Fermer

Publié par ameliamcguires  -  17.Décembre.2020 - 19:26
Abonnez-vous:

4386  
 

Trophée Calder | Qui sont les favoris?

Un dossier qui est toujours intrigant à surveiller année après année est celui des recrues dans la LNH. Il y a quelques mois ce sont les défenseurs Cale Makar et Quinn Hughes qui se sont particulièrement distingués avec leur immense succès au sein de leur équipe respective. Nonobstant, c’est le porte-couleur de l'Avalanche qui a remporté l’honneur après une chaude course. Qui sera l’heureux élu en 2021 ?
Avec la prochaine saison qui est à nos portes, voici sept candidats potentiels de voler la vedette :

Kiril Kaprizov, AG, Wild du Minnesota
Choix de cinquième tour en 2015, l’ailier de 23 ans n’a fait que dominer la ligue continentale depuis. Kaprizov possède un talent naturel, celui d’un marqueur d’élite, le genre que l’on voit que très rarement. La saison passée, il est devenu le premier joueur, depuis 2018, à atteindre le plateau des 30 filets durant deux campagnes consécutives. En effet, son haut total de 63 buts en 114 rencontres représente un sommet dans la KHL. En plus de son lancer dévastateur, Kaprizov fait absolument tout sur la patinoire et sa petite stature ne l’empêche pas de jouer gros et de craindre les espaces dangereux. Les partisans du Wild l’attendent depuis longtemps et ils ne risquent point d’être déçus.

Alexis Lafrenière, AG, Rangers de New York
Avoir l’opportunité de mettre le grappin sur un attaquant tel qu’Alexis Lafrenière par le biais de la loterie signifiait énormément pour la formation new-yorkaise. Non seulement c’était la première fois que l’équipe repêchait à cet échelon depuis plus de 50 ans, mais elle obtenait également un compétiteur hors pair qui changera le visage de sa concession. Lafrenière est doté d’aptitudes à en faire rêver la planète hockey et qui le classe parmi les meilleurs au monde. Peu de patineurs anticipent le jeu et ont un sens de hockey aussi élevé que le Québécois, il semble toujours être une fraction de seconde devant ses adversaires et c’est ce qui le rend générationnel.

Alex Turcotte, C, Kings de Los Angeles
Muni d’un excellent jeu de pieds et d’une vision supérieure à la moyenne, Turcotte ne se démarque pas pour un aspect en particulier, mais bien pour l’ensemble de ce qu'il apporte en dehors et sur la surface glacée. Ce fut un plaisir de voir ce joyau se polir en 2020 avec un certain Cole Caufield à l’Université du Wisconsin. Il rejoindra les rangs d’une équipe qui mise sur l’avenir et qui donnera toutes les chances à son jeune centre de performer. Sachant ses talents de fabricant de jeu et sa capacité à s’adapter dans toutes les situations, son impact pourrait être immédiat en Californie.

Bowen Byram, DG, Avalanche du Colorado
Le quart-arrière de 19 ans succédera-t-il a son futur coéquipier à la ligne bleue en remportant ce trophée ? Une chose est certaine, s’il obtient autant de responsabilités et la confiance de son entraineur comme Makar la saison dernière, comptez-le parmi les favoris. Byram dispose d’un bagage que tous dirigeants recherchent chez un défenseur dans la LNH d’aujourd’hui ; mobile, rapide et capable d’appuyer l’offensive sans, toutefois, se compromettre dans sa zone.

Quinton Byfield, Centre, Kings de Los-Angeles
Dès qu’il met les pieds sur la patinoire, difficile de contrer l'attaquant de 6'4, 215 lb. Sa vitesse combinée à son imposant gabarit et son intelligence font un mélange assez explosif. Byfield a le profil parfait de l'attaquant de puissance par excellence, mais en plus d’être un colosse qui excelle en protection de rondelle, il possède un instinct offensif assez incroyable. Il peut autant endormir les défenseurs adverses avec de savantes passes qu’utiliser son foudroyant tir du poignet. Et il aura l’opportunité d’appendre de l’un des meilleurs de sa profession en Anze Kopitar à Los Angeles.

Tim Stuetzle, C, Sénateurs d’Ottawa
Le centre a tout détruit sur son passage l’an dernier dans la Ligue élite d’Allemagne. Évoluant contre des hommes soir après soir, il a démontré l’étendue de son talent avec 34 points en 41 rencontres. Pour vous donner un aperçu, seulement trois de ses coéquipiers ont obtenu une meilleure moyenne de points par match et le plus jeune d’entre eux à sept années d’expérience de plus à son actif. Cela démontre à quel point il est bon.

Celui qu’on surnomme le petit magicien a possiblement, pas très loin derrière Lafrenière, le plafond le plus élevé de son encan, son potentiel est illimité s’il se développe comme prévu. Cependant, il y a encore des incertitudes. Sera-t-il en mesure d’atteindre le prochain niveau et de s’adapter au style de jeu nord-américain ? Si oui, il deviendra assurément le plus beau talent à provenir de l’Allemagne depuis un certain Leon Draisaitl.

À ne pas oublier :
Dylan Cozens, C, Sabres de Buffalo
Ilya Sorokin, G, Islanders de New York
Grigori Denisenko, AG, Panthers de la Floride
Alexander Romanov, DG, Canadiens de Montréal
Trevor Zegras, C, Ducks d’Anaheim
Gabriel Vilardi, C, Kings de Los Angeles
Owen Tippett
, AD, Panthers de la Floride
Evan Bouchard
, DD, Oilers d’Edmonton
Nick Robertson, AG, Maple Leafs de Toronto
Abonnez-vous:
Écoutez notre plus récent épisode du TSLH Podcast (Épisode 34: Mock draft de la 1ere ronde du repêchage 2021
Pour vous abonner au TSLH Podcast:


0
  

DERNIÈRES COMMENTÉES


Commentaires

Tu souhaites participer à cette discussion?!? Rejoins dès maintenant la communauté de TSLH!


Rejoindre la communauté  -  Les avantages de devenir membre

OU

Si vous possédez déjà un compte sur TSLH, assurez-vous que l'email du compte est le même que de celui de votre compte Facebook.


S'adresser à un ou des utilisateur(s)

Commentaire
 
Tu souhaites écrire sur le monde du hockey?!? Rejoins dès maintenant notre équipe de collaborateurs!
Ça m'intéresse!
Nombre de réponse : 1
#135922

thusk-
Shesterkin???

Honnetement je crois que ca pourrait le premiere fois depuis raycroft qu un gardien gagne ce trophé avec sorokin et shesterkin


18.Décembre.2020 - 00:17   
   +4  

Réseaux sociaux