Retour à l'accueil

Les \ »flops\ » du CH au repêchage entre 1987 et 2007

La liste ci-dessous est constituée de joueurs repêchés par le CH en 1ère ou 2ème ronde, mais qui ont joué moins de 100 parties dans la LNH (parfois aucune partie!). L\’année qui est mentionnée est l\’année de repêchage. Le chiffre après le nom du joueur est la ronde où le joueur a été selectionné.

1988 Martin St-Amour (2)
1989 Lindsay Vallis (1)
1989 Steve Larouche (2)
1990 Ryan Kuwabara (2)
1991 Brent Bilodeau (1)
1992 Keli Corpse (2)
1995 Terry Ryan (1)
1996 Matt Higgins (1)
1997 Gregor Baumgartner (2)
1998 Eric Chouinard (1)
1999 Alexander Buturlin (2)
2001 Duncan Milroy (2)
2002 Tomas Linhart (2)
2003 Cory Urquhart (2)
2006 David Fisher (1)
2006 Ben Maxwell (2)
2006 Mathieu Carle (2)

Podcasts
& vidéos

20 juillet 22

#66. Repêchage du CH: La Relève et le TSLH Podcast joue les DG !

Dans cet épisode, nous avons le mot final sur les sélections des Canadiens au repêchage. Découvrez quels joueurs nos différents intervenants auraient pris!

13 juillet 22

#65. Retour sur le repêchage 2022 par le TSLH Espoirs

Dans le TSLH Podcast cette semaine, trois membres du TSLH Espoirs discutent du repêchage 2022 tenu à Montréal.

13 juillet 22

#64. TSLH Espoirs: War Room

Dans cet épisode, les intervenants du TSLH Espoirs débattent ensemble pour dresser une liste top32 consensuelle pour le repêchage 2022. Mathieu, Simon St-Lo, Simon Servant et Seb Gagné font valoir leurs arguments pour monter ou baisser des joueurs sur la liste consensuelle.

Nouvelles

Actualité NHL 12 août 2022

Anaheim Ducks : 3 espoirs qui pourraient jouer en LNH cette saison

ducks-anaheim
Actualité NHL 11 août 2022

Coup dur pour les Golden Knights

Coup dur pour les Golden Knights
Hockey 23 juillet 2022

Échanger Bjorkstrand : la décision la plus difficile à prendre de la carrière de Kekalainen

Oliver Bjorkstrand
Canadiens Montréal 15 juillet 2022

Trois espoirs des Canadiens reçoivent l’appel d’équipe Canada junior.

team canada
Hockey 14 juillet 2022

2021-2022 en 10 moments

nhl-lnh
Agents libres NHL 14 juillet 2022

Top-10 | Jour 1 de l’ouverture du marché des joueurs autonomes

Top-10 | Jour 1 de l’ouverture du marché des joueurs autonomes
Hockey 13 juillet 2022

Ilya Lyubushkin poursuivra sa carrière à Buffalo

sabres-buffalo
Actualité NHL 12 juillet 2022

Malkin reste à Pittsburgh !

rumeurs

Podcasts
& vidéos

20 juillet 22

#66. Repêchage du CH: La Relève et le TSLH Podcast joue les DG !

Dans cet épisode, nous avons le mot final sur les sélections des Canadiens au repêchage. Découvrez quels joueurs nos différents intervenants auraient pris!

13 juillet 22

#65. Retour sur le repêchage 2022 par le TSLH Espoirs

Dans le TSLH Podcast cette semaine, trois membres du TSLH Espoirs discutent du repêchage 2022 tenu à Montréal.

13 juillet 22

#64. TSLH Espoirs: War Room

Dans cet épisode, les intervenants du TSLH Espoirs débattent ensemble pour dresser une liste top32 consensuelle pour le repêchage 2022. Mathieu, Simon St-Lo, Simon Servant et Seb Gagné font valoir leurs arguments pour monter ou baisser des joueurs sur la liste consensuelle.

Commentaires

  1. makiav3lik

    Je pense que les recruteurs étaient gelés en 2006 ... La gueule du repêchage du CH cette année ...
  2. Hells10Bells

    j'ai jamais compris sa qui sa passer avec Fisher sa l'air que stai un bon jouer et tatatiti et tatata j'ai pas su le restant
  3. nhlhockey23

    @makiav3lik cest peut etre pas les recruteurs mais peut etre bien le directeur general
  4. M.a.x

    Personne ne pouvait prévoir, en 2006, que Fischer deviendrait une déception. Pas une petite, mais une énorme déception en plus! Premièrement, Timmins connaissait tous les joueurs universitaires américains sur le bout de ses doigts et le Tricolore, qui avait besoin de bons défenseurs, à l'époque (McDonagh, Subban, Beaulieu, Tinordi, Ellis et Thrower n'étaient pas dans l'organisation, à l'époque... et les carrières de Valentenko et Carle étaient au «neutre»), avait donc opté pour Fischer, parce qu'il était réellement, à l'époque, le meilleur défenseur disponible. Son physique était assez intéressant (6'3'', déjà près de 190 livres, en 2006) et il avait une qualité que les autres défenseurs montréalais n'avaient pas, à l'époque (Bouillon, Markov, Souray, Rivet, Dandenault, Komisarek, etc): C'était un défenseur bon dans les deux sens de la patinoire et lançant de la droite. Le seul qui était aussi complet que lui dans l'organisation, en 2006, c'était Markov, mais il lançait de la gauche. C'est après 2006, que la carrière de Fischer s'est vraiment transformée en cauchemard. Un gars qui, à la base, n'était «pas plus intéressé que ça, à faire une carrière dans le hockey professionnel», combiné à un encadrement déficient de la part des dirigeants, à l'époque (Timmins, à qui l'on donnait trop de responsabilités et de restrictions, Gainey, qui a déjà été le meilleur DG de la ligue avec les Stars, mais qui n'a plus sa place dans le hockey d'aujourd'hui, Gauthier, qui n'a jamais eu sa place dans le hockey de la LNH, Boivin, qui était trop occupé à «vendre», et avec succès, le Tricolore, au Québec)... ça donne le plus bel échec depuis des lunes. Personne n'aurait pu prévoir non plus qu'en date du 1er septembre, Giroux serait, selon plusieurs (dont moi), le 3e meilleur attaquant au monde, derrière Crosby et Malkin. Personne n'aurait pu prévoir que le petit attaquant québécois de la LHJMQ, deviendrait autant, sinon meilleur que ceux qui sont aujourd'hui de grosses pointures du circuit (Getzlaf, Staal, Toews, Stastny, Datsyuk, Kopitar, Tavares, B.Richards, Spezza, Brière, Thornton, Marleau, Lecavalier, Stamkos, H.Sedin, Backstrom, etc). C'est ça, le repêchage. Normalement, lors d'un BON repêchage, après les 3 premières sélections overall, ça devient d'abord et avant tout un «guest». Faut espérer que le prospect qu'on sélectionne, puisqu'il n'est techniquement pas un futur joueur de concession (rares sont les futurs joueurs de concession disponibles, après les 3 premières sélections overall, à part les surprises tardives lors des autres rondes), se développe au maximum de ses capacités. Y'en a pour qui ça marche très bien (exemple: Crosby, 1er choix overall en 2005), mais y'en a d'autres pour qui c'est plus ordinaire et ça ne fait donc que prouver à quel point le repêchage est véritablement un «guest» et que tous les dépisteurs jouent leur réputation sur des «suppositions» (exemple: Johnson, 1er choix overall en 2006).
  5. Marcus77

    Tu as raison et des guest il en de tres bon et de tres mauvais Bon coup Dans les 50 meilleurs joueurs environ Pavel datsyuk Henrik zetterberg Henrik lundqvist Jaimie benn Daniel alfredsson Ne nommez que ceux la repecher tres tres tard et wow L autre cote Alexandre daigle Alexander svitov Chad kilger Alexander burtulin Encore nommez que ceux la mais quel flop
  6. fraco1280

    Tres logique M.A.X et apres coup chaque équipe y va avec ses besoins comme exemple dans 5 ans on va peut-être rire des Jets qui ont prit Jacob Trouba au lieu de Filip Forsberg mais ca va avec le besoin de l'équipe !!

Laisser un commentaire