Fermer

Publié par pascal96  -  5.Janvier.2021 - 09:50
Abonnez-vous:

1794  
 

Matthew Beniers, premier choix au prochain repêchage ? | Profil vidéo d’espoir

REP.jpg
Photo par Instat Hockey
Le repêchage amateur 2021 de la LNH aura lieu en juillet prochain. Bien qu’il soit encore tôt pour vous en parler, je débute aujourd’hui mes profils d’espoir qui y seront éligibles. La formule demeure la même que le « draft » de 2020, mais un ajout d’ampleur vous sera offert cette année. En effet, en plus du texte qui détaille sommairement le prospect, une vidéo sera ajoutée pour chacun des profils publiés. Cette vidéo comprend une description du joueur (par moi) concerné appuyée par de nombreuses séquences de jeu (tirées de la plateforme d’InStat Hockey). Le tout permettra de vous détailler encore plus le jeune et de mettre des images sur leur talent. Le premier qui vous est présenté est Matthew Beniers, un centre américain évoluant aux côtés de Cole Caufield avec Team USA U20.

Matthew Beniers
Centre gaucher
15 novembre 2002
18 ans
USA
6 pieds 1 et 174 livres


Cette année, il est pratiquement impossible de prédire qui sera sélectionné au premier rang du repêchage. Plusieurs espoirs auront définitivement leur chance et Matthew Beniers fait partie du lot. Vous avez fort probablement reconnu ce nom, car le #10 fait bonne figure au Championnat du monde junior présentement. L’Américain possède toutes les qualités pour devenir l’un des favoris de ses futurs entraîneurs et partisans.


Description détaillée du talent de Matthew Beniers à l’aide de séquence.

Offensive

Beniers est un espoir qui joue toujours la pédale au plancher. En toutes situations, ce centre donne tout ce qu’il possède pour le bien de l’équipe. Son offensive est définitivement marquée par le tempo qu’il affiche sur la glace. Pour l’équipe adverse, ce gaucher est un cauchemar à couvrir. Ce n’est pas que son gabarit est imposant, mais Beniers bouge ses pieds en tout temps et ne demeure jamais au même endroit plus qu’une fraction de seconde. Généralement, quand un espoir est ainsi, il se sort du jeu ou ne sait pas réellement quoi faire, pas Beniers. Pour lui, ça fait partie de son « plan ». Cette recrue du Michigan dans la NCAA est un semeur de chaos chez l’adversaire de par son intelligence et son intensité.

Toujours près du filet ennemi ou presque, l’Américain est capable de battre n’importe quel gardien avec la précision de son tir et la rapidité de ses mains. Ceci fait en sorte qu’il est dangereux pour les retours de lancer, mais également pour faire dévier les tirs de ses coéquipiers, car Beniers présente une excellente coordination main-œil. La seule chose que je pourrais lui reprocher est la force de son élan. Il n’y a pas assez de vélocité générée lorsque cet espoir lance à une plus longue distance du demi-cercle. Toutefois, avec une prise de masse et de maturité au cours des prochaines années, je ne m’en fais pas.

Au niveau de sa vision, elle est très développée. J’aime le qualifier comme un fabricant de jeu avant tout. L’Américain prend ses décisions très rapidement en offensive et est capable de créer des occasions en or pour ses coéquipiers. L’endroit où c’est le plus éloquent est sur l’avantage numérique. La majorité du temps, Beniers évolue près du gardien. Lorsque la rondelle se situe à la ligne bleue, sa position est devant le gardien et, lorsqu’elle se retrouve le long des rampes, il se place dans le fond de la zone. De là, le centre est capable de repérer ses coéquipiers en avant du filet ou sur les côtés pour un tir sur réception. Selon ce que je vois, l’espoir excelle dans ce rôle et prend souvent ses décisions avant d’avoir la rondelle en sa possession. Je devine donc que son niveau d’anticipation est élevé et sa lecture des structures défensives l’est également. Ça représente un atout majeur pour n’importe quelle équipe. Je peux toutefois souligner qu'il présente un peu de difficulté en zone neutre à bien évaluer les situations. Ça ne ressort pas beaucoup en NCAA, mais on le voit bien dans le Championnat du monde junior. Néanmoins, l'Américain est relativement jeune, alors je ne mets pas de drapeau rouge encore. L'expérience va finir par entrer et ça devrait se régler naturellement.

Au niveau de son maniement de la rondelle, encore une fois, c’est excellent. Utilisant sa mobilité et ses mains, Beniers est capable de traverser ses couvreurs ou de tout simplement les déborder. Toutefois, il devra apprendre à mieux choisir le moment où une feinte est nécessaire. En effet, en entrée de zone, ce n’est pas rare que la rondelle lui échappe, car le défenseur anticipe ses mouvements. Ainsi, il ne serait pas mauvais que Beniers lance un peu plus souvent la rondelle en fond de territoire adverse lorsqu’il est scellé. Néanmoins, en situation où le gaucher n’a pas beaucoup d’espace et où il doit protéger le disque contre plusieurs adversaires, c’est dans ses moyens de s’en sortir.

Je m’attends donc à ce que la prise de maturité qu’il aura dans les prochaines années règle la majeure partie de ses défauts en offensive.

Jeu défensif et physique

Matthew Beniers n’est pas un joueur physique. C’est plutôt un élément intelligent qui utilise son bâton, sa combativité et son intelligence pour sortir gagnant de ses batailles. Ainsi, je n’ai pas grand-chose à dire au niveau de son jeu physique. Il doit l’améliorer, mais, pour le moment, ce n’est pas un problème. Il y a encore de la place sur son gabarit pour une prise de masse et ce sera assurément fait dans les prochaines années.

Concernant son jeu défensif, c’est l’un des meilleurs du repêchage. Ce prospect peut jouer en toutes situations et peut relever n’importe quel défi de son entraîneur. Sa combativité le rend efficace à un contre un, son intelligence lui permet de bien lire les schémas adverses pour les contrer et son bâton coupe à merveille toute ligne de passe à sa portée. Bref, c’est l’une des choses qui m’indiquent que Beniers jouera dans la LNH un jour. Ses attributs lui apporteront la confiance de ses coéquipiers et de ses entraîneurs. Par le fait même, les partisans l’adoreront et je suis pas mal certain que les recruteurs l’ont en haute estime.

Mobilité

La technique de patin de ce centre est excellente. Ça lui permet d’afficher une vitesse maximale élevée, mais j’aimerais que son explosion soit plus marquée. Avec une augmentation de force musculaire dans ses jambes, ça ne devrait pas être un problème dans les deux ou trois prochaines années. Dans la NCAA et au cours du Championnat du monde junior, ça ne représente pas un problème, mais je crois que, dans la grande ligue, ça va l’aider à être encore plus menaçant sur la glace. Néanmoins, c’est probablement juste moi qui suis un peu trop pointilleux concernant Beniers, car il est l’un de mes espoirs favoris du repêchage.

Conclusion

Je ne sais pas si Matthew Beniers sera le choix numéro 1 de la prochaine séance. Probablement que les formations de la LNH lui préfèreront un espoir avec un plus haut potentiel offensif ou un défenseur à gros gabarit pouvant jouer sur une première paire. Toutefois, si une équipe est capable de mettre la main sur ce prospect en dehors du top 5, ce sera toute une prise.



Abonnez-vous:
Écoutez notre plus récent épisode du TSLH Podcast (Épisode 26: Top32 pour le repêchage 2021 en NHL (Partie 1))
Pour vous abonner au TSLH Podcast:
Listen on Apple Podcasts


0
  

DERNIÈRES COMMENTÉES


Commentaires

Tu souhaites participer à cette discussion?!? Rejoins dès maintenant la communauté de TSLH!


Rejoindre la communauté  -  Les avantages de devenir membre

OU

Si vous possédez déjà un compte sur TSLH, assurez-vous que l'email du compte est le même que de celui de votre compte Facebook.


S'adresser à un ou des utilisateur(s)

Commentaire
 
Tu souhaites écrire sur le monde du hockey?!? Rejoins dès maintenant notre équipe de collaborateurs!
Ça m'intéresse!

Réseaux sociaux