Retour à l'accueil

Le potentiel d’Emil Heineman | Rapport d’observation

Je poursuis mes publications sur les espoirs des Canadiens de Montréal. Cette fois-ci, je vais vous parler d’Emil Heineman, l’ailier suédois qui a été acquis dans une transaction impliquant Tyler Toffoli. Ce texte se veut être un ramassis de notes que j’ai cumulé durant huit parties.

Depuis son acquisition contre Tyler Toffoli, Emil Heineman est l’un des sujets de l’heure pour les partisans des Canadiens de Montréal. C’est normal, peu de gens l’ont vu jouer et certains essaient de trouver des comparaisons pour satisfaire la curiosité de tous un chacun. La vérité est que le jeune suédois a son propre profil et ça ne sert pas à grand-chose de le comparer à des joueurs comme Leon Draisaitl, Artturi Lehkonen ou autres.

Outre lui mettre une pression non nécessaire sur les épaules ou augmenter les attentes des partisans, ce genre d’exercice est inutile. Oui, quelques caractéristiques du jeu d’Emil Heineman ressemblent à l’ailier finlandais du CH, mais il est plus robuste. Oui, il a la « shape » de Joel Armia et un talent pour marquer, mais l’espoir n’a pas son contrôle de rondelle tout en ayant plus de « drive ». Bref, c’est un exercice risqué, alors je me passerai de comparaison. Je vais plutôt vous le décrire selon mes observations étalées sur huit parties depuis le début de la saison.

Statistiquement, pour un ailier utilisé dans un rôle de profondeur, on peut avancer que la production d’Emil Heineman est fortement intéressante avec ses 11 buts en 36 matchs en SHL. Elle est principalement aidée par son tir de qualité LNH. En fait, je ne dirais pas que son arsenal est hyper diversifié, mais il maîtrise le tir sur réception et l’utilisation d’un écran pour battre un gardien de but. Si on mêle cela à un élan vif et précis, ça donne un jeune attaquant capable de tirer son épingle du jeu près du gardien adverse.

Quand je dis que son arsenal n’est pas diversifié, ce n’est pas pour être négatif, c’est seulement qu’il n’en a pas réellement besoin au niveau actuel. Ce sera différent dans la LNH et la LAH, mais il n’est pas encore rendu là. À 20 ans, le jeune a encore beaucoup de maturité à prendre, alors je crois que son tir prendra encore plus de valeur dans les prochaines années.

Outre sa capacité à battre les gardiens de but, j’ai bien aimé l’utilisation de son physique dans toutes les sphères du jeu. Dans mon profil d’Emil Heineman en 2020, j’avais noté que l’espoir adorait punir l’adversaire. En SHL, cette caractéristique est moins présente. Je dois l’avouer. Néanmoins, on voit que le potentiel est encore là. Comme ses adversaires sont plus forts, peut-être que le jeune n’y va pas toujours à fond dans ses mises en échec, car il se fait battre parfois.

En fait, un des problèmes de sa technique est qu’il manque un peu d’équilibre. C’est bien de mettre en échec un opposant, toutefois, cela doit résultant en une perte possession et une récupération de rondelle. Malheureusement, l’ailer est souvent hors d’équilibre après une charge et, sur papier, elle n’a aucun impact au niveau de la possession du disque. Ça devra être travaillé dans les prochaines années. Si ce n’est pas en SHL où il devrait être encore l’an prochain, ce sera en LAH ou en LNH d’ici deux ans. Le potentiel est énorme de ce côté, alors je m’attends quand même à ce que le jeune réussisse à transposer cette facette dans le hockey professionnel d’Amérique du Nord.

Maintenant, l’aspect qui ressemble à Artturi Lehkonen est le travail de son bâton en échec avant et sa mobilité. C’est un excellent patineur et lorsqu’il décide d’appliquer de la pression avec son bâton, Emil Heineman est compétent. J’aimerais qu’il utilise beaucoup plus son physique dans ces situations pour séparer le porteur de la rondelle, mais ça viendra selon moi. La base est déjà très bonne.

Bref, personnellement, j’ai encore confiance en le potentiel d’Emil Heineman de percer l’alignement des Canadiens de Montréal d’ici la saison 2024-2025. J’aimerais bien le voir en LAH l’an prochain, mais je ne crois pas que son contrat lui permettra. Niveau potentiel, je lui trouve plusieurs qualités pouvant faire de lui un ailier responsable et robuste pouvant cumuler 20 buts et 20 passes à maturité. Ainsi, un joueur de milieu de formation avec des impondérables. Est-ce qu’il va réussir ? Nous verrons, ce sera une question de développement.

À lire également sur TSLH

Podcasts
& vidéos

15 avril 24

#127. Bilan des espoirs du CH en CHL et la triste réalité des blogues (non-censurée)

Dans cet épisode, on parle du rappel de Shane Wright, des séries d'Adam Engstrom, du bilan des espoirs des Canadiens en CHL et sur la triste réalité des blogues d'aujourd'hui (version complète non-censurée)

15 avril 24

#126. Bilan des espoirs du CH évoluant en Europe

Dans cet épisode, on vous parle du bilan de saison des espoirs des Canadiens de Montréal. Et dans les sujets de l'heure, on parle de certains espoirs du repêchage 2024 qui ont entamé leur parcours en séries.

29 mars 24

#125. Qui est le meilleur espoir dans le filet du CH et spécial sujets des Patreons !

Dans cet épisode, nous répondons aux sujets de nos membres Patreon, mais en premier lieu, quelles sont nos attentes à l'égard de David Reinbacher pour son arrivée en Amérique du Nord ? De plus, on s'avance sur le débat récent concernant le meilleur gardien chez les espoirs du CH !

Nouvelles

Canadiens Montréal 16 avril 2024

Un joli cadeau pour Juraj Slafkovsky… de la part de Lane Hutson

Un joli cadeau pour Juraj Slafkovsky… de la part de Lane Hutson
Actualité NHL 16 avril 2024

La course aux séries est maintenant terminée

La course aux séries est maintenant terminée
Canadiens Montréal 16 avril 2024

«C’est de ma faute, je le cachais, je voulais jouer» – Arber Xhekaj

«C’est de ma faute, je le cachais, je voulais jouer» – Arber Xhekaj
Canadiens Montréal 16 avril 2024

CH | La retraite pour Chris Wideman

CH | La retraite pour Chris Wideman
Actualité NHL 16 avril 2024

Les Hurricanes laisseront plus de 37M$ dans les gradins pour le dernier match !

Les Hurricanes laisseront plus de 37M$ dans les gradins pour le dernier match !
Espoirs NHL 16 avril 2024

Mondial U18 | Deux joueurs de la LHJMQ avec Équipe Canada

Mondial U18 | Deux joueurs de la LHJMQ avec Équipe Canada
Hockey 16 avril 2024

Championnes canadiennes | Qui sont-elles et où peut-on continuer de suivre leurs parcours?

Championnes canadiennes | Qui sont-elles et où peut-on continuer de suivre leurs parcours?
Espoirs NHL 16 avril 2024

Repêchage 2024 | La Centrale de recrutement de la LNH dévoile son classement final

Repêchage 2024 | La Centrale de recrutement de la LNH dévoile son classement final

Commentaires