Retour à l'accueil

Des changements majeurs s’imposent à Vancouver

Elliot Pap rapporte que le directeur général des Canucks de Vancouver, Mike Gillis, souhaite procéder à des changements en vue de la saison 2013-2014. Cependant, le journaliste est d’avis que la tâche ne sera pas facile pour celui ayant jusqu’à maintenant 16 joueurs sous contrat représentant un total de 63,5 $ M sur la masse salariale de la prochaine campagne. Pap rappelle que le cap salarial maximal sera de 64,3 $ M lors de la prochaine campagne. Le chroniqueur suggère que si Gillis réussi à se départir du gardien de but Roberto Luongo et du défenseur Keith Ballard, son équipe pourrait disposer de 9,5 $ M supplémentaires. Pap suggère que si jamais Gillis ne trouve un partenaire d’échange concernant le défenseur, il procédera à un rachat de contrat (4,2 $ M). Il croit aussi que l’attaquant David Booth qui touche un salaire annuel moyen de 4,25 $ M est un autre candidat au rachat de contrat.

Podcasts
& vidéos

20 juillet 22

#66. Repêchage du CH: La Relève et le TSLH Podcast joue les DG !

Dans cet épisode, nous avons le mot final sur les sélections des Canadiens au repêchage. Découvrez quels joueurs nos différents intervenants auraient pris!

13 juillet 22

#65. Retour sur le repêchage 2022 par le TSLH Espoirs

Dans le TSLH Podcast cette semaine, trois membres du TSLH Espoirs discutent du repêchage 2022 tenu à Montréal.

13 juillet 22

#64. TSLH Espoirs: War Room

Dans cet épisode, les intervenants du TSLH Espoirs débattent ensemble pour dresser une liste top32 consensuelle pour le repêchage 2022. Mathieu, Simon St-Lo, Simon Servant et Seb Gagné font valoir leurs arguments pour monter ou baisser des joueurs sur la liste consensuelle.

Nouvelles

Actualité NHL 12 août 2022

Anaheim Ducks : 3 espoirs qui pourraient jouer en LNH cette saison

ducks-anaheim
Actualité NHL 11 août 2022

Coup dur pour les Golden Knights

Coup dur pour les Golden Knights
Hockey 23 juillet 2022

Échanger Bjorkstrand : la décision la plus difficile à prendre de la carrière de Kekalainen

Oliver Bjorkstrand
Canadiens Montréal 15 juillet 2022

Trois espoirs des Canadiens reçoivent l’appel d’équipe Canada junior.

team canada
Hockey 14 juillet 2022

2021-2022 en 10 moments

nhl-lnh
Agents libres NHL 14 juillet 2022

Top-10 | Jour 1 de l’ouverture du marché des joueurs autonomes

Top-10 | Jour 1 de l’ouverture du marché des joueurs autonomes
Hockey 13 juillet 2022

Ilya Lyubushkin poursuivra sa carrière à Buffalo

sabres-buffalo
Actualité NHL 12 juillet 2022

Malkin reste à Pittsburgh !

rumeurs

Podcasts
& vidéos

20 juillet 22

#66. Repêchage du CH: La Relève et le TSLH Podcast joue les DG !

Dans cet épisode, nous avons le mot final sur les sélections des Canadiens au repêchage. Découvrez quels joueurs nos différents intervenants auraient pris!

13 juillet 22

#65. Retour sur le repêchage 2022 par le TSLH Espoirs

Dans le TSLH Podcast cette semaine, trois membres du TSLH Espoirs discutent du repêchage 2022 tenu à Montréal.

13 juillet 22

#64. TSLH Espoirs: War Room

Dans cet épisode, les intervenants du TSLH Espoirs débattent ensemble pour dresser une liste top32 consensuelle pour le repêchage 2022. Mathieu, Simon St-Lo, Simon Servant et Seb Gagné font valoir leurs arguments pour monter ou baisser des joueurs sur la liste consensuelle.

Commentaires

  1. andy118

    Je crois que Mike Gillis devrait perdre tout simplement son emploi, la générosité pour la durée des contrats qu'il a signé sont ridicules. À l'attaque un joueur toujours blessé comme David Booth qu'il a acquis par voie de transaction ayant un entente encore de 4 ans à lors de son arrivé avec les Canucks est un poids pour l'équipe. Bien que Burrows (4.5 M) et Higgins (2. M) soit utile et que leur salaire est raisonnable pour leur utilité, c'est la durée de l'entente (Termine en 2016-17) qui peut devenir un problème à long terme. En défensive, 5 joueurs ont une entente de plusieurs années avec en moyenne environ le même montant mais c'est encore la durée des ententes qui vont devenir compliqués avec les restrictions des masses salariales annuelles à venir. Edler (5 millions par année jusqu'en 2018-19), Bieksa (4,6 M jusqu'en 2015-16), Garrison (4,6 M jusqu'en 2017-18), Hamhuis (4,5 M jusqu'en 2015-16) et Ballard que le contrat risque d'être racheté et qui n'a pas joué dans les séries (4.2 M jusqu'en 2014-15). Bien sûr il y a Luongo avec son contrat de 5,33 M par année en vigueur jusqu'à 2021-22 qui si sur la masse salariale compte pour ce 5.33 millions coûte à la baisse aux équipes plus les années avance dans son contrat (les quatre dernières années de son contrat sont 3.3 M, 1.6 M, 1M et 1M)...intéressant pour les équipes qui ont de la misère à avoir le cap salariale minimum exigé par la ligue.
  2. Valentyno

    Le contrat de Garrison est ridicule. Burrows payé trop cher et trop long. Higgins trop long. Les Canucks ont créés leurs propres problèmes.
  3. CS81

    Les Canucks n'auront pas le choix de racheter 1 ou 2 contrats et d'échanger un gardien pour libérer suffisamment d'argent pour signer les RFA et UFA de l'équipe. Ballard et Booth (rachat par amnistie) et Luongo (échange) ne devraient pas être de retour à Vancouver, la saison prochaine.
  4. M.a.x

    Le message de Vigneault ne passe plus là-bas. Je sais que c'est un bon entraîneur et qu'il n'a pas à s'inquiéter pour sa carrière, même si les Canucks le congédient (deux trophées du Président en trois ans), mais force est d'admettre que lors des deux dernières saisons, Vancouver a lamentablement échoué en séries éliminatoires. Les résultats sont bons en saison régulière, mais ça prend une vague de changements et avec le plafond salarial qui descend considérablement dès l'an prochain, c'est beaucoup plus facile d'apporter du sang neuf au niveau du personnel d'entraîneurs que des joueurs. Un homme de hockey d'expérience comme Ruff par exemple, qui a dirigé brièvement à Vancouver, lors des Jeux Olympiques de 2010 (entraîneur-adjoint de l'équipe canadienne) et qui a beaucoup de choses qu'il voudrait rattraper depuis son départ de Buffalo, serait un excellent candidat pour reprendre le contrôle du bateau derrière le banc des Canucks. Un entraîneur énergique, avec un caractère bouillant, qui n'accepte pas les demi-mesures et qui n'aime pas vraiment les journalistes, mais qui en même temps, connait «la game» sur le bout de ses doigts et est capable de faire gagner n'importe quelle équipe de la ligue. On l'a vu faire des miracles avec les Sabres durant des années très sombres. La seule chose qu'il lui manque, c'est une Coupe Stanley. C'est exactement la même chose pour les Canucks!

Laisser un commentaire