Retour à l'accueil

Hlinka-Gretzky | Analyse des joueurs de la Suède

Annulé l’an dernier en raison de la pandémie, plusieurs amateurs de hockey junior ont été ravis de voir que le tournoi international Hlinka-Gretzky 2021 allait avoir lieu cet été. Même si le niveau n’était pas aussi élevé qu’à l’habitude et que le Canada n’a pas participé, ce fût fort intéressant comme évènement.

Les huit formations inscrites, c’est-à-dire la Finlande, les États-Unis, la Suède, la République tchèque, la Slovaquie, la Russie, la Suisse et l’Allemagne ont donc envoyé des alignements d’espoirs de moins de 18 ans pour s’affronter dans une courte, mais intense compétition.

Le Hlinka-Gretzky est enrichissant en raison du fait que ce sont, pour la plupart, des prospects qui seront repêchés cette année ou l’an prochain qui y participent. Ainsi, ça permet aux observateurs de se faire une tête sur leur prochaine saison de « scouting » et de cibler des jeunes à surveiller pour les prochains mois.

Cette année, j’ai regardé tous les matchs et j’ai décidé de vous faire un texte par pays qui vous étale mes notes positives ou négatives des différents joueurs. Peu de jeunes vous diront quelques choses, alors je vous ai mis des courtes vidéos pour vous imager le tout. Je vais construire mes textes sous forme de liste.

Le premier pays est la Suède qui a terminé au 3e rang.

Le jeu défensif de la Suède n’était pas reluisant tout au long du tournoi. Il y a eu une certaine amélioration à partir de la fin du match contre les États-Unis (2e match du tournoi de l’équipe), mais la cohésion a manqué sur l’ensemble de la compétition. Les défenseurs étaient un peu trop individualistes, absorbés par le disque et prenaient des risques inutiles.

L’offensive faisait défaut un peu également au début avec des jeux à bas pourcentage, mais la formation a su se replacer et a mieux joué en équipe. Finalement, ils ont remporté la médaille de bronze contre la Finlande.

#2 Elias Pettersson – Défenseur gaucher – 6’2’’ 174 lbs – Repêchage 2022

5 matchs 1 but 1 passe 2 points

L’arrière le plus constant a été, à mes yeux, Elias Pettersson. Son jeu n’était pas dénué de risques, car c’est un jeune qui semblait adorer « pincher » en zone adverse pour appliquer de la pression et stopper les relances, mais je l’ai trouvé plutôt bon. Pettersson possède une excellente mobilité et un gabarit avantageux. Ainsi, chaque erreur peut être réglée grâce à ses aptitudes physiques. Toujours la tête haute, le Suédois dégage une bonne confiance en ses capacités, et ce, dans les trois zones. 

Ensuite, même s’il n’est pas le plus physique, l’espoir ne s’en laisse pas imposer et il est capable de séparer le porteur du disque de la rondelle. En offensive, la principale qualité que j’ai vue est son tir qui est très lourd et précis. Bref, ce fut un bon tournoi pour lui et j’ai bien hâte de voir son jeu en Suède tout au long de la saison.

#3 Elias Salomonsson – Défenseur droitier – 6’1’’ 161 lbs – Repêchage 2022

5 matchs 0 but 1 passe 1 point

En prévision du repêchage 2022, c’est l’espoir le mieux classé de l’équipe présentement dans les différentes listes où on le voit parfois dans le top 10. Du point de vue individuel, Salomonsson est très talentueux. Que ce soit les mains, la mobilité, la prise de décision et le positionnement, je l’ai trouvé excellent. Toutefois, tout comme la plupart de ses coéquipiers, l’espoir en faisait peut-être un peu trop.

Il se doit de déléguer un peu plus les actions sur la glace, surtout quand l’équipe se cherche. À quelques occasions, son équipe a perdu la possession de la rondelle en offensive par sa faute et le même phénomène se voyait dans les deux autres zones. Bref, je crois que son jeu retrouvera son aplomb normal dans son pays. J’ai bien hâte de le voir jouer cette saison pour voir s’il me plaira plus que Simon Edvinsson cette saison qui a manqué de progression.   

#4 Hugo Fransson – Défenseur gaucher – 5’11’’ 159 lbs – Repêchage 2022

5 matchs 0 but 0 passe 0 point

On remarque beaucoup le #4 sur la glace. En offensive et en relance, c’est généralement pour les bonnes raisons, mais dans sa zone, ça arrive beaucoup trop souvent qu’on se gratte la tête en se demandant : qu’est-ce qu’il vient de faire? Fransson a donc beaucoup de potentiel au niveau de ses instincts pour générer de l’offensive et provoquer des relances, mais sa prise de décision dans son territoire fait cruellement défaut.

Fransson a provoqué plusieurs revirements près de son gardien, dont au moins un à mon souvenir a causé un but. On dirait que ce défenseur ne voit pas les adversaires devant lui et n’anticipe pas leur mouvement. Ainsi, il devient terriblement télégraphié et vulnérable à l’échec avant ennemi. Est-ce que c’est un produit du fait qu’il évoluait avec de nouveaux coéquipiers ? Peut-être, mais je vois plusieurs drapeaux rouges. Heureusement, sa mobilité et sa créativité en zone offensive compensent parfois, mais ça prendra plus que cela pour jouer en Amérique du Nord. La preuve : il n’a pas cumulé de point lors de ce tournoi.

#5 Mattias Havelid – Défenseur droitier – 5’10’’ 172 lbs – Repêchage 2022

5 matchs 2 buts 7 passes 9 points

Havelid est un défenseur très dynamique sur la patinoire qui n’arrête jamais de bouger et qui adore se porter à l’attaque. J’ai aimé le voir véhiculer le long de la ligne bleue adverse et transporter le disque avec assurance à l’aide de son agilité très élevée. Toutefois, ce droitier doit se calmer un peu.

Beaucoup trop souvent, il pourrait se faire frapper très solidement par l’adversaire, car il patine la tête entre les deux jambes en tentant de déjouer tout le monde. En offensive, ce n’est pas dangereux, mais en zone neutre, en plein milieu d’une relance, ça l’est excessivement. Dans un tournoi comme le Hlinka-Gretzky, il y a peu de chance qu’un joueur ennemi le fasse payer. Toutefois, en Amérique du Nord, il va se faire détruire s’il poursuit comme cela.

Bref, ça demeure un espoir de haute qualité avec des aptitudes offensives très développées (comme le montre sa production), mais Havelid devra apprendre murir un peu plus.

#7 Calle Odelius – Défenseur gauche – 6’ 183 lbs – Repêchage 2022

5 matchs 0 but 1 passe 1 point

Les tournois juniors internationaux sont souvent assez « soft » niveau jeu physique. C’est davantage des évènements qui nous montrent les talents offensifs des jeunes que ceux physiques. C’est pourquoi j’adore cela quand un espoir se démarque en raison de son agressivité et de ses épaules. Odeluis m’a montré un potentiel certain pour punir ses adversaires.

Ce n’était pas pleinement assumé, car il aurait pu faire beaucoup plus de dommage sur certaines séquences, mais on voit que le jeune montre un bon timing pour plaquer l’adversaire. Sinon, un peu comme Pettersson, j’ai trouvé que ce défenseur était l’un des plus stables chez les Suédois. Calme et en contrôle, ses relances sont précises et il semble confiant dans les trois zones. Bref, ce jeune ne sortira probablement pas en première l’été prochain, mais j’ai bien hâte de voir sa progression cette saison.

#10 Fabian Wagner – Ailier droit (gaucher) – 6’ 176 lbs – Repêchage 2022

5 matchs 2 buts 2 passes 4 points

Wagner est le premier espoir que j’ai remarqué pour la Suède cette année. C’est un espoir qui patine excessivement vite en ligne droite et qui peut déborder les défenseurs adverses. Jouant à droite malgré le fait qu’il soit gaucher, ça lui donne un bel avantage en offensive et il s’en sert bien. Niveau défensif, Wagner devra améliorer sa prise de décision et enlever la finesse de ses options. Je l’ai vu être la cause principale d’un but adverse en raison du fait qu’il a tenté de feinter un adversaire en arrière de son propre but. De plus, quand l’ailier ne réussit pas à déborder les défenseurs, ça arrive qu’il se fasse éteindre par ce dernier le long de la rampe. Je me questionne sur sa vision du jeu.

Bref, ce n’est pas un espoir qui dirige le jeu ou qui va dominer l’adversité, mais il est une arme pour ses coéquipiers qui profitent de son habileté pour se démarquer. Wagner devra travailler sur son tir, mais sa rapidité fait en sorte que son lancer vient souvent avant que le gardien ne se rende compte que la passe est déjà sur son bâton. Je vais définitivement garder un œil sur lui dans les prochains mois.

 #12 Noah Ostlund – Centre gaucher – 5’10’’ 163 lbs – Repêchage 2022

5 matchs 0 but 2 passes 2 points

Ostlund a été un joueur que j’ai aimé du côté de la Suède. C’est un centre avec une mobilité élite et une agilité fort impressionnante. De plus, le Suédois est toujours la pédale au plancher. Son style de jeu se prête habituellement surtout à des joueurs unidimensionnels en offensive, mais je l’ai trouvé particulièrement bon pour contrer l’adversaire.

Impliqué dans ses replis, Ostlund adore causer des revirements à l’aide de son bâton et de son positionnement. Ce ne sera jamais un joueur physique et je ne sais pas si son style se traduira bien au jeu en Amérique du Nord, mais il vaut la peine de s’attarder à lui.

Si j’avais un reproche à faire outre son jeu physique et son manque de production durant le tournoi, ce serait au niveau de son contrôle de rondelle. Ce n’est pas un attaquant qui est capable de faire des feintes à haute vitesse. Le jeune va toujours tenter de ralentir un peu pour ne pas perdre la rondelle. Ce n’est pas nécessairement un défaut, mais s’il était capable de le faire à vitesse maximale, ce serait très dangereux.

#16 Tim Almgren – Centre droitier – 5’10’’ 152 lbs – Repêchage 2022

5 matchs 3 buts 0 passe 3 points

Je n’ai pas beaucoup remarqué Almgren durant le tournoi, mais les fois que je l’ai identifié, j’ai bien aimé ce que j’ai vu. C’est un bon patineur calme qui navigue bien sur la glace avec ou sans la rondelle. Ce jeune joue bien la position de centre dans les trois zones et présente des qualités intéressantes avec la rondelle. À une reprise, je l’ai vu faire une réception de passe du revers dans les airs comme si de rien n’était et en ne perdant aucune once de vitesse. J’ai bien aimé.

#18 Filip Bystedt – Centre gaucher – 6’4’’ 187 lbs – Repêchage 2022

5 matchs 3 buts 4 passes 7 points

Gros centre présentant une bonne mobilité pour son gabarit et de belles habiletés. Ses jeux ne fonctionnement pas toujours en entrée de zone, alors j’aimerais qu’il lance un peu plus la rondelle en fond de territoire pour faire de l’échec avant. Néanmoins, c’est probablement plus un problème de système de jeu que de talent.

Bystedt possède beaucoup d’outils et je vais certainement l’avoir à l’œil cette saison. Je m’attends à une grosse campagne de sa part en Suède. Il doit seulement être un peu plus dynamique sur la glace. Il prenait très souvent les grosses mises en jeu importantes. À suivre…

#20 Liam Ohgren – Attaquant gaucher – 6’1’’ 187 lbs – Repêchage 2022

5 matchs 4 buts 3 passes 7 points

Je n’ai pas remarqué beaucoup Ohgren durant le tournoi, mais on dirait qu’il est toujours sur la feuille de pointage. C’est un joueur impliqué dans le jeu qui se place bien en offensive. Ça le rend donc très efficace et productif. Il va falloir que je me concentre beaucoup plus sur lui durant la saison.

#23 Jonathan Lekkerimaki – Attaquant droitier – 5’11’’ 172 lbs – Repêchage 2022

5 matchs 5 buts 0 passe 5 points

C’est définitivement mon joueur préféré du tournoi pour la Suède. Je crois l’avoir vu jouer à toutes les positions à l’attaque, mais également à la pointe sur l’avantage numérique. C’est un fabricant de jeu pur et dur. Lekkerimaki adore contrôle l’action sur la glace et conserve très souvent la rondelle durant de longues secondes. Personnellement, j’adore le voir aller, mais ça ne fonctionnera probablement pas chez les professionnels.  

En plus d’être capable de créer des occasions de marquer en or pour ses coéquipiers, ce jeune est aussi capable de marquer des buts de la pointe ou du cercle des mises en jeu, grâce à un tir précis qu’il décoche rapidement. On le voit aussi feinter ses adversaires aux besoins et utiliser son agilité pour se frayer un chemin jusqu’au but.

Cet espoir évolue dans le système de Djugardens en Suède, alors ça se pourrait fortement qu’on le voie dans la SHL. C’est une équipe qui n’a pas peur de faire jouer les jeunes comme William Eklund cette année et Alexander Holtz l’an dernier. Bref, je vais le garder à l’œil et vous faire des rapports de temps en temps.

#24 Linus Hemstrom – Ailier droit – 6’ 168 lbs – Repêchage 2022

5 matchs 1 but 4 passes 5 points

J’ai surtout remarqué Hemstrom en zone offensive où il est capable de faire des passes savantes. Ses jeux ont souvent du succès et provoque des chances marquées assez intéressantes. J’aim bien aimé sa vitesse ainsi que son habileté à déjouer ses adversaires, mais comme Ohgren, je vais devoir le regarder plus cette année pour vraiment le décrire.

Ça conclut mon premier texte sur le tournoi international Hlinka-Gretzky. Mes notes ne touchent pas tous les joueurs, car ce serait interminable comme procédé, mais je voulais tout de même vous parler des joueurs qui ont attiré le plus mon attention. Un deuxième texte sur un second pays viendra sous peu, alors si ça vous intéresse, suivez-nous sur TSLH Espoirs !

Podcasts
& vidéos

06 juillet 24

#143. Draft Recap, analyse des choix du CH et marché des joueurs autonomes

Dans ce dernier podcast de la saison, Mat et Pascal vous parlent de tous les choix du CH après les avoir analysé dans les derniers jours. On revient sur les bons coups et les moins bons coups du repêchage en général ainsi que sur la journée des agents libres dans la NHL !

06 juillet 24

#142. Repêchage 2024 LIVE

Pour réentendre notre podcast en direct pour la tenue du repêchage 2024 dans la NHL, c'est ici !

25 juin 24

#141. Repêchage 2024: Top 32 détaillé de Simon Servant !

Dans cet épisode, Simon Servant vous offre ses analyses détaillées de son top 32 des meilleurs espoirs pour le repêchage 2024.

Nouvelles

Hockey 19 juillet 2024

La MHL instaure une nouvelle règle inspirée du basketball

La MHL instaure une nouvelle règle inspirée du basketball
Canadiens Montréal 18 juillet 2024

Ivan Demidov avec le SKA: un scénario de moins en moins probable

Ivan Demidov avec le SKA: un scénario de moins en moins probable
Actualité NHL 17 juillet 2024

Un nouveau contrat pour Jack Drury en Caroline

Un nouveau contrat pour Jack Drury en Caroline
Actualité NHL 16 juillet 2024

Torey Krug absent à très long terme?

Torey Krug absent à très long terme?
Championnats mondiaux 16 juillet 2024

Mondial junior | Cinq joueurs de la LHJMQ invités au camp estival d’Équipe Canada

Mondial junior | Cinq joueurs de la LHJMQ invités au camp estival d’Équipe Canada
Hockey 16 juillet 2024

Arturs Silovs réussit son pari avec les Canucks

Arturs Silovs réussit son pari avec les Canucks
Actualité NHL 16 juillet 2024

La retraite a sonné pour ce vétéran attaquant

Joe Pavelski
Rocket Laval 16 juillet 2024

Rocket de Laval | Pascal Vincent est nommé entraîneur-chef

Rocket de Laval | Pascal Vincent est nommé entraîneur-chef

Commentaires