Fermer

Publié par Red  -  3.Janvier.2021 - 16:00
Abonnez-vous:

245  
 

Opinion : Ils ont pris date!!!

CM.jpg
Photo par Connor Mah ©
Le championnat du monde junior touche à sa fin avec un favori qui se dessine avant les affrontements de demain : Le Canada. Il m'en reste pas moins que les 3 adversaires restants ont les armes pour déjouer les pronostics.
Mais, nous pouvons dores et déjà nous projeter sur l'hiver prochain et l'édition suivante. En effet, de nombreux joueurs ont affiché beaucoup de talents et peuvent donner beaucoup d'espoirs à leurs nations pour briguer la victoire l'an prochain.
Voici une projection non exhaustive de 2022 mais qui peut donner un éclairage nouveau sur les futures forces en présence.

1/ Peterka - Stützle - Elias
La première ligne offensive était déjà omniprésente sur la glace cette année et risque d'être très difficile à gérer par les défensives l'année prochaine. Eux qui ont échoué de peu cette année pour accéder au dernier carré (la faute à Askarov entre autre), ils peuvent nourrir de grandes ambitions. Un garçon comme Draisaitl (photo) peut se réjouir de l'avènement de cette génération qui doit lui permettre d'exister sur la scène internationale avec sa sélection (Grubauer, Bokk, Seider, Kahun...).
De plus des garçons comme Peterka (16 points) et Stützle (15 points) rentreront très certainement dans le Top 50 des joueurs du WJC U20 en terme de statistiques au prochain tournoi, augurant s'une carrière NHL pleine de réussite du coté de Buffalo et d'Ottawa

2/ Guhle (+9) - Drysdale (+16)
Impressionnant est le mot qui me vient à l'esprit quant j'évoque cette ligne défensive canadienne. Ils ont de grandes chances de gagner le titre cette année et de pouvoir réaliser le doublé l'année prochaine. Les 2 joueurs draftés respectivement par Montreal et Anaheim, forment une paire affichant beaucoup de maturité et de qualité sur la glace. Nul doute que les espoirs placés en eux par leur formation respective sont justifiés avec une mention spéciale pour le défenseur des Ducks, qui semble être le futur défenseur numéro 1 de cette franchise.

3/ Les suédois ont mangé leur pain noir
Effectivement, leur tournoi cette année est pour le moins raté avec plus de défaites que de victoires au final et la fin d'une série interminable en phase de poules. Maintenant, il semble que leurs meilleurs joueurs sur cette édition étaient aussi les plus jeunes. De ce fait, ils peuvent prétendre à jouer les premiers rôles l'année prochaine. Tout d'abord, le prometteur Jesper Wallstedt gardera le fort pour la triple couronne ce qui peut augurer beaucoup de victoires avec un tel talent.
De plus la ligne : Niederbach - Raymond - Holtz est prometteuse et complémentaire. Pilotée par la future pépite de Detroit, il y a fort à parier qu'ils rencontrent de nombreux succès l'hiver prochain.

4/ Ils performent déjà cette année.
Russie : Comment ne pas parler du cerbère russe. Askarov est l'élément clé qui peut tout changer sur cette fin de tournoi. La Finlande et le représentant nord américain (vainqueur du duel USA-Canada), vont avoir fort à faire pour éliminer la Russie cette année.
Finlande : En parlant d'aspect défensif, la jeune mais non moins efficace ligne défensive finlandaise sera toujours présente l'année prochaine : Viro - Niemela ce qui constitue une base solide. Les joueurs draftés respectivement par Detroit et Toronto sont l'équilibre parfait pour stabiliser une équipe et atteindre les sommets.

5/ Brad Lambert
17 ans depuis moins d'un mois et du talent à revendre. Fort de ces 18 matchs en Liiga cette année, il est arrivé au mondial plein de confiance. L'un des futurs cracks de la draft de 2022 sera très certainement l'attraction des 2 prochaines éditions pouvant lui aussi rentrer dans le Top 50 des meilleurs joueurs de ce championnat (il a déjà inscrit 4 points cette année) et permettre à la Finlande d'être l'une des équipe à abattre (comme cette année).

Certes, comme mentionné précédemment, il s'agit d'une projection non exhaustive et nombre d'entre vous pourraient avoir une lecture différente. Mais cet éclairage couplé aux performances individuelles et collectives lors de cette édition, peuvent mettre en lumière, les franchises qui peuvent se réjouir de leurs choix passés. Voici mon Top 6 :
1/ Anaheim : Zegras (USA) et Drysdale (Canada)
2/ Florida : Lundell (Finlande), Levi (Canada) et Knight (USA)
3/ Ottawa : Stützle (Allemagne) et Sanderson (USA)
4/ Buffalo : Cozens (Canada) et Peterka (Allemagne)
5/ Los Angeles : Kaliyev, Faber, Turcotte (USA) et Byfield (Canada)
6/ Montreal : Caufield (USA), Gühle et Tomisano (Canada)

Je n'ai pas placé les joueurs des RedWings dans ce classement car je manque d'objectivité les concernant.
Detroit : Raymond, Niederbach, Soderstrom (Suede) et Viro (Finlande)

Merci d'avoir pris le temps de me lire!
Abonnez-vous:
Écoutez notre plus récent épisode du TSLH Podcast (Épisode 29: Préfère-t-on un ''playmaker'' ou un ''sniper'')
Pour vous abonner au TSLH Podcast:
Listen on Apple Podcasts

0
  
Aucune commentée.

Commentaires

Tu souhaites participer à cette discussion?!? Rejoins dès maintenant la communauté de TSLH!


Rejoindre la communauté  -  Les avantages de devenir membre

OU

Si vous possédez déjà un compte sur TSLH, assurez-vous que l'email du compte est le même que de celui de votre compte Facebook.


S'adresser à un ou des utilisateur(s)

Commentaire
 
Tu souhaites écrire sur le monde du hockey?!? Rejoins dès maintenant notre équipe de collaborateurs!
Ça m'intéresse!
Nombre de réponses : 2
#136172

Red
Effectivement @Gervy70, c'est une erreur de ma part. Merci pour la correction!

6.Janvier.2021 - 01:01   
   0  
#136165

Gervy70
Tomisano...Montréal ???...Pas repeché par Nashville en 2019 en 1ere ronde...24e au total ????

5.Janvier.2021 - 18:51   
   0  

Réseaux sociaux