Fermer

Publié par mat.para  -  13.Juin.2020 - 15:41
1056  
 

Avec ce scénario étudié, les équipes avec un auxiliaire de qualité seront avantagées lors des séries

NHL.jpg
Photo par spectre73 ©
Bien que la ligue ait statué que le 10 juillet, les camps de la LNH se mettront en marche dans le but de se préparer aux séries, cela ne veut pas dire que la ligue a terminé son boulot pour autant. Comme on le mentionnait plus tôt ce matin, il reste encore beaucoup, mais beaucoup de travail à faire, notamment sur l'horaire des joutes de séries et autres détails à régler au niveau contractuel chez les joueurs. Car si l'on se fie à la convention, plusieurs joueurs seront des agents libres au 1er juillet, avant même que l'on reprenne l'action.

Chaque jour, une parcelle d'information coule dans les différents médias. Aujourd'hui, c'est David Pagnotta qui nous informe d'un scénario qui serait présentement à l'étude en la LNH et la NHLPA. En effet, cet horaire proposé par la ligue viserait à réduire la durée des séries éliminatoires afin de ne pas trop empiéter sur la saison 2020-2021. Ainsi, on souhaiterait jouer des ''back to back'' en lever de rideau pour ensuite alterner entre un congé et une joute. En guise d'exemple, un quatre de sept serait joué ainsi:
- Match 1 et Match 2
- Congé
- Match 3 et Match 4
- Congé
- Match 5
- Congé
- Match 6
- Congé
- Match 7

Dans les informations de Pagnotta, on n'aborde toutefois pas le format des trois de cinq dans le cadre de la ronde de qualification. Ceci dit, on peut s'attendre à un format semblable, dans le style d'un ''back to back'' en ouverture et ensuite un match sur deux. Donc, dans la ronde de qualification après plus de 3 mois sans situation réelle de match, les équipes devraient jouer au maximum cinq matchs en huit soirs. Mais ça, c'est une opinion personnelle, car comme mentionné, Pagnotta n'aborde pas la ronde de qualification. Est-ce qu'on pourrait y aller de deux ''back to back'' séparer d'une journée de congé puis jouer le cinquième match ? Peut-être...

Les auxiliaires seront nécessaires

Habituellement en séries, les auxiliaires ne voient que très peu de glace. C'est normal, car l'homme de confiance se doit d'être devant le filet soir après soir. Dans le format habituel des séries, un gardien doit jouer un soir sur deux alors que dans le format présenté par la ligue, dans un quatre de sept, un cerbère pourrait devoir jouer 4 matchs en 5 soirs. Je doute fort que la NHLPA accepte cela, mais si c'est le cas, on devra s'en remettre à nos auxiliaires pour sauver les gardiens numéro un. C'est là qu'un auxiliaire de qualité entre en ligne de compte.

Des formations comme les Stars (Bishop-Khudobin), les Rangers (Shesterkin-Lundqvist), les Penguins (Murray-Jarry), les Capitals (Holtby-Samsonov), les Islanders (Greiss-Varlamov) et Boston (Rask-Halak) afficheraient un certain avantage alors que les Leafs, le Canadien et les Panthers pourraient la trouver moins drôle. Dans l'exemple d'un trois de cinq en considérant qu'on commencerait le tout avec un ''back to back'', pour ensuite prendre congé et jouer un soir sur deux, cela voudrait dire que Carey Price serait sollicité pour cinq matchs en huit soirs, dont trois matchs en quatre soirs pour un retour au jeu après 3 mois.

Dans cette vision des choses, et en sachant très bien que même le propriétaire du club reconnaît que son équipe n'a pas ce qui faut pour gagner la Coupe cette année, pourquoi ne pas donner au moins un match à Cayden Primeau ? Si ce scénario est adopté, ce sera la folie furieuse des blessures à l'aine chez les gardiens, simplement en raison du principe d'être surtaxé après plusieurs mois d'arrêt. On connaît l'historique de blessures de Carey Price et je me pose la question: cela vaut-il la peine de tout sacrifier ? Attention, je ne dis pas que le CH doit abdiquer, mais donner un match à Primeau dans la ronde de qualification demeure, à mon sens, une option plus que possible. Qu'est-ce qui peut arriver de pire ? Perdre ? Peut-être, mais ce n'est pas comme si Primeau ne pouvait pas donner une chance au club de gagner, bien au contraire.

Du moins, je serais plus à l'aise avec Primeau que Lindgren si j'étais à la place de Claude Julien... Imaginez si le CH passe à travers les Penguins et qu'on ne fait confiance qu'à Price. Dans l'optique (et c'est purement hypothétique rendu à ce point) où le CH gagne en cinq, prend une courte pause de trois ou quatre jours - disons quatre - et que le CH se rend au septième match de la première ronde de séries, on parle de 11 matchs en seulement 21 jours. Bien que pour le sportif de salon, cela semble facile, croyez-moi, c'est plutôt inhumain pour un gardien de tout ''goaler'' ces matchs. Pour vous donner une idée, lors des mois les plus occupés d'un calendrier régulier, on parle d'environ neuf matchs sur 21 jours et la dedans, l'auxiliaire en joue parfois deux à trois.

Croyez-vous en ce scénario ?



0
  

Commentaires

Tu souhaites participer à cette discussion?!? Rejoins dès maintenant la communauté de TSLH!


Rejoindre la communauté  -  Les avantages de devenir membre

OU

Si vous possédez déjà un compte sur TSLH, assurez-vous que l'email du compte est le même que de celui de votre compte Facebook.


S'adresser à un ou des utilisateur(s)

Commentaire
 
Tu souhaites écrire sur le monde du hockey?!? Rejoins dès maintenant notre équipe de collaborateurs!
Ça m'intéresse!

Réseaux sociaux