Retour à l'accueil

La classe politique du Comté de Nassau soutient le retour des Islanders à Uniondale | Ce scénario est-il crédible ?

Depuis plusieurs mois maintenant, l’avenir des Islanders est sujet à de nombreux questionnements. Sur la glace tout d’abord, alors que l’équipe a récemment licencié son coach, Jack Capuano, et que le futur de John Tavares à New York reste incertain. Mais c’est surtout la glace elle-même qui est au cœur des discussions, notamment depuis les révélations du site internet Bloomberg.com stipulant que le Barclays Center s’apprêterait à mettre fin au bail qui le lie à la franchise, forçant l’équipe à déménager de nouveau d’ici 2018. Alors, si tant est que ces faits soient avérés, quel pourrait donc être le nouveau point de chute des Isles ?

Un nouvel article sorti des pages du très sérieux journal Newsday semble nous offrir quelques pistes pour répondre à cette interrogation. Le quotidien, jusqu’ici assez dubitatif quant à la possibilité d’un retour de l’équipe à Long Island, a ainsi publié des déclarations émanant d’Ed Mangano, l’un des officiels du Comté de Nassau:

“Il existe une voie permettant aux Islanders de revenir au nouveau Nassau Veterans Memorial Coliseum, là où on retrouve les sièges offrant la meilleure vue de toute la Ligue nationale de hockey” a-t-il lâché. “Les installations pour les partisans et les athlètes ont été améliorées, et des bancs ont été ajoutés. Même si la décision revient aux Islanders, nous croyons que les gens de Long Island permettront à cette formation de connaître du succès.”

Des propos qui pourraient avoir l’effet d’une bombe, du moins, s’ils étaient totalement inédits. En effet, Mangano est coutumier du fait, et avait déjà tenu un discours similaire à la rédaction du New York Post en août dernier. Reste que la volonté politique dans ce dossier ne fait pas tout, alors qu’une pétition réclamant le retour des Isles à Nassau a récemment été initiée par un Sénateur de l’État de New York, de sérieux obstacles subsistent encore avant de concrétiser ce que de nombreux élus clament vouloir accomplir.

Le premier, et non le moindre, s’avère être celui des places disponibles dans le nouveau Coliseum. Rénové il y a peu, le bâtiment devrait pouvoir contenir près de 13 000 personnes en mode hockey, des standards bien trop bas pour la LNH. Cependant, comme certains bruits de couloirs l’avaient déjà évoqué l’été dernier, la possibilité d’étendre la capacité de l’aréna est bien réelle. D’après Newsday, plusieurs sources ont indiqué que l’amphithéâtre peut être facilement réagencé pour obtenir 2000 sièges de plus lors des manifestations sportives. Il s’agit là d’un fait crucial, car à 15 000 places, le Coliseum redevient une option plus crédible pour accueillir la modeste base partisane des Islanders. Pour rappel, le MTS Centre de Winnipeg peut actuellement contenir 15 294 fidèles, soit la plus petite capacité de toute la LNH. Du côté de Brooklyn, le Barclays Center, lui, fait à peine mieux, avec ses 15 795 sièges. Et lorsque l’on sait que 1500 d’entre eux sont obstrués, on se rend bien compte de l’intérêt généré par ce Coliseum flambant neuf.

Imaginons donc un instant que le nouveau “Fort Neverlose” puisse contenir assez de partisans pour ne pas représenter un gouffre financier (même si tout cela reste très, très hypothétique), quels seraient alors les autres obstacles à surmonter pour regagner Long Island ?

Une affaire politique

Plusieurs acteurs sont à prendre en compte dans ce dossier, à commencer par l’homme à l’origine des rumeurs, le fameux Ed Mangano. Celui-ci est loin de faire l’unanimité du côté d’Uniondale et ses ennuis avec la justice n’améliorent guère son image décriée. Il y a quelques semaines, Newsday nous apprenait notamment que l’élu, qui fait actuellement face à des accusations de corruption, aurait dépensé près de 200 000 $ sur ses fonds de campagne pour la rémunération de son avocat. Notons que Mangano plaide non-coupable pour l’ensemble des faits qui lui sont reprochés. Mais quoi qu’on en dise, le membre du Parti Républicain reste une personnalité sulfureuse et il est assez logique de penser que les dirigeants des Islanders ne souhaiteront pas nécessairement capitaliser sur son soutien public.

Heureusement pour la franchise, d’autres politiques ont également pris position en faveur d’un retour au Coliseum. C’est notamment le cas de plusieurs officiels locaux membres du Parti Démocrate qui, s’ils émettent de nombreuses réserves sur Mangano, assurent soutenir le retour du hockey professionnel à Uniondale :

“Je souhaite que les Islanders reviennent là où ils auraient du rester: au sein du Comté de Nassau” a notamment déclaré la représentante Laura Curran dans les colonnes du Long Island Press. “Mais Ed Mangano ne peut pas être sérieux et franchement, j’ai du mal à faire confiance aux mêmes personnes qui ont, auparavant, poussé l’équipe vers la sortie. Nous avons observé pendant des années ces politiciens de carrière escorter notre équipe hors de la ville.”

Un climat tendu, avec en toile de fond la campagne électorale qui se tiendra en novembre, un événement qui pourrait rebattre les cartes de le gouvernance locale à Nassau. Outre ce contexte instable, les Islanders doivent également composer avec la direction du Coliseum, qui est en réalité constituée des mêmes membres que celle du Barclays Center. Pour rappel, l’amphithéâtre est actuellement géré par le groupe Nassau Events Center, dirigé par le magnat de l’immobilier Bruce Ratner et par Brett Yormark, deux associés de Mikhail Prokhorov, qui possède l’actuelle salle des Isles. Une direction qui pourrait donc s’avérer hostile, bien que certains éléments paraissent jouer en la faveur de la franchise. Comme Newsday l’avait rappelé il y a peu, il existe en effet un accord remontant à 2013 entre les propriétaires du Coliseum et le Comté de Nassau, spécifiant que les Islanders devront jouer six matchs par saison dans leur ancienne patinoire, une fois les rénovations terminées. Si ces parties n’ont pas lieu, les nouveaux propriétaires du Coliseum se doivent alors de payer un montant de 1 M$ en addition du loyer déjà prévu. Une clause qui rajoute davantage de confusion autour des plans originaux de la direction du Barclays Center concernant les Islanders. Le gang de Prokhorov était-il prêt à s’y conformer ? Ou bien s’était-il résigné à payer le million demandé sans sourciller ?

À vrai dire, personne ne semble réellement en mesure de le savoir. Mais qu’à cela ne tienne, imaginons un instant le scénario idéal, en admettant que tous les feux abordés précédemment passent au vert. D’ici 2018, la franchise new-yorkaise est donc amenée à quitter son domicile actuel à Brooklyn, se mettant en quête d’un nouvel édifice où s’installer. Du côté de Nassau, la classe politique, même divisée, déroule le tapis rouge à l’équipe en lui proposant de rejoindre l’aréna rénové d’Uniondale. Celui-ci, du fait de la clause qui existait préalablement entre le Comté et la nouvelle direction, est donc en mesure de modifier son nombre de sièges pour accueillir près de 15 000 spectateurs par rencontre. Du côté des propriétaires du Coliseum, on s’attache donc à trouver un terrain d’entente avec les Islanders, soutenus par les élus locaux, afin de s’accorder sur les termes d’un bail avantageux pour l’ensemble des parties. Si tant est que ce scénario quelque peu miraculeux se produise, quel serait le dernier obstacle à surmonter ?

La réponse tient en trois lettres : LNH. Si Gary Bettman est récemment sorti de sa réserve pour brocarder le Barclays Center durant la pause du Match des étoiles, reste que le commissaire n’est pas, à proprement parler, le meilleur ami du Nassau Coliseum. Voici d’ailleurs ce qu’il avait déclaré à Newsday, en avril 2016:

“Les gens ont tendance à idéaliser cet aréna. Ils ont tendance à penser que nous sommes encore dans les années 1970, ou dans les années ’80. Mais la vérité, c’est que cet amphithéâtre n’était pas un bâtiment d’envergure suffisante pour une ligue majeure et qu’il ne l’était plus depuis très longtemps.”

Gary Bettman révisera-t-il son jugement maintenant que le Coliseum se trouve entièrement refait ? Et appréciera-t-il le volte-face des Islanders, désormais plus enclins à retrouver une ville qu’ils avaient quitté avec pertes et fracas il y a tout juste un an et demi ? Honnêtement, il semble que le commissaire devra y mettre du sien s’il souhaite maintenir l’équipe dans la région de New York. Bien que la presse ait eu vent de discussions tournant autour de la construction d’un nouvel aréna dans le Queens, près du Citi Field des Mets, où d’un autre à Belmont Park, reste que l’on parle-là d’options à long terme. Mais désormais, c’est une fenêtre d’un an à peine qui se trouve à la disposition des Isles pour dénicher un nouveau domicile. Et si l’option Coliseum n’est pas envisageable, il sera dès lors difficile d’assurer à 100% que cette équipe est certaine de demeurer dans la métropole new-yorkaise…

Saga du Barclays Center, l’intégrale :
La possibilité d’un déménagement n’est pas écartée chez les Islanders de New York (21 juillet)
Entre milliardaire russe, téléphones et riverains : chronique du malaise entourant les Islanders et le Barclays Center (24 juillet)
Les Islanders de retour dans leur aréna historique, un scénario inattendu mais qui gagne en crédibilité (6 août)
Décidément, rien ne va plus dans l’aréna des Islanders : au Barclays Center, même la glace est épouvantable (23 octobre)
Belmont Park, le lieu du futur domicile des Islanders ? (13 décembre)
Gary Bettman s’est exprimé sur le Barclays Center | Un point sur la situation du côté de Brooklyn (30 janvier)
Coup de tonnerre à Brooklyn, le Barclays Center pourrait jeter l’éponge dans le dossier des Islanders ! (30 janvier)

Podcasts
& vidéos

31 janvier 23

#79. Analyse des espoirs des Canadiens de Montréal (Partie 2)

Voici la deuxième partie de nos analyses des espoirs du CH en cette saison 2022-2023.

13 janvier 23

#78. Évaluation des espoirs du WJC 2023 par le TSLH Espoirs

Cette semaine, 4 membres du TSLH Espoirs discutent du Championnat mondial junior 2023.

31 décembre 22

#77. Le Forum TSLH: Championnat mondial junior 2023

Pascal et Mat prennent vos questions et jasent du prochain WJC 2023 ! Nos intervenants vous offrent aussi leur prédiction concernant le tournoi.

Nouvelles

Actualité NHL 27 janvier 2023

Matty Beniers sera absent de la formation ce soir

Matty Beniers sera absent de la formation ce soir
Actualité NHL 26 janvier 2023

Andrei Kuzmenko s’entend pour 2 autres années avec Vancouver

Andrei Kuzmenko s’entend pour 2 autres années avec Vancouver
Hockey 25 janvier 2023

Rocket de Laval | Bilan de mi-saison

Rocket Laval
Canadiens Montréal 25 janvier 2023

Cayden Primeau cédé à Laval

Canadiens de Montréal
Canadiens Montréal 21 janvier 2023

Canadiens | Au tour d’Alex Belzile d’être rappelé en renfort

Canadiens de Montréal
Actualité NHL 17 janvier 2023

La fin approche pour Jesse Puljujärvi à Edmonton

La fin approche pour Jesse Puljujärvi à Edmonton
Canadiens Montréal 14 janvier 2023

Canadiens | Bilan de mi-saison

Kent Hughes - Jeff Gorton - marc bergevin
Hockey 14 janvier 2023

Mark Stone: doit-on craindre le pire des scénarios ?

Mark Stone: doit-on craindre le pire des scénarios ?

Commentaires

  1. Hash1979

    Sûrement les mêmes qui n'ont pas soutenue les islanders avant leurs départ
  2. Hash1979

    De plus l'amphithéâtre de Nassau à juste 13000 place alors que la lnh demande des arena de 18000place
  3. Djbigkane

    Hartford veut a nouveau une équipe. Et il auront pas peur de sortir quelques $$$ eux.

Laisser un commentaire