Retour à l'accueil

En quête d\’une entente avec leur équipe respective, à quoi Ristolainen et Lindholm peuvent-ils s\’attendre comme type de contrat?

Les joueurs autonomes avec compensation diminuent à mesure que les jours avancent. Le dernier à avoir paraphé un contrat à titre de RFA est Nikita Nesterov, le défenseur russe du Lightning. Si celui-ci s’est entendu sur les termes d’un contrat de transition moins payant que le précédent, ce ne sera pas le cas pour Rasmus Ristolainen et pour Hampus Lindholm, qui devrait opter pour des contrats à plus long terme.

Un contrat de transition ou pas ?

À Buffalo comme à Anaheim, les directeurs généraux possèdent un peu plus de 7 millions pour négocier avec leur défenseur respectif, ce qui semble être assez pour leur octroyer un contrat convenable. Du côté de Buffalo, la saison de Ristolainen en 2015-2016 pourra peut-être faire en sorte d’éviter un contrat de transition, puisqu’il s’est implanté dès lors comme un défenseur de premier plan. Avec 41 points, dans une équipe moyenne, le défenseur finlandais de 21 ans a conclu la campagne au quatrième rang des pointeurs de son équipe, à 17 points d’avance sur l’autre défenseur (Zach Bogosian). Quant à Hampus Lindholm, après trois saisons dans le circuit Bettman, il affiche une constance impressionnante pour un jeune de 22 ans. Avec une défensive solide à Anaheim, il trouve le moyen de se démarquer et d’exposer sa fiabilité dans les deux sens de la patinoire. Il est dur de statuer si les deux défenseurs obtiendront des contrats à long terme ou bien des contrats transitoires, mais si l’on compare avec d’autres défenseurs, on peut certes se faire une bonne idée.

Une situation identique et une projection de contrat similaire

Bob McKenzie s’est prononcé sur les dossiers Ristolainen-Lindholm plus tôt dans la journée d’hier. Selon lui, les deux contrats qu’Anaheim et Buffalo doivent prendre en considération dans les négociations sont ceux de Morgan Rielly et de Seth Jones. De plus, il mentionne que, tant chez les Sabres que chez les Ducks, l’écart salarial entre les deux parties serait comparable, en y ajoutant Jacob Trouba à l’équation, qui est toujours sans contrat.

ANA/BUF using Morgan Rielly (6 x $5M) and Seth Jones (6 x $5.4M) as comparables for Ristolainen/Lindholm. Clubs want them in that range.

? Bob McKenzie (@TSNBobMcKenzie) 28 septembre 2016

Ristolainen (BUF) and Lindholm (ANA) and maybe Trouba, depending on landing spot, have a similar dynamic in terms of gap between player/club

? Bob McKenzie (@TSNBobMcKenzie) 28 septembre 2016


Si l’on reprend le comparatif Lindholm-Ristolainen et Rielly-Jones, simplement au niveau statistique, on aperçoit que McKenzie n’a pas du tout tort:

Rasmus Ristolainen: À ses deux dernières saisons, il totalise 61 points.
Hampus Lindholm: À ses deux dernières saisons, il totalise 62 points.

Seth Jones: À ses deux dernières saisons, il totalise 58 points. Salaire de 5,4 M$/année (6 ans)
Morgan Rielly: À ses deux dernières saisons, il totalise 65 points. Salaire de 5 M$/année (6 ans)

Les quatre défenseurs ont des parcours similaires, recevant tous des opportunités de prouver leur talent sur la scène de la Coupe du monde. Mis à part Lindholm, les autres défenseurs évoluent tous pour des équipes similaires, c’est-à-dire affichant une maigre offensive. Il est vrai que le simple total de points ne suffit pas pour comparer des salaires, mais il n’en demeure pas moins que la constance au niveau de la production de ces quatre défenseurs est très semblable. Si Seth Jones et Morgan Rielly ont pu éviter le contrat de transition, pourquoi Lindholm et Ristolainen ne l’éviteraient pas à leur tour ?

Bien des facteurs peuvent entrer en ligne de compte, mais c’est lorsque l’on compare avec d’autres défenseurs qu’on peut se rendre compte que si Lindholm et Ristolainen signent pour six ans, pour près de 5 M$, ils seront considérés comme des aubaines d’ici quelques années. Le dossier sera intéressant à suivre, car il devrait débloquer sous peu, maintenant que ces deux défenseurs sont revenus de la Coupe du monde de hockey.



Podcasts
& vidéos

20 juillet 22

#66. Repêchage du CH: La Relève et le TSLH Podcast joue les DG !

Dans cet épisode, nous avons le mot final sur les sélections des Canadiens au repêchage. Découvrez quels joueurs nos différents intervenants auraient pris!

13 juillet 22

#65. Retour sur le repêchage 2022 par le TSLH Espoirs

Dans le TSLH Podcast cette semaine, trois membres du TSLH Espoirs discutent du repêchage 2022 tenu à Montréal.

13 juillet 22

#64. TSLH Espoirs: War Room

Dans cet épisode, les intervenants du TSLH Espoirs débattent ensemble pour dresser une liste top32 consensuelle pour le repêchage 2022. Mathieu, Simon St-Lo, Simon Servant et Seb Gagné font valoir leurs arguments pour monter ou baisser des joueurs sur la liste consensuelle.

Nouvelles

Agents libres NHL 05 août 2022

Les Devils et Miles Wood trouvent un terrain d’entente

signature-sign
Agents libres NHL 02 août 2022

Oliver Kylington et les Flames évitent l’arbitrage

signature-sign
Agents libres NHL 29 juillet 2022

Agents Libres | John Klingberg aurait choisi sa prochaine destination

Agents Libres | John Klingberg aurait choisi sa prochaine destination
Agents libres NHL 28 juillet 2022

Mathieu Joseph évite l’arbitrage et s’entend avec les Senators

signature-sign
Agents libres NHL 28 juillet 2022

Danton Heinen s’entend avec les Penguins

signature-sign
Agents libres NHL 24 juillet 2022

Agents libres | Offres hostiles en vue?

Agents libres | Offres hostiles en vue?
Agents libres NHL 18 juillet 2022

Les Flames de Calgary imposent l’arbitrage à Matthew Tkachuk

Les Flames de Calgary imposent l’arbitrage à Matthew Tkachuk
Actualité NHL 17 juillet 2022

Mattias Janmark avec les Oilers

edmonton-oilers

Podcasts
& vidéos

20 juillet 22

#66. Repêchage du CH: La Relève et le TSLH Podcast joue les DG !

Dans cet épisode, nous avons le mot final sur les sélections des Canadiens au repêchage. Découvrez quels joueurs nos différents intervenants auraient pris!

13 juillet 22

#65. Retour sur le repêchage 2022 par le TSLH Espoirs

Dans le TSLH Podcast cette semaine, trois membres du TSLH Espoirs discutent du repêchage 2022 tenu à Montréal.

13 juillet 22

#64. TSLH Espoirs: War Room

Dans cet épisode, les intervenants du TSLH Espoirs débattent ensemble pour dresser une liste top32 consensuelle pour le repêchage 2022. Mathieu, Simon St-Lo, Simon Servant et Seb Gagné font valoir leurs arguments pour monter ou baisser des joueurs sur la liste consensuelle.

Commentaires

Laisser un commentaire