Fermer

Publié par mat.para  -  27.Juillet.2020 - 09:12
1807  
 

John Chayka: un règne court, mais a-t-il été efficace? | Son CV lui permettra-t-il de dénicher un nouvel emploi?

ARI.jpg
Photo par Frog bot ©
Hier, on apprenait que les Coyotes et John Chayka, c'était terminé. Habituellement, la séparation d'un DG et de son club se fait à l'amiable, mais pas dans le cas présent. En effet, le jeune DG aurait tout simplement claqué la porte et il s'est mérité un communiqué assez cinglant de la part de l'équipe, alors qu'il fut traité de ''lâcheur'' et de ''menteur''. Pour le moment, ce sera Steve Sullivan qui accompagnera l'organisation dans la ''bulle''. Dans ce billet, nous analyserons les bons et les moins coups de Chayka. Est-ce qu'il mérite une chance ailleurs?

D'abord, je me dois de mettre certaines réserves sur ce départ plutôt particulier. J'ai l'impression qu'on ne sait vraiment pas tout et qu'un jour, nous découvrirons les vraies raisons de son départ. De l'extérieur, pour l'instant, ça ne regarde pas très bien. Les preuves accablantes de tricherie dans le recrutement ont certes terni le règne de Chayka, exposant l'organisation à de lourdes sanctions avec ses pratiques illégales. Les Coyotes tenaient effectivement des ''combines'' auprès d'espoirs en dehors des moments prévus par la ligue pour de tels tests physiques.

Cela dit, est-ce que Chayka était un mauvais DG pour autant ? Personnellement, je ne suis pas de ceux qui croient que bâtir un club en fonction des statistiques avancées donne de grands résultats. En fait, l'échantillonnage de réussite est imprécis comparativement au baseball ou au soccer, deux sports où les statistiques avancées fait partie intégrante des décisions chez plusieurs DG. Au hockey, on les utilise, mais peut-être pas encore au point de construire des clubs en fonction des statistiques avancées. Chayka croyait révolutionner le hockey avec ces données.

L'argument de la Coupe, c'est non...

Si on se limite à dire que ''Chayka n'a pas mené les Coyotes, donc sa vision des choses ne fonctionne pas'', eh bien on pourrait dire cela de presque tous les DG en opération. À son arrivée, John Chayka comptait sur un club décimé, en fond de classement et sans grande relève dans le pipeline. Les deux premières saisons avec Chayka comme DG furent atroces, mais ce dernier a trouvé le moyen de replacer le club. Lors de la saison 2018-2019, on passe proche de faire les séries alors que cette année, on se dirigeait vers une place légitime en séries avant de voir la saison s'arrêter. Comment y est-il arrivé ? Le repêchage fut certes une grosse partie de son mandat, mais Chayka a tout de même réalisé de bonnes transactions. Voici les bons et moins bons coups du jeune DG sur le plan transactionnel:

Bons coups
- Alex Goligoski contre un choix de 5e ronde
- Prendre le contrat de Pavel Datsyuk pour obtenir un 1er choix (Jakob Chychrun)
- Se départir de Matin Hanzal et recevoir entre autres un choix de 1ere et de 2e. Pour Hanzal, on connaît la suite de sa carrière au niveau des blessures.
- L'acquisition de Niklas Hjalmarsson semble aussi être une décision découlant des statistiques avancées. Par contre, Chayka n'a pas payé cher (Connor Murphy et Laurent Dauphin)
- Acquisition de Jason Demers contre....rien (Jamie McGinn)
- Acquérir Scott Wedgewood contre un choix de 5 pour ensuite l'inclure dans une transaction avec Tobias Reider pour les services de Darcy Kuemper. Ce dernier s'impose comme partant par la suite. Excellente transaction qui n'aura coûté rien.
- Acquérir Nick Schmaltz contre Dylan Strome, un joueur qui plafonnait solidement en Arizona. Schmaltz devient instantanément le premier centre et se développe fort bien chez les 'Yotes.
- Acquérir Phil Kessel contre Alex Galchenyuk. Malheureusement, Kessel n'a pas super bien répondu après la transaction, mais on a rattrapé la grosse erreur de Domi vs Galchenyuk. Par contre, Pierre-Olivier Joseph pourrait faire regretter les Coyotes dans le futur.
- L'acquisition de Taylor Hall, je la vois d'un oeil positif. En 2018-2019, il manquait une pièce ou deux pour accéder aux séries. Avec Kessel et Hall de plus dans l'alignement, on venait d'entrer en mode séries. Les acquisitions étaient bonnes, le prix était juste, mais le résultat sur la glace n'aura pas été celui escompté. N'empêche que ce sont de bonnes transactions à mon avis.

Moins bons coups
- L'acquisition de Derek Stepan contre un choix de 1ere et Anthony DeAngelo (qui avait coûté un choix de 2e). Cette transaction découle assurément d'une décision analytique. Stepan joue maintenant sur le troisième trio à 6,5M$. Quant à Raanta, deuxième élément acquis dans cette transaction, il offre un bon rendement lorsqu'il n'est pas blessé.
- N’obtenir tout simplement rien contre les services de Mike Smith (Chad Johnson, Brandon Hickey et un choix de 3e)
- Max Domi contre Alex Galchenyuk. Rien ne sert de s'éterniser.

Et maintenant, sur le plan du repêchage, est-ce que l'administration Chayka a bien ciblé ses joueurs, ou le concept de statistiques avancées prenait malheureusement le dessus ?

Bonnes sélections
- Clayton Keller et Jakob Chychrun en première ronde lors de l'encan 2016. Dans un repêchage un peu pauvre, les Coyotes s'en sont très bien tirés.
- Transigé avec les Flyers pour monter au repêchage 2019. Le pipeline des défenseurs n'a jamais vraiment été garni chez les Coyotes et au moment du repêchage, on ciblait vraiment Victor Soderstrom. S'il se développe bien, le Suédois pourrait avoir un impact plus tôt que tard dans l'alignement.

Moins bonnes sélections
- Barrett Hayton en 1ere ronde (5e total) lorsque ces joueurs étaient tous disponibles: Filip Zadina (6), Quinn Hughes (7)et Adam Boqvist (8). D'autres bons espoirs sont sortis après également. Les Coyotes voulaient vraiment Hayton pour lever le nez sur Zadina, qui poursuivait sa chute dans le draft 2018. On risque de regretter cette décision longtemps...

Un job sous peu

Certaines rumeurs circulaient hier à l'effet qu'un club souhaiterait le mettre sous contrat. À la lumière de ce texte, j'ai beaucoup de difficultés à croire qu'il ne se trouvera pas un boulot quelque part. Son CV est, somme toute, assez bon et malheureusement, on ne pourra pas rattacher les résultats issus des années de Chayka à ce dernier. Selon ce que rapportait Darren Dreger hier, Buffalo ne serait pas une destination possible, du moins pour le moment.
Écoutez notre dernier épisode du TSLH Podcast
Pour vous abonner au TSLH Podcast:


0
  

Commentaires

Tu souhaites participer à cette discussion?!? Rejoins dès maintenant la communauté de TSLH!


Rejoindre la communauté  -  Les avantages de devenir membre

OU

Si vous possédez déjà un compte sur TSLH, assurez-vous que l'email du compte est le même que de celui de votre compte Facebook.


S'adresser à un ou des utilisateur(s)

Commentaire
 
Tu souhaites écrire sur le monde du hockey?!? Rejoins dès maintenant notre équipe de collaborateurs!
Ça m'intéresse!

COYOTES DE L'ARIZONA - 2020-2021

13 contrats à échéances au 2021-06-23.
9 joueurs autonomes au 2021-06-23.
4 joueurs autonomes avec restriction au 2021-06-23.
Dirigé par monsieur John Chayka



CONTRAT À ÉCHÉANCE POUR LA SAISON 2020-2021

 [C] - Derek Stepan 6,5$ M 2015-2021 JA
 [D] - Alex Goligoski 5,48$ M 2016-2021 JA
 [R] - Marian Hossa 5,28$ M 2009-2021 JA
 [D] - Niklas Hjalmarsson 5$ M 2019-2021 JA
 [D] - Jason Demers 4,5$ M 2016-2021 JA
 [G] - Antti Raanta 4$ M 2018-2021 JA
 [RW] - Michael Grabner 3,35$ M 2018-2021 JA
 [D] - Jordan Oesterle 1,4$ M 2019-2021 JA
 [D] - Ilya Lyubushkin 1$ M 2020-2021 JAR
 [C] - Barrett Hayton 0,93$ M 2018-2021 JAR
 [RW] - Conor Garland 0,78$ M 2019-2021 JAR
 [C] - John Hayden 0,75$ M 2020-2021 JA
 [RW] - Hudson Fasching 0,74$ M 2019-2021 JAR


DATES IMPORTANTES SAISON 2020-2021

Début de la saison : 2021-01-01
Fin de la saison : 2021-05-01
Date limite des transactions : 2021-02-23
Début du marché des agents libres : 2021-06-23



MASSE SALARIALE POUR LA SAISON 2020-2021

Plancher salarial : 69,1 $ M
Plafond salarial : 81,5 $ M



EN VRAC

Réseaux sociaux