Retour à l'accueil

WJC | Les espoirs du Canadien à surveiller dans le tournoi

Le Championnat du monde junior de hockey débute dans 3 jours et le Canadien y comptera 6 représentants. Voici un portait de chacun d’entre eux.

Joshua Roy

Trois représentants du Canadien étaient présents au camp de sélection de l’équipe canadienne. Ce n’est finalement que Joshua Roy qui a réussi à obtenir un poste. Riley Kidney n’a su gagner sa place en raison d’une blessure ni Owen Beck en raison de son âge.

Roy en est donc à une deuxième expérience avec Équipe Canada après avoir remporté la médaille d’or lors de l’édition de 2022 l’été dernier. Celui-ci avait entamé le tournoi sur le 3e trio, mais des performances constantes et une bonne production offensive l’ont mené sur la 1re ligne aux côtés de Mason McTavish. En plus de marquer un but lors de la partie finale contre la Finlande, il a terminé le tournoi avec une production de 3 buts et 5 mentions d’aides en 7 parties.

Après un début de saison où son implication défensive laissait à désirer, Roy a solidifié son jeu et a renforcé sa touche offensive. Il pourra compter sur l’appui de son entraîneur du Phoenix de Sherbrooke, Stéphane Julien, qui est l’assistant de l’entraîneur Dennis Williams.

À lire également : Rapport d’espoirs du CH | Joshua Roy maintient le rythme cette semaine

Roy risque de débuter le tournoi sur une 3e ligne composée de joueurs provenant de la LHJMQ, alors qu’il complète l’unité de Nathan Gaucher au centre et de Zach Dean à gauche. Cette combinaison pourrait permettre à Roy d’obtenir de nombreuses chances offensives comme ce fut le cas lors des parties hors-concours.

Le surplus de joueurs offensifs de grand talent a mené l’attaquant du Phoenix à obtenir un rôle moindre, ayant, jusqu’à maintenant, obtenu peu de temps de jeu en supériorité numérique. Toutefois, Roy a les outils pour produire offensivement. Il pourrait, comme en 2022, voir son rôle grandir durant le tournoi.

Filip Mesar

Le choix de 1re ronde du Canadien en 2022 en est à sa deuxième expérience à représenter la Slovaquie dans le tournoi. Il avait disputé 2 parties en 2021 en tant que joueur de 16 ans, pour ensuite ne pas disputer le tournoi l’été dernier afin d’éviter une blessure à la veille des camps d’entraînements de la LNH.

L’attaquant des Rangers de Kitchener sera l’une des principales figures offensives de l’équipe slovaque. Il a, jusqu’à présent, été placé à l’aile droite du 1er trio avec Samuel Honzek, qui sera éligible au prochain repêchage, et de Servac Petrovsky, choix de 6e ronde du Wild en 2022. Mesar devrait aussi se retrouver sur la 1re unité de l’avantage numérique.

À lire également: Rapport d’observation de Filip Mesar

La formation slovaque étant très jeune, Mesar devra agir en tant que leader pour eux. Bien que le jeu défensif ne soit pas sa spécialité, il devra être responsable dans sa zone surtout contre les grosses puissances du tournoi. Ses capacités de marqueur et son excellent sens offensif devraient lui permettre d’être productif et, qui sait, possiblement mener les Slovaques au carré d’as.

Oliver Kapanen

Kapanen en est, lui aussi, à sa deuxième expérience dans le tournoi, ayant fait partie de l’équipe qui s’est inclinée en finale contre le Canada l’été dernier. Étant un joueur de 18 ans, il avait alors un rôle moindre évoluant majoritairement sur la 4e ligne.

Plusieurs éléments offensifs de l’année dernière ne sont pas de retour en raison de leurs âges et l’équipe finlandaise n’aura pas la même force de frappe que par le passé. Cela a fait en sorte que le choix de 2e ronde du CH en 2021 obtienne un rôle accru pour l’édition 2023. Kapanen a piloté, jusqu’à présent, le centre du 1er trio.

À lire également: Oliver Kapanen | Début de saison acceptable pour l’espoir du CH

Le Finlandais ne possède pas des habiletés offensives exceptionnelles. On ne devrait donc pas le voir au sommet des pointeurs du tournoi. Il demeure un joueur complet qui fait très bien les petites choses, ce qui fera en sorte que son unité sera difficile à affronter. L’équipe finlandaise pratique un style de jeu efficace et Kapanen, en tant que capitaine, cadre très bien là-dedans.

Vinzenz Rohrer

Rohrer sera la figure de proue de l’équipe autrichienne. En l’absence de Marco Kasper, il se retrouve à être le leader offensif de cette équipe. Il sera vraisemblablement sur la première ligne et la première unité d’avantage numérique.

L’attaquant des 67’s d’Ottawa est explosif et joue de manière très complète. Il a obtenu 32 points en 26 rencontres dans la OHL et il sera intéressant de voir comment il réagira alors que ses coéquipiers dépendront énormément de lui.

À lire également: Vinzenz Rohrer | Des effluves de Brendan Gallagher

Il s’agira d’une belle opportunité pour Rohrer de représenter son pays qui aura fort à faire afin de franchir les quarts de finale.

Lane Hutson

Le défenseur américain est bien connu des partisans du Canadien. Ses exploits offensifs avec Boston University ont beaucoup fait parler depuis le début de la saison. Malgré ses 18 ans, il aura réussi à se tailler une place dans la brigade défensive américaine.

Sa capacité à relancer le jeu vers la zone offensive, à transporter la rondelle et sa vision de jeu hors pair cadrent parfaitement avec la vision des dirigeants américains.

À lire également: Lane Hutson | Plus qu’un défenseur offensif

Il devrait entamer le tournoi sur la deuxième paire défensive, jumelé à Ryan Chesley, avec qui il a joué dans le programme de développement américain. Ils vont miser sur une chimie et une cohésion qui devraient faire en sorte qu’ils connaissent du succès malgré leur inexpérience dans ce tournoi.

Hutson a obtenu peu de temps de jeu en avantage numérique depuis le début du camp américain. Toutefois, il s’agit d’une facette où il excelle comme en fait foi sa production de 18 points en 16 parties dans la NCAA. Il pourrait rapidement s’installer comme la deuxième option défensive derrière Luke Hughes.

Adam Engstrom

La défensive suédoise est régulièrement l’une des meilleures du tournoi. Cette année pourrait faire exception, alors qu’un pilier important en Simon Edvinsson sera absent. Adam Engstrom hérite donc d’un rôle très important.

Le défenseur de 19 ans en sera à une première expérience dans le tournoi et, comme l’avait anticipé Mathieu Paradis, Engstrom risque d’être le défenseur numéro un de l’équipe. En plus de piloter la première unité défensive, il est, jusqu’à présent, utilisé à toutes les sauces par son entraîneur.

À lire également: Adam Engstrom: une décision fructueuse pour son développement

Sa progression depuis que le CH en a fait son choix de 3e tour au dernier repêchage est notable. Il évolue dans la SHL (1re division suédoise) et il a gagné en confiance en plus de développer ses habiletés contre des joueurs plus expérimentés que lui.  Il sera intéressant de le comparer aux meilleurs défenseurs dans ce tournoi.

Pour avoir une couverture complète du Championnat du monde junior de hockey en version balado, nous vous suggérons les épisodes suivants:

Podcasts
& vidéos

31 janvier 23

#79. Analyse des espoirs des Canadiens de Montréal (Partie 2)

Voici la deuxième partie de nos analyses des espoirs du CH en cette saison 2022-2023.

13 janvier 23

#78. Évaluation des espoirs du WJC 2023 par le TSLH Espoirs

Cette semaine, 4 membres du TSLH Espoirs discutent du Championnat mondial junior 2023.

31 décembre 22

#77. Le Forum TSLH: Championnat mondial junior 2023

Pascal et Mat prennent vos questions et jasent du prochain WJC 2023 ! Nos intervenants vous offrent aussi leur prédiction concernant le tournoi.

Nouvelles

Canadiens Montréal 06 février 2023

CH | Le silence autour du cas Monahan commence à inquiéter

CH | Le silence autour du cas Monahan commence à inquiéter
Canadiens Montréal 06 février 2023

Rapport hebdomadaire | Frederik Dichow s’illustre, Logan Mailloux remplit le filet et plus encore…

Rapport hebdomadaire | Frederik Dichow s’illustre, Logan Mailloux remplit le filet et plus encore…
Canadiens Montréal 02 février 2023

Carey Price sera au tournoi Pee-Wee de Québec

Carey Price sera au tournoi Pee-Wee de Québec
Canadiens Montréal 01 février 2023

Performances du «Rocket» de Montréal: crédit à Jean-François Houle

Performances du «Rocket» de Montréal: crédit à Jean-François Houle
Canadiens Montréal 31 janvier 2023

Canadiens | Deux joueurs renvoyés à Laval

Canadiens de Montréal
Canadiens Montréal 30 janvier 2023

Nick Suzuki tomberait 3e chez les centres selon Brian Wilde après le repêchage 2023

Nick Suzuki tomberait 3e chez les centres selon Brian Wilde après le repêchage 2023
Canadiens Montréal 30 janvier 2023

Rapport hebdomadaire | Luke Tuch sur une belle séquence, Sean Farrell domine et plus encore…

Rapport hebdomadaire | Luke Tuch sur une belle séquence, Sean Farrell domine et plus encore…
Canadiens Montréal 30 janvier 2023

Banque d’espoirs | Le CH exclu du top10 de Scott Wheeler

Banque d’espoirs | Le CH exclu du top10 de Scott Wheeler

Commentaires

Laisser un commentaire