Fermer

Publié par pascal.lapointe  -  5.Juin.2020 - 21:51
458  
 

Est-ce que la jeunesse prendra le dessus sur l'expérience dans l'ouest ? | Edmonton contre Chicago

NHL.jpg
Photo par Matt Boulton ©
Au cours des prochaines semaines, vous allez assurément voir beaucoup d’analystes donner leur opinion sur les équipes qui s’affronteront dans la ronde préliminaire de la LNH. Je ne suis pas un expert, mais je vais tenter d’apporter mon point de vue sur ces affrontements.

Tour d’horizon

Nous allons débuter dans l’ouest avec les Oilers d’Edmonton (37-25-9) qui croiseront le fer avec les Blackhawks de Chicago (32-30-8). À première vue, ce duel entre la 5e et la 12e équipe dans l’Ouest semble unidimensionnel. Toutefois, au cours de la saison, la formation de l’Illinois a battu celle canadienne deux fois sur trois. C’est 10 buts pour et 9 contre pour la troupe de Jonathan Toews. Ce fut très serré comme vous pouvez le voir.



Les meilleurs joueurs

Bien que le meilleur joueur de la ligue n’ait pas été là pour le deuxième match, Connor McDavid possède une fiche de -4 contre Chicago cette saison sans avoir fait de point. C’est Leon Draisaitl et Ryan Nugent-Hopkins qui se sont le plus démarqué pour les Oilers, alors que c’est Patrick Kane, Adam Boqvist, Brandon Saad et Jonathan Toews pour les Blackhawks (voir tableau 1).



L’une des choses qui saute aux yeux est le fait que la contribution en offensive est venue de quasiment toute l’équipe pour les Américains, alors que ce sont presque seulement les joueurs élites pour les Canadiens.

Tableau 1 - Production des joueurs des deux équipes lors de leurs affrontements dans la dernière saison



Les impondérables

Ça n’a pas été une bonne saison pour les Blackhawks qui sont en transition. Les séries n’ont pas été atteintes lors des deux derniers printemps. Toutefois, l’expérience en séries qu’il y a dans cette équipe n’est pas à négliger. Pour Patrick Kane, Jonathan Toews, Duncan Keith, Brent Seabrook et Corey Crawford, c’est 591 matchs de series éliminatoires. Ce n’est pas peu dire que ces 5 joueurs qui forment le noyau de l’équipe possèdent un bagage enviable d’expérience. Pour les Oilers, personne n’a plus de 13 matchs à leur fiche en carrière au cours du bal printanier.



À mes yeux, c’est certain que Chicago fait peur à Edmonton. Surtout si on prend en compte que leurs vieillies jambes seront reposées et que leur vétéran seront focus. C’est une chance inouïe pour eux, de vivre des séries dans ces conditions. Il y a toutefois un aspect qui met à l’avantage la bande à McDavid, les débuts de saison. En effet, la ronde préliminaire est à considérer (ou presque) comme une nouvelle saison. Chicago a connu un mois d’octobre atroce avec une fiche de 3-6-2. C’est 6 défaites en 6 matchs pour débuter la saison. Pour Edmonton, c’est tout le contraire. Débutant la saison avec 5 victoires de suite, le mois d’octobre a été payant pour eux (9-4-1).

Le gagnant

C’est difficile de vraiment déduire un gagnant. L’expérience des Blackhawks n’est pas à négliger, loin de là. Leur profondeur également, mais le niveau élite des attaquants des Oilers fera grandement mal aux vieilles jambes de Toews et compagnie. Crawford n’est plus ce qu’il était, mais on ne peut pas dire que ce poste est une force chez les Oilers. Ça va se jouer au niveau de l’implication et de la production des vedettes.

Je crois que je vais y aller avec les Oilers d’Edmonton. Ils voudront en finir le plus rapidement possible afin que l’expérience de leurs adversaires ne soit pas un facteur.

Edmonton en 5






0
  

Commentaires

Tu souhaites participer à cette discussion?!? Rejoins dès maintenant la communauté de TSLH!


Rejoindre la communauté  -  Les avantages de devenir membre

OU

Si vous possédez déjà un compte sur TSLH, assurez-vous que l'email du compte est le même que de celui de votre compte Facebook.


S'adresser à un ou des utilisateur(s)

Commentaire
 
Tu souhaites écrire sur le monde du hockey?!? Rejoins dès maintenant notre équipe de collaborateurs!
Ça m'intéresse!

Réseaux sociaux