Retour à l'accueil

Alléger le fardeau financier chez les Canadiens de Montréal | Les options

Avec le départ du contrat de Shea Weber et l’arrivée d’Evgenii Dadonov, les Canadiens de Montréal se retrouvent aux alentours de 3 M$ au-dessus le cap salarial. On s’ajoute une contrainte pour cette année, mais on allège grandement les finances pour les prochaines. Comme l’objectif primaire de Kent Hughes est de libérer de l’espace, on doit en déduire que d’autres mouvements de personnel viendront. Qui partira ?

C’est évident qu’il y a plusieurs options chez les Canadiens de Montréal pour libérer du salaire. Néanmoins, certaines de celles-ci ne sont pas vraiment réalisables sur le marché actuel. Je voulais donc donner mon opinion sur une portion de ce qui s’offre présentement au DG et ses sbires. L’insécurité du statut de Carey Price et de son gros salaire (10.5M$ jusqu’en 2026) est le principal problème financier du club, alors on devra probablement être imaginatif du côté de la Sainte-Flanelle, même s’il peut être inséré sur la liste des blessés à long terme.

Josh Anderson (5.5M$ jusqu’en 2027)

Même si l’ancien agent assure que le gros ailier n’est pas à échanger, il souligne recevoir des appels le concernant depuis un certain temps. De plus, à l’instar de ce que Marc Bergevin disait souvent, Kent Hughes n’écartera jamais la possibilité d’améliorer l’équipe, même si ça veut dire de laisser partir un gars comme Josh Anderson.

De tous les joueurs des Canadiens de Montréal, le droitier est probablement le plus attrayant à échanger du point de vue de l’équipe et à acquérir du côté des adversaires. On parle d’un attaquant de puissance qui est dans ses meilleures années tout en étant inconstant. C’est un bon leader pour les jeunes, un gars rude qui est capable de marquer de gros buts et un coéquipier que vous aimez mettre en compagnie de petits joueurs, car il est capable de les défendre.

Sur le marché, ce type d’élément est rare et a une bonne valeur de vente malgré ses défauts. Même si Kent Hughes aimerait le conserver, la rentabilisation de cet atout est alléchante. Comme l’équipe est en reconstruction (même si c’est non avoué), on ne s’attend pas nécessairement à être compétitif pour les deux, trois ou quatre prochaines années.

À la fin de ce processus, l’ailier aura entre 30 et 32 ans. De par son style de jeu et ses blessures fréquentes, il se peut fortement que sa valeur soit beaucoup plus basse. Son impact dans la formation sera donc moindre tout comme son importance dans la remontée au classement des Canadiens. Je comprends donc que Kent Hughes laisse la porte ouverte à son départ.

Le contrat de Josh Anderson, qui s’élève à 5.5M$ par saison jusqu’en 2027, demeure une épine à son pied. Les risques qu’il devienne un boulet financier sont bien réels. Ainsi, de l’échanger maintenant, alors que sa valeur est haute, me semble une option très envisageable. Néanmoins, ça ne se fera pas sans payer le prix du côté des adversaires et c’est pourquoi, je crois, que l’ailier n’est pas encore ailleurs.

Il ne coutera pas seulement un premier choix au repêchage, mais aussi un élément jeune pouvant jouer dans la LNH. Kent Hughes doit tenir son bout concernant Josh Anderson et aller chercher le maximum comme il l’a fait cette saison dans sa vente de feu. Au pire, il le garde et se croise les doigts pour que son niveau de jeu ne dépérisse pas trop rapidement.

Jeff Petry (6.25M$ jusqu’en 2025)

C’est certain que tout le monde veut voir le vétéran défenseur ailleurs qu’ici. Toutefois, Kent Hughes le réitère chaque fois qu’on lui pose la question : on ne payera pas l’autre formation pour son acquisition. Ça doit être une transaction ayant du sens pour les Canadiens.

C’est une bonne nouvelle, car de toute façon, si aucune entente ne plait au DG, on peut le garder sans problème dans l’alignement. Malgré ses intentions de partir, Jeff Petry est apprécié de ses coéquipiers et a encore plusieurs bonnes années à offrir.

Son départ fera du bien aux finances de cette année et des prochaines, mais, au moins, s’il ne part pas, le droitier peut remplir un chandail et contribuer aux succès de l’équipe (ou insuccès) en attendant que le noyau soit à maturité.

Je croyais avant la dernière saison qu’ils auraient pu acquérir un choix de première ronde en transigeant Jeff Petry, mais j’en doute maintenant. Malgré ses performances, ce sera probablement un « trade hockey » entre deux DG voulant se débarrasser d’éléments de distraction. Est-ce que le CH ira chercher un joueur dans le style d’Evgenii Dadonov avec un contrat lourd, mais que d’une année ? C’est mon impression.

Christian Dvorak (4.45M$ jusqu’en 2025) et Mike Hoffman (4.5M$ jusqu’en 2024)

À mon avis, ce sont les deux meilleures options pour les Canadiens de Montréal que de transiger l’un sinon les deux attaquants. Les deux ont leur utilité pour la remontée de l’organisation dans les prochaines années. Le centre enlève de la pression de Nick Suzuki, mais aussi (s’il est sélectionné) sur Shane Wright. Toutefois, à mes yeux, Christian Dvorak n’est pas assez constant et n’a pas assez d’expérience pour jouer le rôle qu’on aimerait qu’il adopte à long terme.

Son départ n’est pas obligatoire, mais on ne sait vraiment pas quel bord il va prendre. Alors, en raison du fait que Martin St. Louis a réussi à le « repartir » au retour de sa blessure, je capitaliserais sur sa valeur le plus rapidement possible. Quelle est-elle ? À mes yeux, Christian Dvorak peut être utilisé pour acquérir un premier choix au repêchage ou pour monter un que l’on possède déjà de plusieurs rangs. Bref, peu importe ce que Kent Hughes peut aller chercher, je suis pas mal certain qu’il l’envisage et que le marché est bien présent pour lui.

C’est la même chose pour Mike Hoffman. Sauf que ce dernier est encore moins essentiel aux succès des Canadiens de Montréal. Son contrat peut être échangé cette année ou l’an prochain sans problème. Il n’est pas trop gros, alors ça n’affecte pas énormément sa valeur et on a vu sous Martin St. Louis que l’ailier en avait encore à donner. Il faut seulement trouver le bon partenaire d’échange.

De mon côté, je le vois parfaitement partir pour des choix au repêchage lors des deux prochaines dates limites ou même cet été. Sinon, il jouera avec le CH et contribuera en offensive. L’acquisition d’Evgenii Dadonov, même si elle n’est que pour une année, m’indique quand même bien que c’est Mike Hoffman qui risque de partir rapidement. Sa présence n’est plus nécessaire, car on peut aussi faire jouer un gars comme Jesse Ylonen (par exemple).

Les rachats de contrat

De mon point de vue, ce n’est pas une option pour les Canadiens de Montréal en ce moment. Il y a Brendan Gallagher (6.5M$ jusqu’en 2027) qui est lourd avec son énorme contrat et son niveau dépérissant, mais ce serait beaucoup trop néfaste à long terme que de le racheter. C’est la même chose du côté de Joel Armia (3.4M$ jusqu’en 2025). Peut-être que c’est davantage plausible pour le Finlandais, mais je ne vois pas le but. J’essaierais de l’échanger comme pour Jeff Petry contre un contrat à plus court terme d’une autre formation. Concernant le petit attaquant, je ne le vois pas partir de sitôt. Son entente est trop dispendieuse pour ça.

J’ai vu plusieurs personnes parler de racheter Paul Byron (3.4M$) et Jonathan Drouin (5.5M$), mais je n’en vois pas du tout l’utilité. Il leur reste tous les deux qu’une année de contrat. Si ça se passe bien l’an prochain, tout comme pour Evgenii Dadonov (5M$), vous pouvez les refiler sur le marché des transactions à la date limite contre des atouts (choix/jeunes) en retenant du salaire. Sinon, vous ne faites que les conserver dans votre formation pour qu’ils partent automatiquement à la fin de la campagne.

Ici, je ne parlerai pas de racheter les contrats de Carey Price (10.5$ jusqu’en 2026) ou de Mike Hoffman (4.5M$ jusqu’en 2024), car c’est le même constat, beaucoup trop problématique à long terme pour les Canadiens de Montréal ou bien la patience fera en sorte que le salaire partira de lui-même s’il n’est pas échangé avant son échéance.

Conclusion

C’est certain qu’il y a plusieurs autres options, mais je ne commencerai pas à faire un texte de 10 000 là-dessus. Je ne voulais qu’aborder les plus populaires ou plausibles à mon sens. Si j’avais à mettre un petit deux, je dirais que Jeff Petry, Mike Hoffman et Christian Dvorak, dans l’ordre, ont le plus de chances de quitter. Il y a aussi Jake Allen (2.875M$ pour un an) que je n’ai pas discuté, mais sa présence est requise pour la jeune défensive des Canadiens de Montréal. Si Carey Price peut jouer, c’est certain qu’il partira lors de la prochaine date limite, mais sinon, on le garde pour avoir un peu de sens devant le filet.  

À lire également sur TSLH

Podcasts
& vidéos

23 septembre 22

#70. Ouverture du camp des Canadiens de Montréal

Dans cet épisode, nous aborderons plusieurs thèmes dont les attentes envers différents espoirs du CH cette saison. De plus, nos chroniqueurs répondront à VOS questions dans «Le Forum TSLH»

19 septembre 22

#69. La NHL sous le radar (Édition 13 septembre 2022)

Pour un premier épisode de la NHL sous le radar dans le TSLH Podcast, Pascal et Mat discute de certains sujets d'intérêt dans la NHL.

24 août 22

#68. Championnat mondial junior 2022: l'or au Canada !

Dans cet épisode, nous revenons sur le Championnat mondial junior 2022 disputé à Edmonton en août.

Nouvelles

Canadiens Montréal 23 septembre 2022

TSLH Podcast | À surveiller chez les espoirs du CH cette année…

TSLH Podcast | À surveiller chez les espoirs du CH cette année…
Canadiens Montréal 22 septembre 2022

Canadiens | Mise à jour des blessés

Canadiens | Mise à jour des blessés
Canadiens Montréal 21 septembre 2022

Daily Faceoff: le tandem de gardien du CH mieux classé que celui des Leafs

Daily Faceoff: le tandem de gardien du CH mieux classé que celui des Leafs
Canadiens Montréal 20 septembre 2022

Canadiens | Les invitations au camp sont lancées!

Canadiens de Montréal
Canadiens Montréal 20 septembre 2022

Filip Mesar: la polyvalence avant l’incertitude

Filip Mesar: la polyvalence avant l’incertitude
Canadiens Montréal 19 septembre 2022

Filip Mesar et les trois scénarios de la saison 2022-2023

Filip Mesar
Canadiens Montréal 19 septembre 2022

Arber Xhekaj, un pari qui rapporte déjà pour les Canadiens

Arber Xhekaj, un pari qui rapporte déjà pour les Canadiens
Canadiens Montréal 18 septembre 2022

Canadiens | L’alignement du dernier match du tournoi des recrues est annoncé.

Kaiden Guhle

Podcasts
& vidéos

23 septembre 22

#70. Ouverture du camp des Canadiens de Montréal

Dans cet épisode, nous aborderons plusieurs thèmes dont les attentes envers différents espoirs du CH cette saison. De plus, nos chroniqueurs répondront à VOS questions dans «Le Forum TSLH»

19 septembre 22

#69. La NHL sous le radar (Édition 13 septembre 2022)

Pour un premier épisode de la NHL sous le radar dans le TSLH Podcast, Pascal et Mat discute de certains sujets d'intérêt dans la NHL.

24 août 22

#68. Championnat mondial junior 2022: l'or au Canada !

Dans cet épisode, nous revenons sur le Championnat mondial junior 2022 disputé à Edmonton en août.

Commentaires

Laisser un commentaire