Retour à l'accueil

Dmitri Simashev tentera de percer le top 32 élite du repêchage 2023

Tout au long de la saison 2022-2023, le TSLH Espoirs va continuer de vous partager des rapports d’observation sur les jeunes joueurs qui sont éligibles au prochain repêchage. À l’instar des trois dernières saisons, les chroniqueurs vont publier des textes sur un bon nombre de prospects pour vous donner un portrait global de la cohorte et de sa progression. Aujourd’hui, la cible est Dmitri Simashev, un espoir évoluant en Russie.

Pour consulter le contenu sur les espoirs et tout ce qui entoure le repêchage, je vous conseille de visiter la section TSLH Espoirs, d’utiliser la barre de recherche dans le haut de la page ou de consulter gratuitement le TSLH Espoirs : Le guide.

Ce rapport d’observation se veut un résumé de trois matchs que j’ai regardés de Dmitri Simashev lors de la présaison en Russie.

Pour mon premier vrai rapport d’observation d’espoir de la saison 2022-2023, je me suis tourné du côté de la Russie. En effet, plusieurs prospects s’affairent présentement à leur préparation en vue de la nouvelle saison qui commencera en septembre. Ainsi, on peut déjà jeter un œil à cette cohorte qui aura Matvei Michkov comme tête d’affiche.

Du nombre, Dmitri Simashev, un gros défenseur gaucher de 6 pieds 4 pouces et 185 livres, m’avait tombé dans l’œil l’an passé, alors que j’observais des individus éligibles à la séance de 2022. Sa mobilité et son style robuste ont fait en sorte que je voulais absolument le voir rapidement pour l’avoir comme comparaison avec d’autres prospects du repêchage 2023. Malgré que ce soit du hockey d’été dans des matchs de préparation, je n’ai pas détesté le niveau de compétition du jeune qui évolue avec le Lokomotiv de Yaroslav, une équipe de la KHL.

Contre le Molot de Perm, une équipe de la VHL, le 6 août 2022

Temps de jeu : 7m40
Compagnon de trio/paire : #53 Alexei Marchenko
Position : Défenseur à gauche
Production : 0 point

Malgré le peu de temps de jeu de Dmitri Simashev, j’ai apprécié son apport tout au long de la rencontre. Le Russe a utilisé sa mobilité dans tous les aspects du jeu et s’est surtout imposé en défensive.

Le robuste gaucher a été sécurisant avec son jeu mature en possession du disque, mais aussi grâce à son positionnement. Alexei Marchenko, l’autre défenseur qui forme la paire avec lui, s’est battu avec le disque et la glace durant toute la rencontre. Ç’a été tout le contraire pour l’espoir qui lui a rendu la tâche facile à de nombreuses reprises.

Dmitri Simashev a été excellent pour se libérer dans sa zone en fond de territoire. Ceci a donc donné une échappatoire constante à Marchenko pour évacuer la pression adverse. Ensuite, en possession du disque, l’espoir a utilisé son agilité et ses premiers pas surprenants pour un jeune de sa taille afin de sortir la rondelle ou de relancer l’attaque.

Sur deux séquences, Dmitri Simashev a sorti Marchenko du trouble pour chaque fois le voir à nouveau perdre la rondelle et provoquer un revirement. L’espoir n’a pas lâché et a réussi à bien contrer l’adversaire pour que l’erreur de son vétéran coéquipier soit amenuisée.

Bref, le jeune a été compétent en défensive et ç’a surtout été grâce à sa mobilité dans les quatre directions, ainsi que sa conscience défensive et son attitude agressive. Les attaquants adverses ont tenté de le contourner à plusieurs occasions pour le voir les neutraliser avec un coup de hanche, un bâton actif et un effort constant.

Le Russe a aussi terminé ses quelques mises en échec durant la partie. Ç’a été beaucoup plus visible dans les autres rencontres que je vais aborder plus bas.

Son offensive n’a pas été un point positif. Pas nécessairement en raison du manque de talent, mais plus, car ce n’a pas été son rôle pour cette partie et son temps de jeu ne lui a pas permis de vraiment instaurer une confiance.

Nous l’avons vu haut en territoire adverse, car les opposants ont déployé constamment des ailiers le long de leur ligne bleue pour les contre-attaques rapides. Bref, Dmitri Simashev a bien lu la situation et s’est positionné afin d’éviter les surnombres. Quand la rondelle a atteint son bâton, la plupart du temps, le prospect l’a envoyé dans le fond du territoire sans se poser de question.

Je n’ai pas détesté le voir « pincher » pour stopper l’élan ennemi et réussir chaque tentative. Mais je vais dire que ce que j’ai le plus aimé de ça est le fait que le jeune l’a fait seulement lorsqu’il y avait un partenaire en « back up » pour éviter les revirements s’il ne réussissait pas son jeu. C’est quelque chose que j’ai noté dans les trois matchs de ce texte et dans les trois zones sur la patinoire.

Contre le Severstal de Cherepovets, une équipe de la KHL, le 10 août 2022

Temps de jeu : 11m20
Compagnon de trio : #53 Alexei Marchenko
Position : Défenseur gaucher
Production : 0 point

Durant ce match, on a vu le temps de jeu de Dmitri Simashev augmenté. Je crois sincèrement que c’est en raison de son bon jeu lors de la rencontre précédente. Encore une fois, le jeune a joué de façon solide défensivement avec une touche encore plus marquée au niveau de la robustesse.

Sa technique de patin lui a donné un avantage certain le long des rampes pour neutraliser ses opposants. Dmitri Simashev, à l’instar de l’affrontement précédent, s’est démarqué, mais a été une coche au-dessus devant le filet. On a vraiment remarqué sa force physique et son attitude agressive. Sans cesse, le prospect a donné des coups à ses rivaux et a balayé le devant du filet pour faciliter la tâche à son gardien.

Je dois avouer qu’on ne voit pas ça souvent chez un jeune défenseur contre des hommes en Russie. C’est certain que ce sont des matchs présaison et que les vétérans ne jouent pas à 100 %, mais ça nous donne une idée sur le potentiel du Russe dans ces situations. Il en a même fait trop à une reprise qui lui a valu une pénalité pour obstruction, alors qu’il a carrément empêché un adversaire d’aller devant le filet. Il l’a dominé physiquement pour le diriger derrière la cage du gardien.

En offensive, Dmitri Simashev a été beaucoup plus actif et confiant. Il n’a pas eu peur de s’aventurer profondément à l’attaque pour s’offrir en option ou pour dynamiser le jeu. Malheureusement, ça n’a pas donné de point, car les passes ne venaient pas vers lui.

Ce n’est pas vraiment que le jeune n’a pas choisi le bon jeu, c’est seulement que son équipe a choisi d’autres options. Ça arrive, ce n’est pas grave. J’espère seulement que son bon positionnement sera un peu plus identifié dans mes prochaines écoutes. L’an passé, il m’avait paru compétent en possession du disque et en offensive, alors ça devrait venir.

Si on parle d’habilités avec la rondelle, Dmitri Simashev a été capable de bien la protéger avec sa portée et son patin, mais je ne dirais pas qu’il a démontré un potentiel de transporteur dans les trois rencontres. Ses actions ont été rapides et bien calculées, mais jamais d’une créativité remarquable ou démontrant une vision de haut niveau. Il semble préférer les options simples et efficaces pour le moment. Peut-être (assurément que oui) que ça va s’améliorer en cours de campagne, car je l’ai vue déjouer un joueur avec très peu d’espace le long de la ligne bleue à une reprise dans ce match (séquence ci-dessus). Cependant, ça demeure qu’une séquence spontanée. Nous verrons plus tard en saison.

Du côté de son tir, la précision de celui frappé a laissé à désirer dans la seule tentative qu’il a faite. Pour le tir des poignets, la vélocité a été élevée et il a atteint la cible, mais rien de bien exceptionnel. Que des jeux de routines qui ont été stoppés facilement par le gardien (chose est survenue dans chacune des parties visionnées).

Contre le Dynamo de Moscou, une équipe de la KHL, le 13 août 2022

Temps de jeu : 14m26
Compagnon de trio : #53 Alexei Marchenko
Position : Défenseur gaucher
Production : 0 point

Dans cette rencontre, encore une fois, son temps de jeu a été un peu plus élevé. Son style n’a toutefois pas changé et on l’a vu un peu plus aventureux au niveau de l’offensive, mais aussi pour les « pinchs » afin de neutraliser les relances ennemies.

Il n’y a pas vraiment eu de nouvelles choses à noter dans ce match. Par contre, je peux souligner une présence comme attaquant à 4 contre 5 où le jeune a vraiment été bon. Toujours en mouvement, Dmitri Simashev a gardé en respect son opposant avec son bâton en mouvement et ses premiers pas explosifs dans les quatre directions.

Les adversaires ont voulu l’exploiter durant leur avantage numérique, car le défenseur ne jouait pas à sa position, mais se sont butés à sa compétence. Constat : il a démontré sa polyvalence en défensive et sa capacité d’adaptation en situation difficile.

Avec l’augmentation du temps de jeu est venue une meilleure proportion d’actions en offensive. Encore une fois, rien de bien remarquable, mais Dmitri Simashev a été plus actif, plus confiant pour occuper les espaces libres.

Le jeune a encore eu une pénalité dans ce match en raison de son jeu physique le long de la rampe. Il s’est fait battre de vitesse par un attaquant plus gros, mais s’est bien repris pour le ralentir. Toutefois, ce dernier a bien vendu l’accrochage et l’arbitre a mordu. C’est l’expérience qui entre.

Par contre, en cours de rencontre, j’ai remarqué que les attaquants adverses ont cessé d’essayer de le contourner le long de la rampe en le voyant se rapprocher pour les neutraliser. Au lieu de foncer, ils ont plutôt tenté de stopper en entrée de zone pour attendre les déploiements de leurs coéquipiers. Même dans ces situations, Dimitri Simashev a été bon pour couvrir ses angles et diminuer les options possibles. Bref, le style du jeune est reconnu des adversaires.

En conclusion, j’ai assurément été intrigué par mes visionnements de Dmitri Simashev en présaison. On ne doit pas prendre le tout pour du « cash », car ce ne sont pas les équipes complètes, mais comme en NHL, c’est toujours intéressant à regarder. Je m’attends à le voir en MHL cette saison et non en KHL, car il n’y a pas d’équipe affiliée au Lokomotiv en VHL. Ce sera probablement une belle occasion de voir s’il a de l’offensive derrière la cravate (16 points en 46 matchs l’an passé).

Toutes les statistiques sont tirées de la plateforme d’InStat Hockey.

À lire également sur TSLH

Podcasts
& vidéos

02 décembre 22

#75. Repêchage 2023 avec Seb Gagné + Forum TSLH

Dans cet épisode, on jase espoirs avec Seb Gagné du TSLH Espoirs. Nous présentons et commentons sa liste préliminaire pour le repêchage 2023. Nous répondons également aux questions des auditeurs.

02 décembre 22

TSLH Espoirs: Entrevue avec Denis Gauthier

Dans cette entrevue du TSLH Espoirs, Pascal discute avec Denis Gauthier. L'ancien joueur de la NHL et présentement analyste à RDS est aussi le père d'Ethan Gauthier. Le joueur du Phoenix de Sherbrooke est admissible pour le repêchage de la NHL cette saison. Dans un reportage complet de trois textes, nous vous présentons cet espoir avec des commentaires de deux coéquipiers et de son père, Denis Gauthier.

21 novembre 22

Entrevue avec Ethan Gauthier, espoir de la LHJMQ pour le repêchage 2023

Dans cette entrevue, Pascal discute avec Ethan Gauthier, joueur du Phoenix de Sherbrooke qui est admissible au repêchage 2023. Dans un reportage complet de trois textes, nous vous présentons cet espoir avec des commentaires de deux coéquipiers et de son père, Denis Gauthier.

Nouvelles

Canadiens Montréal 05 décembre 2022

Sean Monahan porte désormais un “A” sur son chandail

Monahan avec le Canadiens
Championnats mondiaux 05 décembre 2022

WJC 2023 | Liste des invités au camp des États-Unis

Logan Cooley - InStat Hockey - TSLH Espoirs2 - Mondial u18 - Coyotes de l'Arizona
Actualité NHL 05 décembre 2022

Andreas Athanasiou s’en prend verbalement à Jacob Trouba

Andreas Athanasiou s’en prend verbalement à Jacob Trouba
Actualité NHL 05 décembre 2022

Ryan McDonagh placé sur la liste des blessés

nashville-predators
Team Canada 05 décembre 2022

WJC 2023 | Neuf joueurs de la LHJMQ au camp d’Équipe Canada

Jordan Dumais
Canadiens Montréal 05 décembre 2022

CH | Une équipe amochée à Vancouver

CH | Une équipe amochée à Vancouver
Actualité NHL 05 décembre 2022

La LNH sous la loupe | Le capitaine prend les rênes à Ottawa et un nouveau record pour Mitch Marner

La LNH sous la loupe | Le capitaine prend les rênes à Ottawa et un nouveau record pour Mitch Marner
Actualité NHL 05 décembre 2022

Kraken de Seattle | Shane Wright en uniforme contre le Canadien?

Shane Wright avec le Kraken

Commentaires