Fermer

Publié par isaac.séguin  -  1.Février.2021 - 16:11
Abonnez-vous:

2830  
 

Congédier l'entraineur serait-il la solution aux problèmes des Sénateurs?

OTT.jpg
Photo par BarDown
Il est facile de pointer vers le gardien et l’entraineur-chef lorsqu’une équipe connait de profondes difficultés ainsi que de nombreuses défaites. C’est le cas des Sénateurs qui sont sur une séquence de défaites de huit matchs et ont une fiche de 1-7-1. On savait que les Sens n’allaient pas être la meilleure équipe de la division Nord, mais je ne m’attendais certainement pas à de tels résultats. Les Sens sont bons derniers avec un pourcentage de points de 0,167. La saison dernière, les Red Wings avaient terminés en 31e place un pourcentage de points de 0,275. Ça montre à quel point les choses vont mal à Ottawa. Voici mes 5 recommandations au directeur général Pierre Dorion (à noter que je ne suis aucunement directeur général donc, prenez cela à la légère).


1. Congédier DJ Smith ainsi que son équipe d’entraineurs.

C’est malheureusement là où tout doit commencer afin que les Sens redeviennent respectables. Les failles dans le travail de Smith sont nombreuses. Sa gestion des espoirs est affreuse, j’en parlais dans un texte il y a une semaine . Smith excuse les erreurs de ses vétérans, mais critique ouvertement les jeunes et les sort de l’alignement alors que ce sont les vétérans qui font les erreurs qui viennent couter le match. Les unités spéciales sont affreuses, et le manque de talent n’est pas l'unique problème. Le « Set-up » des Sens est toujours le même et est très prévisible : on part de l’arrière du filet, monte la rondelle jusqu’à la ligne bleue, on fait une passe vers l’arrière à un joueur qui l’envoie dans le fond de la zone adverse et on espère avoir le contrôle. Si l’on obtient le contrôle, on n’utilise pas les forces de nos joueurs, Stützle est souvent envoyé devant le filet et Dadonov n’est pas positionné sur les ailes afin de pouvoir décocher un tir. L’avantage numérique des Sens finit souvent par donner plus d’opportunités aux l’adversaires. La défensive en arrache aussi. C’est difficile d’avoir une défense solide quand cette dernière est composée de joueurs comme Mike Reilly, Braydon Coburn, Josh Brown, Erik Gudbransson. Chabot et Zaitsev sont les seuls à contribuer offensivement. Vous me direz que cela est de la faute à Pierre Dorion, mais pourquoi ne pas donner une chance à Erik Brannstrom et Artem Zub? Ils ne peuvent certainement pas être pires que Reilly. Pour Zub, on l’a finalement inséré dans l’alignement contre les Oilers car nous étions à court d’options suite à la blessure de Thomas Chabot quelques jours plus tôt contre les Canucks. Zub a récolté un point sur une belle passe qui a mené à un but de Brady Tkachuk. Zub a bien paru et semblait être de calibre. Du côté d’Erik Brannstrom, l’on a appris dans les derniers instants via un tweet par Shawn Simpson de TSN que l’entraineur DJ Smith ne serait juste « pas un fan de Brannstrom ». Quand tu es en reconstruction et que tu préfères Mike Reilly à Erik Brannstrom, tu n’es clairement pas l’homme de la situation. Je me demande si les joueurs ont perdu confiance envers l’entraineur. Aurons-nous droit à un scandale «Uber 2.0», comme nous l'avions vu lors de la saison 2018-19, qui mènera au congédiement de l’entraineur-chef?





2. Trouver un gardien compétent.

Matt Murray connait son pire début de saison en carrière. Le champion de deux coupes Stanley avec les Penguins se classe 62e au sein des gardiens de la LNH avec un pourcentage d’arrêts de 0,849% ainsi que 62e pour les buts alloués par matchs avec une moyenne de 4.82. C’est tout simplement inacceptable pour un gardien qui est à la première année d’un contrat de 25 millions de dollars. La bonne nouvelle pour Dorion est qu’il ne devrait pas avoir à le protéger au repêchage d’expansion de Seattle… Je ne crois pas que Joey Daccord soit la solution à long terme, mais l’on se doit de lui donner une chance.

3. Solidifier la défensive.

La perte de Mark Borowiecki se fait clairement sentir. La défensive des Sens est lente, crée des revirements et ne produit pas. J’irais même jusqu’à dire que seulement Chabot et Zaitsev sont du calibre de la LNH. Le directeur général des Sens se doit d’aller chercher un défenseur qui viendra en aide à leur joueur étoile Thomas Chabot. Bien que le repêchage de 2021 semble être un très bon repêchage pour les défenseurs, les Sens ont besoin d’aide immédiate à la ligne bleue. Je ne comprends pas comment Erik Brannstrom ne fait pas partie de la formation. Il est prêt, donnez-lui une chance.

4. Laisser plus de place aux jeunes.

Personne ne veut voir Artem Anisimov, Derek Stepan et Mike Reilly sur l’avantage numérique et je doute que plusieurs soient d’accord à ce qu’ils soient de l’alignement. Ajouter Logan Brown, Erik Brannstrom, Vitaly Abramov et Alex Formenton viendrait ajouter de la rapidité et du dynamisme à une formation qui ne semble pas être du même calibre que leurs rivaux. Je ne comprends pas comment Alex Galchenyuk et Colin White ne sont pas de l’alignement chaque soir, ils sont clairement meilleurs que 90% des vétérans des Sens. Donner plus de temps de jeux à Tim Stützle serait aussi une bonne idée. Pourquoi Norris et Stützle sont-ils sur la deuxième ligne de l’avantage numérique? Leur production offensive et leur production sur l’avantage numérique sont grandement supérieures à Derek Stepan et Evegenii Dadonov. Stützle contrôlait l’avantage numérique de Mannheim dans la DEL la saison passée en tant que recrue! L’on sait que les Sens ne vont pas gagner alors aussi bien donner ce temps de glace aux jeunes. Donner beaucoup de temps à des vétérans qui ne seront plus là la saison prochaine est inutile et n’est pas intéressant à regarder.

5. Engager Troy Mann à titre d’entraineur-chef.

Mann connait beaucoup de succès avec le club-école des Sens dans la AHL. La saison dernière, les Sénateurs de Belleville ont inscrit une fiche de 38-20-5. Il connait les jeunes joueurs de Sens et n’hésitera pas à leur donner beaucoup de temps de glace. Il est aussi grandement apprécié par les jeunes joueurs qui l’ont côtoyé à Belleville. Il me semble être le meilleur candidat pour mener les Sens à travers cette reconstruction.

On est à la 4e saison de cette « reconstruction », les partisans à Ottawa ont besoin d’une équipe qui est intéressante à regarder. Il est temps pour Pierre Dorion de donner aux partisans ce qu’ils méritent : une équipe jeune, rapide et une équipe qui connait du succès sur la glace.
Abonnez-vous:
Écoutez notre plus récent épisode du TSLH Podcast (Épisode 29: Préfère-t-on un ''playmaker'' ou un ''sniper'')
Pour vous abonner au TSLH Podcast:
Listen on Apple Podcasts

+1
  

Commentaires

Tu souhaites participer à cette discussion?!? Rejoins dès maintenant la communauté de TSLH!


Rejoindre la communauté  -  Les avantages de devenir membre

OU

Si vous possédez déjà un compte sur TSLH, assurez-vous que l'email du compte est le même que de celui de votre compte Facebook.


S'adresser à un ou des utilisateur(s)

Commentaire
 
Tu souhaites écrire sur le monde du hockey?!? Rejoins dès maintenant notre équipe de collaborateurs!
Ça m'intéresse!
Nombre de réponses : 2
#136558

Matthieubaker
J'aurais cru qu'avec les nouveaux venus, cette équipe aurait été meilleur que l'an passé, mais à date c'est même pire ! Je serais curieux de voir Patrick Roy coacher cette jeune équipe ..... Jàvais vu un article comme quoi Patrick Roy avait changé son style de coaching (Par rapport au criage et petage de coche). S'il est capable de gérer ces emotions il pourrait devenir un très bon coach ! Il a même remporté de Jack Adams en 2013-14

2.Février.2021 - 10:59   
   0  
#136554

Marcos
Excellent texte, c'est exactement ce que je pense du début de saison des sens. Le coach se contredit continuellement dans ce qu'il dit et ce qu'il fait en réalité. Il dit que trop de vétérans voient leur place comme acquis dans la formation, mais il les fait jouer quand même!! À chaque match que White a joué j'ai trouvé qu'il apportait quelque chose, mais il continue de le sortir au profit d'Anisimov... Je pense que les statistiques de Murray démontre un gardien pire qu'il est en réalité. La défensive devant lui est tellement attroce que les tirs qu'il reçoit sont souvent de qualité. Je ne dis pas qu'il est bon, mais quand la défensive est aussi mauvaise, difficile de faire des miracles. La goutte de trop pour moi a été de faire jouer Rielly sur la première paire pour remplacer Chabot.... Il ne devrait même pas être dans l'alignement tant qu'à moi. Le seul au sein de l'organisation qui aurait pu le remplacer s'appel Brannstrom et il se tourne les pouces en attendant le début de la Ahl... Pour moi c'est out DG Smith, Stepan, Anisimov, Coburn, Gudbranson, Rielly et in Mann, Brown, Galchenyuk, Brannstrom, Aspirot et Zub.

2.Février.2021 - 08:14   
   +3  

SÉNATEURS D'OTTAWA - 2020-2021

11 contrats à échéances au 2021-08-01.
2 joueurs autonomes au 2021-08-01.
9 joueurs autonomes avec restriction au 2021-08-01.
Dirigé par monsieur Pierre Dorion



CONTRAT À ÉCHÉANCE POUR LA SAISON 2020-2021

 [C] - Derek Stepan 6,5$ M 2015-2021 JA
 [LW] - Ryan Dzingel 3,38$ M 2019-2021 JA
 [LW] - Brady Tkachuk 0,93$ M 2018-2021 JAR
 [D] - Erik Brannstrom 0,89$ M 2018-2021 JAR
 [D] - Christian Wolanin 0,8$ M 2019-2021 JAR
 [RW] - Jonathan Davidsson 0,77$ M 2018-2021 JAR
 [G] - Filip Gustavsson 0,76$ M 2017-2021 JAR
 [RW] - Drake Batherson 0,74$ M 2018-2021 JAR
 [D] - Victor Mete 0,74$ M 2020-2021 JAR
 [LW] - Vitaly Abramov 0,73$ M 2018-2021 JAR
 [G] - Marcus Hogberg 0,7$ M 2019-2021 JAR


DATES IMPORTANTES SAISON 2020-2021

Début de la saison : 2021-01-13
Fin de la saison : 2021-05-08
Date limite des transactions : 2021-04-12
Début du marché des agents libres : 2021-08-01



MASSE SALARIALE POUR LA SAISON 2020-2021

Plancher salarial : 69,1 $ M
Plafond salarial : 81,5 $ M



EN VRAC

Réseaux sociaux