Retour à l'accueil

Les 9 travaux potentiels de Kent Hughes cet été

La période estivale est un moment important pour une franchise de la NHL. Du côté des Canadiens, on aborde l’entre-saison avec une nouvelle direction à bord. Kent Hughes et Jeff Gorton ont du pain sur la planche pour l’été 2022. On voudra poursuivre le travail entamé pendant la saison 2021-2022.

Plusieurs travaux attendent la direction du CH. Avec le tout premier choix au repêchage, on en est encore à l’élaboration de la liste finale à l’interne. On devra statuer sur l’identité du premier choix, mais aussi sur les cibles potentielles pour les autres choix.

L’équipe de TSLH Espoirs a d’ailleurs abordé ce sujet dans un récent podcast.

Voici une courte liste des travaux à réaliser cet été selon ma propre perception.

Nommer un capitaine

À mon avis, on ne doit pas passer la saison 2022-2023 sans capitaine. Shea Weber a quitté officiellement l’équipe et après une saison complète sans son capitaine, le CH doit apposer le «C» sur le chandail de quelqu’un. Mon choix ? Nick Suzuki.

Le joueur de centre a signé à long terme et passe son été à Montréal. Il s’imprègne de la ville comme on souhaitait tant voir auprès de nombreux joueurs dans le passé. Je ne suis pas fan de l’idée de nommer un capitaine temporaire. Suzuki est à Montréal pour longtemps, on le sait tous. Qu’on le nomme immédiatement plutôt que d’implanter un doute dans son esprit en le boudant pour deux-trois ans.

À lire -> Top 50 final | Les meilleurs espoirs du repêchage 2022 selon Mathieu

Signer Alexander Romanov

C’est obligatoire, car le défenseur est présentement joueur autonome avec restriction. Est-ce que je le signe à long terme ? Là est la question. Pour ma part, je lui offre un contrat de transition de 2-3 ans. Je veux voir ce qu’il peut donner dans une situation où les responsabilités qui lui sont octroyées sont augmentées. Je ne le signe pas sur un contrat pont parce que je doute de ses qualités. Dans son cas, je maximiserais les années RFA avant de lui donner le fameux contrat à long terme. La raison est simple: je ne pense pas qu’il explose littéralement comme un top1 dans les prochaines années. Ainsi, en offrant un contrat de transition, on maximise le contrôle sur son salaire et on profite des années peu chérantes.

Prolonger Cole Caufield

Là, on tombe dans le spéculatif. Personnellement, si j’étais Kent Hughes, je prolongerais déjà le contrat de Cole Caufield. Je demeure toutefois ambivalent à le prolonger à long terme. L’inconstance dans son jeu l’an dernier me freine quelque peu. D’un autre côté, s’il explose avec une saison de 40 buts dans les deux prochaines années, Caufield signera pour pas mal plus cher que ce qu’il aurait cet été sur une entente à long terme.

J’expliquerais ma décision de lui donner une prolongation de contrat par le fait qu’on veut qu’il soit en confiance. Signer une prolongation de contrat démontre une certaine confiance de l’organisation envers le joueur après tout. On a vu ce que la confiance a fait avec Caufield l’an dernier. Pour sa progression, ce ne serait pas mauvais de jouer là-dessus.

Utiliser Petry au repêchage

Je suis de ceux qui ne voient pas l’urgence dans le dossier Jeff Petry. Le défenseur est sous contrat pour trois saisons encore. Il a connu une moins bonne saison l’an dernier et sa valeur n’est peut-être pas aussi haute qu’anticipée. À mes yeux, Jeff Petry vaudrait plus cher à la prochaine date limite des échanges. À condition qu’il renoue avec ses performances de qualité…

Sauf qu’on doit apposer un bémol dans cette histoire. La volonté de quitter de Jeff Petry ne doit pas être mise à l’écart. Beaucoup de rumeurs indiquent qu’il souhaite jouer ailleurs même si son discours devant les médias demeure différent. Je pense donc que s’il y a un moment où Petry pourrait partir, ce serait au repêchage. Le téléphone sonne chez le CH pour les services de Petry selon Montréal Hockey Now. Si le prix recherché devient le bon au repêchage, Petry pourrait devenir utile au CH pour s’avancer et mettre la main sur un meilleur espoir qu’au 26e rang.

À lire -> Top 64 final des meilleurs espoirs du repêchage 2022 de Pascal

Statuer dans le cas de Price

Ce sera difficile de spéculer sur ce point, car le CH doit attendre l’avis des médecins pour prendre une décision. Ça demeure tout de même une préoccupation pour l’organisation cet été. Le dossier est loin d’être clos. Carey Price voyait des spécialistes récemment et il a subi une intervention mineure au genou. Le CH patiente maintenant pour voir comment le genou du gardien réagira.

Personnellement, je ne le vois pas être de retour, mais ce n’est qu’un pressentiment. Si tel est le cas, on placera Price sur la LTIR pour la saison 2022-2023. Ça donne une marge, certes. Mais dans le contexte où l’on veut bâtir autour de la jeunesse, avoir de la place sur la masse salariale est plutôt futile. C’est après la prochaine saison qu’il faudra avoir un bon coussin pour l’entrée en vigueur du prochain contrat de Caufield.

Signer Montembeault

Depuis l’an dernier, je suis assez critique envers Samuel Montembeault. Il faut demeurer réaliste dans son cas. Il n’a pas le potentiel d’un auxiliaire efficace ailleurs dans la NHL. Par contre, il a su montrer du caractère lorsque les gardiens tombaient comme des mouches à Montréal. Il a joué blessé pour aider le club. Comme 3e gardien, il serait parfait. Par contre, dans le contexte où Price pourrait ne pas jouer, je signe Montembeault.

Et si jamais le CH se penche vers un gardien pour épauler Allen dans le grand club, je vois pertinemment un gars comme Montembeault aux côtés de Cayden Primeau dans la AHL. Qui plus est, si une blessure survient dans le duo chez le CH, on pourra rappeler Montembeault pour ainsi conserver Primeau dans la AHL.

Garder Drouin et Anderson

Ce ne sont pas des «travaux» en soi, mais je pense que Kent Hughes devrait passer l’été sans échanger Drouin et Anderson. Ce dernier est très en demande sur le marché présentement. Hughes ne semble pas enclin à l’échanger à moins d’une offre qu’il ne peut refuser.

Et non, je ne crois pas qu’Anderson et le choix 26 soit suffisant pour mettre la main sur le choix des Devils.

La présence d’un joueur comme Anderson est importante dans un jeune groupe. Le prototype de joueur qu’il est peut s’insérer assez bien dans une combinaison offensive. Le CH n’a personne présentement qui peut jouer un style comme Anderson.

Quant à Drouin, je veux voir ce qu’il peut faire avec un poignet réparé et avec Martin St-Louis comme entraîneur. La valeur de Drouin ne peut être plus basse selon moi. L’échanger serait tout simplement de jeter un désaveu sur le joueur, sans plus. Je le garde et je réévalue le dossier à la date limite des transactions. Est-ce que Kent Hughes pensera de même ?

À lire -> Cibles de repêchage pour le CH (Seb Gagné)

Signer des joueurs à bas prix

Je ne m’attends pas à de grosses signatures sur le marché cet été chez le CH. Dans ses travaux finals, Kent Hughes devra remplir son alignement de joueurs expérimentés à bas prix. Des joueurs qui s’inséreront très bien dans le groupe de leader et qui accepteront le rôle qu’on leur donnera.

Pourquoi ?

Parce que tu ne veux pas monter un jeune qui n’est pas totalement prêt. On m’a dit au Rocket que l’équipe sera assurément remplie de jeunes l’an prochain. On ne prévoit pas faire faire des aller-retour sur le court terme aux jeunes entre le CH et le Rocket. Ainsi, Jordan Harris, Kaiden Guhle, Mattias Norlinder et Justin Barron pourraient tous être en AHL simultanément.

Ça va prendre de bonnes signatures à rabais pour combler la brigade en haut. Des joueurs qui pourront aussi se glisser avec les Guhle, Harris et Barron qui pourraient aussi faire quelques «stretchs» de matchs à l’occasion chez le CH.

Donner un entraîneur d’expérience à MSL

Rick Bowness, Alain Vigneault, Jacques Martin…

Ce sont des noms qui ont circulé dans les rumeurs pour remplacer Luke Richardson. Ça va sonner comme un recyclage d’entraîneurs encore une fois, mais je pense tout de même qu’il faut piger dans le bac de l’expérience pour appuyer St-Louis. Pas que je n’y fais pas confiance, mais les coachs aussi sont sujets à la guigne de la 2e année !

Le nom de Francis Bouillon a été évoqué et je ne suis pas contre moyennant l’embauche d’un gars d’expérience pour s’insérer au groupe.

Et vous, qu’entrevoyez-vous comme travaux pour Kent Hughes cet été ?

À lire sur TSLH:

Podcasts
& vidéos

20 juillet 22

#66. Repêchage du CH: La Relève et le TSLH Podcast joue les DG !

Dans cet épisode, nous avons le mot final sur les sélections des Canadiens au repêchage. Découvrez quels joueurs nos différents intervenants auraient pris!

13 juillet 22

#65. Retour sur le repêchage 2022 par le TSLH Espoirs

Dans le TSLH Podcast cette semaine, trois membres du TSLH Espoirs discutent du repêchage 2022 tenu à Montréal.

13 juillet 22

#64. TSLH Espoirs: War Room

Dans cet épisode, les intervenants du TSLH Espoirs débattent ensemble pour dresser une liste top32 consensuelle pour le repêchage 2022. Mathieu, Simon St-Lo, Simon Servant et Seb Gagné font valoir leurs arguments pour monter ou baisser des joueurs sur la liste consensuelle.

Nouvelles

Canadiens Montréal 08 août 2022

CH | Combien vaut Cole Caufield?

Cole Caufield canadiens
Canadiens Montréal 08 août 2022

Emil Heineman: le Rocket de Laval ne serait pas une option

Emil Heineman - InStat Hockey - TSLH Espoirs
Canadiens Montréal 01 août 2022

Espoirs CH | De très beaux éloges à l’endroit de Sean Farrell

Espoirs CH | De très beaux éloges à l’endroit de Sean Farrell
Canadiens Montréal 28 juillet 2022

CH | Une culture qui se précise

CH | Une culture qui se précise
Canadiens Montréal 28 juillet 2022

Stéphane Robidas: un mandat clair et une première mission

Canadiens de Montréal
Canadiens Montréal 28 juillet 2022

Stéphane Robidas devient entraîneur adjoint des Canadiens

Canadiens Ballottage
Canadiens Montréal 25 juillet 2022

Trois espoirs du CH parmi les 50 meilleurs de la NHL selon Scott Wheeler

Kaiden Guhle
Actualité NHL 24 juillet 2022

Les Panthers sont loins d’être assurés d’une place en série

florida-panthers

Podcasts
& vidéos

20 juillet 22

#66. Repêchage du CH: La Relève et le TSLH Podcast joue les DG !

Dans cet épisode, nous avons le mot final sur les sélections des Canadiens au repêchage. Découvrez quels joueurs nos différents intervenants auraient pris!

13 juillet 22

#65. Retour sur le repêchage 2022 par le TSLH Espoirs

Dans le TSLH Podcast cette semaine, trois membres du TSLH Espoirs discutent du repêchage 2022 tenu à Montréal.

13 juillet 22

#64. TSLH Espoirs: War Room

Dans cet épisode, les intervenants du TSLH Espoirs débattent ensemble pour dresser une liste top32 consensuelle pour le repêchage 2022. Mathieu, Simon St-Lo, Simon Servant et Seb Gagné font valoir leurs arguments pour monter ou baisser des joueurs sur la liste consensuelle.

Commentaires

Laisser un commentaire