Retour à l'accueil

Apprendre à connaître Adam Engstrom | Espoirs des Canadiens

Avec 14 choix au repêchage 2022 de la LNH, c’est plutôt 11 espoirs qui ont été sélectionnés par les Canadiens de Montréal. Sur le TSLH Espoirs, 5 de ces jeunes n’ont jamais eu de contenu les concernant sur le site. Ainsi, comme chaque saison, nous ferons un tour d’horizon de ces derniers au cours des prochains jours pour vous les présenter. Aujourd’hui, c’est le tour d’Adam Engstrom.

Pour une description de Juraj Slafkovsky, Owen Beck, Lane Hutson, Vinzenz Rohrer, Miguel Tourigny, Cedrick Guindon et Filip Mesar, je vous invite à télécharger le TSLH Espoirs : Le guide 2022, à consulter la chaîne YouTube et à utiliser la barre de recherche dans le haut du site.

Donc, après un texte sur Jared Davidson par mon collègue Seb Gagné, c’est au tour du Suédois repêché en 3e ronde, Adam Engstrom. Ce défenseur gaucher a évolué toute la saison avec Djurgardens en J20 Nationell y récoltant 28 points en 45 matchs.

Même si ce n’était pas un espoir très convoité de Djurgardens, on doit avouer qu’Adam Engstrom n’a rien eu à envier à ses coéquipiers Jonathan Lekkerimaki, Calle Odelius, Noah Ostlund et Liam Ohgren.

L’arrière de 6 pieds 2 pouces et 185 livres a été le défenseur #1 de la formation toute la saison. Statistiquement, le Suédois a été dominant au niveau des tirs dirigés vers le filet, de tout ce qui implique la possession de la rondelle, de la création de revirements, de la récupération de rondelle et de la polyvalence.

Bref, pour son équipe, il a été très utile, et ce, dans toutes les phases ainsi que situations de jeu. Adam Engstrom, même s’il possède un gabarit avantageux et qu’il est impliqué physiquement, ne maîtrise pas du tout l’aspect physique du hockey. Le défenseur préfère établir les contacts pour neutraliser l’adversaire par du corps à corps et des épreuves de force. Il n’est pas du genre à distribuer les coups percutants comme nous le sommes habitué avec des joueurs tels qu’Alexander Romanov par exemple.

Niveau mobilité, franchement, pour sa grandeur, je dois avouer qu’Adam Engstrom est un bon patineur. Ça semble facile pour lui de naviguer sur la glace et d’utiliser ses mains agiles pour déjouer ses opposants. Il est très bon pour faire progresser le jeu en possession de rondelle et amener l’action vers le territoire adverse.

Rendu là, je ne dirais pas que c’est le plus dynamique qui essaie de déjouer tout le monde ou qui véhicule sans cesse le long de la ligne bleue. C’est plutôt l’arrière qui distribue intelligemment le disque sans trop de dentelle, et qui, surtout, dirige des lancers au filet. Son tir est excellent et touche la cible plus souvent qu’autrement.

Adam Engstrom aime aussi s’avancer pour défier les gardiens lorsque son équipe se retrouve en zone adverse ou en contre-attaque. On le voit très souvent afficher une confiance marquée pour jouer profondément. De toute façon, sa mobilité lui permet de bien se replier quand l’ennemi réussit à le contrer.

Au niveau des défauts, comme je disais, Adam Engstrom n’applique pas beaucoup de mises en échec et n’affiche pas non plus une attitude agressive. C’est plutôt le contraire. J’aimerais le voir encore plus actif à un contre un, surtout devant le filet où il est un peu trop passif. Son bâton est correct tout comme son positionnement, mais ça mériterait du travail pour transposer le tout en Amérique du Nord.

Enfin, je doute que l’espoir ne devienne plus qu’un arrière de troisième paire dans la LNH même s’il se développe à son maximum. Je le vois plus comme un défenseur efficace dans les deux sens de la patinoire et qui peut cumuler une vingtaine de points à son « prime ». Nous ne voyons pas d’habilité élite en ce moment en J20 Nationell, alors je ne crois pas que nous en verrons au prochain niveau.

L’an prochain, Adam Engstrom va jouer avec Roble BK dans la SHL au lieu d’avec Djurgardens, car ces derniers ont été relégués à l’Allsvenskan au printemps. Il s’agit d’une bonne sélection en troisième ronde par les Canadiens de Montréal. Personnellement, j’aime mieux prendre une chance avec ce genre de défenseur qu’avec un espoir avec seulement une habilité meilleure que les autres. Je le vois demeurer au moins deux ans en Suède pour ensuite prendre le chemin du Rocket de Laval. Nous verrons par la suite si son développement avance bien.

À lire également sur TSLH

Podcasts
& vidéos

11 juin 24

#137. Top 32: Liste finale de Mathieu pour le repêchage 2024

Mathieu vous présente ses analyses et ses profils de joueur pour le repêchage 2024 concernant les 32 meilleurs espoirs, à ses yeux.

11 juin 24

#136. TOP32: Liste finale de Pascal pour le repêchage 2024

Dans cet épisode, Pascal vous présente ses 32 meilleurs espoirs pour le repêchage 2024 !

27 mai 24

#135. Mock Draft 2024 (Rangs 11 à 20) et prédiction pour la Coupe Memoriale !

Dans cet épisode, on poursuit notre Mock Draft NHL avec les rangs 11 à 20 et on met la table pour le tournoi de la Coupe Memoriale !

Nouvelles

Actualité NHL 24 juin 2024

Linus Ullmark échangé aux Sénateurs!

Linus Ullmark échangé aux Sénateurs!
Repêchage NHL 24 juin 2024

TSLH Espoirs – Le Guide 2024

TSLH Espoirs – Le Guide 2024
Actualité NHL 23 juin 2024

La retraite pour Derick Brassard

La retraite pour Derick Brassard
Actualité NHL 23 juin 2024

Marc Savard obtient un poste à Toronto

Marc Savard obtient un poste à Toronto
Actualité NHL 23 juin 2024

Zach Hyman et sa saison de rêve

Zach Hyman et sa saison de rêve
Actualité NHL 23 juin 2024

Signature | Une saison de plus pour Ian Mitchell à Boston

Signature | Une saison de plus pour Ian Mitchell à Boston
Transaction NHL 23 juin 2024

Les Sharks échangent un ancien choix de première ronde

Les Sharks échangent un ancien choix de première ronde
Actualité NHL 23 juin 2024

Matvei Michkov | Daniel Brière et les Flyers gagnent leur pari

Matvei Michkov | Daniel Brière et les Flyers gagnent leur pari

Commentaires