - TSLH Espoirs2 - Mondial u18 - Coyotes de l'Arizona
Actualité NHL 05 décembre 2022

Andreas Athanasiou s’en prend verbalement à Jacob Trouba

Andreas Athanasiou s’en prend verbalement à Jacob Trouba
Actualité NHL 05 décembre 2022

Ryan McDonagh placé sur la liste des blessés

nashville-predators
Team Canada 05 décembre 2022

WJC 2023 | Neuf joueurs de la LHJMQ au camp d’Équipe Canada

Jordan Dumais
Canadiens Montréal 05 décembre 2022

CH | Une équipe amochée à Vancouver

CH | Une équipe amochée à Vancouver
Actualité NHL 05 décembre 2022

La LNH sous la loupe | Le capitaine prend les rênes à Ottawa et un nouveau record pour Mitch Marner

La LNH sous la loupe | Le capitaine prend les rênes à Ottawa et un nouveau record pour Mitch Marner
Actualité NHL 05 décembre 2022

Kraken de Seattle | Shane Wright en uniforme contre le Canadien?

Shane Wright avec le Kraken

Commentaires