Retour à l'accueil

Troy Terry: quand la AHL devient bénéfique au développement

Les Ducks d’Anaheim sont à l’apogée de leur reconstruction et la courbe de progression de la franchise se remet à graduer tranquillement. Parlera-t-on des Ducks comme étant une équipe de séries dès cette saison ? L’an prochain ? Probablement pas, mais on sent que la franchise commence à reprendre du galon.Depuis quelques saisons, on porte une attention précieuse au développement des jeunes et les Ducks récupèrent doucement les dividendes de leur placement.

C’est le cas notamment de Troy Terry, ce choix de 5e ronde des Ducks en 2015. Après trois saisons complètes à l’Université de Denver, l’attaquant s’amenait chez les pros rempli de promesses. On le voyait comme une pierre angulaire de cette reconstruction avec Sam Steel et Max Jones. À cette époque, Maxime Comtois et Trevor Zegras n’étaient pas encore la propriété des canards.

Or, Terry demeurait un choix de 5e ronde qui s’est très bien développer dans la NCAA. Ce n’était tout de même pas une vedette «à la» Zegras lorsqu’il fut repêché. C’est son développement À Denver qui ont fait monter les attentes. L’organisation ne s’est nullement laissée emporter et on voit les résultats quatre ans plus tard.

La AHL ne «scrap» pas un espoir

C’est en 2018 qu’on voit Terry chez les Ducks. On décide d’ores et déjà de le garder dans l’alignement en début de saison. Or, après six matchs sans point, on décide d’aller lui donner confiance dans la AHL. De la mi-octobre 2018 à la mi-janvier 2019, il peaufine son jeu professionnel dans la AHL. Offensivement, il connait du succès. Les Ducks le rappellent pour quatre matchs avec un temps de jeu moins élevé qu’à son premier passage. Il fait bien, mais on le renvoie rapidement dans la AHL.

Tant qu’à le faire jouer que quelques minutes dans la NHL, aussi bien l’utiliser à profusion dans la ligue américaine. Après un second séjour «en bas», il rejoint les Ducks pour un poste plus précis dans l’alignement. Cette saison-là, il termine avec 13 points en 32 matchs dans la NHL et 41 points en 41 matchs dans la AHL. Ça en fait du hockey, mais on voit déjà une progression.

La saison suivante se veut plus difficile. Incapable d’être efficace offensivement et en manque de confiance, Terry est de nouveau confiné dans la AHL après un passage de 37 matchs en ouverture de saison 2019-2020. Les Ducks n’allaient nulle part, mais les Gulls en AHL goûtaient beaucoup plus à la victoire.

À lire aussi:


Reprendre confiance dans un environnement gagnant

Le choix fut facile. Laisser un jeune perdre confiance dans un club qui ne gagne pas ou l’envoyer se refaire dans la AHL dans un club qui se bat pour les séries.

Terry s’est donc joint de nouveau aux Gulls et en 14 matchs, il est étincelant avec une production de 16 points. Les Ducks font de nouveau appel à lui en février, avant la pandémie. Pendant ce passage, il inscrit 1 but et 6 passes. L’entièreté de ses passes sont primaires d’ailleurs.

L’an dernier, on avait plus de place dans l’alignement à Anaheim pour le garder à temps plein. Le contexte de la COVID a certes aidé aussi puisque la AHL a tardé avant de lancer ses activités en plus d’avoir accès à une escouade de réserve. Il termine donc la saison 2020-2021 avec 20 points en 48 matchs.

Nous en sommes maintenant à la 4e saison professionnelle de Terry dans la NHL. Il est âgé de 24 ans. Il a subi des rétrogradations à de multiples reprises dans la AHL afin de reprendre confiance et pour jouer davantage.

Cette saison, il cumule 14 points en 12 matchs. Il est actuellement sur une séquence de 11 matchs avec un point.

Les exemples sont multiples à travers la ligue nationale. Il suffit de regarder ce qu’il se fait ailleurs.

Je ne sais pas si l’exemple abordé dans ce texte vous fait penser à la situation d’un joueur en particulier, mais dites-vous une chose: la AHL ne «scrap» pas un joueur. Surtout pas un espoir en plein développement qui doit jouer et qui doit le faire dans un environnement favorable.

À lire également sur TSLH

Podcasts
& vidéos

21 novembre 22

Entrevue avec Ethan Gauthier, espoir de la LHJMQ pour le repêchage 2023

Dans cette entrevue, Pascal discute avec Ethan Gauthier, joueur du Phoenix de Sherbrooke qui est admissible au repêchage 2023. Dans un reportage complet de trois textes, nous vous présentons cet espoir avec des commentaires de deux coéquipiers et de son père, Denis Gauthier.

21 novembre 22

#74. Listes préliminaires (top 32) de Mat, Pascal et de Simon Servant pour le repêchage 2023

Épisode de «rankings» pour le TSLH Espoirs ! Mathieu, Pascal et Simon Servant vous présentent leur liste préliminaire des meilleurs espoirs pour le repêchage 2023 de la NHL. Pour en savoir plus sur les prospects admissibles au prochain repêchage, cet épisode est pour vous !

21 novembre 22

#73. Le Forum TSLH: Bilan du CH, Rocket et repêchage 2023

Dans cet épisode, nous répondons aux questions des auditeurs. Nous présentons notre bilan du CH après dix matchs, nous parlons du Rocket de Laval et du repêchage 2023 (et même 2024 !)

Nouvelles

Actualité NHL 30 novembre 2022

Transaction mineure entre les Hurricanes et les Golden Knights

trade-echange transaction
Actualité NHL 30 novembre 2022

Ballottage LNH | Décision surprenante des Kings de Los Angeles

los-angeles-kings
Actualité NHL 30 novembre 2022

Kris Letang victime d’un autre AVC

Kristopher Letang
Actualité NHL 30 novembre 2022

Winnipeg Jets | Une éclosion à 27 ans !

Winnipeg Jets | Une éclosion à 27 ans  !
Actualité NHL 30 novembre 2022

Patrik Laine pourrait revenir au jeu plus tôt que prévu

Patrik Laine pourrait revenir au jeu plus tôt que prévu
Actualité NHL 29 novembre 2022

Alex Ovechkin bat un record de Wayne Gretzky

Alex Ovechkin bat un record de Wayne Gretzky
Actualité NHL 28 novembre 2022

Deux jeunes joueurs de Vancouver déçoivent

Deux jeunes joueurs de Vancouver déçoivent
Actualité NHL 28 novembre 2022

Top 10 des joueurs qui ont retrouvé leur niveau de jeu d’antan

Monahan avec le Canadiens

Commentaires

Laisser un commentaire