Retour à l'accueil

Dans le rétroviseur: ma liste de 2013

Nathan Mackinnon
Nathan MacKinnon, qui est devenu l’un des bons 1st overall de la dernière décennie

Bien que j’avais déjà commencé à concocter une liste top-30 depuis 2011, c’est le repêchage de 2013 qui a vraiment façonné ma confiance en matière d’espoirs et qui a jeté les bases pour les analyses que j’apporte encore aujourd’hui.

2013, c’était une grosse année pour la LHJMQ et on s’attendait à voir plusieurs joueurs être sélectionnés dans les deux premières rondes du repêchage. Et ce fut le cas. Il y en a eu six en première ronde, neuf autres au deuxième tour et 31 au total.

Comme j’étais encore à la couverture de l’Armada de Blainville-Boisbriand, j’ai vraiment pu avoir les yeux sur le jeu de la majorité de ces joueurs et j’avais l’impression que mes lectures étaient bonnes et détaillées. Ça n’empêche pas de se tromper cependant!

Ma liste de 2013

MacKinnon ou Jones?

Pendant toute la saison 2012-13, le débat impliquant Nathan MacKinnon et Seth Jones a fait rage et c’était un des plus plaisants des dernières années. Du moins, pour moi.

On avait le cas classique du futur centre #1 contre le futur défenseur #1. Les deux positions les plus importantes lorsqu’on vient à analyser les espoirs, selon moi. Et les deux joueurs ont vraiment été spectaculaires. Au tournant de l’année, j’avais MacKinnon au premier rang et Jones le suivait.

Déjà, dans le cas de MacKinnon, le fait d’avoir fait Équipe Canada junior à 17 ans était tout un exploit, mais il avait connu un tournoi difficile, contrairement à Jones, Aleksander Barkov et même Jonathan Drouin. Le reste de la saison allait être déterminant.

Avec l’Avalanche au premier rang du repêchage, tout était à construire de leur côté. Je pense qu’à ce moment, à la mi-mai, Jones avait une légère longueur d’avance en raison du profil et de la connexion avec Denver, où il a habité parce que son père, Ronald, avait joué pour les Nuggets dans la NBA.

De l’autre côté, MacKinnon avait été sensationnel lors du tournoi de la Coupe Memorial et il avait supplanté Drouin et Jones en remportant le trophée Stafford-Smythe, remis au joueur le plus utile. Aussi, l’embauche de Patrick Roy comme entraîneur-chef et vice-président des opérations de l’Avalanche, le 23 mai, est venue jeter un petit doute dans ma tête.

Voici également ce que j’avançais dans mon mock draft, au choix de l’Avalanche.

Neuf ans plus tard, on peut dire que l’Avalanche ne s’est pas trompée, alors qu’elle est maintenant championne en titre de la coupe Stanley, et MacKinnon est considéré comme l’un des meilleurs joueurs de la LNH toutes positions confondues.

Dans le cas de Jones, je pense qu’il est un très bon défenseur qui n’a malheureusement pas été si bien entouré depuis son départ des Predators. Il est selon moi encore de la trempe d’un #1 ou #2.

J’ai placé Drouin troisième devant Barkov, mais ce n’était pas un désaveu envers le Finlandais. Ça venait plus du fait que Drouin m’avait constamment montré qu’il était un «gamer» en séries et dans les tournois importants. Il y avait peut-être eu un peu de «recency bias» également, je l’admets.

J’avais quand même louangé Barkov dans mon mock draft et le fait de sortir quatrième n’aurait pas été considéré comme une déception.

Le joueur qui a complété mon top-5 est l’imposant Russe Valeri Nichushkin, qui avait fait écarquiller les yeux partout où il était passé, dont en séries dans la KHL. Il avait aussi marqué le but vainqueur en prolongation contre le Canada lors du match de la médaille de bronze au Championnat mondial de hockey junior de 2013. De le voir glisser au 10e rang, pour moi c’était une des très grosses prises compte tenu des circonstances.

Je passe au 11e joueur sur ma liste, Hunter Shinkaruk, parce que même si ça paraît mal aujourd’hui, je ne regrette rien quant à mon évaluation de son jeu en 2013.

Dans un des tweet précédents, je l’avais huitième et il a glissé un peu en raison de son jeu ordinaire en séries. Néanmoins, j’ai qualifié Shinkaruk de Jonathan Drouin des pauvres et il me donnait des vibes de Jordan Eberle. Je n’en revenais pas de le voir glisser et j’espérais que le Canadien s’avance pour le sélectionner.

J’attire votre attention sur Valentin Zykov, le 18e joueur sur ma liste, parce qu’il a finalement été sélectionné au 37e rang, après que le Tricolore eut levé le nez sur lui trois fois!

Zykov est un gros ailier qui est arrivé dans la LHJMQ comme une tonne de briques. Tout au long de la saison, il a continué à m’impressionner et ce n’est tout de même pas de la petite bière de marquer 40 buts en 67 matchs et 10 autres en 19 parties éliminatoires.

Et évidemment, quand le Drakkar a affronté l’Armada en demi-finale, il a marqué deux buts vainqueurs et il a obtenu une aide sur les deux autres buts gagnants de la série. Malheureusement, Zykov n’a jamais été en mesure de se tailler une place dans la LNH et pourtant, il avait bien commencé avec les Hurricanes.

Si vous avez consulté ma liste plus haut, vous comprenez pourquoi je voulais Shinkaruk, Zykov et Adam Erne devant Anthony Mantha ou Frédérik Gauthier, mais il reste que Mantha est celui qui a la meilleure carrière des cinq.

Ce ne sont pas les habiletés, le talent et le gabarit qui m’ont refroidi dans le cas de Mantha, mais plutôt son manque d’intensité et d’engagement. Et on le note aussi dans la LNH, neuf ans plus tard. Je l’avais quand même 21e sur ma liste, mais avec un peu plus de désir, il aurait frôlé le top-10, tant pour moi que pour les équipes de la LNH à mon avis.

Je sais que vous mourrez d’envie de savoir où j’avais Michael McCarron, le choix de première ronde du Canadien, sur ma liste. Et bien il était 58e, derrière Artturi Lehkonen (54e), en passant.

Je ne veux pas avoir l’air sévère dans le cas de McCarron, mais il n’y avait rien d’attirant dans son jeu outre son gabarit et son jeu physique. C’est un joueur qui ne patinait pas très bien, qui n’avait pas une très bonne vision et qui avait un tir ordinaire. Tout dans son jeu me laissait croire qu’il deviendrait un gars de «bottom-6», mais j’imagine que les recruteurs du CH et toutes leurs ressources ont vu d’autres choses.

Ce que je vais dire dans le cas de McCarron, c’est qu’au-delà de ma frustration, je suis heureux de voir qu’il a réussi à se tailler une petite place dans la LNH sur le quatrième trio des Predators.

Je termine le texte en tournant un petit peu le fer dans la plaie malgré tout. Shea Theodore est sorti immédiatement après McCarron et il aurait peut-être pu faire changer la philosophie de repêchage du Tricolore quelques années suivantes.

Bien qu’il n’aurait pas été mon choix pour le CH en suivant ma liste, j’étais vraiment en grand désaccord avec Craig Button en février, quand il l’avait classé 75e. Ça ne faisait ni queue ni tête en ce qui me concerne.

J’ai classé Theodore 30e sur ma liste, mais quand je regarde cette description que j’ai faite de son jeu dans mon mock draft, je me demande si je n’ai pas été trop sévère à son égard concernant son jeu défensif. Il est vraiment devenu de plus en plus complet au fil des années.

On ne le répétera jamais assez, c’est une science très inexacte.

Podcasts
& vidéos

02 décembre 22

#75. Repêchage 2023 avec Seb Gagné + Forum TSLH

Dans cet épisode, on jase espoirs avec Seb Gagné du TSLH Espoirs. Nous présentons et commentons sa liste préliminaire pour le repêchage 2023. Nous répondons également aux questions des auditeurs.

02 décembre 22

TSLH Espoirs: Entrevue avec Denis Gauthier

Dans cette entrevue du TSLH Espoirs, Pascal discute avec Denis Gauthier. L'ancien joueur de la NHL et présentement analyste à RDS est aussi le père d'Ethan Gauthier. Le joueur du Phoenix de Sherbrooke est admissible pour le repêchage de la NHL cette saison. Dans un reportage complet de trois textes, nous vous présentons cet espoir avec des commentaires de deux coéquipiers et de son père, Denis Gauthier.

21 novembre 22

Entrevue avec Ethan Gauthier, espoir de la LHJMQ pour le repêchage 2023

Dans cette entrevue, Pascal discute avec Ethan Gauthier, joueur du Phoenix de Sherbrooke qui est admissible au repêchage 2023. Dans un reportage complet de trois textes, nous vous présentons cet espoir avec des commentaires de deux coéquipiers et de son père, Denis Gauthier.

Nouvelles

Canadiens Montréal 05 décembre 2022

Sean Monahan porte désormais un “A” sur son chandail

Monahan avec le Canadiens
Championnats mondiaux 05 décembre 2022

WJC 2023 | Liste des invités au camp des États-Unis

Logan Cooley - InStat Hockey - TSLH Espoirs2 - Mondial u18 - Coyotes de l'Arizona
Actualité NHL 05 décembre 2022

Andreas Athanasiou s’en prend verbalement à Jacob Trouba

Andreas Athanasiou s’en prend verbalement à Jacob Trouba
Actualité NHL 05 décembre 2022

Ryan McDonagh placé sur la liste des blessés

nashville-predators
Team Canada 05 décembre 2022

WJC 2023 | Neuf joueurs de la LHJMQ au camp d’Équipe Canada

Jordan Dumais
Canadiens Montréal 05 décembre 2022

CH | Une équipe amochée à Vancouver

CH | Une équipe amochée à Vancouver
Actualité NHL 05 décembre 2022

La LNH sous la loupe | Le capitaine prend les rênes à Ottawa et un nouveau record pour Mitch Marner

La LNH sous la loupe | Le capitaine prend les rênes à Ottawa et un nouveau record pour Mitch Marner
Actualité NHL 05 décembre 2022

Kraken de Seattle | Shane Wright en uniforme contre le Canadien?

Shane Wright avec le Kraken

Commentaires