Retour à l'accueil

Coupe du Monde : les \ »KHLers\ » au cœur d\’une attaque déterminée pour défier le Canada

Louée par beaucoup comme la principale force des équipiers d\’Alex Ovechkin à l\’entame du tournoi, l\’attaque d\’Équipe Russie a finalement rencontré des hauts et des bas depuis le début de la compétition. Par intermittence, l\’intelligence de jeu et l\’éclat technique des avants russes ont pris le pas sur un collectif parfois en manque de rythme et même apathique sur certaines périodes. Lors de la rencontre face à la Finlande, le total combiné des tirs effectués par les deux formations adverses sur 48 minutes de jeu fut de 28 lancers, soit autant que le nombre de tentatives réalisées par la seule Équipe Amérique du Nord sur un simple tiers, comme le souligne sur twitter Mark Lazerus :

Russia and Finland have combined for 28 shots on goal in 48 minutes of play. Team North America did that by itself in one period. #WCH2016

— Mark Lazerus (@MarkLazerus) 22 septembre 2016

De fait, en dépit d\’un potentiel offensif indiscutable, la Russie version Coupe du Monde 2016 reste une équipe possédant ses faiblesses en zone adverse. Très décrié, le jeu de puissance des hommes d\’Oleg Znarok est toujours vierge du moindre but. Lors de la phase de groupe, le tempo appliqué par les Russes fut assez attentiste, exploitant les erreurs de l\’adversaire pour ainsi capitaliser sur les quelques fulgurances de la troupe d\’attaquants. Avec un Alex Ovechkin déterminant, cette formation a finalement réussi son coup, se tenant prête à défier le Canada ce soir pour les demi-finales.

Au sein de l\’alignement offensif, un changement de philosophie pourrait (devrait ?) être observé pour tenter de vaincre le rouleau compresseur de Mike Babcock. Sur le troisième trio, un statu quo est cependant attendu d\’après Marc Dumont et habseyesontheprize.com, avec le retour d\’une ligne \ »100% KHL\ ». Sauf surprise, Vadim Shipachyov (SKA Saint-Pétersbourg) devrait être entouré d\’Evgeny Dadonov (SKA Saint-Pétersbourg) et Ivan Telegin (CSKA Moscou), reformant ainsi une association plutôt intéressante se distinguant par un but du dernier cité lors du match couperet face à la Finlande. La chimie développée entre les trois hommes a ainsi offert à la Russie une troisième ligne pleine d\’énergie, efficace sur les transitions et portée vers un honnête échec avant. À moins qu\’un éventuel retour de Pavel Datsyuk ne vienne rebattre les cartes, Znarok devrait donc reconduire ce trio qui possède comme principal atout une activité stimulante et bienvenue pour un alignement qui cherchera à répondre, physiquement et techniquement, à Équipe Canada. Sur son Top-6, le technicien russe souhaitera probablement éviter de subir face à l\’armada adverse et il en sera de même sur ses dernières lignes.

Des profils qui concordent

Actif des deux côtés de la patinoire, Ivan Telegin s\’est illustré au long du tournoi comme un ailier précieux de part son implication, son jeu collectif et désintéressé. Plusieurs fois, l\’attaquant moscovite a fait rempart de son corps pour bloquer des tirs adverses et pour lui, comme il le rappelait à Tom Gulitti, \ »ça fait partie du job\ » :

Asked Team Russia's Ivan Telegin about the painful blocked shots last two games: "I know. It's my job."

— Tom Gulitti (@TomGulittiNHL) 22 septembre 2016

L\’avant du CSKA Moscou n\’est d\’ailleurs pas le seul ailier à s\’acquitter de sa part de travail physique, Evgeny Dadonov ne demeurant guère en reste. Sur le but de son compère, le numéro #63 se fait remarquer via son activité derrière le filet de Rask, allant au contact du défenseur adverse afin d\’offrir l\’espace nécessaire à Vadim Shipachyov pour délivrer son assistance à Telegin, qui contourne par la suite le portier finlandais (à voir ici). S\’ils ne s\’imposent pas nécessairement comme des vrais joueurs d\’échec avant, Dadonov et Telegin n\’en restent pas moins capables d\’aller au combat pour maintenir la rondelle en zone offensive. Précieux sur les phases de transitions, ils peuvent également assurer une bonne remontée du disque en zone neutre, en faisant parler leur pointe d\’astuce et une technique certaine. Pour Shipachyov, les attributs de ses équipiers sont ainsi une vraie aubaine, car ils lui ouvrent la voie pour mettre à profit son sens de la passe. L\’an dernier, en KHL, le joueur du SKA a cumulé 43 assistances, et 42 en 2014/15. Si au sein d\’Équipe Russie, son poste de troisième centre le place moins sous les feux de la rampe, notre homme a cependant amassé 4 assistances en 5 rencontres disputées (seulement 2 match de tournoi + 3 confrontations préparatoires).

Aussi volontaire que complémentaire, ce trio manque en revanche de vitesse, à l\’instar d\’une bonne partie de l\’alignement russe. Pour TVA Sports et l\’analyste Renaud Lavoie, la présence des ces trois joueurs dans l\’équipe est symptomatique d\’une direction sportive souhaitant mettre en avant \ »l\’intelligence sur la patinoire\ » en dépit de la rapidité d\’exécution. Une lacune qui pourrait être préjudiciable aux Russes, également handicapés par une défense parfois laxiste, sauvée par la résilience de certains éléments comme Andrei Markov, Nikita Zaitsev ou le gardien Sergei Bobrovsky.

Opposés au Canada, les KHLers d\’Équipe Russie devront donc faire avec leurs armes pour renverser la vapeur face aux favoris. Qu\’ils soient réunis sur la même ligne ou bien séparés, Dadonov, Shipachyov et Telegin seront des éléments clés des derniers trios russes, un secteur d\’où parfois, lors des confrontations au sommet, des héros inattendus ont tendance à émerger…

Podcasts
& vidéos

20 juillet 22

#66. Repêchage du CH: La Relève et le TSLH Podcast joue les DG !

Dans cet épisode, nous avons le mot final sur les sélections des Canadiens au repêchage. Découvrez quels joueurs nos différents intervenants auraient pris!

13 juillet 22

#65. Retour sur le repêchage 2022 par le TSLH Espoirs

Dans le TSLH Podcast cette semaine, trois membres du TSLH Espoirs discutent du repêchage 2022 tenu à Montréal.

13 juillet 22

#64. TSLH Espoirs: War Room

Dans cet épisode, les intervenants du TSLH Espoirs débattent ensemble pour dresser une liste top32 consensuelle pour le repêchage 2022. Mathieu, Simon St-Lo, Simon Servant et Seb Gagné font valoir leurs arguments pour monter ou baisser des joueurs sur la liste consensuelle.

Nouvelles

Actualité NHL 12 août 2022

Anaheim Ducks : 3 espoirs qui pourraient jouer en LNH cette saison

ducks-anaheim
Actualité NHL 11 août 2022

Coup dur pour les Golden Knights

Coup dur pour les Golden Knights
Hockey 23 juillet 2022

Échanger Bjorkstrand : la décision la plus difficile à prendre de la carrière de Kekalainen

Oliver Bjorkstrand
Canadiens Montréal 15 juillet 2022

Trois espoirs des Canadiens reçoivent l’appel d’équipe Canada junior.

team canada
Hockey 14 juillet 2022

2021-2022 en 10 moments

nhl-lnh
Agents libres NHL 14 juillet 2022

Top-10 | Jour 1 de l’ouverture du marché des joueurs autonomes

Top-10 | Jour 1 de l’ouverture du marché des joueurs autonomes
Hockey 13 juillet 2022

Ilya Lyubushkin poursuivra sa carrière à Buffalo

sabres-buffalo
Actualité NHL 12 juillet 2022

Malkin reste à Pittsburgh !

rumeurs

Podcasts
& vidéos

20 juillet 22

#66. Repêchage du CH: La Relève et le TSLH Podcast joue les DG !

Dans cet épisode, nous avons le mot final sur les sélections des Canadiens au repêchage. Découvrez quels joueurs nos différents intervenants auraient pris!

13 juillet 22

#65. Retour sur le repêchage 2022 par le TSLH Espoirs

Dans le TSLH Podcast cette semaine, trois membres du TSLH Espoirs discutent du repêchage 2022 tenu à Montréal.

13 juillet 22

#64. TSLH Espoirs: War Room

Dans cet épisode, les intervenants du TSLH Espoirs débattent ensemble pour dresser une liste top32 consensuelle pour le repêchage 2022. Mathieu, Simon St-Lo, Simon Servant et Seb Gagné font valoir leurs arguments pour monter ou baisser des joueurs sur la liste consensuelle.

Commentaires

Laisser un commentaire