Retour à l'accueil

Explorons les options au 16e rang du repêchage pour le Canadien | Profil détaillé de Rodion Amirov

Avec la défaite du Canadien contre les Flyers en des séries éliminatoires, on sait maintenant le rang de sélection du CH en première ronde. Plusieurs options seront évidemment disponibles à cette position et je voulais faire un profil détaillé des principales cibles. Chacun des jeunes que je vais décrire a déjà fait l’objet d’un court texte plus tôt dans l’année. Cependant, avec la possibilité d’utiliser l’outil d’Instat Hockey, j’ai maintenant accès à tous les matchs des espoirs. Ainsi, je peux vous construire des vidéos et des analyses beaucoup plus poussées. Ça va vous permette de prendre connaissance que de repêcher au 16e rang n’est pas si grave en fin de compte. La qualité des joueurs qui s’y retrouveront probablement est assez élevée.

On va commencer avec un ailier gauche russe, Rodion Amirov, né en 0ctobre 2001.

Lorsque j’ai fait mon profil de cet espoir en milieu d’année, je ne l’avais pas vu beaucoup. C’est au cours de tournois internationaux que j’ai pu l’admirer et j’ai basé mon texte sur cela. Je n’avais pas tors dans mon article, mais je l’ai tellement sous-estimé. C’est tout joueur de hockey et le facteur russe ne sera fort probablement pas pris en compte au cours du repêchage. Lançons-nous !

Jeu sans la rondelle et physique

Rodion Amirov est l’un des attaquants les plus responsables cette année. N’arrêtez pas de lire le texte ici, son offensive également est excellente, mais je vais commencer par son jeu sans la rondelle. Pour sa tranche d’âge, sa tenue pour contrer l’adversaire est élite. C’est un élément qui maîtrise l’art de créer des revirements et de soutirer le disque aux opposants. Ceci est vrai en offensive, en zone neutre et dans son territoire. Parfois, c’est quasiment gênant pour l’ennemi. Comme vous allez le voir plus bas, le Russe n’est vraiment pas un joueur physique, mais avec son bâton, son positionnement et son anticipation, il est une vraie tâche pour le porteur de la rondelle.

Que ce soit le long des rampes, en défensive ou en replis, Amirov est sournois et sait comment vous attaquer pour gagner sa bataille. Se faisant, sa rapidité d’exécution lui permet de relancer l’attaque ou de créer des chances de marquer. Avec des coéquipiers talentueux qui ne sont pas les meilleurs sans la rondelle, le Russe sera une vraie perle. Il saura les épauler et leur amener des chances à profusion. Juste cette portion de son jeu est assez pour intéresser des équipes de la LNH, mais ce qui est magnifique, c’est qu’il y en a encore plus. La vidéo ci-dessous a été construite pour vous montrer sa domination en défensive et sans la rondelle. Je crois qu’elle est assez éloquente pour vous convaincre. J’aurais pu mettre plusieurs dizaines de minutes de ce genre de séquences, mais ce n’est pas nécessaire.


Rodion Amirov est un joueur très responsable sur la glace et je suis certain que ses entraîneurs l’adorent. Propulsé par Instat Hockey.

Il mesure 6 pieds et son poids est de seulement 168 livres selon Eliteprospects. Ainsi, il est frêle. Ça parait dans son jeu que l’aspect physique n’est pas sa force. Il a un certain potentiel au niveau des coups d’épaules, mais Amirov n’est vraiment pas assez fort. Pour mettre en échec, le Russe utilise surtout son bâton et lorsqu’il utilise son corps, c’est rarement efficace. L’attaquant est capable de séparer le disque et son porteur, mais en Amérique du Nord, bonne chance. C’est de moins en moins une priorité dans la LNH, mais en séries, ce serait intéressant de le voir un peu plus fort.


L’aspect physique du jeu n’est pas la force de Rodion Amirov. Propulsé par Instat Hockey.

Mobilité et relance

L’espoir est un bon patineur. Très fluide et agile, il véhicule très bien sûr la glace, mais ce n’est pas le plus rapide. Ce n’est pas nécessairement un problème à mes yeux comme vous allez le voir dans la vidéo, mais si je dois nommer un défaut, c’est cela (outre son physique que je vais aborder plus tard). Un peu plus de force dans ses jambes l’aidera grandement dans son explosion. Sa vitesse maximale n’est pas mauvaise et lui permet de déborder ses couvreurs, mais c’est surtout sur de grandes glaces d’Europe que c’est possible. Sur celles en Amérique du Nord, ce sera plus difficile.

Comme je viens de le dire, son agilité et sa fluidité sont bien développées. Ceci est possible en raison de sa technique de patinage. C’est un joueur très plaisant à voir aller. Toujours en mouvement, il se débarrasse souvent de ses couvreurs avec une succession de changements de direction et de vitesse qui déstabiliserait n’importe qui. Lorsqu’il crée un revirement dans sa zone, il utilise à merveille son coup de patin pour relancer l’attaque et je le trouve très utile. Il peut le faire en contrôle ou avec des passes judicieuses. Ça doit être rassurant pour un défenseur de l’avoir en option, car, en plus de vous aider dans votre travail, c’est lui qui s’occupe de faire avancer la rondelle. Une bonne partie de son offensive découle de cette habilité et je crois que ce sera son pain et son beurre dans la LNH.

Je vous ai monté deux vidéos pour cette partie. On a les relances par la passe et celles en possession. Ce sont de bonnes séquences pour démontrer sa mobilité et son aptitude de gestion de la rondelle en zone neutre.


Rodion Amirov est un excellent joueur pour relancer l’attaque en possession de la rondelle. Ce n’est pas le plus rapide du repêchage, mais ce n’est pas un défaut important. Propulsé par Instat Hockey.


Il peut aussi le faire par la passe. Propulsé par Instat Hockey.

Offensive

Ok, on a gardé le plus intéressant pour la fin. Rodion Amirov n’est pas une bombe offensive comme Seth Jarvis ou une tornade comme Tim Stutzle, mais il n’a rien à leur envier. C’est un tacticien. En plus d’exceller en récupération et en protection de rondelle, le Russe possède toutes les qualités pour se démarquer. C’est un bon fabricant de jeu qui adore contrôler ce qui se déroule. J’apprécie la façon qu’il a d’influencer la boîte défensive avec ses épaules et ses mouvements de bâton. Ça permet de libérer ses coéquipiers et d’ouvrir les lignes de passes. Sa vision l’aide beaucoup dans le territoire adverse et j’ai hâte de le voir cette année dans la KHL. Ça ne s’est pas très bien passé l’an passé dans la meilleure ligue de Russie au niveau de la production et j’espère que ce sera mieux cette saison.

Sa vision l’aide beaucoup à cumuler les points, mais ce qui m’intéresse le plus dans son offensive est son tir et sa maîtrise de la rondelle. C’est un bon manieur de bâton pour déjouer l’adversaire, mais aussi pour placer le disque où il veut avant de tirer pour battre le gardien. Ce n’est pas un lancer du niveau d’Alexander Holtz, mais la précision qu’il affiche est fort appréciable. Beaucoup de ses buts sont des tirs francs, mais, comme c’est un habitué du trafic, Amirov est un bon « pelleteux » près du filet. Oui, malgré sa taille, le Russe joue couramment dans la bulle du gardien pour faire dévier les rondelles, prendre les rebonds ou occuper l’espace libre en attendant une passe. Bref, c’est un joueur dynamique qui peut faire mal à l’adversaire de diverses façons. Je vous ai monté trois vidéos pour illustrer son talent en offensive et je crois que ça vous montrera à quel point il est talentueux.


Regardons quelques buts de Rodion Amirov. Propulsé par Instat Hockey.


La vision de Rodion Amirov est bien développée. Propulsé par Instat Hockey.


Je voulais vous montrer des séquences de Rodion Amirov en avantage numérique. Propulsé par Instat Hockey.

Conclusion

Au départ, quand je l’ai mis dans mon top 31 personnel lors des deux premiers épisodes de notre podcast, je le mettais en dehors du top 20 en raison du manque de visionnement, du facteur russe et de son âge (il est l’un des plus vieux du repêchage). Maintenant, avec tous les matchs que j’ai écoutés, c’est difficile de le mettre en dehors de ce dernier. Le Canadien ne prendrait pas beaucoup de risque à mes yeux en prenant ce joueur en raison de son niveau de responsabilité. Personnellement, il est devenu l’un de mes préférés pour le CH et j’espère qu’il sera disponible. Il a le profil que le Tricolore adore, alors je crois que ce sera une option très haute pour eux. Avec Nick Suzuki, Jesperi Kotkaniemi et Cole Caufield, je crois qu’on pourrait voir des flammèches.

Podcasts
& vidéos

22 septembre 21

ScoutCast #3: Top 20 des meilleurs espoirs européens du repêchage 2022

Dans ce 3e épisode du ScoutCast, Pascal vous présente sont top 20 des meilleurs espoirs européens visionnés jusqu'ici pour le repêchage 2022. Le chroniqueur aborde également le dossier de David Ettedgui et le mandat de toutsurlehockey.com.

13 septembre 21

ScoutCast #2: Espoirs du CH et début de saison de certains espoirs européens

Dans ce 2e épisode du ScoutCast, Pascal vous parle de plusieurs espoirs du CH: Jayden Struble, Dmitri Kostenko, Jordan Harris, Kaiden Guhle et Mattias Norlinder. Également, notre chroniqueur vous parle de certains espoirs européens qui ont débuté leur saison.

06 septembre 21

ScoutCast #1: Hlinka et espoirs du CH

Dans cet épisode, notre chroniqueur Pascal vous livre ses dernières observations chez les espoirs. En débutant par le tournoi Hlinka Gretzky, il livre ensuite un topo sur les espoirs du CH qui performent jusqu'ici.

Nouvelles

Canadiens Montréal 25 septembre 2021

Shea Weber et le vide que son absence cause chez les Canadiens

Shea Weber
Canadiens Montréal 24 septembre 2021

Sami Niku | Une excellente nouvelle pour Mattias Norlinder

Sami Niku -InStat Hockey
NHL 24 septembre 2021

Pool de hockey | Les cartes cachées de la division Atlantique

Tyler Toffoli - Instat Hockey - Pool de hockey
Canadiens Montréal 24 septembre 2021

Sami Niku se joint aux Canadiens de Montréal

Sami Niku
Actualité NHL 23 septembre 2021

Johnny Gaudreau ne parlera pas publiquement de son avenir

Johnny Gaudreau ne parlera pas publiquement de son avenir
Canadiens Montréal 23 septembre 2021

Détails sur la blessure de Mike Hoffman, qui pourrait rater le début de la saison

Détails sur la blessure de Mike Hoffman, qui pourrait rater le début de la saison
Canadiens Montréal 23 septembre 2021

Système d’alternance d’assistants-capitaine à Montréal | Gallagher sera le seul assistant à temps plein

Système d’alternance d’assistants-capitaine à Montréal | Gallagher sera le seul assistant à temps plein
Actualité NHL 23 septembre 2021

L’entraîneur-chef des Sens DJ Smith y va d’une grosse déclaration concernant Tim Stutzle

L’entraîneur-chef des Sens DJ Smith y va d’une grosse déclaration concernant Tim Stutzle

Podcasts
& vidéos

22 septembre 21

ScoutCast #3: Top 20 des meilleurs espoirs européens du repêchage 2022

Dans ce 3e épisode du ScoutCast, Pascal vous présente sont top 20 des meilleurs espoirs européens visionnés jusqu'ici pour le repêchage 2022. Le chroniqueur aborde également le dossier de David Ettedgui et le mandat de toutsurlehockey.com.

13 septembre 21

ScoutCast #2: Espoirs du CH et début de saison de certains espoirs européens

Dans ce 2e épisode du ScoutCast, Pascal vous parle de plusieurs espoirs du CH: Jayden Struble, Dmitri Kostenko, Jordan Harris, Kaiden Guhle et Mattias Norlinder. Également, notre chroniqueur vous parle de certains espoirs européens qui ont débuté leur saison.

06 septembre 21

ScoutCast #1: Hlinka et espoirs du CH

Dans cet épisode, notre chroniqueur Pascal vous livre ses dernières observations chez les espoirs. En débutant par le tournoi Hlinka Gretzky, il livre ensuite un topo sur les espoirs du CH qui performent jusqu'ici.

Commentaires