Fermer

Publié par pascal.lapointe  -  1.Août.2020 - 08:11
3114  
 

(Suite) Meilleurs espoirs de la LNH | Top 30 de Pascal : rang 11 à 20

NHL.jpg
Photo par Arnold C
On continue aujourd'hui mon classement des meilleurs espoirs de la LNH. Ce sont les rangs 11 à 20 que nous allons voir aujourd'hui. Vous pouvez consulter la première partie du classement ici. Souvenez-vous que les critères sont d'avoir joué moins de la moitié d'une saison dans la LNH (40 matchs et moins) et d'être âgé de 24 ans et/ou moins. J'ai changé la façon de classer les joueurs. Un lecteur m'en a fait la suggestion et j'ai trouvé cela judicieux (merci Mikaël).

20. Evan Bouchard, Edmonton Oilers, 20 ans, 6’3’’ et 194 livres, D


Je ne suis vraiment pas un partisan des repêchages des Oilers en première ronde. Philip Broberg n’est pas dans ma liste des 30 premiers espoirs (je ne crois pas qu’il serait dans mon top 50) et Evan Bouchard n’a jamais été mon préféré. Toutefois, je dois avouer que sa première saison professionnelle a été plus que potable. Avec 36 points en 54 matchs, on peut dire qu’il s’en est bien sortie. Calme et bon distributeur de rondelle, Bouchard est une arme à la ligne bleue en avantage numérique tout en étant assez fiable dans sa zone. Je doute toutefois de son réel potentiel, mais je le sous-estime probablement (je crois) et je vais tenter de couvrir plus efficacement son jeu l’an prochain. On ne peut ignorer son lancer et sa vision. De plus, sa vitesse s’est beaucoup améliorée depuis sa sélection.

Explication du classement : Je le vois comme un top 3 avec du temps sur l’avantage numérique. Sa mobilité n’est pas un point fort et j’ai bien hâte de le voir encore plus rapide. Je doute de ses décisions offensives parfois, mais sa production tend à m’induire en erreur. Nous verrons. Je le mets assez haut donc je ne devrais pas frustrer personne… j’espère.


Vidéo de la production offensive d’Evan Bouchard en 2019-2020. Propulsé par Instat Hockey.

19. Thomas Harley, Dallas Stars, 18 ans, 6’3’’ et 192 livres, D


Cet espoir doit être l’un des plus sous-estimés au travers de la ligue. C’est un défenseur bon dans les deux sens avec un excellent coup de patin et un gabarit avantageux. Sa technique de patin lui permet d’être très efficace en relance et en replis. Il prend la plupart du temps les bonnes décisions avec la rondelle et défend très bien son territoire en priorisant les actions à haut pourcentage. Son lancer est possiblement ce qui doit être le plus amélioré, mais sinon, tout est là.

Explication du classement : Je le mets assez haut dans mon classement, car bien que je doute qu’il ne domine à un haut niveau dans la LNH, je soupçonne un potentiel qui pourrait exploser au niveau supérieur. J’adore son jeu, mais surtout sa mobilité et son gabarit.


Vidéo des buts de Thomas Harley en 2019-2020. Propulsé par Instat Hockey.

18. Grigori Denisenko, Florida Panthers, 20 ans, 5’11’’ et 181 livres, Ailier


Avec les départs de Mike Hoffman et Yevgeny Dadonov, je m’attends à ce que ce Russe prenne une place sur le top 6 des Panthers l’an prochain. Il aura toute l'espace nécessaire pour occuper un rôle majeur avec l’équipe. Dans la KHL, il s’en est bien tiré cette saison avec 12 points en 38 matchs grâce à sa vision et sa mobilité. Ses mains peuvent battre n’importe qui et je crois qu’il fera la une à quelques reprises dans les prochaines années.

Explication du classement : Son niveau d’habileté est vraiment intéressant, mais je crois qu’il va frapper un mur sur les petites patinoires de l’Amérique du Nord. Je doute que la Floride veuille l’envoyer dans la LAH, alors l’adaptation ne sera pas facile, mais j’ai confiance en lui. Le niveau physique ne l’aidera pas non plus et son jeu sans la rondelle doit être amélioré.


Vidéo des buts de Grigori Denisenko en 2019-2020. Propulsé par Instat Hockey.

17. Nicholas Robertson, Toronto Maple Leafs, 18 ans, 5’9’’ et 161 livres, C/AG


Un autre jeune que j’avais dans ma mire l’an passé en deuxième ronde. Oui, il est petit et c’est principalement pourquoi je ne l’ai pas plus haut dans la liste, mais il est tout qu’un joueur offensif. Un franc-tireur élite, Robertson peut vous faire regretter n’importe quel laisser-aller dans votre zone. C’est aussi un bon fabricant de jeu créatif et je m’attends à le voir chez les Leafs l’an prochain sur le troisième trio au moins. Robertson n’est pas un cône en défensive, mais il devrait travailler sur sa prise de décision. Aurait intérêt à simplifier son jeu.

Explication du classement : Son gabarit est ce qui me fait descendre ce joueur dans le classement. Je pourrais accepter de le mettre devant Krebs et même à égalité avec Caufield. Cependant, je crois que le potentiel maximal de Caufield est plus diversifié et plus élite.



16. Peyton Krebs, Vegas Golden Knights, 19 ans, 5’11’’ et 181 livres, C/AG


Krebs est très intelligent, engagé et bon dans les deux sens de la patinoire. Peu importe le rôle dans lequel il est mis, on le voit très utile. Son agressivité ainsi que sa combativité sont contagieuses et je note une pincée de leadership dans son jeu. C’est un attaquant qui carbure à la pression et à l'adrénaline dans les moments les plus névralgiques. En offensive c’est un jeune talentueux avec de bonnes mains et un potentiel de production assez intéressant.

Explication du classement : Sa saison a été plus courte en raison d’une blessure, mais sa production a été impressionnante. Toutefois, c’est un jeune frêle qui joue une « game » plus grosse que lui. Il va probablement avoir de la difficulté à transposer son jeu dans la LNH. Un temps d’adaptation sera nécessaire.


Vidéo des buts de Peyton Krebs en 2019-2020. Propulsé par Instat Hockey.

15. Erik Brannstrom, Ottawa Senators, 20 ans, 5’10’’ et 181 livres, D


Un autre défenseur suédois qui a produit dans la SHL avant de faire le saut dans la LAH. Dans les mineurs, c’est un arrière mobile et offensif qui a tous les talents dans la zone ennemie. Excellent en relance, c’est dans sa zone que ce sera difficile pour lui dans la grande ligue. Tout comme Perunovich et Lundkvist, je le vois difficilement affronter les meilleurs chaque soir, mais son talent lui mérite une place dans le top 15.

Explication du classement : Je me verrais mal le mettre en avant des deux défenseurs cités avant dans le classement. Les trois possèdent autant de potentiel offensif, mais je trouve que Lundkvist et Perunovich en ont prouvé un peu plus.


Vidéo de quelques passes d’Erik Brannstrom #26 en 2019-2020. Propulsé par Instat Hockey.

14. Scott Perunovich, Saint-Louis Blues, 21 ans, 5’10’’ et 174 livres, D


Le meilleur espoir des Blues a tout raflé cette année dans la NCAA. Récipiendaire du trophée Hobey Baker, le défenseur a produit 40 points en 34 matchs, dont 6 buts. Excellent distributeur de rondelle, cet Américain est un quart-arrière efficace et créatif. Son jeu défensif est un chantier en construction, mais il y travaille fort. Dans la NCAA, il n’a pas eu trop difficulté à défendre son territoire, mais pour le niveau supérieur, ça va prendre une prise de poids.

Explication du classement : J’adore son offensive et sa mobilité, mais avec son gabarit, je ne sais pas s’il présente vraiment une chance d’atteindre un rôle de première paire. Je le vois sur le top 3 avec une place sur la première unité d’avantage numérique. Je mets Lundkvist avant lui, car il a prouvé qu’il pouvait jouer et produire contre des hommes.


Vidéo de quelques passes de Scott Perunovich #7 en 2019-2020. Propulsé par Instat Hockey.

13. Nils Lundkvist, New York Rangers, 20 ans, 5’11’’ et 174 livres, D


Que j’aime ce défenseur. Au repêchage, on le voyait comme un défenseur agile qui adore transporter le disque, mais qui ne prenait pas beaucoup de risque. Depuis ce temps, il a explosé dans la SHL. Atteignant 31 points en 45 matchs cette année, l’espoir des Rangers joue un rôle majeur dans l’une des meilleures ligues d’Europe. Son développement se déroule à merveille jusqu’ici. C’est un arrière confiant et agressif en offensive qui sort des faits saillants avec régularité. Pour jouer sur la première paire dans la LNH, il va devoir prendre du poids, mais le potentiel qu’il possède fait de lui un vol en 2018.

Explication du classement : Il pourrait être plus haut, mais je doute qu'il ne soit un défenseur top 2. C'est une forte possibilité, mais nous verrons.


Vidéo des buts et de quelques passes de Nils Lundkvist en 2019-2020. Propulsé par Instat Hockey.

12. Cole Caufield, Montreal Canadiens, 19 ans, 5’7’’ et 163 livres, AD


Le petit attaquant du Canadien prend une bonne débarque par rapport au classement de Scott Wheeler. J’adore ce joueur, mais malgré son instinct et son lancer, son gabarit pose problème pour le futur. Je crois que l’Américain va réussir à percer le top 6 du Canadien d’ici deux ans, mais je préfère les potentiels de quelques joueurs classés plus haut. Toutefois, si Caufield se développe comme il le souhaite, je concède que le troisième rang n’est pas con non plus.

Explication du classement : Ses qualités élites lui valent une place dans le top 15 à mes yeux. Son gabarit le garde en dehors du top 10. J’ai préféré Podkolzin à lui en raison de son physique et de son utilité sur une surface glacée.



11. Vasili Podkolzin, Vancouver Canucks, 19 ans, 6’1’’ et 192 livres, AD


Vancouver est en train de se monter tout un club de hockey. Podkolzin passera probablement encore une année dans la KHL avant de faire le saut, mais une fois qu’il le fera, ion verra des flammèches avec les jeunes joueurs de la formation. C’est un attaquant de puissance pourvu d’une rapidité impressionnante. Arrivant assez rapidement à sa vitesse maximale, le Russe fonce au filet et n’a pas peur de jouer du coude pour se frayer un chemin. C’est un ailier complet pouvant jouer n’importe quel rôle tout en étant capable de produire offensivement. Il fera grand bien à l’attaque des Canucks en amenant l’aspect robustesse à une équipe frêle.

Explication du classement : Son potentiel offensif maximal n’est peut-être aussi élevé que les attaquants en avant de lui, c’est pourquoi il est à ce rang. Quels attaquants ? Nous verrons dans quelques jours.


Vidéo de quelques habilités de Vaisili Podkolzin en 2019-2020. Propulsé par Instat Hockey.

Écoutez notre dernier épisode du TSLH Podcast


0
  

DERNIÈRES COMMENTÉES


Commentaires

Tu souhaites participer à cette discussion?!? Rejoins dès maintenant la communauté de TSLH!


Rejoindre la communauté  -  Les avantages de devenir membre

OU

Si vous possédez déjà un compte sur TSLH, assurez-vous que l'email du compte est le même que de celui de votre compte Facebook.


S'adresser à un ou des utilisateur(s)

Commentaire
 
Tu souhaites écrire sur le monde du hockey?!? Rejoins dès maintenant notre équipe de collaborateurs!
Ça m'intéresse!
Nombre de réponse : 1
#133496

thusk-
@pascal.lapointe

Pour moi Robertson est plus haut que caufield pour exactement la même raison que tu as donner mais à l'inverse. Robertson est selon moi au minimum actuellement au même niveau que caufield avec presque un an de différence. Robertson était a 4 ou 5 jours de faire parti du repechage de cette saison. Le potentiel maximal de Robertson est selon moi un Nikita Kucherov

Caufield moi la principale interrogation que j'ai c'est a-t-il la vitesse nécessaire pour avec son gabarit pour connaître un grand succès dans la NHL?

sinon Podkolzin moi je le vois plus vers la fin du top 20 qu'au début, il a un bon potentiel de complément mais il y a des joueurs supérieur à lui actuellement pour être si haut.

Brannstrom : je l'ai également plus haut, l'an dernier ce n'était peut-être pas un contexte idéal pour Ottawa de faire entrer un jeune donc ce fut possiblement plus difficile pour Brannstrom mais le talent est présent pas seulement de devenir un bon def mais le def #1 des sénateurs devant Chabot.

2.Août.2020 - 07:16   
   +1  

Réseaux sociaux