Retour à l'accueil

ANALYSE | Quelle équipe développe le mieux dans la NHL ?

Récemment, j’ai posé une question à mes abonnés sur mon compte Twitter. La question était la suivante: quelle(s) formations(s) développe(nt) le mieux ses espoirs ? Vous avez été plusieurs à vous prononcer sur le sujet et une certaine tendance s’est dessinée.

Peu importe la base de partisans, on souhaite toujours que les espoirs repêchés par l’organisation se rendent à la NHL tôt ou tard. Le tard est plus difficile à accepter par contre. Mais ça existe, des éclosions tardives, peu importe le rang de sélection.

Toutefois, on doit demeurer réaliste dans nos attentes. Ce ne sont pas tous les espoirs qui graduent dans l’organisation pour terminer dans l’alignement chaque soir. Une mince partie des espoirs connaissent ce parcours en fait.

Même si les jeunes ne graduent pas jusqu’à un poste dans la NHL, on peut qualifier le développement comme étant une réussite. En effet, lorsque tu développes un jeune pour ensuite l’échanger contre un élément clé de ton équipe, on parle ici d’une réussite. En guise d’exemple, transformer une signature NCAA en un élément pour acquérir un joueur du top6, c’est une réussite. Les Penguins ont réalisé exactement cela en développant Zach Aston-Reese dans l’alignement pour finalement l’échanger dans un lot de joueurs à Anaheim. Cet échange a permis d’acquérir Rickard Rakell.

Les exemples sont nombreux, comme développer un choix de 2e ronde pendant deux saisons dans ton équipe pour ensuite réaliser une grosse transaction impliquant ton futur 2e centre. Vous aurez reconnu le cas d’Alexander Romanov ici.

Sondage

Faisons un petit exercice avec le sondage réalisé. Voici tout d’abord les résultats:

Clairement, Tampa Bay, Détroit et Dallas ont eu la cote. Est-ce qu’ils accueillent tant de joueurs repêchés dans leur alignement présentement ? Observons les alignements de ces trois formations.

Tampa Bay

Actuellement, on compte 10 joueurs issus du repêchage du Lightning au sein de l’alignement. Fait intéressant, tout le noyau principal provient des sélections de l’organisation. Imaginez si Ondrej Palat (7e ronde) était encore de l’alignement, le portrait serait encore plus impressionnant.

Joueurs repêchés:

  • Nikita Kucherov (2e ronde)
  • Brayden Point (3e ronde)
  • Steven Stamkos (1ere ronde)
  • Andrei Vasilevskiy (1ere ronde)
  • Victor Hedman (1ere ronde)
  • Anthony Cirelli (3e ronde)
  • Alex Killorn (3e ronde)
  • Ross Colton (4e ronde)
  • Cal Foote (1ere ronde)
  • Nick Perbix (6e ronde)

Maintenant, observons les joueurs reçus via transaction et qui impliquaient des espoirs de l’organisation.

D’abord, Mikhail Sergachev fut obtenu contre les services de Jonathan Drouin. Ce choix de premier tour s’est développé dans l’alignement des Bolts avant qu’on utilise sa valeur (qui stagnait) pour acquérir le futur défenseur #2-3 de l’équipe.

Brandon Hagel, qui occupe une place importante dans l’alignement surtout depuis le départ d’Ondrej Palat cet été, fut acquis contre deux espoirs qui se sont aussi développés à l’interne. On parle de Boris Katchouk (2e ronde) et de Taylor Raddysh (2e ronde). Ce sont des joueurs qui avaient un certain potentiel, mais qui étaient voués à des postes obscures dans l’alignement des Bolts. On les a tout de même développés et ils auront servi à acquérir un joueur du top6 en Brandon Hagel.

Nich Paul fut acquis contre les services de Mathieu Joseph, un choix de 4e ronde des Bolts. Cette transaction avait des motifs contractuels aussi. Il n’en demeure pas moins qu’on a développé Joseph à l’interne pour ensuite l’envoyer à Ottawa pour obtenir Paul, un gars qu’on a pu signer à plus long terme et pour un salaire annuel presque similaire à Joseph.

Détroit

Passons maintenant aux Red Wings. L’organisation a longtemps été réputée pour développement de très bons joueurs, peu importe leur rang de sélection. Présentement, ils ont 11 joueurs issus de leur repêchage annuel.

  • Dylan Larkin (1ere ronde)
  • Michael Rasmussen (1ere ronde)
  • Jonatan Berggren (2e ronde)
  • Lucas Raymond (1ere ronde)
  • Joseph Veleno (1ere ronde)
  • Elmer Soderblom (6e ronde)
  • Filip Hronek (2e ronde)
  • Moritz Seider (1ere ronde)
  • Gustav Lindstrom (2e ronde)
  • Tyler Bertuzzi (2e ronde )
  • Filip Zadina (1ere ronde)

Maintenant, observons les joueurs reçus via transaction et qui impliquaient des espoirs de l’organisation.

La seule transaction notoire que je dénote impliquant un joueur de l’alignement actuel, c’est Anthony Mantha. On parle d’un choix de premier tour développé à même l’organisation, mais qui stagnait littéralement au niveau de son potentiel. On a donc décidé de l’échanger contre Jakub Vrana. Une transaction de type «changement d’air» pour les deux éléments. Sinon, les Wings sont vraiment plus du type à amener leurs espoirs vers la NHL plutôt que de les utiliser contre des éléments clés.

Maintenant que Steve Yzerman est à la barre et que l’équipe possède un bassin d’espoirs fort intéressant, on pourrait voir certains espoirs être utilisés pour attirer des joueurs de qualité d’ici 2 à 3 ans.

Dallas

Les Stars sont une organisation fascinante en tout point. On a réussi à passer par une transition sans pour autant reconstruire. L’ère Seguin-Benn étant quasi terminée, on a tout de même repêché de solides espoirs pour ainsi éviter une reconstruction complète. Disons que le repêchage 2017 a sauvé les meubles avec la récolte de Jake Oettinger, Jason Robertson et de Miro Heiskanen. Actuellement, ils ont 11 joueurs issus de leur repêchage dans l’alignement.

  • Jamie Benn (5e ronde)
  • Jason Robertson (2e ronde)
  • Radek Faksa (1ere ronde)
  • Roope Hintz (2e ronde)
  • Denis Gurianov (1ere ronde)
  • Wyatt Johnston (1ere ronde)
  • Ty Dellandrea (1ere ronde)
  • Riley Tufte (1ere ronde)
  • Miro Heiskanen (1ere ronde)
  • Esa Lindell (3e ronde)
  • Jake Oettinger (1ere ronde)

Maintenant, observons les joueurs reçus via transaction et qui impliquaient des espoirs de l’organisation.

Dans l’alignement actuellement, très peu de joueurs furent acquis via des transactions. Sachant que Jamie Benn et Tyler Seguin vieillissent, on a préféré garder nos espoirs et passer par le marché des agents libres pour combler les trous. C’est ainsi qu’on a ajouté le vétéran Joe Pavelski, qui encadre les jeunes avec brio.

Il faut remonter en 2013 pour découvrir la dernière transaction impliquant un espoir de qualité des Stars. Ce fut la transaction amenant Tyler Seguin dans l’organisation. On avait donné Reilly Smith, qui à cette époque, débutait dans la NHL et venait de connaître une forte saison dans la AHL.

Les Stars n’ont peut-être pas la banque d’espoirs hors NHL des Wings, mais on possède néanmoins quelques éléments intéressants pour conclure une transaction importante. Je ne crois toutefois pas que Jim Nill en soit à cette étape pour le moment.

ÉquipeAlignementIssus du repêchage% joueurs repêchés
Tampa Bay22 joueurs10 joueurs45%
Détroit23 joueurs11 joueurs 48%
Dallas22 joueurs 11 joueurs50%
Caroline22 joueurs7 joueurs32%
New Jersey23 joueurs12 joueurs52%
St-Louis23 joueurs8 joueurs35%
Anaheim23 joueurs10 joueurs43%
Pittsburgh23 joueurs7 joueurs30%
Minnesota23 joueurs8 joueurs35%
Boston22 joueurs9 joueurs41%
Nashville22 joueurs7 joueurs 32%
Buffalo22 joueurs13 joueurs59%

Et les Kings ???

On en vient à se demander: quelle formation affiche le meilleur pourcentage de ses joueurs issus de son repêchage ?

Il y a un contexte avec chaque formation, il faut dire. Détroit n’est pas une formation qui aspire aux séries présentement et c’est donc normal qu’on souhaite conserver les espoirs du bassin. Ces jeunes ne sont pas encore suffisamment développés pour les mettre dans la case «NHL» ou «transférable».

Quant à Dallas, on sait que certains joueurs quitteront la NHL sous peu avec Benn, Seguin et Pavelski en fin de carrière. On demeure donc prudent avant de dépenser des espoirs peu développés dans le but d’obtenir du renfort pour une course à la Coupe.

Tampa Bay est complètement dans cette stratégie par contre puisque le noyau est composé de joueurs repêchés et ce noyau demeurera le même pour plusieurs années encore.

Dans la NHL présentement, les Kings ont 13 joueurs issus de leur repêchage. C’est donc 57% de l’alignement qui provient de l’alignement. Et on a utilisé quelques espoirs pour attirer des joueurs de premier plan comme Kevin Fiala, qui a coûté les droits du défenseur Brock Faber. On a aussi développé Jack Campbell jusqu’à ce qu’on l’envoie à Toronto contre Trevor Moore notamment.

Dans la NHL, les Sabres aussi affichent un total de 13 joueurs issus de leur repêchage. Sur un alignement de 22 joueurs actuellement, ça leur fait un pourcentage de 59%. Ce qui est très bon, mais disons que Buffalo est dans une situation autre que celle des Kings. À Los Angeles, on se bat pour une place en séries avec autant d’effectifs développés à l’interne. Du côté des Sabres, on amorce un énième cycle de recrues. Cette fois, espérons que ce sera la bonne.

Les Hurricanes signent

Dans les choix, les Hurricanes ont sorti régulièrement. La Caroline est une franchise qui repêche, à mes yeux, super bien. On est en mesure de miser sur le talent dans les rondes tardives. On se débrouille parfois même bien sans premier choix. Toutefois, lorsqu’on regarde l’état de la franchise actuellement, l’alignement est beaucoup composé de joueurs issus de signatures sur le marché.

Seulement sept éléments sont issus du repêchage et très peu d’espoirs ont servi dans des transactions. On prône la patience en signant des joueurs pour cette période tampon. Une stratégie qui fait ses preuves puisque ça va bien en Caroline. Les espoirs de qualité font tous partie de l’alignement cela dit et ils sont entourés de vétérans.

New Jersey, un noyau à long terme

Chez les Devils, on peut considérer le noyau actuel étant issu du repêchage. Jack Hughes, Nico Hischier, Jesper Bratt, Dawson Mercer et Alexander Holtz représentent le futur en offensive de ce club. À cela se joindra bientôt Luke Hughes, lui aussi choisi au repêchage. C’est donc un très bon pourcentage de joueurs repêchés présents dans l’alignement pour les Devils.

Je pense qu’ils entrent maintenant dans la phase où on doit continuer de développer des espoirs sans avoir peur d’en lâcher quelques-uns au profit de joueurs d’impact via une transaction.

Et Montréal ?

Terminons avec un petit regard sur la situation des Canadiens. Après avoir observé les alignements de la NHL au moment d’écrire ces lignes, on retrouve en moyenne 7 espoirs issus du repêchage au sein des équipes.

Chez les Canadiens de Montréal, ce nombre s’élève à 7 également.

La majorité de l’alignement est composé de joueurs provenant de transaction. C’est normal puisque Marc Bergevin croyait que le club avait une chance d’être des séries chaque année.

On a longtemps critiqué le développement à Montréal. Par contre, on a jamais reposé sur un noyau à long terme solide comme la majorité des équipes présentées ci-haut. Avec Cole Caufield, Nick Suzuki, Juraj Slafkovsky, Kirby Dach et Kaiden Guhle, on peut commencer à jaser en ce sens. Il manque encore des éléments, c’est évident. Mais le noyau de jeunes se solidifie.

Dans le récent TSLH Podcast, nous avons notamment discuté de cette philosophie de développement pour les Canadiens de Montréal.

Il faut toutefois prendre notre gaz égal lorsqu’on parle des espoirs. Oui, le souhait de tous est de voir un alignement composé de tous les espoirs de l’organisation. C’est pratiquement impossible. La très grande majorité des équipes n’atteignent même pas 50% des joueurs issus de leur repêchage.

Caufield, Slafkovsky, Guhle et Harris risquent d’être dans l’alignement pour un bout. Statistiquement, le CH, à son apogée pour la présence d’espoirs dans l’alignement, pourrait minimalement en ajouter 3, peut-être 4.

Le CH ne reconstruira pas totalement, donc je crois qu’on peut oublier le fait d’avoir 13 espoirs issus du repêchage dans l’alignement. Il faut s’attendre à ce qu’un bon nombre n’atteigne jamais la NHL et qu’un gros lot d’espoirs servent dans des transactions.

C’est important le développement même si on risque de compter, à long terme, sur 6-7 espoirs développés dans l’alignement sans plus. Parce que c’est en développant les espoirs comme il le faut qu’on maximise leur valeur afin d’attirer des éléments clés. On adore Joshua Roy (nom utilisé complètement au hasard), mais s’il sert à attirer un gars de 80 points et de 35 buts, ce sera réussi comme développement.

Si on développe Filip Mesar (autre nom utilisé au hasard) pour ensuite l’échanger contre un gardien d’avenir de 27-28 ans, qui sera fâché ?

Bref, ce fut un exercice plaisant à réaliser et n’hésitez pas à venir jaser de tout cela en commentaire !

À lire également sur TSLH:

Podcasts
& vidéos

13 janvier 23

#78. Évaluation des espoirs du WJC 2023 par le TSLH Espoirs

Cette semaine, 4 membres du TSLH Espoirs discutent du Championnat mondial junior 2023.

31 décembre 22

#77. Le Forum TSLH: Championnat mondial junior 2023

Pascal et Mat prennent vos questions et jasent du prochain WJC 2023 ! Nos intervenants vous offrent aussi leur prédiction concernant le tournoi.

31 décembre 22

#76. (Partie 1) Analyse des espoirs du CH en ce début de saison

Dans cet épisode, nous vous partageons nos observations sur les espoirs du CH en ce début de saison.

Nouvelles

Actualité NHL 27 janvier 2023

Matty Beniers sera absent de la formation ce soir

Matty Beniers sera absent de la formation ce soir
Actualité NHL 26 janvier 2023

Andrei Kuzmenko s’entend pour 2 autres années avec Vancouver

Andrei Kuzmenko s’entend pour 2 autres années avec Vancouver
Hockey 25 janvier 2023

Rocket de Laval | Bilan de mi-saison

Rocket Laval
Canadiens Montréal 25 janvier 2023

Cayden Primeau cédé à Laval

Canadiens de Montréal
Canadiens Montréal 21 janvier 2023

Canadiens | Au tour d’Alex Belzile d’être rappelé en renfort

Canadiens de Montréal
Actualité NHL 17 janvier 2023

La fin approche pour Jesse Puljujärvi à Edmonton

La fin approche pour Jesse Puljujärvi à Edmonton
Canadiens Montréal 14 janvier 2023

Canadiens | Bilan de mi-saison

Kent Hughes - Jeff Gorton - marc bergevin
Hockey 14 janvier 2023

Mark Stone: doit-on craindre le pire des scénarios ?

Mark Stone: doit-on craindre le pire des scénarios ?

Commentaires

Laisser un commentaire