Fermer

Publié par mat.para  -  20.Mai.2021 - 07:52
Abonnez-vous:

707  
 

Bilan NHL | L'équipe ''bâtie'' pour les séries devra prouver qu'elle l'est vraiment

MTL.jpg
Photo par InStat Hockey
La saison est terminée, c'est l'heure des séries. Le tournoi printanier est déjà entamé pour toutes les formations et c'est avec impatience que les partisans des Canadiens de Montréal attendaient le match de ce jeudi. Opposée aux Leafs au premier tour, la troupe de Dominique Ducharme devra relever un défi immense alors que la formation adverse a conclu la campagne au premier rang, loin devant. Est-ce que l'équipe ''bâtie pour les séries'' se présentera comme on nous l'a promis ?

Mais bon, revenons sur la saison régulière des Canadiens de Montréal. En début d'année, le CH était un réel rouleau compresseur. Grâce à un échec avant soutenu, une rapidité d'exécution à rendre jaloux et une efficacité à embourber l'adversaire dans sa zone, la formation alors dirigée par Claude Julien donnait de gros espoirs aux partisans. Et par gros, le mot est très faible !

Médias, amateurs de hockey, analystes... On semblait conquis au point de hisser le CH au rang d'aspirant à la Coupe Stanley. Or, tout n'était pas rose comme on pouvait le prétendre. Carey Price commençait à donner des maux de tête malgré les excellentes performances générales du club. C'était Jake Allen qui semblait tranquillement conquérir la confiance de l'entraîneur-chef.

À lire également:
Bilan des joueurs du CH

Sans avertissement toutefois, le club s'est mis à chuter de façon brutale. Le mois de février fut atroce pour la formation qui avait pourtant le vent dans les voiles en janvier. Après avoir cumulé une fiche de 5-1-2 dans le premier mois de la saison, c'est plutôt une fiche de 4-5-3 qu'on a affichée le mois suivant. La fiche n'est pas si atroce, mais les performances l'étaient. Si plusieurs aiment mettre la faute sur le calendrier, il faut rappeler qu'en février, le CH a eu une pause de 7 jours. Avant cette pause, on sentait que le club commençait à s'essouffler. Après la pause, la troupe a subi une séquence de 5 défaites.

Un nouveau coach

Une éclosion de COVID s'en suit. Deux joueurs sont mis à l'écart: Jesperi Kotkaniemi et Joel Armia. On profite de cette pause inattendue pour congédier Claude Julien le 24 février. On le remplace de façon intérimaire par Dominique Ducharme. Au moment de sa promotion, on vantait la tête de hockey qu'est Ducharme comme étant ''l'une des meilleures au Québec''. On vantait également le fait que le style plus offensif de Ducharme allait redonner un souffle à l'équipe afin de retrouver le même niveau de performance qu'en début de saison. On vantait finalement la gestion des effectifs de Ducharme. On le voyait utiliser Kotkaniemi à outrance et monter Romanov sur les paires de défenses.

Ce n'est pas vraiment ce qui s'est passé. Après une longue pause de 10 jours, le CH recommence à jouer en alignant deux belles victoires. Les espoirs étaient au rendez-vous, mais ce fut plutôt éphémère. Jesperi Kotkaniemi ne produisait plus du tout et rapidement, on s'est mis à blâmer la gestion de Ducharme. Et comble de malheur, Price ne retrouve aucunement ses repères. Il tombe d'ailleurs au combat après un contact avec Alex Chiasson et le gardien ne sera de retour qu'en séries. À ce stade de la saison, la présence en séries du CH était assurée par les défaites des autres, et non par les victoires de l'équipe.

Une date limite étrange

À la date limite des transactions, Marc Bergevin demeure fidèle à sa réputation. Sans dépenser gros, on décide d'aller se chercher de la profondeur pour ce club qui ne ressemblait plus du tout à une formation bâtie pour les séries. Erik Gustafsson et Jon Merrill s'amènent à Montréal et les espoirs de les voir s'implanter dans l'alignement sont minces. On cherche encore une étincelle pour relancer l'offensive. À ce moment de l'année, on est heureux d'avoir Tyler Toffoli qui produit. Nick Suzuki joindra ses efforts à la cause dans le dernier droit de l'année, mais plusieurs éléments de cette équipe auraient dû en donner plus. La perte de Gallagher aura toutefois été très lourde, encore une fois, pour la formation.

L'arrivée d'un sauveur ?

Après une saison exceptionnelle en NCAA, l'arrivée de Cole Caufield a relancé les espoirs, mais aussi les débats chez les partisans. Une guerre éclate entre certains observateurs de talent et certains partisans sur la gestion future du jeune homme. L'envoyer en AHL au début ou l'amener directement dans la NHL, était le débat.

Finalement, l'organisation a préféré envoyer Caufield en AHL, le temps qu'il pose ses valises, qu'il prenne ses aises et qu'il apprenne graduellement ce qu'est la vie de professionnelle. L'entrée en scène de Caufield en AHL se passe très bien et il passe au ''taxi squad'' pendant un moment du calendrier où le Rocket ne jouait pas. Après quelques pratiques avec le grand club, on l'envoie dans la mêlée.

Le premier choix a bien répondu, faisant ce qu'il fait de mieux au hockey: marquer des buts. Malheureusement, ce ne fut pas suffisant pour qu'il se décroche une place dans l'alignement en séries aux yeux de Dominique Ducharme, mais l'avenir est très prometteur pour Caufield. Son duo avec Suzuki sera beau et bon pour longtemps à mes yeux.

Les Canadiens terminent donc la saison avec une séquence de 3 défaites. On entre en séries tout de même et on peut remercier les Flames de ne pas avoir été à la hauteur de leur talent. L'équipe est passée de formation bâtie pour les séries à aspirants à la Coupe, pour ensuite devenir un club en déroute, mais aussi un club qui allait remonter avec son nouveau coach. Malheureusement, on a continué de s'enliser et rapidement, Ducharme n'était plus la tête de hockey incroyable qu'on disait de lui. Rapidement, le recrutement du CH faisait de nouveau défaut après avoir vanté KK et Romanov. Ce dernier était pointé comme un gagnant du Calder après son premier but.

Le CH termine donc 18e dans la ligue, derrière les Rangers et les Stars qui eux, ne se sont pas classés en séries. Si Marc Bergevin nous a fait croire que son club était prêt pour les honneurs, je remarque que la courbe de progression de la franchise stagne encore au rang d'aspirant pour les séries seulement. 18e de la ligue, dernière formation à entrer en séries et aucune boule dans la loterie du repêchage... Il manque encore quelque chose pour faire monter la courbe de progression de la franchise jusqu'à son apogée.

Les acquisitions automnales de Marc Bergevin se sont avérées toutefois payantes. Toffoli et Anderson ont été parmi les meilleurs de l'équipe. Pourtant, en regardant l'entièreté de la saison 2021 et non pas seulement le premier mois, j'estime que la campagne que l'on vient de conclure est très similaire à celle de l'an dernier.

La saison fut un long et pénible sprint. Le CH a été bon dans le premier 50 mètres, mais a dû sortir sa pompe pour les 150 mètres suivants. On a tenu bon et c'est maintenant derrière. Il faudra se concentrer pour les séries qui commencent ce jeudi.

Est-ce que la formation promise se révélera enfin ?

Résumé statistique
Classement général: 18e
Division Canadienne: 4e
Fiche: 24-21-11 (59 points)
Fiche en 2019-2020: 31-31-9 (71 points)

Abonnez-vous:
Écoutez notre plus récent épisode du TSLH Podcast (Épisode 31: Les Canadiens de Montréal passent en demi-finale !
Pour vous abonner au TSLH Podcast:
Listen on Apple Podcasts


0
  

DERNIÈRES COMMENTÉES


Commentaires

Tu souhaites participer à cette discussion?!? Rejoins dès maintenant la communauté de TSLH!


Rejoindre la communauté  -  Les avantages de devenir membre

OU

Si vous possédez déjà un compte sur TSLH, assurez-vous que l'email du compte est le même que de celui de votre compte Facebook.


S'adresser à un ou des utilisateur(s)

Commentaire
 
Tu souhaites écrire sur le monde du hockey?!? Rejoins dès maintenant notre équipe de collaborateurs!
Ça m'intéresse!

CANADIENS DE MONTRÉAL - 2020-2021

18 contrats à échéances au 2021-08-01.
13 joueurs autonomes au 2021-08-01.
5 joueurs autonomes avec restriction au 2021-08-01.
Dirigé par monsieur Marc Bergevin



CONTRAT À ÉCHÉANCE POUR LA SAISON 2020-2021

 [LW] - Tomas Tatar 5,3$ M 2017-2021 JA
 [C] - Eric Staal 3,25$ M 2019-2021 JA
 [C] - Phillip Danault 3,08$ M 2018-2021 JA
 [D] - Erik Gustafsson 3$ M 2020-2021 JA
 [RW] - Joel Armia 2,6$ M 2019-2021 JA
 [LW] - Artturi Lehkonen 2,4$ M 2019-2021 JAR
 [LW] - Jordan Weal 1,4$ M 2019-2021 JA
 [D] - Jon Merrill 0,93$ M 2020-2021 JA
 [C] - Jesperi Kotkaniemi 0,93$ M 2018-2021 JAR
 [C] - Ryan Poehling 0,93$ M 2018-2021 JAR
 [D] - Cale Fleury 0,77$ M 2018-2021 JAR
 [RW] - Corey Perry 0,75$ M 2020-2021 JA
 [G] - Charlie Lindgren 0,75$ M 2018-2021 JA
 [D] - Gustav Olofsson 0,75$ M 2020-2021 JA
 [RW] - Michael Frolik 0,75$ M 2020-2021 JA
 [LW] - Brandon Baddock 0,7$ M 2020-2021 JA
 [C] - Laurent Dauphin 0,7$ M 2020-2021 JAR
 [C] - Alex Belzile 0,7$ M 2020-2021 JA


DATES IMPORTANTES SAISON 2020-2021

Début de la saison : 2021-01-13
Fin de la saison : 2021-05-08
Date limite des transactions : 2021-04-12
Début du marché des agents libres : 2021-08-01



MASSE SALARIALE POUR LA SAISON 2020-2021

Plancher salarial : 69,1 $ M
Plafond salarial : 81,5 $ M



EN VRAC

Réseaux sociaux