Fermer

Publié par mat.para  -  25.Juin.2020 - 18:14
528  
 

Plusieurs postes à perdre chez les gardiens en séries | Quelques vétérans verront probablement le banc dès le début

NHL.jpg
Photo par Huntingj38 ©
Depuis quelque temps, on constate un changement de mentalité au niveau de l'utilisation des gardiens de but dans la LNH. En effet, des cerbères de 60 matchs et plus, c'est de plus en plus rare. De nombreuses formations comptent sur un tandem complet plutôt que sur un gardien élite assisté d'un auxiliaire qui est de moins haut niveau. Par contre, rendu en séries, la situation se transforme en un casse-tête pour les entraîneurs lorsque vient le temps de choisir l'homme de confiance. Visiblement, pour les séries 2020, plusieurs vétérans seront laissés de côté.

C'est en lisant un excellent texte de Matt Larkin via The Hockey News qu'on peut comprendre la totalité de cette ''problématique''. D'un côté, hésiter entre deux gardiens performants n'est pas une réelle problématique, mais cela peut à la fois l'être. Demander à David Quinn ou à John Hynes s'il s'agit d'un problème et possiblement que ces deux coachs se gratteront la tête avant de répondre. Les Rangers et les Predators, dirigés par les deux hommes mentionnés précédemment, auront des choix difficiles à faire. À New York, cela va de soi que ce sera Igor Shesterkin qui gardera la cage des Rangers dès que la ronde préliminaire se mettra en branle. Le jeune russe a su démontrer tout son talent depuis son arrivée dans la LNH, mais la décision est-elle plus facile ? Absolument pas ! Derrière, on retrouve un Henrik Lundqvist qui n'a peut-être jamais gagné de coupe Stanley, mais il a donné son sang pour l'équipe depuis qu'il enfile ce maillot bleu.

Ce n'est jamais facile pour un coach de dire à son vétéran de longue date: ''hey, on préfère le kid à toi !'' John Hynes, à Nashville, risque de vivre le même scénario alors que, de façon réaliste, on peut affirmer que les Preds ne seraient pas de la ronde de qualification sans Juuse Saros. Le jeune gardien finlandais est pressenti comme le digne successeur de l'illustre Pekka Rinne, on le sait tous. Toutefois, l'heure semble arrivée, car Rinne n'a pas vraiment connu une bonne saison comparativement à Saros. Le poste de partant pour la ronde de qualification lui revient donc de plein droit, une décision qui risque d'être incroyablement difficile pour Hynes, un nouvel entraîneur dans un nouvel environnement.

Plusieurs postes à perdre

Est-ce qu'on fera de même à Washington, alors qu'Ilya Samsonov a connu une bien meilleure saison que le futur UFA en Braden Holtby ? selon les dernière nouvelles, Holtby serait l'homme de confiance, mais on risque d'avoir la mèche courte. Il s'agit là d'un constat valide pour plusieurs formations, alors que de nombreux gardiens voient leur poste être placé sur la sellette dès le début des séries.

À Columbus, on hésitera entre Merzlikins et Korpiasalo et celui qui aura l'honneur de garder le premier match aura toute la pression du monde sur ses épaules afin de garder sa place. Même constat en Caroline et en Arizona avec Reimer et Mrazek ainsi que Kuemper et Raanta. Chez les Oilers, la décision sera difficile à prendre entre Koskinen et Smith, alors que le premier mentionné risque d'avoir un peu plus de chances de débuter les séries. Fait intéressant soulevé par Matt Larkin dans son papier, le chroniqueur de THN mentionne qu'il s'attend à ce qu'on choisisse Alex Stalock avant Devan Dubnyk. Une décision qui aurait du sens en raison du rendement de Stalock cette année puisque, à l'image de Saros à Nashville, le Wild ne serait pas là sans Stalock.

À Pittsburgh, le filet semble être confié à Matt Murray pour le début des séries, mais clairement qu'il reste sur la corde raide avec l'excellente saison qu'a connu Tristan Jarry. Au fond, seuls Carey Price, Marc-André Fleury, Carter Hart, Jordan Binnington, Ben Bishop, David Rittich, Sergei Bobrovsky, Connor Hellebuyck, Corey Crawford et Andrei Vasilevskiy peuvent dormir tranquilles puisque quand je regarde le tout, presque toutes les formations comptent sur de bons auxiliaires capables d'entrer en scène n'importe quand. Même Robin Lehner, l'adjoint de Fleury, pourrait créer un ''upset''.

Bref, ce sera intéressant de voir les choix qui seront faits et plus que jamais, la position de gardien de but sera confrontée à la pression.

Autres formations dont le poste de partant en séries n'est pas acquis
Islanders: Greiss ou Varlamov ?
Canucks: Markstrom ou Demko ?
Boston: Rask ou Halak ? (Je me doute que ce soit Rask)




0
  

Commentaires

Tu souhaites participer à cette discussion?!? Rejoins dès maintenant la communauté de TSLH!


Rejoindre la communauté  -  Les avantages de devenir membre

OU

Si vous possédez déjà un compte sur TSLH, assurez-vous que l'email du compte est le même que de celui de votre compte Facebook.


S'adresser à un ou des utilisateur(s)

Commentaire
 
Tu souhaites écrire sur le monde du hockey?!? Rejoins dès maintenant notre équipe de collaborateurs!
Ça m'intéresse!

Réseaux sociaux