Retour à l'accueil

À quoi s’attendre de Mattias Norlinder à l’approche du camp des Canadiens

Depuis le début de la présaison en Suède et de la ligue des Champions d’Europe, j’ai publié plusieurs textes sur l’espoir des Canadiens de Montréal Mattias Norlinder. Sous forme de rapport d’observation, je vous ai livré mes notes relatives à son jeu sur la glace cette année et sur sa progression par rapport à l’an dernier. Maintenant que le défenseur viendra au Québec pour le camp d’entraînement, à quoi doit-on s’attendre de lui ?

Les opinions sont mitigées quant au réel potentiel de Norlinder et à ses chances de faire l’équipe éventuellement. Avec les paroles de Marc Bergevin en conférence de presse, mentionnant que le jeune aurait sa chance, certains ont vu le Suédois comme une option en défensive dans la LNH. Toutefois, est-ce que l’on doit réellement le considérer comme tel ?

Jusqu’ici, j’ai écouté la quasi-totalité des matchs du jeune l’an dernier et toutes ses rencontres depuis le début des activités en Europe cette saison. Je me considère donc au fait de la progression du jeune et de ses chances de faire l’équipe 2021-2022.

Personnellement, même s’il connait un bon camp, je ne veux pas le voir en Amérique du Nord. Ceci n’a aucun lien avec Kotkaniemi qui a été précipité dans la LNH ou même Mete à la limite. Je me fis seulement au jeu du gaucher. Mattias Norlinder doit retourner en Suède cette saison avant de faire le saut.

Rapport d’observation de Mattias Norlinder datant du 2 septembre 2021

L’an passé, l’arrière a connu une saison très difficile. Le début de saison avait été prometteur. Le jeune jouait énormément et dans des situations avantageuses. Malgré tout, son jeu en offensive était inconstant et le gauche se battait souvent avec la rondelle. Son efficacité sur l’avantage numérique se voulait correcte, mais on ne voyait pas la même aisance qu’en Allsvenskan (la ligue de deuxième division suédoise).

Après s’être blessé à deux reprises, son retour au jeu a été encore plus difficile. Que ce soit la défensive ou l’offensive, on ne voyait plus le même joueur qu’auparavant. Même les relances, qui sont à mon avis sa plus grande force, étaient imprécises. À partir de ce moment (décembre 2020 environ), j’ai commencé à douter énormément de son potentiel et de ses chances de parvenir à jouer un jour pour le CH.


À lire également sur TSLH


Heureusement, tranquillement, son jeu s’est stabilisé pour atteindre des sommets jamais vus en séries de la SHL. Oui, la défensive n’était toujours pas sa force durant le tournoi printanier, mais on revoyait le jeune défenseur rempli de fougue et confiant en territoire ennemi. En sept rencontres, l’espoir a enregistré trois buts et deux passes le plaçant au premier rang des points et des buts de Frolunda.

Avec ses performances, les doutes, bien que toujours présents, se sont amoindris et il m’a de nouveau intrigué. Néanmoins, je voulais que son jeu se transpose à la saison 2021-2022 pour ainsi le voir connaître une campagne dominante avant de traverser l’Atlantique. À mes yeux, les objectifs d’amélioration étaient de prendre de la force, de moins s’éparpiller sur la glace et de stabiliser son jeu en général pour ne plus mettre son club dans l’embarras.

Avec son jeu jusqu’ici, je peux me mouiller en disant que mes attentes ont été, en partie, atteintes et que j’espère que sa progression se poursuivra comme en ce moment.

Tout comme en séries l’an dernier, le Suédois est beaucoup plus stable dans les trois zones. Son offensive est l’endroit où son jeu s’est le plus amélioré. Ses décisions sont moins risquées, plus efficaces et les points commencent à entrer. Sur l’avantage numérique, c’est lui le quart-arrière à la ligne bleue et il le fait très bien. On ne le voit quasiment plus s’aventurer près du gardien de but pour créer des surnombres. Ce type de jeu est intéressant une fois de temps en temps, mais de le faire continuellement (et même à 5 contre 5) devient réellement dangereux.

Maintenant, le jeune distribue les rondelles adéquatement et attend ses chances pour tirer au filet avec son lancer qui est plus précis que l’an dernier également. Ses quelques buts jusqu’ici ne sont pas des « highlights », mais bien des buts que l’on voit couramment en Amérique du Nord. Ce sont pour la plupart des tirs sur réception puissants de la pointe qui ne donnent aucune chance au gardien de but.

Ses relances sont aussi redevenues plus justes. C’est un joueur que l’on peut voir monter la rondelle, mais je préfère nettement quand il utilise la passe. Dans l’Allsvenskan, en possession de rondelle, Norlinder pouvait déjouer ses opposants et se replier rapidement quand ça ne fonctionnait pas. Dans la SHL, déjouer les adversaires est beaucoup plus difficile. Sa mobilité l’aide encore, mais le gaucher a une petite tendance à paniquer quand le disque lui échappe en zone neutre. Ensuite, le jeune n’arrive pas à se replacer adéquatement et demeure inefficace sur tout ce qui suit sur la glace. Je généralise un peu, mais le fait demeure que je préfère nettement le voir relancer l’attaque par la passe, surtout dans le contexte de la LNH où les glaces sont plus petites et où la compétition est beaucoup plus rapide.

Dans sa zone, Norlinder a gagné en force et ça l’aide devant le filet et le long des bandes, mais ce n’est pas encore au point. Souvent, il perd son joueur et se demande ensuite quoi faire. Ça peut donc créer du chaos dans le corps défensif et des occasions de marquer à l’adversaire.

Bref, maintenant que son jeu offensif ainsi que sa relance se sont stabilisés, je veux voir Mattias Norlinder améliorer son jeu défensif en SHL pour qu’il soit fin prêt l’an prochain à faire le saut dans la LNH ou LAH. Il pourrait également jouer dès maintenant dans la LAH, mais je ne sais pas si c’est réellement ce qui est préférable pour lui. Je le verrais vraiment plus dans son pays pour le voir dans un contexte qu’il connait et où l’espoir peut se développer à fond.

Comme tout le monde, j’ai bien hâte de le voir au camp et en présaison de la LNH. Même si Norlinder représente exactement ce dont le CH a besoin en défensive présentement, je prône la patience et espère que Ducharme ainsi que Bergevin ne forceront pas les choses en l’insérant dans l’alignement. Une année en SHL est l’option la moins risquée à ce stade-ci de sa carrière à mon avis.

Podcasts
& vidéos

31 janvier 23

#79. Analyse des espoirs des Canadiens de Montréal (Partie 2)

Voici la deuxième partie de nos analyses des espoirs du CH en cette saison 2022-2023.

13 janvier 23

#78. Évaluation des espoirs du WJC 2023 par le TSLH Espoirs

Cette semaine, 4 membres du TSLH Espoirs discutent du Championnat mondial junior 2023.

31 décembre 22

#77. Le Forum TSLH: Championnat mondial junior 2023

Pascal et Mat prennent vos questions et jasent du prochain WJC 2023 ! Nos intervenants vous offrent aussi leur prédiction concernant le tournoi.

Nouvelles

Canadiens Montréal 02 février 2023

Carey Price sera au tournoi Pee-Wee de Québec

Carey Price sera au tournoi Pee-Wee de Québec
Canadiens Montréal 01 février 2023

Performances du «Rocket» de Montréal: crédit à Jean-François Houle

Performances du «Rocket» de Montréal: crédit à Jean-François Houle
Canadiens Montréal 31 janvier 2023

Canadiens | Deux joueurs renvoyés à Laval

Canadiens de Montréal
Canadiens Montréal 30 janvier 2023

Nick Suzuki tomberait 3e chez les centres selon Brian Wilde après le repêchage 2023

Nick Suzuki tomberait 3e chez les centres selon Brian Wilde après le repêchage 2023
Canadiens Montréal 30 janvier 2023

Rapport hebdomadaire | Luke Tuch sur une belle séquence, Sean Farrell domine et plus encore…

Rapport hebdomadaire | Luke Tuch sur une belle séquence, Sean Farrell domine et plus encore…
Canadiens Montréal 30 janvier 2023

Banque d’espoirs | Le CH exclu du top10 de Scott Wheeler

Banque d’espoirs | Le CH exclu du top10 de Scott Wheeler
Canadiens Montréal 28 janvier 2023

Owen Beck deviendra seulement le 12e joueur de 18 ans à jouer pour les Canadiens

Owen Beck
Canadiens Montréal 27 janvier 2023

Canadiens | Owen Beck est rappelé

Owen Beck

Commentaires

  1. Une deuxième recrue dans l'alignement du CH cette saison?

    […] À quoi s’attendre de Mattias Norlinder à l’approche du camp des Canadiens7 septembre 2021 […]
  2. Mattias Norlinder est-il en train de perdre son poste en Suède ?

    […] décisionnel du jeu d’Edvinsson est à point pour la SHL. À 18 ans, en sortant des juniors. Norlinder avait quelques problèmes à ce niveau à 20 ans en sortant de la Allsvanskan (niveau sous la SHL, mais après le junior). Défensivement par […]

Laisser un commentaire