Retour à l'accueil

Erik Karlsson et Brent Burns se nuisaient l’un et l’autre

Erik Karlsson connaît une superbe saison jusqu’ici. Le défenseur se retrouve au 3e rang des marqueurs derrière Leon Draisaitl et Connor McDavid. On croirait revoir le défenseur suédois des beaux jours à Ottawa.

Le 13 septembre 2018, on apprenait que le défenseur étoile des Senators d’Ottawa passait aux Sharks dans une méga transaction. Les Sens se retrouvaient avec des choix au repêchage et des joueurs de second ordre tels que Chris Tierney, Rudolfs Balcers et Dylan DeMelo. Toutefois, on a aussi acquis les droits de Josh Norris et le premier choix de cette transaction s’est transformé en Tim Stützle. Pas mauvais, au final !

Entrevue: EXCLUSIF | Ethan Gauthier se motive de l’attention dirigée vers lui

Par contre, on doit avouer que les Sharks s’attendaient peut-être à plus dans le jeu de Karlsson. Lorsque la transaction est survenue, je m’attendais à une baisse de production de Karlsson. Et par conséquent, j’anticipais que Brent Burns subisse le même type de baisse de régime. Pourquoi ? Parce que les deux défenseurs devaient maintenant partager leur temps d’utiliser et ils n’étaient plus le point de chute de l’offensive chez les défenseurs des Sharks.

Avec du recul, on peut constater que les deux défenseurs se sont nuis dans leur production respective.

Différence marquée

Lorsqu’Erik Karlsson portait encore l’uniforme des Sens en 2017-2018, l’arrière obtenait toutes les situations offensives au sein de sa brigade. C’était la même chose pour Burns chez les Sharks. L’arrière se classait d’ailleurs au 8e rang de la ligue pour le temps d’utilisation en avantage numérique. La saison précède (2016-2017), Burns se situait au 12e rang pour le TOI en avantage numérique.

Pour Karlsson, c’était au 9e rang qu’on le retrouvait dans cette même statistique en 2016-2017. La saison suivante, sa dernière à Ottawa, il a cumulé un temps de jeu de 3:19, soit un peu moins qu’à l’habitude.

Pour vous illustrer cette différence, voici un tableau récapitulatif.

SaisonsErik KarlssonBrent Burns
2016-20173:41 (PP)
21:00 (5c5)
3:36 (PP)
19:35 (5c5)
2017-20183:19 (PP)
21:57 (5c5)
3:40 (PP)
20:03 (5c5)
2018-2019 3:06 (PP)
19:32 (5c5)
3:16 (PP)
19:48 (5c5)
2019-20203:00 (PP)
18:56 (5c5)
2:46 (PP)
20:10 (5c5)
2020-20212:56 (PP)
19:27 (5c5)
2:38 (PP)
20:37 (5c5)
2021-20222:50 (PP)
19:08 (5c5)
2:39 (PP)
20:46 (5c5)
2022-20233:02 (PP)
22:01 (5c5)
4:02 (PP)
17:07 (5c5)
Saison 2018-2019: Erik Karlsson passe aux Sharks
Saison 2022-2023: Brent Burns passe aux Canes

Avec un temps d’utilisation qui baisse avec l’arrivée de Karlsson, Brent Burns a aussi vu sa production chuter comme celle du défenseur suédois.

Online Graphing

Légende:
Bleu: Points en PP Karlsson
Rouge: Total point Karlsson
Noir: Points en PP Burns
Vert: Total point Burns

Se nuire l’un et l’autre

Cette saison, on peut constater que les deux défenseurs ont retrouvé leur ère d’aller. Étrangement, ils ont renoué avec leur utilisation d’il y a quelques saisons. Burns est principalement présent sur les avantages numériques en Caroline et sa production va en ce sens. Quant à Karlsson, il s’impose de nouveau parmi les joueurs les plus utilisés globalement dans la NHL. Et la production suit.

Avoir ces deux défenseurs offensifs dans un même club, ça n’a fait que diluer l’apport des deux joueurs. Les points étaient plus répartis, ce qui causait une baisse de production chez chacun de ces arrières.

La séparation des Sharks avec Burns a fait renaître Erik Karlsson. Et de l’autre côté, Burns se dirige vers une saison à la hauteur de ses standards. Un divorce favorable pour tous.

À lire également sur TSLH:

Podcasts
& vidéos

02 décembre 22

#75. Repêchage 2023 avec Seb Gagné + Forum TSLH

Dans cet épisode, on jase espoirs avec Seb Gagné du TSLH Espoirs. Nous présentons et commentons sa liste préliminaire pour le repêchage 2023. Nous répondons également aux questions des auditeurs.

02 décembre 22

TSLH Espoirs: Entrevue avec Denis Gauthier

Dans cette entrevue du TSLH Espoirs, Pascal discute avec Denis Gauthier. L'ancien joueur de la NHL et présentement analyste à RDS est aussi le père d'Ethan Gauthier. Le joueur du Phoenix de Sherbrooke est admissible pour le repêchage de la NHL cette saison. Dans un reportage complet de trois textes, nous vous présentons cet espoir avec des commentaires de deux coéquipiers et de son père, Denis Gauthier.

21 novembre 22

Entrevue avec Ethan Gauthier, espoir de la LHJMQ pour le repêchage 2023

Dans cette entrevue, Pascal discute avec Ethan Gauthier, joueur du Phoenix de Sherbrooke qui est admissible au repêchage 2023. Dans un reportage complet de trois textes, nous vous présentons cet espoir avec des commentaires de deux coéquipiers et de son père, Denis Gauthier.

Nouvelles

Actualité NHL 03 décembre 2022

Thatcher Demko devra rater plusieurs semaines d’activité

Thatcher Demko devra rater plusieurs semaines d’activité
Actualité NHL 02 décembre 2022

Mauvaise nouvelle pour Jakub Voracek

columbus-blue-jackets
Actualité NHL 01 décembre 2022

Alex Formenton ne pourra pas évoluer dans la LNH cette saison

ottawa-senators
Actualité NHL 01 décembre 2022

Sans trop faire de bruit, Matthew Beniers s’éclate à Seattle

Sans trop faire de bruit, Matthew Beniers s’éclate à Seattle
Actualité NHL 01 décembre 2022

Les Blues Jackets de Columbus annoncent la signature de deux espoirs, dont James Malatesta

Les Blues Jackets de Columbus annoncent la signature de deux espoirs, dont James Malatesta
Actualité NHL 01 décembre 2022

Le Canadien place un joueur sur la liste des blessés et rappelle un joueur du Rocket

Canadiens de Montréal
Actualité NHL 01 décembre 2022

Poolers | Mise à jour concernant Ryan Ellis

Poolers | Mise à jour concernant Ryan Ellis
Actualité NHL 01 décembre 2022

Un premier affrontement entre Shane Wright et Juraj Slafkovsky ?

Un premier affrontement entre Shane Wright et Juraj Slafkovsky ?

Commentaires

Laisser un commentaire