Retour à l'accueil

Un début de saison à oublier pour cet espoir des Canucks

Jonathan Lekkerimaki a entendu son nom au 15e rang lors du dernier encan amateur de la NHL. Le Suédois figurait assez haut sur certaines listes publiques. En 2021-2022, Lekkerimaki a convaincu de nombreux observateurs par ses qualités offensives tant en J20 Nationell qu’en SHL. Ce sont les Canucks qui ont finalement sélectionné le joueur évoluant pour Djurgardens.

Au sein du TSLH Espoirs, la candidature de Lekkerimaki était grandement appréciée chez nos observateurs. Pour ma part, c’était un joueur que je classais comme étant le 5e meilleur espoir de cette cuvée. Grâce à son tir élite et son jeu général bien adapté au style professionnel, Lekkerimaki m’a convaincu de lui faire une place dans mon top 5. Voici les différents classements de Lekkerimaki avant le repêchage 2022:

  • Mathieu Paradis (TSLH): 5e
  • Seb Gagné (TSLH): 3e
  • Pascal Lapointe (TSLH): 6e
  • Simon Servant (TSLH): 6e
  • Simon St-Laurent (TSLH): 8e

Au niveau anglophone, voici comment on classait Lekkerimaki l’été dernier:

Un WJC à oublier

À l’été 2022, on a pu voir Lekkerimaki en action au Championnat mondial junior. L’athlète de 18 ans n’occupait pas un rôle principal dans l’équipe, mais on s’attendait néanmoins à le voir produire. La Suède en général a été décevante, mais on ne peut passer sous silence le jeu décevant dans ce tournoi de la part du premier choix (15e) des Canucks.

Limité à trois passes en 7 rencontres dans le WJC 2022, Jonathan Lekkerimaki n’était nullement dangereux comme il peut l’être offensivement. Peu de temps après le tournoi, on apprenait que l’ailier venait tout juste de se sortir d’une mononucléose. Sa présence au tournoi était même remise en question quelques semaines avant la tenue de l’événement. Il a traîné ce virus de la fin de la saison jusqu’à quelques jours avant le tournoi.

Après cet épisode, on s’attendait à le voir prendre du mieux pour sa saison en Allsvenskan. À noter que Djurgardens fut relégué en 2e division après l’élimination hâtive de l’équipe en séries de la SHL l’an dernier. Comme Lekkerimaki a vraiment bien joué en SHL l’an dernier et était dominant dans les rangs de la J20 Nationell, les attentes à son égard dans la Allsvenskan étaient élevées.

Sous les attentes

Jusqu’ici, on ne peut qu’être déçu du rendement de Jonathan Lekkerimaki. C’est comme s’il n’avait pas encore retrouvé sa forme et surtout sa touche de l’an dernier. En 20 matchs, il n’a inscrit qu’un seul but pour un total de 5 points. Son compagnon Liam Ohgren (MIN) ne connaît pas non plus un bon départ avec 7 points seulement. Seul Noah Ostlund (BUF) se débrouille avec 11 points en 19 matchs.

Pour Lekkerimaki, c’est à se demander si cette mononucléose n’a pas laissé des séquelles sur sa forme physique. Il n’est pas le joueur qu’on a pu observer toute la saison passée. Pourtant, il s’imposait dans la SHL, donc le changement de ligue vers l’Allsvenskan ne devrait normalement pas être un problème. Lekkerimaki est un joueur qui se démarque par son tir, mais son coup de patin lui a souvent permis de se créer de l’espace et de déborder les défenseurs en SHL. Cette saison, il peine à être efficace dans cette facette (du moins dans les matchs observés).

Longue absence ?

Par ailleurs, le ciel est probablement tombé sur la tête de Lekkerimaki de nouveau. Après avoir combattu une mononucléose à l’été 2022, voilà que son prochain combat sera de se relever d’une commotion.

Dans le match contre Vasteras IK samedi, Lekkerimaki s’amenait en territoire ennemi. Incapable de battre de vitesse les défenseurs, il s’est replié sur lui-même pour analyser ses options. La tête semblait basse, le temps de se repositionner. Le joueur de Vasteras IK est venu atteindre Lekkerimaki directement au visage. Le premier choix des Canucks n’est pas revenu dans la rencontre. Selon Chris Faber, l’espoir des Canucks aurait effectivement subi une commotion cérébrale sur la séquence.

Nous surveillerons son temps d’absence, mais on lui souhaite de revenir à 100%. Parce que depuis le début de la saison, il semble jouer 70% de ses capacités.

Ce n’est clairement pas une bonne première moitié de saison post-repêchage pour lui. Son développement n’est pas pour autant terminé. Souvent, on a tendance à remettre en question rapidement. Dans le cas de Lekkerimaki, le potentiel est présent. Il a montré ce dont il est capable en SHL l’an dernier, étant même meilleur que William Eklund (SJS) au sein de Djurgardens.

Le Championnat mondial junior 2023 approche à grands pas. Espérons qu’il soit guéri d’ici là. En effet, le tournoi international pourrait le remettre sur la bonne voie.

À lire également sur TSLH:

Podcasts
& vidéos

31 janvier 23

#79. Analyse des espoirs des Canadiens de Montréal (Partie 2)

Voici la deuxième partie de nos analyses des espoirs du CH en cette saison 2022-2023.

13 janvier 23

#78. Évaluation des espoirs du WJC 2023 par le TSLH Espoirs

Cette semaine, 4 membres du TSLH Espoirs discutent du Championnat mondial junior 2023.

31 décembre 22

#77. Le Forum TSLH: Championnat mondial junior 2023

Pascal et Mat prennent vos questions et jasent du prochain WJC 2023 ! Nos intervenants vous offrent aussi leur prédiction concernant le tournoi.

Nouvelles

Actualité NHL 04 février 2023

Sonny Milano prolongé par les Capitals de Washington

Sonny Milano
Actualité NHL 27 janvier 2023

Matty Beniers sera absent de la formation ce soir

Matty Beniers sera absent de la formation ce soir
Actualité NHL 26 janvier 2023

Andrei Kuzmenko s’entend pour 2 autres années avec Vancouver

Andrei Kuzmenko s’entend pour 2 autres années avec Vancouver
Hockey 25 janvier 2023

Rocket de Laval | Bilan de mi-saison

Rocket Laval
Canadiens Montréal 25 janvier 2023

Cayden Primeau cédé à Laval

Canadiens de Montréal
Canadiens Montréal 21 janvier 2023

Canadiens | Au tour d’Alex Belzile d’être rappelé en renfort

Canadiens de Montréal
Actualité NHL 17 janvier 2023

La fin approche pour Jesse Puljujärvi à Edmonton

La fin approche pour Jesse Puljujärvi à Edmonton
Canadiens Montréal 14 janvier 2023

Canadiens | Bilan de mi-saison

Kent Hughes - Jeff Gorton - marc bergevin

Commentaires

Laisser un commentaire