Retour à l'accueil

Ivan Miroshnichenko | Profil d’espoir du repêchage 2022

Avec la publication de nombreux classement et de rapports d’observation dans les derniers mois, je poursuis mes partages sur le repêchage avec mes profils d’espoirs. Ce texte concerne donc Ivan Miroshnichenko, un attaquant russe droitier jouant en VHL. Vous trouverez une description écrite du jeune, mais aussi une vidéo comprenant des statistiques et plusieurs séquences de jeu avec mes commentaires.

Mon top 32 de mi-saison pour le repêchage 2022 a été publié. Consultez-le ici !

Pour consulter les autres textes concernant le repêchage 2022, je vous conseille de visiter la section TSLH Espoirs ou la barre de recherche dans le haut de la page.

Vous pouvez consulter tous les textes concernant Ivan Miroshnichenko ici.

Ivan Miroshnichenko

En présaison, nous avons pu voir cet espoir avec la formation d’Omsk en KHL sous les ordres de Bob Hartley. Personnellement, j’avais bien aimé son jeu, mais surtout son utilisation dans les matchs. Malheureusement, son offensive était quasiment inexistante, alors Ivan Miroshnichenko n’a pas fait l’équipe. Ça aurait quand même été très surprenant vu son âge, la culture en Russie et le fait qu’Omsk est l’une des meilleures équipes au pays.

Ainsi, le jeune a été retourné dans le club affilié en VHL. Dès le départ, l’ailier n’a pas démontré la même fougue qu’en présaison. Je ne sais pas si c’était de la frustration, un manque d’éthique ou l’adaptation qui ne s’est pas fait rondement, mais le Russe a commencé à baisser dans les listes sur la toile.

Le « facteur russe » est bien réel dans la LNH. Souvent, les équipes évitent de repêcher des jeunes qui sont originaires de là et on peut parfaitement le comprendre. Dans le cas d’Ivan Miroshnichenko, on peut souligner son manque de constance dans l’effort, mais pas le talent. Je crois personnellement que l’adaptation ne s’est pas super bien déroulée pour lui en VHL. Malgré cela, le jeune a cumulé 16 points, dont 10 buts, en 31 matchs cette saison dans une ligue d’hommes.

Nous aurions vraiment aimé le voir lors du Championnat du monde junior en décembre dernier pour aider à son évaluation. Par contre, en raison d’un manque de conditionnement (selon les dirigeants de l’équipe russe), il n’a pas fait l’équipe. Personnellement, je ne crois pas une seconde à cette information. Quand on le regarde en VHL, Ivan Miroshnichenko ne semble pas « out of shape ». C’est souvent l’un des plus rapides, l’un des plus robustes et un jeune jouant énormément dans le trafic. Oui, il y a un manque d’entrain parfois au niveau des bagarres à un contre un, mais avancer que le « kid » n’est pas en forme, je n’achète pas ça.

Bref, je l’ai toujours dans mon top 10 à l’heure actuelle et je ne crois pas que ça va changer d’ici juillet. Nous verrons bien ce qu’il va faire en séries.

Mobilité

Ivan Miroshnichenko, comme je l’ai mentionné plus haut, est un bon patineur. Néanmoins, l’espoir n’a pas toujours la pédale au plancher. Ainsi, bien qu’on sache que le droitier peut être l’un des plus rapides, son niveau d’implication vient nuire au constat concernant sa mobilité. Techniquement, je ne décèle pas réellement de problème outre une lourdeur par moment que l’on voit surtout en VHL. En effet, contre des jeunes de son âge, c’est beaucoup moins visible en raison de l’adversité qui est moindre.

Dans les compétitions internationales, le jeune a été sensationnel cette saison. Constamment le meilleur joueur du match, le Russe volait sur la glace et était capable de contourner ses adversaires avec facilité. En VHL, la lourdeur que j’ai notée plus haut vient probablement d’un petit manque de confiance qui affecte quelque peu la liberté qu’il se donne sur la patinoire. Le prospect doit être responsable, alors c’est possible qu’il pense un peu trop au lieu de se fier à ses instincts.

Outre l’implication, je ne vois pas trop de problèmes dans la mobilité de l’ailier. Oui, la lourdeur serait écartée par du travail sur la technique et l’explosion, mais ça viendra avec la maturité. Je le crois près de la LNH malgré tout ce qu’on peut dire sur lui. Physiquement, il a un bon gabarit et joue déjà contre des hommes. J’espère seulement qu’Ivan Miroshnichenko ne signera pas un contrat avec sa formation en Russie (correction : il est signé jusqu’en 2024). Avec le traitement qu’il a reçu pour le Championnat du monde junior, j’ai vraiment l’impression qu’il fera le saut plus tôt que tard.

À lire également sur TSLH Espoirs

Offensive

Ivan Miroshnichenko est l’un des attaquants les plus talentueux du repêchage 2022 de la LNH. Son mélange de qualités est réellement intéressant. C’est, premièrement, l’un des meilleurs marqueurs. Son tir est très impressionnant en tout point, surtout celui sur réception qui est foudroyant. Son arsenal global est dans les plus diversifiés de la séance et il peut battre n’importe quel gardien en raison de la précision ainsi que de la vélocité de son élan. Le jeune peut marquer du haut de l’enclave, de la ligne bleue ou à moins d’un mètre du gardien adverse.

L’espoir sait très bien que l’ennemi est au courant de sa qualité principale en attaque. Ainsi, il profite souvent du fait que l’adversaire triche en couverture pour exploiter les lignes de passes. En effet, en possession du disque à la hauteur des cercles de mises en jeu, ce n’est pas rare de le voir vendre le tir pour ensuite envoyer intelligemment la rondelle à un coéquipier. Ça donne souvent des jeux spectaculaires qui déroutent complètement le corps défensif et parfois même ses propres compagnons de trio.

Adorant jouer dans le trafic, le Russe n’a pas de difficulté à jouer une « game » professionnelle et de payer le prix. Néanmoins, son manque d’implication occasionnel fait en sorte qu’il peut perdre beaucoup de bataille pour la rondelle. Un peu trop souvent, alors que le jeune pourrait s’impliquer physiquement, Ivan Miroshnichenko choisit de jouer du bout du bâton sans trop de conviction pour ainsi perdre l’affrontement. Heureusement, bien qu’il aime déjouer de temps en temps, ce n’est pas un attaquant qui le fait à profusion. Le droitier préfère généralement utiliser sa vitesse mêlée à son gabarit pour contourner ses opposants ou les traverser.

Encore une fois, avec la maturité et un entraîneur voulant le développer, je crois que ça se règlera assez facilement avec le temps. Il y a beaucoup trop à aimer dans son offensive pour ne pas le considérer comme un espoir de haut niveau. Vous le verrez bien dans la vidéo ci-dessus.

Défensive

Le manque d’implication que je note depuis le début du texte est également présent dans le jeu défensif d’Ivan Miroshnichenko. Niveau positionnement, jeu du bâton et pression sur l’adversaire, je ne vois pas trop de problèmes. Néanmoins, on l’observe parfois en retard sur ses couvertures, alors qu’il est tout près du joueur. Avec un peu plus d’entrain, ce serait beaucoup moins fréquent et le jeune récupèrerait plus de rondelles.

Je ne dirai pas que c’est l’un des meilleurs du repêchage dans sa zone, mais le jeune est quand même compétent. Dans ses bons moments, il peut facilement créer des revirements et relancer l’attaque. Il doit seulement s’y mettre plus sérieusement et arrêter de tricher vers l’offensive comme beaucoup trop de jeunes Russes chaque année.

Jeu physique

Je trouve personnellement qu’Ivan Miroshnichenko a le potentiel d’être compétent dans l’aspect physique du hockey. Ce n’est toutefois pas encore maitrisé. Lorsque le jeune est dans un bon match, on peut le voir livrer de solides mises en échec le long des rampes et dominer physiquement ses adversaires à un contre un. Avec plus de constance et de « timing » sur quand c’est nécessaire ou non, je crois que le jeune pourrait transposer le tout en Amérique du Nord.

Au niveau de l’échec avant, le Russe est vraiment bon pour séparer l’adversaire de la rondelle ou le mettre en échec. Avec ses qualités athlétiques, ça ne semble pas difficile pour lui de poursuivre ses actions après un contact et ainsi profiter que son opposant soit hors d’équilibre pour créer de l’offensive.

Si jamais Ivan Miroshnichenko ne développe pas cet aspect de son jeu, il demeure un élément capable d’évoluer dans le trafic. Très souvent, on le voit baisser l’épaule en coupant au centre pour se frayer un chemin en zone payante. C’est une partie de son jeu que j’adore, mais que je voudrais voir plus souvent.

Repêchage

À mes yeux, je crois qu’Ivan Miroshnichenko pourrait sortir dans le top 5 du repêchage cet été. Toutefois, en raison du fameux « facteur russe » et son niveau d’implication qui n’est pas toujours au top, je crois qu’il va descendre un peu et sortir entre les rangs 5 et 10. C’est une aubaine à ce niveau, car l’espoir possède réellement un potentiel élevé. J’espère seulement que le jeune pourra se développer convenablement dans une organisation qui lui fera traverser l’Atlantique très rapidement.

À lire également sur TSLH

Podcasts
& vidéos

20 juillet 22

#66. Repêchage du CH: La Relève et le TSLH Podcast joue les DG !

Dans cet épisode, nous avons le mot final sur les sélections des Canadiens au repêchage. Découvrez quels joueurs nos différents intervenants auraient pris!

13 juillet 22

#65. Retour sur le repêchage 2022 par le TSLH Espoirs

Dans le TSLH Podcast cette semaine, trois membres du TSLH Espoirs discutent du repêchage 2022 tenu à Montréal.

13 juillet 22

#64. TSLH Espoirs: War Room

Dans cet épisode, les intervenants du TSLH Espoirs débattent ensemble pour dresser une liste top32 consensuelle pour le repêchage 2022. Mathieu, Simon St-Lo, Simon Servant et Seb Gagné font valoir leurs arguments pour monter ou baisser des joueurs sur la liste consensuelle.

Nouvelles

Repêchage 13 août 2022

Le plus grand flop et vol de chaque repêchage : année 2005

Le plus grand flop et vol de chaque repêchage : année 2005
Actualité NHL 12 août 2022

Anaheim Ducks : 3 espoirs qui pourraient jouer en LNH cette saison

ducks-anaheim
Rumeurs NHL 12 août 2022

Rumeurs NHL | Les Flyers pourraient éventuellement bouger

Rumeurs NHL | Les Flyers pourraient éventuellement bouger
Rumeurs NHL 12 août 2022

Peu d’options pour les Golden Knights de Vegas

Peu d’options pour les Golden Knights de Vegas
Championnats mondiaux 12 août 2022

Mason McTavish s’installe dans les records d’Équipe Canada junior

Mason McTavish s’installe dans les records d’Équipe Canada junior
Espoirs CH 11 août 2022

Juraj Slafkovsky remporte le prix du joueur slovaque de l’année

Juraj Slafkovsky remporte le prix du joueur slovaque de l’année
Actualité NHL 11 août 2022

Coup dur pour les Golden Knights

Coup dur pour les Golden Knights
Actualité NHL 10 août 2022

Jonathan Marchessault réagit aux propos de Max Pacioretty

Jonathan Marchessault réagit aux propos de Max Pacioretty

Podcasts
& vidéos

20 juillet 22

#66. Repêchage du CH: La Relève et le TSLH Podcast joue les DG !

Dans cet épisode, nous avons le mot final sur les sélections des Canadiens au repêchage. Découvrez quels joueurs nos différents intervenants auraient pris!

13 juillet 22

#65. Retour sur le repêchage 2022 par le TSLH Espoirs

Dans le TSLH Podcast cette semaine, trois membres du TSLH Espoirs discutent du repêchage 2022 tenu à Montréal.

13 juillet 22

#64. TSLH Espoirs: War Room

Dans cet épisode, les intervenants du TSLH Espoirs débattent ensemble pour dresser une liste top32 consensuelle pour le repêchage 2022. Mathieu, Simon St-Lo, Simon Servant et Seb Gagné font valoir leurs arguments pour monter ou baisser des joueurs sur la liste consensuelle.

Commentaires