Fermer

Publié par pascal.lapointe  -  14.Septembre.2020 - 09:24
2252  
 

Jacob Perreault, un des meilleurs marqueurs du repêchage au 16e rang pour le Canadien | Une option envisageable

MTL.jpg
Photo par Instat Hockey
Chaque année, des jeunes repêchés sont les fils d’anciens joueurs de la LNH et on espère toujours qu’ils atteignent le même niveau ou même qu’ils surpassent leur géniteur. Cette année, Jacob Perreault, fils de Yanic, qui espère suivre les traces de l’ancien centre du Canadien sera une option pour le Tricolore en première ronde. On peut penser qu’il sortira plus tard que le 16e rang, mais attention, le jeune possède un talent élite, celui de marquer des buts. Si vous recherchez un centre/ailier droit pouvant battre n’importe quel gardien, il est votre homme. Toutefois, ses lacunes demeurent notables. Voici donc un profil détaillé du talent de Jacob Perreault appuyé de vidéos pour faire suite aux autres espoirs que nous avons étudiés au cours des dernières semaines.

Pour voir les autres profils, cliquez sur le nom des espoirs :

- Dylan Holloway,
- Kaiden Guhle,
- Seth Jarvis,
- Rodion Amirov,
- Anton Lundell,
- Dawson Mercer

Offensive

Commençons par ce qu’il y a d’élite chez Jacob. Son tir et sa capacité à battre les gardiens de but. Avec Alexander Holtz, Noel Gunler et Jack Quinn, cet espoir se retrouve au top des marquer de ce repêchage. Je dirais que son arsenal est plus développé que les trois autres. Que ce soit le tir du poignet ou le lancer frappé, sur réception et du revers tout est A+. La rondelle ne pèse rien pour lui et la puissance qu’il est capable de développer ainsi que la précision est franchement impressionnante. Plusieurs fois cette saison, il a battu des portiers d’angles impossibles. Avec son gabarit de 5 pieds 11 pouces et 198 livres, le droitier n’a pas de difficulté à faire son chemin quand il s’agit de marquer un but. Ce n’est pas nécessairement le plus physique, loin de là, mais son désir de la mettre dedans surpasse souvent celui de ses adversaires à le contrer. Ça le rend efficace en situation de récupération de rondelle près du filet et doit constamment être surveillé.

Perreault peut jouer au centre et à l’aile. Sur l’avantage numérique, on le voit souvent sur la pointe également, mais y reste rarement. La plupart du temps, il débute la séquence près de la ligne bleue pour ensuite glisser de son côté fort hors l’aile afin d’attendre une occasion de marquer. Ce n’est pas nécessairement lui qui prépare le plus de jeu pour ses coéquipiers, mais lors d’une présence, l’espoir touche vraiment souvent à la rondelle. Comme ses couvreurs savent qu’il est un tireur d’élite, ces derniers trichent souvent vers lui. Ainsi, votre corps d’attaque peut profiter des lignes de passes ouvertes ou des trous pour créer des chances de marquer. Le jeune n’était pas vraiment dans une bonne équipe l’an passé (dernière de sa division), alors sa fiche de 39 buts en 57 matchs est bien appréciable surtout qu’il en avait marqué 30 en 63 matchs la saison d’avant. S’il jouait avec de meilleurs joueurs, je suis pas mal certain qu’on le verrait plus haut dans les classements.

À un contre un, Perreault est assez efficace. Je dirais qu’il n’est pas parmi l’élite de cette année, mais ce droitier peut vous éblouir par moment avec de belles feintes. Son contrôle de rondelle est surtout appréciable lorsqu’il a à la protéger. J’adore la façon qu’il a de la laisser glisser entre ses jambes tout en contrant un adversaire qui joue physique avec lui. C’est là qu’on voit qu’il est quand même fort et solide sur patin. Ce ne sera pas un attaquant de puissance, mais comme Nick Suzuki, il sera difficile de le mettre en échec à maturité. Au niveau des feintes, c’est assez rare qu’il le fasse à très grande vitesse. Ça arrive, mais Perrault laisse cela à ses coéquipiers meilleurs que lui en relance. Ce n’est pas lui qui va toujours avoir la rondelle sur son bâton pour la monter en territoire adverse. Ça arrive, mais pas 15 fois par période comme Holloway ou Lundell. L’une des raisons est son travail en défensive, mais on y reviendra plus tard.

Alors, Jacob Perreault possède un talent élite en offensive qui risque de le faire jouer sur un top 6 dans la LNH. Les vidéos qui suivent vous montreront ses habilités en offensive dont son arsenal de lancer, sa vision du jeu, son maniement du disque et quelques présences en avantage numérique.


Le talent élite de Jacob Perreault, son tir. Remarquez avec quelle aisance il peut battre un gardien dans le haut du filet ou d’angles difficiles. Propulsé par Instat Hockey.


Ce n’est pas un fabricant de jeu élite, mais il est capable de bien alimenter ses coéquipiers. Propulsé par Instat Hockey.


Jacob Perreault a de bonnes mains, mais il ne fait pas partie de l’élite à ce niveau cette année. Propulsé par Instat Hockey.


En avantage numérique, Jacob Perreault peut jouer beaucoup de rôle, mais sa force demeure de marquer des buts. Propulsé par Instat Hockey.

Mobilité et relance

Je ne dirais pas que Jacob Perreault est un mauvais patineur, car ce serait mentir. Ce droitier véhicule bien sûr la glace et peut déborder les défenseurs, mais je trouve que ce n’est pas constant, surtout avec la rondelle. Alors que Seth Jarvis est capable de tout faire à rythme élevé, parfois, pour Perreault, sa vitesse baisse d’un cran lorsqu’il contrôle le disque. Ça ne le rend pas nécessairement moins efficace, mais on aimerait que ce ne soit pas le cas. C’est pourquoi je crois, qu’il préfère laisser la relance à ses coéquipiers plus habiles que lui. Il est capable de créer des jeux en zone neutre et de déjouer des joueurs, mais encore une fois, ce n’est pas toujours la chose à faire. Parfois, c’est de la mettre en fond de territoire et d’effectué de l’échec avant. Bref, il y a certainement du chemin à faire de ce côté, mais au moins son accélération est bonne. En territoire offensif, je le trouve très incisif. Dans ses bagarres pour la rondelle, il gagne en puissance et ce n’est pas rare que Perreault surprenne ses adversaires avec la rapidité qu’il déploie.

Le futur de ce jeune au niveau de la mobilité ne me fait pas peur. La base est déjà là et une fois qu’il aura muri, ce sera un bon patineur. La vidéo suivante montre bien l’habilité de Perreault à se mouvoir et en relance.


Jacob Perreault est un patineur assez compétant. Propulsé par Instat Hockey.

Jeu défensif et physique

Jacob Perreault ne sera jamais un attaquant de puissance, mais il sait comment gagner ses batailles à l’aide de sa force. C’est un jeune assez costaud pour sa grandeur et, souvent, il est capable de déstabiliser ses adversaires en fond de territoire. Comme je le disais précédemment, son habilité à protéger le disque est fort appréciable, mais ce que j’apprécie le plus est que Perreault est bon pour déterminer quel angle d’attaque sera le plus efficace. Souvent, on le voit repérer une situation où sa cible est vulnérable et la frappe. Il pourrait être beaucoup plus punitif, mais je ne crois pas que ce soit dans son ADN d’être celui qui blessera un adversaire. J’apprécie beaucoup cela chez lui et aimerait que ce soit fait avec plus de constance.

C’est surtout en situation en milieu de patinoire que ses mises en échec surviennent et non pas le long des rampes. Je crois qu’il ne sera jamais un grand joueur à un contre un du côté défensif si aucun gain n’est fait. Souvent, cet attaquant est immobile et très facilement contournable ou battable en défensive. C’est assez regrettable à voir. Quand il est en mouvement, ça se passe bien, mais lorsqu’il décide de ne pas bouger ses pieds, je suis sûr que ses entraîneurs s’en arrachent les cheveux. On voit que Perreault a un certain talent en défensive, mais ça ne semble pas lui tenter comme ça tentait à son père dans le temps qu’il jouait. Jacob devra assurément régulariser son niveau d’effort dans son territoire et c’est correct, car il a amplement de le faire dans sa carrière junior.

Les deux vidéos vous montrent les habilités de Jacob Perreault en défensive et au niveau de son physique. Je ne l’identifie pas comme un attaquant polyvalent, mais je crois qu’il pourrait devenir assez efficace pour ne pas être une nuisance.


Jacob Perreault peut surprendre par ses coups d’épaules sur la glace, mais ce n’est pas un attaquant de puissance. Propulsé par Instat Hockey.


Le jeu défensif n’est pas une force pour Jacob Perreault et devra apprendre à être plus efficace. Ça viendra. Propulsé par Instat Hockey.

Conclusion

Pour le Canadien, Perreault demeure une option de choix pour ajouter de l’offensive. Il n’est pas mon numéro 1 au 16e rang, mais je pourrais comprendre une personne de vouloir le sélectionner. Son potentiel offensif est vraiment intéressant. Je sais qu’un attaquant avec plus de chien ferait du bien, mais son tir et sa capacité à produire sont tout à fait impressionnants. Marquer des buts est une des lacunes du CH, alors leur banque d’espoirs deviendrait plus dangereuse en sa présence. Reste à voir qui demeurera disponible en milieu de première ronde et si Timmins est intéressant par ce tireur d’élite.





0
  

Commentaires

Tu souhaites participer à cette discussion?!? Rejoins dès maintenant la communauté de TSLH!


Rejoindre la communauté  -  Les avantages de devenir membre

OU

Si vous possédez déjà un compte sur TSLH, assurez-vous que l'email du compte est le même que de celui de votre compte Facebook.


S'adresser à un ou des utilisateur(s)

Commentaire
 
Tu souhaites écrire sur le monde du hockey?!? Rejoins dès maintenant notre équipe de collaborateurs!
Ça m'intéresse!

CANADIENS DE MONTRÉAL - 2019-2020

10 contrats à échéances au 2020-07-01.
5 joueurs autonomes au 2020-07-01.
5 joueurs autonomes avec restriction au 2020-07-01.
Dirigé par monsieur Marc Bergevin



CONTRAT À ÉCHÉANCE POUR LA SAISON 2019-2020

 [C] - Max Domi 3,15$ M 2018-2020 JAR
 [D] - Joel Edmundson 3,1$ M 2019-2020 JA
 [R] - Dale Weise 2,35$ M 2016-2020 JA
 [G] - Keith Kinkaid 1,75$ M 2019-2020 JA
 [D] - Noah Juulsen 0,86$ M 2017-2020 JAR
 [D] - Christian Folin 0,8$ M 2019-2020 JA
 [LW] - Charles Hudon 0,8$ M 2019-2020 JAR
 [D] - Victor Mete 0,75$ M 2017-2020 JAR
 [D] - Xavier Ouellet 0,7$ M 2019-2020 JA
 [C] - Joseph Blandisi 0,7$ M 2019-2020 JAR


DATES IMPORTANTES SAISON 2019-2020

Début de la saison : 2019-10-02
Fin de la saison : 2020-04-04
Date limite des transactions : 2020-02-24
Début du marché des agents libres : 2020-07-01



MASSE SALARIALE POUR LA SAISON 2019-2020

Plancher salarial : 60,2 $ M
Plafond salarial : 81,5 $ M



EN VRAC

Réseaux sociaux