Retour à l'accueil

Canadiens | Le remplacement de Carey Price

Les Canadiens de Montréal devront trouver un remplaçant pour Carey Price. Selon ce qui se trame, sa carrière en NHL serait terminée. Dans les stratégies de l’équipe et dans les points de presse, on ne semble même plus s’en cacher de cette fatalité. Est-ce aussi facile qu’on semble le dire, remplacer Carey Price ?

Premièrement, il faut comprendre que présentement, dans l’organisation, il n’y a aucun gardien de but de la trempe de Carey Price ni même sur une projection. Je ne pense pas apprendre quelque chose à quelqu’un avec cette phrase. Qu’on se le tienne pour dit, peu importe l’avenue que prend le CH, jamais on ne reverra un gardien comme Price. La nouvelle organisation veut bâtir autour de son offensive et non autour d’un gardien de but.

Aussi, je m’avancerais à dire que présentement, le CH n’a pas de gardien #1 dans les espoirs de manière certaine. Le développement d’un gardien peut être long et ardu, certes. Par contre, à ce jour précisément, aucun espoir n’est au point d’être un gardien NHL #1 dans un avenir rapproché.

Pour le potentiel des jeunes gardiens à devenir #1 dans la NHL, c’est difficile à présager. Bien que j’aime le développement des espoirs comme Dobes et Dichow, il est trop tôt pour s’avancer. Cayden Primeau a montré de très belles choses lorsqu’il a eu de la stabilité l’an dernier. Cela dit, soyons réalistes: il n’est pas prêt à être un #1 dans la NHL à coup de 50-60 matchs par saison. Ne nous leurrons pas !

L’ère post-Price fut un sujet traité dans le segment «La NHL sous le radar» dans le TSLH Podcast

Que faire sans Carey Price ?

Plusieurs options s’offrent concernant le remplacement de Carey Price. La présence de Jake Allen pour la saison 2022-2023 vient sécuriser en quelque sorte le poste même si, à mon avis, le gardien montréalais est un #1 par défaut et non un réel #1 NHL.

Signera-t-il une prolongation de contrat ?

Allen est libre comme l’air à l’été 2023. Rien n’indique qu’une prolongation de contrat est dans le rétroviseur de Kent Hughes. Ce dernier a toutefois signé Montembeault jusqu’en 2024. Par contre, le Québécois n’est pas non plus une option pour remplacer Price à moyen terme.

À moyen terme, c’est donc nébuleux. Je donne encore un 2-3 ans à Primeau pour peut-être atteindre le poste de gardien de but à temps plein dans la NHL. Peut-être pas #1, mais au moins être dans la NHL à temps plein serait un bon départ.

Les options deviennent restreintes. Se croiser les doigts et prier pour que le développement de Vrbetic, Dobes et Dichow propulse ces gardiens vers le rang de gardien #1 de 50 matchs par année. Ou bien passer par voie de transaction. Ou bien signer un gardien à l’été 2023.

Observons le tout de plus prêt.

Transiger pour un espoir ?

Dans l’organisation, on retrouve trois gardiens dont la courbe de progression est légèrement avancée. Mais outre les trois noms mentionnés ci-haut, on a aussi Emmett Croteau. Et ce dernier vient d’être repêché. Donc il est pas mal tôt pour présager un avenir comme #1 et ainsi porter le statut de remplaçant de Carey Price.

Sur les ondes de BPM Sports, j’ai entendu une discussion concernant des cibles potentielles pour le CH afin de remplacer Price. Le tout était évidemment nuancé par Kevin Vallée, qui mentionnait que le développement d’un gardien demeure incertain.

On a soulevé trois noms: Dustin Wolf, Lukas Dostal et Devon Levi. C’est ce dernier que l’on voyait comme possible prise pour le CH. D’ailleurs, DLC mentionnait récemment que les Sabres posséderaient ce que le CH cherche en Luukkonen et en Levi, soit un gardien pour remplacer Price.

Wolf, Dostal et Levi sont des espoirs de très bonnes qualités au sein de leur formation respective. Ce ne serait pas aussi facile qu’on puisse le prétendre de les faire sortir de leur organisation. Rappelons-nous que Devon Levi a été échangé avec un choix de 1er tour contre Sam Reinhart. Depuis ce jour, Levi a progressé et à mon avis, sa valeur a monté. Le CH a-t-il un joueur de qualité comme Reinhart à offrir ? J’en doute.

Wolf a connu une superbe saison dans la AHL dans le club-école des Flames. Il se retrouve derrière Dan Vladar et bien sûr Jacob Markstrom dans la hiérarchie.

Quant à Dostal, il est l’ultime remplaçant de John Gibson chez les Ducks. On tournera le coin au moment où Dostal risque d’être prêt. Ajoutons à cela les rumeurs que Gibson voudrait partir d’Anaheim et je ne vois pas le but pour les Ducks de procéder.

On se retrouve donc avec deux gardiens de 6’0 seulement comme cibles pour remplacer Price. Deux choix de 7e ronde, qui plus est. Et deux gardiens qui sont en plein développement et qui n’offrent aucune garantie d’être des #1 dans la NHL. La même situation que Dobes, Dichow, Croteau et Vrbetic, bref. Mais ces quatre possèdent au moins le gabarit pour l’emploi.

Transiger pour un espoir à cette position ne règle assurément pas le problème en ce qui me concerne.

Une signature à l’été 2023 ?

Outre Jake Allen qui sera sans contrat à l’été 2023, d’autres gardiens d’expérience se retrouvent dans le même bateau. Doit-on passer par le marché de l’autonomie pour mettre un petit pansement sur le bobo ?

Qu’on me comprenne, je ne pense vraiment pas que le CH va trouver son gardien d’avenir sur le marché des joueurs autonomes. On parle ici d’une solution temporaire en attendant que les gardiens à l’interne se développent. Ou d’une solution en attendant une transaction ou une autre signature impliquant un gardien de qualité.

Dans les gardiens disponibles à l’été, voici ce qui se présente sur la table pour Kent Hughes:

  • Jonathan Quick
  • Semyon Varlamov
  • Frederik Andersen
  • Jonathan Bernier
  • Cam Talbot
  • Tristan Jarry
  • Alex Nedeljkovic
  • Mackenzie Blackwood
  • James Reimer
  • Laurent Brossoit
  • Martin Jones
  • Kevin Lankinen
  • Joonas Korpisalo
  • Jaroslav Halak
  • Antti Raanta

*Liste complète via Spotrac*

Ce n’est pas la mère à boire, mais il y a des gardiens qui peuvent assurément faire le boulot le temps de tourner le coin. Évidemment, plusieurs noms de cette liste n’y figureront plus à l’été 2023. Je doute que les Pens laissent partir Jarry considérant l’absence de relève. Frederik Andersen ne risque pas de bouger de la Caroline non plus tout comme Mackenzie Blackwood au New Jersey.

Les noms de Cam Talbot et de Semyon Varlamov peuvent être intéressants dans le contexte du CH. Talbot vivra l’expérience d’une équipe qui tourne le coin cette saison avec les Sens. Il l’a aussi vécu au Minnesota et y a connu du succès.

Quant à Varlamov, ce qui est aussi intéressant, c’est qu’il pourrait être disponible dès cette année. Les Islanders ont failli à la tâche d’ajouter de l’offensive et le gardien russe pourrait très bien servir à cette fin d’ici la date limite. Le CH pourrait fort bien passer un coup de fil, surtout si les gardiens de l’alignement tombent au combat comme l’an dernier.

Kent Hughes aura de l’espace sur sa masse salariale pour signer un gardien à l’été 2023. Je pense que cette option demeure la plus pertinente afin de laisser les jeunes se développer.

Le gardien devrait être la dernière pièce du puzzle. Si personne dans l’organisation n’est capable de prendre le poste de #1 à temps plein, il n’y a aucun mal à signer des gardiens expérimentés.

Repêchage 2024 ?

La longévité d’un gardien dans une franchise n’est plus ce qu’elle était de nos jours. On risque d’en voir passer, des gardiens, dans l’ère post-Price. Est-ce vraiment nécessaire d’en avoir un que l’on étiquette comme son digne remplaçant ? Absolument pas. On pourrait enchaîner huit gardiens avant l’arrivée à temps plein en NHL d’un des espoirs dans l’organigramme que ça ne me dérangerait pas.

Ou on peut attendre au repêchage 2024 pour essayer de mettre la main sur un gardien finlandais du nom d’Eemil Vinni. À 16 ans, il s’est illustré dans les ligues U20 et a littéralement capté mon attention au Hlinka Gretzky Cup. Je n’ai pas terminé de visionner ce dit tournoi, mais un profil du gardien admissible au repêchage 2024 vous sera offert sur le TSLH Espoirs. À première vue, il semble avoir un potentiel élite tout comme Jesper Wallstedt, mais je vais me garder un gène et attendre d’ajouter plus de scouting le concernant.

Des options, il y en a au final. Sera-t-on déçu ? J’ai le pressentiment que oui, car Price a légué une habitude de vie puissante chez les partisans du CH. Peu importe ce qui arrivait, peu importe la saison que l’on commençait, on savait que c’était Price. Il était là pour rester et pour sauver les fesses de tout le monde.

Ça ne risque plus d’être cette dynamique désormais. Il faut s’y préparer.

À lire également:

Jakub Dobes: le secret le mieux gardé des Canadiens de Montréal

Frederik Dichow: le projet danois des Canadiens de Montréal

Camp du CH | Découvrez le gardien de but Joe Vrbetic

Podcasts
& vidéos

23 septembre 22

#70. Ouverture du camp des Canadiens de Montréal

Dans cet épisode, nous aborderons plusieurs thèmes dont les attentes envers différents espoirs du CH cette saison. De plus, nos chroniqueurs répondront à VOS questions dans «Le Forum TSLH»

19 septembre 22

#69. La NHL sous le radar (Édition 13 septembre 2022)

Pour un premier épisode de la NHL sous le radar dans le TSLH Podcast, Pascal et Mat discute de certains sujets d'intérêt dans la NHL.

24 août 22

#68. Championnat mondial junior 2022: l'or au Canada !

Dans cet épisode, nous revenons sur le Championnat mondial junior 2022 disputé à Edmonton en août.

Nouvelles

Canadiens Montréal 30 septembre 2022

Énorme vague de coupures chez le Canadien

Kent Hughes - Transaction - Sportsnet
Canadiens Montréal 30 septembre 2022

À l’interne, Filip Mesar impressionne et Juraj Slafkovsky déçoit

À l’interne, Filip Mesar impressionne et Juraj Slafkovsky déçoit
Canadiens Montréal 30 septembre 2022

Alignement CH | Sean Monahan de retour sur un trio régulier

Canadiens de Montréal
Canadiens Montréal 30 septembre 2022

Cole Caufield: une déclaration intéressante de Martin St-Louis

Cole Caufield
Canadiens Montréal 29 septembre 2022

Canadiens | La fin de l’aventure pour Roy et Kidney

Canadiens | La fin de l’aventure pour Roy et Kidney
Canadiens Montréal 29 septembre 2022

Slafkovsky | Savez-vous quoi? Ce n’est pas grave!

Canadiens de Montréal
Canadiens Montréal 29 septembre 2022

Un dernier match préparatoire pour de nombreux joueurs du CH

Canadiens de Montréal
Canadiens Montréal 28 septembre 2022

Est-ce vraiment nécessaire ?

Est-ce vraiment nécessaire ?

Podcasts
& vidéos

23 septembre 22

#70. Ouverture du camp des Canadiens de Montréal

Dans cet épisode, nous aborderons plusieurs thèmes dont les attentes envers différents espoirs du CH cette saison. De plus, nos chroniqueurs répondront à VOS questions dans «Le Forum TSLH»

19 septembre 22

#69. La NHL sous le radar (Édition 13 septembre 2022)

Pour un premier épisode de la NHL sous le radar dans le TSLH Podcast, Pascal et Mat discute de certains sujets d'intérêt dans la NHL.

24 août 22

#68. Championnat mondial junior 2022: l'or au Canada !

Dans cet épisode, nous revenons sur le Championnat mondial junior 2022 disputé à Edmonton en août.

Commentaires

Laisser un commentaire