Fermer

Publié par pascal96  -  13.Mai.2021 - 15:49
Abonnez-vous:

949  
 

Repêchage 2021 | William Stromgren, un colosse talentueux en offensive

REP.jpg
Photo par Instat Hockey
Notre chroniqueur poursuit ses publications concernant le repêchage 2021 de la LNH. Il s’agit cette fois d’un profil abordant un espoir qui passe sous le radar ou qui ne sera probablement pas sélectionné en première ronde.

La formule des profils demeure la même que pour le « draft » 2020. Le texte décrit le jeune selon les observations de l’auteur faites tout au long de la saison, sans toutefois vous montrer de séquences vidéo. Le tout vous permettra d’avoir une vision du joueur et de vous informer sur les divers talents dont regorge la cohorte 2020-2021.

William Stromgren
Ailier gauche
7 juin 2003
17 ans
6 pieds 3 pouces et 176 livres
Suède
Gaucher


Ce n’est pas tous les jours que l’on rencontre un prospect de ce gabarit présentant autant de finesse. Stromgren a exactement tout pour plaire aux recruteurs qui l’ont scruté cette année. Énorme sur patin, le Suédois démontre presque l’agilité et les aptitudes offensives d’un joueur de 5 pieds 10. Ce n’est évidemment pas le plus rapide, mais, franchement, pour sa taille, c’est beau de le voir aller sur la glace. Agile et possédant d’excellentes mains, le gaucher n’a aucunement difficulté à véhiculer sur la glace en possession du disque tout en évitant l’adversaire, en le déjouant ou en le débordant.

Ensuite, près du filet, son tir est réellement dangereux et peut battre un gardien que par la vélocité de son élan. Malheureusement, ce n’est pas un ailier physique, c’est plus un joueur de finesse, mais on le voit souvent utiliser son gabarit ainsi que sa force pour se frayer un chemin dans le trafic et s’offrir en option de passe. Je trouve personnellement que ses instincts de marqueur sont plus développés que ceux de fabricant de jeu, mais il n’est pas non plus dénué de compétences pour créer des occasions de marquer à ses coéquipiers.



Ses plus gros défauts demeurent son jeu en défensive, l’aspect physique et son entrain. Dans sa zone, j’ai vu souvent le jeune complètement perdu avec des coéquipiers lui indiquant où aller dans l’Allsvenskan. Ce n’était pas aussi flagrant dans la HockeyEttan (calibre inférieur), mais ce n’était pas non plus naturel pour lui de défendre. Ensuite, j’aimerais vraiment le voir plus agressif et plus impliqué. Ce n’est pas nécessairement qu’il est paresseux, mais souvent, on le voit se laisser glisser sur la glace, alors que quelques enjambées le séparent d’une bonne mise en échec pour reprendre le contrôle de la rondelle.

Dans les prochaines années, il faut absolument que William Stromgren développe son jeu physique, continu de travailler sur sa vitesse et apprenne à défendre son territoire. Le Suédois a beaucoup de qualités qui attireront une équipe entre le 25e et le 40e rang, mais du polissage demeure à faire pour atteindre le hockey professionnel en Amérique du Nord. Je ne le vois pas faire le saut avant 2023-2024 personnellement, mais nous verrons l’an prochain au niveau de son développement.
Abonnez-vous:
Écoutez notre plus récent épisode du TSLH Podcast (Épisode 31: Les Canadiens de Montréal passent en demi-finale !
Pour vous abonner au TSLH Podcast:
Listen on Apple Podcasts


0
  

DERNIÈRES COMMENTÉES


Commentaires

Tu souhaites participer à cette discussion?!? Rejoins dès maintenant la communauté de TSLH!


Rejoindre la communauté  -  Les avantages de devenir membre

OU

Si vous possédez déjà un compte sur TSLH, assurez-vous que l'email du compte est le même que de celui de votre compte Facebook.


S'adresser à un ou des utilisateur(s)

Commentaire
 
Tu souhaites écrire sur le monde du hockey?!? Rejoins dès maintenant notre équipe de collaborateurs!
Ça m'intéresse!

Réseaux sociaux