Fermer

Publié par pascal.lapointe  -  13.Janvier.2021 - 14:56
Abonnez-vous:

536  
 

Simon Edvinsson, une émule de Victor Hedman | Repêchage 2021

REP.jpg
Photo par Arnold C
Le repêchage amateur de la LNH aura lieu en juillet prochain. Bien qu’il soit encore tôt pour vous en parler, je continue mes profils d’espoirs qui y seront éligibles. La formule demeure la même que le « draft » de 2020, mais un ajout d’ampleur vous sera offert cette année. En effet, en plus du texte qui détaille sommairement le prospect, une vidéo sera ajoutée pour chacun des profils publiés. Cette vidéo comprend une description (par moi) du joueur concerné appuyée par de nombreuses séquences de jeu. Le tout permettra de vous détailler encore plus le jeune et de mettre des images sur leur talent. Après vous avoir présenté Matthew Beniers, notre cible d’aujourd’hui est Simon Edvinsson, un défenseur suédois.

Simon Edvinsson
Défenseur gaucher
5 février 2003
17 ans
Suède
6 pieds 4 pouces et 185 livres


Edvinsson fait définitivement partie des prospects qui auront leur chance d’être repêchés au premier rang cette année. On aurait bien aimé le voir au Championnat du monde junior, mais il n’a malheureusement pas été sélectionné. Néanmoins, le jeune a évolué dans la SHL pendant ce temps et son développement n’en a assurément pas souffert. Plusieurs le comparent à Victor Hedman et je le comprends, mais je n’irai pas jusque-là, car il s’agit tout de même de l’un des meilleurs défenseurs complets de la LNH. Edvinsson présente un potentiel élevé, malgré cela tempérons les attentes quelque peu. Bref, voici ce que je pense de lui en fonction de tous les visionnements que j’ai fait.


Description détaillée du talent de Simon Edvinsson à l’aide de séquences de jeu.

Offensive

L’une des choses qui faut comprendre avec Simon Edvinsson est qu’il ne faut pas seulement se concentrer sur ce qu’on voit maintenant, mais bien sûr ce qu’on verra dans quelques années. Un peu comme Quinton Byfield (peu importe ce que vous en pensez), le « package » que ce Suédois offre est très reluisant. Edvinsson possède le gabarit, la mobilité, la vision et l’intelligence pour jouer éventuellement sur une première paire de défenseurs. Toutefois, présentement, il manque un peu de maturité pour jouer au maximum de ses capacités.

L’endroit où c’est le plus éloquent se situe au niveau de son tir. Bien qu’il soit précis, son élan manque beaucoup de vélocité. J’aimerais le voir diriger plus de rondelles au filet, mais je doute que ça se traduise en une augmentation de ses buts. Ainsi, le fameux tir-passe demeure une excellente arme pour lui. Ce n’est probablement pas un profil de lancer qui est priorisé par Frolunda, car il ne le fait pas beaucoup, mais sa vision lui permettrait surement d’y être efficace.

Lorsque ce gaucher se retrouve en territoire adverse, son entraîneur l’utilise comme général à la ligne bleue. Ce n’est pas lui qui dirige le déroulement du jeu, c’est plutôt les attaquants près de la bande, mais Edvinsson est utilisé pour faire passer la rondelle de droite à gauche (ou l’inverse) et pour déplacer la boîte défensive grâce à sa mobilité. Se faisant, ça crée des ouvertures pour des passes et libère ses coéquipiers. J’adore le voir en avantage numérique, car je le trouve efficace en soutien à ses coéquipiers. Cependant, j’ai bien hâte qu’il soit utilisé un peu plus comme un fabricant de jeu que comme un élément de transition à la ligne bleue. Ce défenseur en a définitivement le potentiel.

Étrangement, Simon Edvinsson est l’un des meilleurs manieurs de rondelle du repêchage. Il utilise toutes ses capacités pour déjouer ses couvreurs. Que ce soit en espace restreint, en relance ou devant le filet, on le voit effectuer des changements de direction rapides, des ralentissements suivis d’accélérations, des feintes avec ses épaules, sa tête et ses poignets, ainsi que plein d’autres tactiques pour se libérer. Ce n’est pas nécessairement le plus « quick » dans ses mouvements ou son explosion, mais le tout est tellement fluide pour un homme de son gabarit qu’on ne peut qu’admirer son talent.

Mobilité et relance

Comme je l’ai dit plus haut, ce défenseur est très agile sur patin. Ce n’est pas le plus explosif dans ses premiers pas, mais le Suédois impressionne par sa fluidité et sa capacité à se véhiculer sur la glace nonobstant son gabarit. Son patin est impliqué dans tous les aspects de son jeu et vous comprendrez donc qu’au niveau de la relance, une telle mobilité aide énormément à transporter la rondelle de la défensive vers le territoire adverse. Edvinsson demeure un spécialiste du mouvement de la rondelle vers l’avant à mes yeux. Que ce soit par la passe ou en transportant lui-même la rondelle, il y est très efficace.

En fait, partout sur la glace, ce gaucher est efficace. C’est bien rare que des revirements majeurs soient créés en sa présence et c’est réellement sa mobilité qui permet cela. Toutefois, on peut probablement dire qu’il se fit un peu trop sur cette capacité, surtout en défensive.

Jeu défensif et physique

Simon Edvinsson est un arrière intelligent. Généralement, il se place très bien et sait comment contrer un adversaire. Cependant, on peut le voir tricher par moment ou faire des erreurs de lecture dans sa couverture. La plupart du temps, il se rattrape avec sa mobilité et l’erreur est rapidement réparée, mais quand viendra le moment de le faire en Amérique du Nord, ça risque de lui couter cher. En SHL et en Nationell, l’adversaire est moins rapide, moins fort et la patinoire est plus petite que de l’autre côté de l’Atlantique. Ce sera une grosse marche à gravir pour lui dans son développement. Il devra anticiper un peu mieux le mouvement adverse et réagir avant qu’il ne soit trop tard.

Ce n’est pas étranger à personne que la compétition est plus serrée dans les ligues professionnelles de l’Amérique du Nord, mais c’est encore plus vrai pour les Européens qui évoluent sur de grandes glaces. L’un des autres aspects qu’il aura à améliorer est son jeu physique. Présentement, bien qu’on voit quelques moments où Edvinsson est capable de mettre en échec un joueur, ce n’est pas du tout une force. Je le trouve faible physiquement et c’est assez éloquent en défensive. Aux alentours du filet et le long des bandes, Edvinsson utilise surtout son bâton, sa portée et son positionnement pour contrer son homme. Lorsqu’il faut batailler par la force, il n’est pas rare que des plus petits en ressortent gagnants. Une prise de masse musculaire devra donc être faite et je ne doute pas qu’il va y parvenir, car il y a trop de potentiel en cet espoir pour ne pas qu’il atteigne la LNH.

Conclusion

Personnellement, je ne m’attends pas à le voir sélectionner hors du top 10 au prochain repêchage. Le sortir de cela est beaucoup trop risqué. Le top 5 est définitivement à sa portée. Pour ce qui est du premier rang, il y a d’autres joueurs que je préfère, mais son nom doit faire partie de l’équation. C’est la beauté de ce « draft ». Il n’y a pas de joueur de franchise, mais beaucoup d’excellents prospects qui rendront n’importe quelle équipe heureuse. Pour Edvinsson, si vous voulez un défenseur moderne avec un gros gabarit qui peut transporter le disque, il est votre homme.

Abonnez-vous:
Écoutez notre plus récent épisode du TSLH Podcast (Épisode 20: Bilan du Championnat mondial junior, rumeurs et actualité NHL)
Pour vous abonner au TSLH Podcast:
Listen on Apple Podcasts


0
  

Commentaires

Tu souhaites participer à cette discussion?!? Rejoins dès maintenant la communauté de TSLH!


Rejoindre la communauté  -  Les avantages de devenir membre

OU

Si vous possédez déjà un compte sur TSLH, assurez-vous que l'email du compte est le même que de celui de votre compte Facebook.


S'adresser à un ou des utilisateur(s)

Commentaire
 
Tu souhaites écrire sur le monde du hockey?!? Rejoins dès maintenant notre équipe de collaborateurs!
Ça m'intéresse!

Réseaux sociaux