Fermer

Publié par mat.para  -  8.Novembre.2020 - 13:25
Abonnez-vous:

23099  
 

Quand le ''powertrip'' de Mike Babcock pousse Chris Chelios à prendre de la bière sur le banc

DET.jpg
Photo par dan4th ©
Le podcast Spittin Chiclets reçoit régulièrement des figures marquantes de la LNH, que ce soit en lien avec l'actualité ou avec l'histoire du circuit. Animé par Paul Bissonnette et Ryan Whitney, le Spittin Chiclets se classe très régulièrement dans les plus écoutés en Amérique du Nord. Dans un des épisodes du podcast, Chris Chelios racontait plusieurs anecdotes dans sa carrière et celle concernant Mike Babcock est plutôt croustillante. Le vétéran et coloré défenseur a joué sous les ordres de Babock entre 2005 et 2009. Beaucoup de succès ont découlé de cette association, mais la fin n'a pas été rose.

Chelios explique que sa relation avec Babcock était très bonne au début. Par contre, rapidement, Chelios était devenu simplement un boulet pour le coach. Cette relation devenait houleuse au point où, après que Chelios ait marqué un but pendant trois matchs de suite dans l'une des premières saisons de Babcock. Ce dernier est allé le voir pour lui demander ''à quoi il jouait''. Ça, c'est arrivé après que le défenseur ait marqué le but gagnant contre Edmonton lors d'un match d'ouverture. Il venait de connaître tout un camp et Babcock lui a mentionné qu'il était là pour sa défensive et pour faire du ''babybsitting avec les jeunes'' (le jeune visé par les propos directement était Brett Lebda). Babcock a ajouté que s'il n'aimait pas cela, il n'avait qu'à aller voir Ken Holland pour demander une transaction. Chelios s'est donc cloîtré, a pris son trou, et a fait ce qu'on lui demandait sans broncher puisqu'il voulait rester à Détroit.

De la bière sur le banc

La meilleure anecdote demeure celle de la Classique hivernale de 2009. Ce fut d'ailleurs la dernière saison de Chelio à Détroit, lui qui a terminé l'année dans les mineurs. Mike Babcock souhaitait laisser de côté le vétéran Chelios pour ce match, même si la rencontre avait lieu au Wrigley Field, dans la ville natale du défenseur. Chelios, dans le podcast, mentionne que cette attitude était tellement inutile, mais qu'elle était adoptée par Babcock simplement parce qu'il voulait se débarrasser de lui.

Donc lors de cette rencontre, Babcock et Chelios ont dû monter dans les bureaux de Ken Holland. Ce dernier, accompagné de Jim Nill, a dû argumenter avec Babcock pendant trois jours avant que le coach n'abdique. Toutefois, une fois derrière le banc pour ce match extérieur, Babcock a décidé d'habiller 7 défenseurs, ce qu'il n'avait jamais fait durant tout son passage à Détroit. Il a envoyé Chelios dès la première présence du match et l'a ensuite cloué au banc pour le reste du match. C'était en quelque sorte sa façon de démontrer qu'il avait gagné son point auprès de ses patrons.

Or, Chelios a décidé de prendre la situation en riant. Ses deux enfants étaient assis à 40 pieds d'où il se trouvait sur le banc et le défenseur en a profité pour leur demander de la bière. Donc, le défenseur réchauffait le banc et buvait de la bière pendant tout le match. En fin de rencontre, Brad McCrimmon qui était l'assistant entraîneur à l'époque a demandé à Chelios d'aller sur la glace pour tuer une punition et ce dernier a catégoriquement refusé. L'entraîneur adjoint a avoué plus tard que c'est Babcock qui l'a obligé à ne pas l'employer pendant le match. Les Wings ont finalement gagné le match 6-4.

Particulier comme histoire, mais venant de Chelios, ce n'est point surprenant !
Pour l'épisode complet:
Abonnez-vous:
Écoutez notre plus récent épisode du TSLH Podcast (Épisode 15: Entrevue avec Martin Pouliot, recruteur professionnel chez les Capitals de Washington)
Pour vous abonner au TSLH Podcast:
Listen on Apple Podcasts


0
  

VOIR AUSSI

DERNIÈRES COMMENTÉES


Commentaires

Tu souhaites participer à cette discussion?!? Rejoins dès maintenant la communauté de TSLH!


Rejoindre la communauté  -  Les avantages de devenir membre

OU

Si vous possédez déjà un compte sur TSLH, assurez-vous que l'email du compte est le même que de celui de votre compte Facebook.


S'adresser à un ou des utilisateur(s)

Commentaire
 
Tu souhaites écrire sur le monde du hockey?!? Rejoins dès maintenant notre équipe de collaborateurs!
Ça m'intéresse!

RED WINGS DE DÉTROIT - 2020-2021

15 contrats à échéances au 2021-06-23.
8 joueurs autonomes au 2021-06-23.
7 joueurs autonomes avec restriction au 2021-06-23.
Dirigé par monsieur Ken Holland



CONTRAT À ÉCHÉANCE POUR LA SAISON 2020-2021

 [C] - Darren Helm 3,85$ M 2016-2021 JA
 [LW] - Tyler Bertuzzi 3,5$ M 2020-2021 JAR
 [C] - Valtteri Filppula 3$ M 2019-2021 JA
 [G] - Jonathan Bernier 3$ M 2018-2021 JA
 [D] - Patrik Nemeth 3$ M 2019-2021 JA
 [C] - Luke Glendening 1,8$ M 2017-2021 JA
 [RW] - Bobby Ryan 1$ M 2020-2021 JA
 [D] - Jon Merrill 0,93$ M 2020-2021 JA
 [RW] - Filip Zadina 0,93$ M 2018-2021 JAR
 [D] - Dennis Cholowski 0,89$ M 2018-2021 JAR
 [C] - Michael Rasmussen 0,89$ M 2018-2021 JAR
 [D] - Alex Biega 0,88$ M 2020-2021 JA
 [D] - Filip Hronek 0,71$ M 2018-2021 JAR
 [RW] - Givani Smith 0,71$ M 2018-2021 JAR
 [D] - Joe Hicketts 0,7$ M 2019-2021 JAR


DATES IMPORTANTES SAISON 2020-2021

Début de la saison : 2021-01-01
Fin de la saison : 2021-05-01
Date limite des transactions : 2021-02-23
Début du marché des agents libres : 2021-06-23



MASSE SALARIALE POUR LA SAISON 2020-2021

Plancher salarial : 69,1 $ M
Plafond salarial : 81,5 $ M



EN VRAC

Réseaux sociaux