Retour à l'accueil

Les Canadiens en difficulté!

Bonjour tout le monde!

J’espère que vous avez passé une bonne semaine et j’espère que vous demeurez en santé. Évidemment, l’article sera question des difficultés que les Canadiens sont en train de vivre présentement. Comme vous le savez, les Canadiens de Montréal ont perdu trois des quatre derniers matchs (Edmonton, Ottawa et Toronto). Je suis certain qu’on va entendre des plateformes comme Hockey30 qui déclarent la panique (d’ailleurs, c’est vraiment une plateforme que vous devez éviter). Je suis là pour vous faire comprendre pourquoi cette équipe a autant de misère :

1. Ce n’est pas de la faute de Carey Price!
Carey n’a rien à se reprocher. Malgré les défaites, il joue vraiment mieux. Il n’est pas encore proche de la qualité qu’il nous a donné l’an dernier durant les séries éliminatoires. Mais, il faut l’avouer qu’il joue mieux. Ce qui arrive maintenant c’est qu’il faut qu’il commence à nous donner des prestations où il est capable de voler des matchs (ce qu’il n’a pas pu faire lors des défaites récentes).

2. La défensive est laborieuse dans sa zone!
On se disait en début de saison que cette équipe avait la meilleure défensive de la LNH (regardez des vidéos des sites comme NHL.com ou TSN). J’étais vraiment sceptique. Je me disais que la vitesse allait rendre la vie difficile pour des joueurs comme Shea Weber et Joel Edmundson. Mais, mon dieu que je ne savais pas que s’allait être aussi misérable. Le match contre les Leafs était le meilleur exemple de ça. Les Leafs bourdonnaient et étourdissent les joueurs comme Chiarot. Ils ne peuvent pas suivre la vitesse des joueurs comme McDavid et Matthews. Il faut que Luke Richardson et Claude Julien parlent avec eux car ce sera l’une des faiblesses de cette équipe.

3. Les centres sont inconstants sur les mises en jeu!
Et oui! Il faut le dire! A part Jake Evans et Nick Suzuki, il n’y a pas vraiment de constance avec cette équipe au niveau de la contribution. Nick fait de son mieux! Mais, je crois qu’il sait que les mises en jeu doivent être meilleures s’il veut continuer à produire et devenir un joueur élite dans la ligue nationale. Présentement, il est à 40,47% de taux d’efficacité sur les mises en jeu. Ce n’est pas très rassurant d’entendre que ton centre numéro un ne gagne pas beaucoup de mises en jeu. Même chose pour Jesperi! A 43.07% d’efficacité, c’est un chiffre qu’il ne doit pas rendre Claude Julien heureux. Jake Evans est à 50.93 % et Danault est à 52%. Si l’équipe n’est pas capable de gagner en possession la rondelle, ce sera un peu difficile d’établir l’attaque et de sortir de sa zone. Ce sont des lacunes que Claude Julien devra régler pour les prochains matchs.

4. Danault et Tatar ne contribuent pas lorsque ça compte!
Vous allez me dire : « Attend, Tatar et Danault ont 7 et 8 points respectivement et Danault c’est le meilleur joueur sur les mises en jeu! Il ne faut pas les critiquer! » C’est vrai qu’ils produisent. Mais, les points qu’ils ont accumulés sont lorsque l’équipe essaie de rattraper! Je les sens un peu en manque de conviction présentement. Ce n’est pas une question d’effort. Mais bien, je pense qu’ils n’ont vraiment pas réussi à s’imposer sur la feuille de pointage. Dans le cas de Tatar, je pense qu’il retrouve un peu les habitudes des Red Wings ou on le reproche souvent d’être invisible. Quant à Danault, j’estime que Danault est présentement frustré de ne pas avoir marquée de but. Ce sont deux joueurs qui se battent pour des contrats et il n’y a rien qui m’indique qu’ils méritent des contrats de 5 à 7 millions de dollars annuellement. Je pense que Jake Evans est prêt à assumer le rôle de troisième centre. Dans le cas de Tatar, ça reste à voir si Bergevin pourra trouver quelqu’un d’autre. Pour le moment, ce sera à Julien d’allumer l’intensité dans leurs jeux. Présentement, le manque de contribution des deux joueurs commence à rattraper cette équipe.

5. L’énigme mystérieuse de Jonathan Drouin!
Ce gars-là a des moments où ces passes sont vraiment géniales! Mais, ce qui me préoccupe c’est les décisions prises durant des moments critiques. Je déteste les passes dans la zone offensive qui recule son équipe. Très souvent, ça mène à des surnombres pour l’adversaire et met en difficulté l’équipe. J’essaie vraiment d’être positif. Mais, si j’étais l’entraineur de l’équipe adverse et que je veux arrêter la ligne de Suzuki, bien la personne qu’il doive viser c’est Jonathan. Ce sont des décisions qui tuent le rythme de l’équipé. J’espère que quelqu’un prendra le temps de parler avec lui pour lui expliquer qu’il est meilleur avec la rondelle et lorsqu’il est en mouvement.

6. La couverture défensive devra être réétudiée!
Je pourrais parler de beaucoup d’éléments, mais la couverture défensive à cinq n’est plus existante. Lorsque les équipes décident de passer énormément de temps dans ta zone, c’est que l’équipe a de la misère à sortir de sa zone. C’est pourquoi l’équipé a perdu trois des quatre dernières parties. C’est qu’ils passent vraiment trop de temps dans sa zone. Ce n’est pas normal de voir le pair de Romanov et Kulak prit dans leur zone pendant 1 :30. Le mot d’ordre? Vous pouvez battre leur couverture en utilisant la vitesse contre la brigade défensive. C’est pourquoi on voit Joel agir comme un cône orange. Ils ne sont pas mobiles (à part Romanov et Petry). Il faut s’assurer que les attaquants continuent à supporter les défenseurs et de gagner les bagarres pour la rondelle.

En terminant, je crois que c’est mieux que cette équipe rentre pour une semaine de vacance. Mais, ils vont aller samedi à Toronto et il faut qu’il prouve qu’ils peuvent gagner contre la meilleure équipe de la division Nord. Il ne faut pas paniquer! C’est une équipe qui sera capable de rebondir et avec le leadership qu’ils ont, je suis sûr qu’ils peuvent sortir de cette séquence de défaite! Il y a du travail à faire!

Podcasts
& vidéos

25 novembre 21

#41. Dossier Harris, Marc Bergevin, espoirs du CH et développement du hockey au Québec

Dans cet épisode, Mat et Pascal discute du dossier de Jordan Harris et de la tournée médiatique de Marc Bergevin. Dans le segment des chroniques individuelles, Pascal parle des espoirs du CH qu'il a visionné récemment. Par la suite, Mat se vide le coeur sur les annonces du Gouvernement pour «développer plus de Québécois pour la NHL.»

25 novembre 21

ScoutCast #8: Tour d'horizon des espoirs en prévision du top32 préliminaire

Dans cet épisode, Pascal effectue un dernier tour d'horizon du premier trimestre des espoirs du repêchage 2022. Dans un prochain épisode, plusieurs intervenants du TSLH Espoirs présenteront leur top32 préliminaire. Voici donc une mise en bouche avant la divulgation de nos listes personnelles.

11 novembre 21

Observation en temps réel de Shane Wright (TSLH Espoirs)

Simon Servant, collaborateur au sein du TSLH Espoirs, vous présente Shane Wright. Dans cette vidéo, vous obtiendrez vos réponses concernant cet espoir qui soulève des inquiétudes auprès des gens qui regardent sa ligne statistique présentement.

Nouvelles

Hockey 26 novembre 2021

Quelques modifications à l’alignement des Canadiens de Montréal

Michael Pezzetta - InStat Hockey
Hockey 07 novembre 2021

Repêchage 2021 | Les choix de 1er tour performent-ils cette saison?

Repêchage 2021 | Les choix de 1er tour performent-ils cette saison?
Hockey 05 novembre 2021

Alerte poolers | Absence à long terme pour Anthony Mantha

Alerte poolers | Absence à long terme pour Anthony Mantha
Hockey 04 novembre 2021

Le jeune Alexander Holtz rappelé par les Devils

Eklund - Holtz - espoir
Hockey 26 octobre 2021

Power rankings pour la course au Calder semaine 1

Power rankings pour la course au Calder semaine 1
Hockey 25 septembre 2021

Canadiens-Maple Leafs: une ouverture de présaison décevante pour le Tricolore

Canadiens-Maple Leafs: une ouverture de présaison décevante pour le Tricolore
Hockey 22 septembre 2021

Lukas Reichel aura sa chance avec les Blackhawks selon Stan Bowman

Lukas Reichel
Actualité NHL 22 septembre 2021

Blue Jackets : Merzlikins vise le Vézina

Blue Jackets : Merzlikins vise le Vézina

Podcasts
& vidéos

25 novembre 21

#41. Dossier Harris, Marc Bergevin, espoirs du CH et développement du hockey au Québec

Dans cet épisode, Mat et Pascal discute du dossier de Jordan Harris et de la tournée médiatique de Marc Bergevin. Dans le segment des chroniques individuelles, Pascal parle des espoirs du CH qu'il a visionné récemment. Par la suite, Mat se vide le coeur sur les annonces du Gouvernement pour «développer plus de Québécois pour la NHL.»

25 novembre 21

ScoutCast #8: Tour d'horizon des espoirs en prévision du top32 préliminaire

Dans cet épisode, Pascal effectue un dernier tour d'horizon du premier trimestre des espoirs du repêchage 2022. Dans un prochain épisode, plusieurs intervenants du TSLH Espoirs présenteront leur top32 préliminaire. Voici donc une mise en bouche avant la divulgation de nos listes personnelles.

11 novembre 21

Observation en temps réel de Shane Wright (TSLH Espoirs)

Simon Servant, collaborateur au sein du TSLH Espoirs, vous présente Shane Wright. Dans cette vidéo, vous obtiendrez vos réponses concernant cet espoir qui soulève des inquiétudes auprès des gens qui regardent sa ligne statistique présentement.

Commentaires

  1. daniel.gagnon

    Ce qu'on a vu de l'équipe du début de saison, ce sont 5 joueurs qui revenaient aider la défensive. Les défenseurs attendaient que les ailiers viennent dans leur direction, et ils les mettaient en échec. Comme les avant se repliaient, ils repartaient avec la rondelle, et ça créait des surnombres, et on comptait souvent. Mais Carey s'est plaint qu'il fallait resserrer la défensive, et on veut faire plaisir à Danneault. Claude revient donc avec son jeu des dernières années, sauf qu'il a changé cousins et Weil par d'autres joueurs défensifs. Et pendant ce temps là, les meilleurs joueurs restent sur le banc. Ça!!! c'est le premier point...revenir au jeu en équipe en se déplaçant en unité de 5. De 2, Carey ne joue pas "mal", mais il a des départs assez lents. Il ne fait pas la différence, à part la 1e partie contre Toronto. Souvent il se bat avec la rondelle, regarde derrière lui souvent, bref, il n'est juste pas à son "prime" et manque de concentration par bouts. 3- Claude Julien doit revenir à enseigner le jeu offensif mais en équipe, comme on l'a fait, sinon qu'il laisse sa place. 4- Arrêter de faire des histoires avec Danneault. Dans un club bâti comme on a présentement, il doit accepter qu'il est moins offensif que les autres centres, et il est là son problème. Même ailleurs, je vois difficilement Danneault compter 30 buts par saisons. Son utilité est telle qu'un Guy Carbonneau à l'époque. 5- Engager un Plekanec, Carbonneau ou autre spécialiste des mises en jeu, pour faire pratiquer nos centres, et/ou aller chercher un centre de 4e trio, mais qui gagne les mises au jeu. Mais sans le faire jouer à outrance, comme on l'a fait avec Weil et compagnie. Oui toutes les mises au jeu sont importantes, mais il faut que les plus jeunes prennent de l'expérience quelque part. Utilisé modérément, un centre fort dans les mises au jeu n'aurait pas nui. 6- On dirait que lorsqu'on rencontre un gardien le moindrement gros ou bon, c'est comme s'ils étaient tous des Terry Sawchuk, Glenn Hall ou Patrick Roy. C'est certain que pour les battre, il faut les faire bouger pour les prendre à contre-pied, comme on le faisant en faisant bouger la rondelle à 5 comme au début de l'année. C'est certain qu'en leur tirant sur les pads ou dans le chest, si tout le monde est immobile, même badaboum ferait la job. Un grand gardien ??? tirez dans le haut!!! C'est souvent ainsi qu'on déjoue Carry d'ailleurs.

Laisser un commentaire