Retour à l'accueil

Brad Lambert: un parallèle intéressant à faire avec un espoir du CH

Je profite de ce tout premier paragraphe pour spécifier une chose très importante. D’abord, le texte qui suit n’est pas une comparaison des deux joueurs, bien que quelques similitudes sont palpables dans les styles seulement. J’aborderai un contexte semblable qui pourrait donner une explication à la chute de Brad Lambert dans les classements d’espoirs.

Au moment d’écrire ces lignes, j’ai terminé mes visionnements de l’année pour Brad Lambert. Mon descriptif de l’attaquant pour le Guide du TSLH Espoirs est également rédigé.

À mes derniers visionnements, Brad Lambert endossait l’uniforme des Pelicans dans la Liiga. Je vous rappelle que le joueur éligible au repêchage 2022 jouait pour JYP au début de la saison. À sa demande, il fut transféré d’équipe afin de jouer dans sa ville natale, soit Lahti.

Je m’attendais à ce que les choses se replacent. Il partait du pire club de la ligue vers une formation que je connaissais un peu. Finalement, les doutes subsistent dans le cas de Lambert.

Dans le monde de Jesse Ylonen

Je répète: ceci n’est pas une comparaison entre les joueurs.

Lorsque j’ai visionné les matchs de Lambert à Lahti, je me suis tout de suite souvenu des rencontres observées en 2020 alors que Jesse Ylonen jouait pour les Pelicans.

Dans plusieurs rapports, mon collègue Pascal et moi avons souligné le fait que l’équipe des Pelicans était très boiteuse au niveau des systèmes de jeu. Fidèle au style européen, la formation de Lahti focalise beaucoup sur la possession de rondelle. Prendre des risques, tirer la rondelle en fond de zone et créer du chaos dans l’enclave en prenant des tirs ne font pas partie de la stratégie de ce club. Les Pelicans optent aussi pour une gestion des effectifs qui n’est pas optimal pour un espoir à mon avis. L’entraîneur préfère garder ses joueurs un peu plus longtemps sur la patinoire, quitte à leur donner moins de présences. Je me souviens avoir fait le saut lorsque j’observais Ylonen. À quel point ses présences dépassaient la barre des 30-40 secondes. Ce fut la même chose observée dans le cas de Lambert.

Aussi, Jesse Ylonen paraissait bien lorsqu’on observait les détails dans son jeu. Il excellait en possession de rondelle, il récupérait des rondelles dans les 3 zones et s’impliquait activement. Par contre, sa production offensive était inexistante et de nombreux jeux de routine avortaient auprès de ses coéquipiers.

C’est pas mal ce qui se passe avec Lambert je dirais.

L’attaquant joue autant au centre qu’à l’aile. Je le vois plus comme un ailier plus tard, mais c’est un autre débat. Il s’est démarqué dans les petits détails, tout comme Ylonen. Par contre, l’offensive ne vient pas et les doutes sur son plafond maximal offensif sont justifiés.

Lambert effectue du bon travail pour récupérer une rondelle, créer son propre espace tout en attirant l’ennemi afin d’ouvrir le jeu pour ses coéquipiers.

La version au WJC est plus juste

Je pense que la version de Lambert qu’on a vu au WJC est plus juste. Par contre, ce qu’il fait de bien dans la Liiga lui permettra de bien s’ajuster au hockey nord-américain. Brad Lambert est un joueur qui sait très bien créer son propre espace sur la patinoire. Je ne suis pas inquiet qu’il se démarquera sur une plus petite patinoire.

Les similitudes avec Ylonen sont vraiment attribuables par le fait qu’ils ont été cloitrés dans le système des Pelicans. En 2020, plusieurs doutes subsistaient dans le potentiel de l’espoir du CH sur le plan offensif. Or, il faisait tout bien sur la patinoire.

Brad Lambert possède un «upside» offensif plus élevé qu’Ylonen à mes yeux. Par contre, l’efficacité dans les détails dans le système des Pelicans comportait certaines similitudes.

L’efficacité de Lambert à démarrer l’offensive est aussi supérieure. Lambert est très bon dans les transitions, les relances et les entrées de zone. Lorsque ce n’est pas lui qui est en charge, ça donne ceci:

Une chute à prévoir

Je m’attends à une chute au repêchage. Par contre, je ne suis nullement prêt à le voir comme un Raty 2,0. On se rappelle qu’Aatu Raty, au repêchage 2021, a littéralement glissé au 52e rang. Tout cela après avoir reçu l’étiquette de possible premier choix un an auparavant.

Raty a glissé parce qu’il n’était aucunement efficace dans les détails et son talent se cachait derrière de nombreux drapeaux rouges.

Ce n’est pas le cas de Lambert. En Liiga, il applique le système et je trouve personnellement qu’il se démarque sous certains aspects à chacune de ses présences. Malheureusement, les doutes sur son offensive sont justifiés et on voudra peut-être pencher pour des choix plus sécures la journée du repêchage.

Pour moi, il demeure un espoir talentueux qui pourrait faire rager les observateurs tout comme Danila Yurov.

Mais bon Dieu, faites que Brad Lambert s’en vienne en Amérique du Nord au plus sacrant !

Podcasts
& vidéos

27 juin 22

#63. Top 64 final de Pascal pour le repêchage LNH 2022

Dans cette vidéo, Pascal du TSLH Espoirs vous présente son top64 final détaillé en plus de 13 mentions honorables. Sur le site de Toutsurlehockey.com, le top64 de Pascal sera disponible à l'écrit.

27 juin 22

#62. Top 32 final (Mathieu) | Les meilleurs espoirs du repêchage 2022

Dans cette vidéo, Mathieu du TSLH Espoirs vous présente son top32 final détaillé. Sur le site de Toutsurlehockey.com, le top50 de Mathieu sera disponible à l'écrit.

18 juin 22

#61. Top 32 final de Simon Servant du TSLH Espoirs

Dans cet épisode, Simon Servant, intervenant du TSLH Espoirs, nous présente son top 32 pour le repêchage 2022. Consultez la version vidéo avec des séquences de jeu via sa chaîne Youtube juste ici: https://www.youtube.com/c/SimonServant

Nouvelles

Repêchage 27 juin 2022

Un futur prometteur chez le Wild du Minnesota | Stratégie au repêchage

Un futur prometteur chez le Wild du Minnesota | Stratégie au repêchage
Repêchage 27 juin 2022

Viser la sécurité avant tout chez les Blues de Saint-Louis | Stratégie au repêchage

Viser la sécurité avant tout chez les Blues de Saint-Louis | Stratégie au repêchage
Repêchage 26 juin 2022

La croisée de chemin chez les Penguins de Pittsburgh | Stratégie au repêchage

La croisée de chemin chez les Penguins de Pittsburgh | Stratégie au repêchage
Repêchage 26 juin 2022

Se maintenir au sommet chez les Capitals de Washington | Stratégie au repêchage

Ivan Miroshnichenko
Repêchage 25 juin 2022

Ce n’est que le début chez les Kings de Los Angeles | Stratégie au repêchage

Ce n’est que le début chez les Kings de Los Angeles | Stratégie au repêchage
Repêchage 25 juin 2022

Quelle est la suite chez les Stars de Dallas ? | Stratégie au repêchage

Owen Pickering - TSLH Espoirs - InStat Hockey
Canadiens Montréal 24 juin 2022

Un gros « party » attend les partisans sur la Place des Canadiens lors du repêchage

Canadiens Ballottage
Repêchage 23 juin 2022

Du renfort requis chez les Prédateurs de Nashville | Stratégie au repêchage

Danila Yurov - InStat Hockey - TSLH Espoirs1

Podcasts
& vidéos

27 juin 22

#63. Top 64 final de Pascal pour le repêchage LNH 2022

Dans cette vidéo, Pascal du TSLH Espoirs vous présente son top64 final détaillé en plus de 13 mentions honorables. Sur le site de Toutsurlehockey.com, le top64 de Pascal sera disponible à l'écrit.

27 juin 22

#62. Top 32 final (Mathieu) | Les meilleurs espoirs du repêchage 2022

Dans cette vidéo, Mathieu du TSLH Espoirs vous présente son top32 final détaillé. Sur le site de Toutsurlehockey.com, le top50 de Mathieu sera disponible à l'écrit.

18 juin 22

#61. Top 32 final de Simon Servant du TSLH Espoirs

Dans cet épisode, Simon Servant, intervenant du TSLH Espoirs, nous présente son top 32 pour le repêchage 2022. Consultez la version vidéo avec des séquences de jeu via sa chaîne Youtube juste ici: https://www.youtube.com/c/SimonServant

Commentaires

Laisser un commentaire