Fermer

Publié par isaac.séguin  -  25.Décembre.2020 - 22:30
Abonnez-vous:

1006  
 

Les sous-estimés de l'année

CM.jpg
Une liste des espoirs dont la valeur connaitra la plus grande croissance aux yeux des amateurs après le Championnat mondial junior de 2021

Après chaque tournoi, certains espoirs voient leur potentiel redéfini suite à leur performance. Par exemple, Alexander Romanov est vu comme un espoir « élite » par plusieurs seulement par sa performance impressionnante au tournoi. Si on porte une attention particulière au cas de Romanov, on se rend compte que sans cette performance, il serait qualifié de « bon » espoir. Les statistiques de l’espoir du Canadien de Montréal sont très « normales » en dehors du championnat mondial junior. Ce genre de situation est le cas pour plusieurs joueurs. On parle alors de joueurs qui étaient sous-estimés avant le tournoi. Après quelques matchs je me permets de prédire un joueur par pays participant au tournoi qui connaitra une grande hausse à son potentiel aux yeux de tous. De choix dans le top 5 du repêchage de la LNH à des joueurs non repêchés, il y en a de tous les niveaux.


États-Unis

Jake Sanderson (5e choix en 2020, Ottawa)
(D, 6’2, 185lbs)

Vu comme un défenseur à caractère défensif, Jake aura la chance de démontrer son talent offensif qui est sous-estimé par plusieurs. En trois parties avec U. of North Dakota, Sanderson compte 1 but et 2 mentions d’aide. Son contrôle de la rondelle et sa patience digne des meilleurs lui permettront d’être parmi les meilleurs défenseurs du tournoi. Après le tournoi de cette année, il sera vu par plusieurs comme le meilleur avec le meilleur potentiel du repêchage de 2020, ce qui n’est présentement pas le cas, car plusieurs préfèrent Jamie Drysdale (6e choix, Anaheim). Le fils de l’ancien attaquant de la LNH Geoff Sanderson compte déjà une mention d’aide impressionnante sur le but de Cole Caufield lors de leur match prétournoi contre la Finlande.

Suisse

Simon Knak (Éligible au repêchage de 2021)
(AD, 6’1, 185lbs)

Plusieurs directeurs généraux regretteront de ne pas avoir sélectionné l’attaquant des WinterHawks de Portland lors de la dernière séance de sélection de la LNH. Connu comme un attaquant polyvalent, Knak sera une pièce importante des unités spéciales de la Suisse. Il effectue un retour avec l’équipe de Suisse, lui qui avait compté à deux reprises en cinq matchs lors du tournoi de 2020. Le coéquipier de Seth Jarvis à Portland montrera sa capacité à produire offensivement contre les meilleurs. Knak compte deux buts et deux mentions d’aide en 11 matchs dans la Swiss-A. En 2021, il entendra certainement son nom lors du repêchage de la LNH.

Autriche

Marco Rossi (9e choix en 2020, Minnesota)
(C, 5’9, 187lbs)

Le petit attaquant des 67’s d’Ottawa prouvera que la grandeur n’a pas d’importance. Tous connaissent son talent offensif élite. Il suffit de regarder ses statistiques lors de la dernière saison : (39 Buts, 81 Aides en 56 Matchs). Plusieurs doutent que Rossi puisse faire la transition des niveaux juniors à la LNH, mais faisant partie d’une équipe avec le moins de talent du tournoi, Rossi aura la chance de prouver ses talents défensifs sur le désavantage numérique autrichien. Il fera regretter au Sabres d’avoir choisi son coéquipier des 67’s avant lui lors du repêchage (Jack Quinn, Canada).

Suède

Hugo Alnefelt (71e choix en 2019, Tampa Bay)
(G, 6’2, 183lbs)

Malgré la présence de Victor Soderstrom qui sera l’un des meilleurs défenseurs du tournoi, le choix pour la Suède est simple. Alnefelt était le gardien de l’équipe de Suède lors du tournoi de 2020 et le sera aussi en 2021. Si la Suède réussit à atteindre la finale avec Alnefelt devant les buts, il sera vu comme l’un des gardiens avec le meilleur potentiel du repêchage de 2019. La tâche ne sera pas facile pour Hugo, la Suède compte deux autres gardiens avec un grand potentiel : Calle Clang (77e choix en 2020, Pittsburgh) ainsi que Jesper Wallstedt qui pourrait être le premier gardien repêché en 2021. Si Wallstedt réussit à prendre la place de gardien partant pour la Suède, il pourrait être un choix de première ronde en 2021. Par contre pour Wallstedt, une performance médiocre pourrait faire descendre sa valeur aux yeux des directeurs généraux de la LNH.

Finlande

Roby Järventi (33e choix en 2020, Ottawa)
(AG, 6’2, 184lbs)

Pas besoin de regarder loin pour savoir que Jarventi sera l’un des meilleurs joueurs de la Finlande. Plusieurs croyaient qu’Ottawa l’avait repêché trop tôt, mais Jarventi prouve déjà qu’il fut repêché trop tard. En 19 matchs dans la SM-Liiga, l’espoir des Sens compte 7 buts et 7 mentions d’aides. Il sera un morceau important de l’avantage numérique finlandais aux côtés d’Anton Lundell. Après le tournoi, plusieurs le verront déjà comme un vol par les Sénateurs.

République tchèque

Stanislav Svozil (Disponible pour le repêchage de 2021)
(D, 6’0, 171lbs)

Svozil est défenseur avec une vision impressionnante et un contrôle de la rondelle digne d’un choix dans le top 10. Par contre, plusieurs doutent de son côté défensif, ce qui cause plusieurs à situer son potentiel comme choix de fin de première ronde dans la LNH. Si Svozil réussit à s’insérer dans le désavantage numérique tchèque et impressionne sur le plan défensif, il pourrait être l’un des premiers défenseurs choisis en 2021.

Allemagne

Tim Stuetzle (3e choix en 2020, Ottawa)
(C/AG, 6’1, 187lbs)

Déjà surnommé « Timmy Superstar » les partisans d’Ottawa, Tim ferra certainement questionner le choix des Kings qui ont choisi Quinton Byfield avant lui lors du repêchage en 2020. Je me laisse peut-être emporté par le « « hype », mais c’est difficile de ne pas douter du choix des Senators après sa performance INCROYABLE contre l’équipe de Finlande. Malgré la défaite de 5-3, Tim a marqué un but et compte une mention d’assistance. Ce qui est encore plus impressionnant, l’équipe d’Allemagne ne comptait seulement que 14 patineurs lors du match suite à des cas positifs de Covid-19 parmi l’équipe. Stuetzle et son équipe furent aussi confinés et n’ont pas eu de match prétournoi. Seulement une pratique et une séance de patinage le matin de leur match avant la Finlande. Malgré tout, Tim nous impressionne encore avec son contrôle de la rondelle et son leadership en gardant le match serré contre l’une des meilleures formations du tournoi. Les partisans des Sénateurs sont certainement très satisfaits de sa performance.

Russie

Yaroslav Askarov (11e choix en 2020, Nashville)
(G, 6’2, 176 lbs)

Ce n’est pas parce que l’on est vu comme le meilleur espoir devant le filet qu’on ne peut pas être sous-estimé. L’édition 2020 du tournoi a fait mal à Askarov suite à une performance médiocre. Il était le gardien partant de la formation russe au début du tournoi, mais c’est Amir Miftakhov qui prit sa place lors des 4 derniers matchs de la Russie, dont le match pour la médaille d’or. Cette performance est certainement venue faire douter les équipes de la LNH qui choisirent dans le top 10 lors du repêchage. S’il réussit à propulser la Russie vers la finale ainsi qu’une performance impressionnante viendrait presque confirmer que les Prédateurs ont commis un vol au repêchage.

Slovaquie

Oleksii Myklukha (Disponible au repêchage de 2021)
(C, 5’10, 156lbs)

Le joueur des Huskies de Rouyn-Noranda dans la LHJMQ aura certainement la chance de se faire valoir avec l’équipe slovaque qui manque de profondeur au centre. Ses statistiques dans la LHJMQ ne sautent pas aux yeux (2 buts, 6 aides en 21 matchs), mais il sera certainement une pièce importante de la formation slovaque. Il sera assurément dans la mire de plusieurs équipes de la LNH s’il réussit à démontrer son impressionnante vision du jeu.

Canada

Devon Levi (212e choix en 2020, Floride)
(G, 6’0, 175lbs)

La porte était grande ouverte pour Levi qui se voit accordé le rôle de gardien partant de la formation canadienne. Levi n’était pas très connu avant d’avoir été invité au camp d’équipe canada, probablement dû au fait qu’il ne jouait pas dans une ligue très connue (CCHL). Ses statistiques furent quand même impressionnantes dans la CCHL : 0.941% d’arrêts et 1.47 but accordés par match en moyenne. Levi démontra qu’il était de niveau avec un blanchissage face à la Russie lors du match prétournoi. Une médaille d’or avec Équipe Canada ferait de lui le meilleur espoir devant le filet pour la Floride derrière Spencer Knight (13e choix en 2019).


Les statistiques présentes dans le texte sont tirés du site Hockeydb.com: Hockey DB
Abonnez-vous:
Écoutez notre plus récent épisode du TSLH Podcast (Épisode 20: Bilan du Championnat mondial junior, rumeurs et actualité NHL)
Pour vous abonner au TSLH Podcast:
Listen on Apple Podcasts


0
  
Tags : Canada Espoirs Junior WJC 

VOIR AUSSI

DERNIÈRES COMMENTÉES


Commentaires

Tu souhaites participer à cette discussion?!? Rejoins dès maintenant la communauté de TSLH!


Rejoindre la communauté  -  Les avantages de devenir membre

OU

Si vous possédez déjà un compte sur TSLH, assurez-vous que l'email du compte est le même que de celui de votre compte Facebook.


S'adresser à un ou des utilisateur(s)

Commentaire
 
Tu souhaites écrire sur le monde du hockey?!? Rejoins dès maintenant notre équipe de collaborateurs!
Ça m'intéresse!

Réseaux sociaux