Retour à l'accueil

Espoirs des Canadiens de Montréal | Profil vidéo de Logan Mailloux

Tout comme pour le repêchage 2020, le TSLH Espoirs vous offre des textes concernant les nouveaux prospects des Canadiens de Montréal sélectionnés au cours de la séance de 2021. Vous y trouverez une description écrite et une ou des vidéos vous illustrant le talent du jeune homme.

Le premier espoir abordé est Logan Mailloux qui a été sélectionné au 31e rang en première ronde.

Logan Mailloux
Canada
Défenseur droitier
15 avril 2003
6 pieds 3 pouces et 214 livres
Droitier

Je tiens à le souligner, malgré toute la controverse l’entourant, je ne vais aborder que l’aspect hockey du joueur. Ce texte vise à décrire le talent du jeune sur la glace et rien d’autre.

Logan Mailloux répond à l’un des besoins principaux des Canadiens de Montréal au sein de la relève, mais également pour l’alignement actuel de l’équipe. En effet, le prospect est un défenseur droitier à haut potentiel. Malheureusement, le jeune n’est pas prêt à jouer dans le circuit Bettman immédiatement. Le droitier jouera plutôt dès l’automne prochain avec l’une des meilleures organisations de l’OHL les Knights de London. Dans cette équipe, le premier choix du CH lors de la dernière séance remplira un rôle important sur l’une des deux premières paires et sur l’avantage numérique. Au cours de la campagne 2020-2021, Mailloux a joué dans la HockeyEttan, une ligue un peu obscure en Suède où il a cumulé 15 points, dont 7 buts, en 19 matchs.

Personnellement, je n’avais pas classé Mailloux dans mon top 72 final en raison du fait que le jeune avait demandé à ne pas être repêché. Cependant, avant que le communiqué sorte, je l’avais autour du 50e rang. Ainsi, deux défenseurs droitiers se retrouvaient près de lui dans mon « ranking », c’est-à-dire Scott Morrow et Aleksi Heimosalmi. Morrow a un profil assez similaire à Mailloux, mais son jeu physique n’est vraiment pas à point. Pour ce qui est de Heimosalmi, le Finlandais est beaucoup plus petit, mais meilleur dans sa zone. Ainsi, chacune des trois sélections était valide à mes yeux, néanmoins le Tricolore a opté pour Mailloux. Pourquoi ?

On ne se le cachera pas, il faut absolument que Timmins et Bergevin trouvent des défenseurs droitiers qui pourront, à moyen terme, jouer sur l’une des deux premières paires. Comme la formation repêchait 31e, les options pour remplir ce besoin étaient limitées. Ainsi, je crois que les Canadiens ont opté pour le prospect ayant le plus de chances de devenir un coup de circuit à cette position et, selon moi, ils n’ont pas eu vraiment tort.

Logan Mailloux présente toutes les capacités pour devenir un défenseur d’impact dans la LNH. En plus d’avoir un gabarit fort avantageux, le droitier est rapide et agile sur patin. Une fois qu’il décolle, c’est très difficile de l’arrêter et, lorsque vous vous rendez à lui, Mailloux est capable de vous battre avec la justesse de ses mains. Ceci le rend très efficace en relance où l’espoir s’épanouit lorsque la situation se présente. Vous verrez dans la vidéo que le jeune adore contrôler le disque et faire des feintes pour entrer en zone ennemie et créer des chances de marquer. On peut avancer que ce défenseur présente également une grande confiance en lui, car il est bien rare de voir de l’hésitation dans son jeu.

L’espoir appartenant aux Knights de London possède des habiletés offensives très développées. À partir de la ligne bleue, on le voit contrôler le disque en véhiculant agilement le long de la pointe pour ensuite se diriger au filet, faire un tir puissant ou distribuer la rondelle à un coéquipier. Je ne dirais pas que c’est le quart arrière le plus imaginatif de la séance, mais Mailloux est largement capable de contrôler le jeu dans ces situations.

Sans la rondelle, le nouvel espoir des Canadiens a beaucoup de travail à faire avant d’atteindre la LNH. J’ai bien aimé le voir « pincher » les porteurs du disque au centre afin de créer des revirements, mais ce n’est pas toujours bien calculé et, parfois, il créait des revirements. Ensuite, dans sa zone, je dois avouer que c’était souvent le chaos cette année dans son équipe. Je l’ai trouvé efficace dans ses bagarres à un contre un devant le filet ou le long des rampes, mais ce n’est pas rare qu’il fût complètement perdu. Son équipe était affreuse dans sa zone et j’ai bien hâte de voir en OHL si cette grosse lacune demeure la même dans un système de jeu que je connais mieux.

L’aspect qui plaira le plus aux partisans des Canadiens de Montréal est celui physique. Logan Mailloux est un train et il utilise très bien son corps pour frapper l’adversaire et le mettre en échec. Que ce soit près des rampes ou en plein milieu de la glace, vous devez toujours savoir où il se trouve afin d’être certain de ne pas payer le prix. Avec Kaiden Guhle, s’ils jouent ensemble avec le CH, ce sera une paire redoutable physiquement. Les deux jeunes hommes sont complémentaires dans leur style et apportent tous les deux l’aspect robustesse. Ce ne sera pas facile de traverser la ligne bleue face à eux.

Concernant strictement le hockey, la sélection de Logan Mailloux est valide. L’organisation a voulu viser la clôture dans une position qui faisait défaut dans sa relève et il n’y avait pas de meilleur choix pour cela. Maintenant, il va falloir le développer et l’épauler convenablement dans les prochaines années afin d’éviter les distractions pour que cette sélection devienne payante. Bonne chance !

Podcasts
& vidéos

22 septembre 21

ScoutCast #3: Top 20 des meilleurs espoirs européens du repêchage 2022

Dans ce 3e épisode du ScoutCast, Pascal vous présente sont top 20 des meilleurs espoirs européens visionnés jusqu'ici pour le repêchage 2022. Le chroniqueur aborde également le dossier de David Ettedgui et le mandat de toutsurlehockey.com.

13 septembre 21

ScoutCast #2: Espoirs du CH et début de saison de certains espoirs européens

Dans ce 2e épisode du ScoutCast, Pascal vous parle de plusieurs espoirs du CH: Jayden Struble, Dmitri Kostenko, Jordan Harris, Kaiden Guhle et Mattias Norlinder. Également, notre chroniqueur vous parle de certains espoirs européens qui ont débuté leur saison.

06 septembre 21

ScoutCast #1: Hlinka et espoirs du CH

Dans cet épisode, notre chroniqueur Pascal vous livre ses dernières observations chez les espoirs. En débutant par le tournoi Hlinka Gretzky, il livre ensuite un topo sur les espoirs du CH qui performent jusqu'ici.

Nouvelles

Actualité NHL 14 septembre 2021

Camp de développement des Sénateurs : Sokolov impressionne

Camp de développement des Sénateurs : Sokolov impressionne
Profils d'espoirs 03 août 2021

TSLH Espoirs | Un train russe s’ajoute aux Canadiens de Montréal

Profils d'espoirs 01 août 2021

TSLH Espoirs | Une première depuis 2015 au repêchage pour les Canadiens de Montréal

Profils d'espoirs 30 juillet 2021

TSLH Espoirs | Le Mattias Norlinder russe

Profils d'espoirs 28 juillet 2021

TSLH Espoirs | Les Canadiens ajoutent un marqueur à leur filière finlandaise

Podcasts
& vidéos

22 septembre 21

ScoutCast #3: Top 20 des meilleurs espoirs européens du repêchage 2022

Dans ce 3e épisode du ScoutCast, Pascal vous présente sont top 20 des meilleurs espoirs européens visionnés jusqu'ici pour le repêchage 2022. Le chroniqueur aborde également le dossier de David Ettedgui et le mandat de toutsurlehockey.com.

13 septembre 21

ScoutCast #2: Espoirs du CH et début de saison de certains espoirs européens

Dans ce 2e épisode du ScoutCast, Pascal vous parle de plusieurs espoirs du CH: Jayden Struble, Dmitri Kostenko, Jordan Harris, Kaiden Guhle et Mattias Norlinder. Également, notre chroniqueur vous parle de certains espoirs européens qui ont débuté leur saison.

06 septembre 21

ScoutCast #1: Hlinka et espoirs du CH

Dans cet épisode, notre chroniqueur Pascal vous livre ses dernières observations chez les espoirs. En débutant par le tournoi Hlinka Gretzky, il livre ensuite un topo sur les espoirs du CH qui performent jusqu'ici.

Commentaires

Laisser un commentaire