Fermer

Publié par Lartchy  -  18.Décembre.2020 - 11:03
Abonnez-vous:

4701  
 

Vous souvenez-vous de ce gardien qui a dominé le WJC 2015?

CM.jpg
Je ne sais pas comment j'ai pu oublier le grand Denis Godla. Heureusement, en regardant la liste des derniers gagnants du titre de MVP du Championnat Mondial Junior, j'ai vu son nom et les souvenirs sont remontés à la surface assez rapidement. Du haut de mes 13 ans au moment de ses performances incroyables en 2015, Godla m'a marqué. J'imagine que je ne suis pas le seul. J'espère...

Denis Godla, jamais repêché dans la LNH, arrive au WJC 2015 avec une formation slovaque qui n'a rien d'impressionnant. Pour dire, Martin Reway a fini au premier rang des pointeurs de la formation cette année-là avec 9 points. C'est bon, vous me direz. Oui, le problème n'est pas là. Au 2e rang, plusieurs joueurs à égalité avec... 3 points.

Bref, ça pour dire que la Slovaquie n'avait rien de trop impressionnant à mettre sur la patinoire en 2015. Ça a d'ailleurs paru au premier match : défaite de 8-0 face au Canada. Ça part mal un tournoi, disons.

C'est ensuite que l'histoire incroyable de Denis Godla est née. D'abord, il permet aux Slovaques de vaincre les champions en titre finlandais, qui avaient dominé 38-12 au chapitre des tirs au but dans le match.



La Slovaquie s'est par la suite inclinée 3-0 face aux États-Unis, mais Godla n'a pas eu l'air d'un manchot pour autant. Dans la cause perdante, il a bloqué 41 des 44 rondelles dirigées vers lui. Son pays a ensuite vaincu l'Allemagne, victoire de 5-2 dans laquelle le gardien a stoppé 28 tirs.

En quart de finale, la Slovaquie a affronté les tchèques, qui comptaient sur des joueurs comme David Pastrnak, Jakub Vrana, Dominik Kubalik, Ondrej Kase et Pavel Zacha. Pas une mauvaise équipe! Rien de trop impressionnant pour Godla, qui s'est offert un blanchissage pour passer à la demi-finale.



Les Slovaques se sont "malheureusement" inclinés face aux puissants Canadiens, leur laissant tout de même une chance de mettre la main sur une première médaille depuis 1999! Mais la tâche n'était pas simple, il fallait vaincre la Suède, qui comptait notamment sur l'excellent William Nylander.

Mais, évidemment, pas de problème la pour Godla. Réalisant 26 arrêts, il permet à son équipe de remporter la victoire par la marque de 4-2. Les Slovaques, avec un club assez ordinaire, ont donc réussi à causer la surprise en 2015, se hissant sur le podium du Championnat Mondial Junior. Denis Godla est nommé MVP du tournoi et son nom est au bout des lèvres de tous les amateurs de hockey.



Pour ceux qui se demandent ce que fait maintenant Godla, je n'allais évidemment pas vous laisser sur votre faim. Maintenant âgé de 25 ans, le gardien roule sa bosse en Europe depuis 2015. Il a joué quelques années en Finlande dans la Liiga et en est présentement à sa deuxième saison en première ligue tchèque. D'ailleurs, il joue actuellement dans la même équipe que Jan Mysak, espoir du Canadien.

Cette histoire magique vient parfaitement illustrer deux choses. Premièrement, que le Championnat Mondial Junior est le plus beau tournoi de hockey de la planète avec les belles surprises qu'il nous offre chaque année. Deuxièmement, que le titre de MVP du tournoi ne promet vraiment pas une carrière dans la LNH. Denis Godla n'a d'ailleurs jamais évolué pour une équipe nord-américaine.

Aurons nous-droit à une telle histoire cette année au WJC à Edmonton? Ça ferait du bien!

Abonnez-vous:
Écoutez notre plus récent épisode du TSLH Podcast (Épisode 31: Les Canadiens de Montréal passent en demi-finale !
Pour vous abonner au TSLH Podcast:
Listen on Apple Podcasts

0
  

Commentaires

Tu souhaites participer à cette discussion?!? Rejoins dès maintenant la communauté de TSLH!


Rejoindre la communauté  -  Les avantages de devenir membre

OU

Si vous possédez déjà un compte sur TSLH, assurez-vous que l'email du compte est le même que de celui de votre compte Facebook.


S'adresser à un ou des utilisateur(s)

Commentaire
 
Tu souhaites écrire sur le monde du hockey?!? Rejoins dès maintenant notre équipe de collaborateurs!
Ça m'intéresse!

Réseaux sociaux