Retour à l'accueil

Power rankings pour la course au Calder semaine 1

Nouvelle saison veut aussi dire le retour des power rankings hebdomadaire. Le concept reste le même que la saison passée : si l’on devait choisir un gagnant pour le Calder aujourd’hui qui seraient les 10 meilleurs candidats. Comme l’on a pu le constater la saison passée, les premières semaines sont à prendre à la légère. Le power ranking n’est pas une prédiction de qui gagnera le trophée à la fin de la saison, mais plutôt qui sont les meneurs dans le moment présent. Cela étant dit, place au premier top 10 de la saison 2021-2022.

1.Lucas Raymond, Ailier droit (Red Wings de Detroit)

Il est clair que le tour du chapeau du 4e choix lors du repêchage de 2020 l’a propulsé au premier rang cette semaine, mais Lucas Raymond connaissant déjà un début de saison impressionnant. Je m’attends à ce que Raymond soit du top 10 pour le reste de la saison. Il est aussi un potentiel candidat pour le Calder et sera à surveiller pour le reste de la saison.

Statistiques : 6PJ : 4B/ 3A / +4

2. Moritz Seider, Défenseur (Red Wings de Detroit)

L’arrivée du défenseur allemand dans la LNH était très attendue suite au succès qu’il a connu lors des dernières années en Europe. Il viendra sans doute accompagner Raymond pour former un duo de la même équipe qui sera de chaque édition des Power Rankings cette saison comme on l’avait vu avec le duo des Sénateurs composé de Josh Norris et Tim Stützle qui étaient de chaque édition des power rankings la saison dernière. Seider vient prouver que plusieurs avaient tort de douter sa sélection au 6e rang lors du repêchage de 2019. Seider a déjà un rôle important chez les Red Wings avec une moyenne de temps de jeux de 21 :52 par match.

Statistiques : 6PJ : 0B / 5A / -2

3. Anton Lundell, Centre (Panthers de la Floride)

Le 12e choix du repêchage de 2020 est une pièce importante de l’offensive des Panthers. Sa production offensive est excellente et il excelle au cercle de mises au jeu avec un pourcentage de victoires de 54.8%. Lundell sera aussi un candidat à suivre de près pour le trophée Calder, lui qui avait marqué 16 buts et 9 mentions d’aides en 26 matchs dans la SM-liiga lors de la saison 2020-21.

Statistiques : 5PJ : 2B / 3A / +4

4. Jonathan Dahlen, Centre (Sharks de San Jose)

L’ancien choix de 2e ronde des Sénateurs d’Ottawa connait un excellent début de saison, ce que plusieurs prévoyaient suite à son succès en Suède lors des deux dernières saisons.  (Il avait été échangé aux Canucks en retour d’Alex Burrows (2017) et finalement envoyé aux Sharks en retour de Linus Karlsson en 2019). Dahlen a obtenu un poste sur l’avantage numérique des Sharks qui connaissent un début de saison impressionnant (4-1-0). Il pourrait être un candidat surprise pour le trophée Calder.

Statistiques : 5PJ : 3B / 1A / +5

5. Bowen Byram, Défenseur (Avalanche du Colorado)

Après avoir récolté deux mentions d’aides en 19 rencontres lors de la saison 2020-21, Byram a déjà doublé sa production offensive de la saison dernière en seulement 5 matchs. Le 4e choix lors du repêchage de 2019 a aussi vu son rôle dans la défensive de l’Avalanche devenir beaucoup plus important avec une moyenne de temps de jeux par match de 18 :18 minutes. Byram a aussi inscrit son premier but en carrière lors de son premier match de la saison face aux Blackhawks de Chicago.

Statistiques : 5PJ : 1B / 3A / +2

6. Drew O’Connor, Ailier gauche (Penguins de Pittsburgh)

O’Connor gagne la mention de la plus grosse surprise en début de saison. O’Connor n’a pas été repêché et avait amassé qu’une seule mention d’aide en 10 matchs la saison dernière. O’Connor fait le tout malgré l’absence de Malkin et Crosby. Il pourrait être un candidat surprise.

Statistiques : 4PJ : 3B / 2A / +6

7. Jamie Drysdale, Défenseur (Ducks de Anaheim)

Malgré des difficultés défensives, Drysdale est l’un des meilleur défenseur à caractère offensif chez les recrues cette saison. Plusieurs diront que Drysdale n’est plus un joueur recrue puisqu’il a joué 24 matchs lors de la dernière saison, mais il est tout de même considéré comme un joueur recrue selon les règles de la LNH.

Statistiques : 6PJ : 1B / 2A / -6

8. William Eklund, Centre (Sharks de San Jose)

Eklund est l’un des 3 joueurs du repêchage de 2021 à avoir disputer un match dans la LNH et est présentement au sommet des pointeurs du repêchage de 2021 (ce qui pourrait très bien changer d’ici demain puisque Mason McTavish et Cole Sillinger sont seulement à 1 point derrière Eklund. Pour avoir vu Eklund en personne lors d’un match contre les Sénateurs d’Ottawa (dans lequel il a obtenu une mention d’aide), je m’attends à ce qu’il soit présent de manière régulière dans le top 10 pour la course au Calder. À 19 ans, Eklund a déjà un poste sur l’avantage numérique aux cotés de Brent Burns, Timo Meier, Logan Couture et Erik Karlsson.

Statistiques : 4PJ : 0B / 3A / -3

9. Philip Tomasino, Joueur de Centre (Predators de Nashville)

Le choix de première ronde des Predators lors du repêchage de 2019 fait ses débuts dans la LNH suite à une impressionante saison dans la AHL. En 29 rencontres, Tomasino avait récolté 32 points avec un différentiel +/- de +20. Son succès semble se continuer dans la LNH et il sera à surveiller cette saison.

Statistiques : 4PJ : 2B / 1A / -1

10. Jasper Weatherby, Centre (Sharks de San Jose)

Le 102e choix lors du repêchage de 2018 par les Sharks vient compléter le trio de San Jose présent dans le top 10 de cette semaine ce qui doit sans doute amener un sourire à cette organisation qui a connu des saisons difficiles lors des deux dernières années. Weatherby avait connu du succès avec l’Université du Dakota du Nord en 2020-21 en totalisant 24 points en 29 matchs, ce qui lui a permis d’obtenir un poste chez les Sharks.

Statistiques : 5PJ : 2B / 1A / -3

Le top 5 de cette semaine était clair, mais pour la suite il était un peu difficile de classer de 5 à 10 puisque peu de matchs ont été disputé. Un autre élément important est que les gardiens recrues ont joué peu de match. La saison passée, Kappo Kahkonen et Alex Nedeljkovic étaient des candiants importants dans le top 10 qui n’étaient pas présents au début de la saison. Fait intéressant, ces derniers seront sans doute de retour dans le top 10 cette saison puisqu’ils sont toujours considérés comme des joueurs recrue.

À surveiller : Cole Caufield (MTL), Shane Pinto (OTT), Trevor Zegras (ANA), Mason McTavish (ANA), Arthur Kaliyev (LAK) et Spencer Knight (FLA) sont des joueurs qui selon moi feront au moins une apparition dans un top 10 cette saison. Il est très possible qu’un de ces derniers remporte le Calder mais en date d’aujourd’hui 10 joueurs ont connu une meilleure saison, c’est pourquoi ils ne sont pas présents dans le top 10 cette semaine.

Podcasts
& vidéos

31 janvier 23

#79. Analyse des espoirs des Canadiens de Montréal (Partie 2)

Voici la deuxième partie de nos analyses des espoirs du CH en cette saison 2022-2023.

13 janvier 23

#78. Évaluation des espoirs du WJC 2023 par le TSLH Espoirs

Cette semaine, 4 membres du TSLH Espoirs discutent du Championnat mondial junior 2023.

31 décembre 22

#77. Le Forum TSLH: Championnat mondial junior 2023

Pascal et Mat prennent vos questions et jasent du prochain WJC 2023 ! Nos intervenants vous offrent aussi leur prédiction concernant le tournoi.

Nouvelles

Actualité NHL 27 janvier 2023

Matty Beniers sera absent de la formation ce soir

Matty Beniers sera absent de la formation ce soir
Actualité NHL 26 janvier 2023

Andrei Kuzmenko s’entend pour 2 autres années avec Vancouver

Andrei Kuzmenko s’entend pour 2 autres années avec Vancouver
Hockey 25 janvier 2023

Rocket de Laval | Bilan de mi-saison

Rocket Laval
Canadiens Montréal 25 janvier 2023

Cayden Primeau cédé à Laval

Canadiens de Montréal
Canadiens Montréal 21 janvier 2023

Canadiens | Au tour d’Alex Belzile d’être rappelé en renfort

Canadiens de Montréal
Actualité NHL 17 janvier 2023

La fin approche pour Jesse Puljujärvi à Edmonton

La fin approche pour Jesse Puljujärvi à Edmonton
Canadiens Montréal 14 janvier 2023

Canadiens | Bilan de mi-saison

Kent Hughes - Jeff Gorton - marc bergevin
Hockey 14 janvier 2023

Mark Stone: doit-on craindre le pire des scénarios ?

Mark Stone: doit-on craindre le pire des scénarios ?

Commentaires

Laisser un commentaire