Retour à l'accueil

Le gardien Dustin Wolf est époustouflant (encore) cette saison

Les Flames de Calgary ont signé Jacob Markstrom pour plusieurs années. Toutefois, ses performances décevantes cette saison font en sorte que Dan Vladar prend de plus en plus de place devant le filet. Pendant ce temps, un jeune homme de 21 ans continue son développement dans la AHL.

Dustin Wolf est encore loin d’un poste dans la NHL à mon avis. Toutefois, c’est impressionnant comment il a un impact sur son équipe dans la AHL depuis deux ans. Le choix de 7e ronde de l’encan 2019 connaît encore une solide saison avec les Wranglers de Calgary.

L’an dernier, il en était à sa première saison chez les professionnels. Rapidement, il s’est emparé du poste de premier gardien. Il garde les buts pour un total de 47 matchs. Ses statistiques sont assez reluisantes pour un jeune gardien choisi aussi tardivement.

Cette saison, son rendement n’est pas piqué des vers non plus. Le gardien natif de Gilroy en Californie s’impose comme le meilleur gardien du circuit de la ligue américaine. Présentement, il se classe premier pour les victoires, les jeux blancs, les minutes jouées et il se trouve au 2e rang pour la moyenne de buts et l’efficacité.

Il est certain qu’à la vue de ses performances, on peut être tenté, à Montréal, de vouloir faire son acquisition pour lui apposer l’étiquette de gardien d’avenir.

Entrer dans les pronostics ?

Le plus gros défi de Wolf sera de transposer son bon travail dans la AHL vers la NHL. Ça semble simple, mais pour un gardien, c’est très complexe. D’abord, la constance n’est pas la chose la plus facile à obtenir lorsqu’on aspire devenir un gardien de premier plan.

La charge de travail est aussi quelque chose d’important à apprendre. À ce niveau, ça se passe assez bien pour Wolf, qui cumule déjà 74 matchs en deux ans dans la AHL.

Les pronostics sont toutefois intéressants lorsqu’on observe les rangs de sélection de tous les gardiens qui ont joué dans la NHL cette saison.

D’abord, selon Quanthockey, 3,7% des gardiens de la NHL proviennent de la 7e ronde. Si on élargit le champ d’évaluation, ce sont 23 gardiens sur 65 gardiens sélectionnés en bas de la 3e ronde.

À noter que 16 gardiens dans la NHL actuellement se sont taillés un poste en tant que gardien non-repêché.

Donc lorsqu’on totalise le tout, 39 gardiens sont issus des rondes 4 à 9 ou qui n’ont pas été repêchés. Sur un total de 81, on parle d’un pourcentage de 48%.

Les chances sont là. Maintenant, observons le gabarit.

Déjouer les pronostics

À ce niveau, c’est moins encourageant pour Wolf.

Des gardiens de 6’0, 174 livres, on en trouve que très peu dans la NHL. Présentement, on a Jaroslav Halak à 5’11 chez les Rangers. Le gardien de 37 ans a roulé sa bosse dans la NHL, mais toutes les fois qu’il fut placé comme gardien numéro un, la charge de travail devenait insoutenable. Ainsi, sa constance était affectée.

Jonathan Quick est l’un des gardiens qui s’est le plus illustré malgré un gabarit moins imposant que plusieurs. À 6’1, Quick utilisait ses réflexes élites pour être dominant devant la cage des siens.

La majorité des gardiens de la ligue sont 2 à 5 pouces plus grands que Wolf. Des athlètes de 6’0 qui s’impose comme gardien de premier plan dans la NHL, il y en a très peu. Ce n’est pas une discrimination par la taille, mais bien un fait observable. C’est pourquoi les équipes sont parfois moins portées à sélectionner un gardien de cette grandeur au repêchage. On préfère attendre que leur maturité physique soit atteinte pour les signer.

Dans l’histoire de la NHL, certains gardiens se sont illustrés malgré leur «petite» taille. Dominik Hasek (6’0) a écrit sa légende dans la NHL, mais on n’est tout de même pas au point de voir Wolf comme le prochain Hasek.

Chez les gardiens actuels dans la NHL (ou proche de la NHL), on retrouve Alex Nedeljkovic, Carter Hutton, Alex Stalock, Jonathan Bernier, Dustin Tokarski, Casey DeSmith, Aaron Dell et Antti Raanta avec une taille de 6’0. Combien sont numéro un ?

Chez les 5’11, on retrouve Jaroslav Halak, Anton Khudobin et Juuse Saros. Ce dernier est le seul qui pourrait fausser les données sur le long terme au niveau des petits gardiens qui deviennent des cerbères de premier plan. Et disons qu’il est bien parti, puisqu’il fait tout un travail chez les Preds.

Dustin Wolf devra donc lutter toute sa carrière contre le fait qu’il tire de l’arrière côté gabarit.

Sera-t-il en mesure de déjouer les pronostics ?

À lire également sur TSLH:

Podcasts
& vidéos

13 janvier 23

#78. Évaluation des espoirs du WJC 2023 par le TSLH Espoirs

Cette semaine, 4 membres du TSLH Espoirs discutent du Championnat mondial junior 2023.

31 décembre 22

#77. Le Forum TSLH: Championnat mondial junior 2023

Pascal et Mat prennent vos questions et jasent du prochain WJC 2023 ! Nos intervenants vous offrent aussi leur prédiction concernant le tournoi.

31 décembre 22

#76. (Partie 1) Analyse des espoirs du CH en ce début de saison

Dans cet épisode, nous vous partageons nos observations sur les espoirs du CH en ce début de saison.

Nouvelles

AHL 14 janvier 2023

Kevin Poulin brille dans une victoire de 6 à 2 du Rocket de Laval

Kevin Poulin brille dans une victoire de 6 à 2 du Rocket de Laval
Actualité NHL 10 janvier 2023

Le Rocket de Laval a du renfort

Le Rocket de Laval a du renfort
Actualité NHL 06 janvier 2023

Brad Lambert envoyé en WHL

Brad Lambert envoyé en WHL
AHL 14 décembre 2022

AHL: deux espoirs qui se magasinent un rappel dans la NHL

Lukas Reichel
AHL 09 décembre 2022

L’hécatombe se poursuit chez le Rocket de Laval

L’hécatombe se poursuit chez le Rocket de Laval
AHL 08 décembre 2022

Rocket de Laval | Du renfort de Trois-Rivières

Rocket de Laval | Du renfort de Trois-Rivières
Actualité NHL 28 novembre 2022

Deux jeunes joueurs de Vancouver déçoivent

Deux jeunes joueurs de Vancouver déçoivent
Actualité NHL 28 novembre 2022

Marco Rossi envoyé en AHL

Rossi avec le wild d'IOWA

Commentaires

Laisser un commentaire