Fermer

Publié par pascal.lapointe  -  5.Mai.2020 - 07:58
1257  
 

Duel entre joueurs partie 3 | Qui prendriez-vous entre espoir A ou espoir B : LHJMQ sur le carreau, Suède contre Autriche et surdoué de la WHL

REP.jpg
Photo par Bri Weldon ©
Les duels entre espoirs reviennent pour une troisième séance. Comme les deux premières ont mené à de belles discussions sur les réseaux sociaux et entre les collaborateurs de toutsurlehockey.com, pourquoi ne pas continuer avec d’autres jeunes ?

Je vous rappelle que la première partie comportait (mes choix sont à gauche) :

Cole Perfetti contre Alexander Holtz
Jan Mysak contre Noel Gunler
Mavrik Bourque contre Dawson Mercer

La deuxième partie, quant à elle, confrontait (mes choix sont à gauche) :

Quinton Byfield contre Tim Stutzle
Lukas Cormier contre Jérémie Poirier
Jack Quinn contre Dylan Holloway

N’oubliez pas que vous pouvez consulter les profils que j’ai rédigés pour chacun des espoirs mentionnés en cliquant sur leur nom respectif en bleu. Un sondage a aussi été inséré à la fin de l’article. C’est gratuit et facile. Je vais vous partager les résultats dans un prochain texte. Je n’avais pas conscience que ça existait avant ce texte-ci, alors, j’ai inséré les duels des parties 1 et 2 pour qu’on soit un peu de statistiques à se mettre sous la dent. Merci de participer en grand nombre et n’hésitez pas à partager !

Duel des saisons écourtées dans la LHJMQ en raison de blessures : Hendrix Lapierre vs Justin Barron



Avant que la saison ne débute, ces deux espoirs étaient très bien vus. Personnellement, je les avais tous les deux dans mon top 15. Dire que leur saison respective ait été une déception n’est pas peu dire. Le centre des Saguenéens a été affecté par des commotions cérébrales (non aidé par une blessure au cou selon les dernières informations), tandis que le défenseur d’Halifax a manqué la majorité de la saison en raison d’un caillot sanguin. Leur position au classement dans les listes a glissé quelque peu évidemment, mais le talent demeure présent.

Ce qui caractérise le plus Hendrix Lapierre est son intelligence. On la remarque surtout dans des situations où le centre crée des occasions de marquer pour ses coéquipiers. C’est le centre parfait pour un tireur d’élite et un ailier de puissance qui patrouille le devant du filet. Ses jambes n’arrêtent jamais et son niveau d’anticipation fait en sorte qu’il voit tout ce qui se passe à l’avance. Bien qu’il soit agile, ce n’est pas un joueur rapide. Ce sera donc à améliorer pour la LNH. À mes yeux ce n’est pas un vrai problème pour son futur, mais c’est un indicateur que l’espoir aura besoin d’un petit moment avant de fouler les patinoires de la LNH. J’ai particulièrement hâte de le voir l’an prochain, car son jeu offensif a manqué de progression cette année.



Justin Barron est un général à la ligne bleue. En plus de son gabarit qui lui permet de jouer dans n’importe quelle situation sur la glace, sa mobilité est l’une de ses forces. Il joue un peu le rôle de pilier. C’est le genre de défenseur que tu veux dans ton top 4 pour les grandes occasions. Son jeu est sans faille, mais n’est pas éclatant. Une prise de poids doit être prise pour améliorer sa force au niveau supérieur. Ce n’est pas un choix « sexy », mais je suis certain qu’il fera le bonheur d’une équipe qui a besoin de stabilité à la défensive.



Le choix n’est pas facile entre ces deux joueurs. Ma sélection est probablement influencée par le fait que je suis un partisan des Saguenéens depuis ma jeunesse. Ainsi, je choisis Hendrix Lapierre malgré ses blessures au niveau de la tête et du cou. Je crois que le centre possède le potentiel le plus élevé entre les deux. C’est possiblement un choix plus risqué que Justin Barron, mais j’ai confiance en son potentiel.

Duel de la Suède contre l’Autriche : Lucas Raymond vs Marco Rossi



Au début de la saison, la réponse à la question aurait été facile en raison de la présence de Lucas Raymond dans le top 3 de quasiment tous les observateurs. Toutefois, la domination de Marco Rossi dans l’OHL et le manque de production dans la SHL de Lucas Raymond ont chamboulé un peu les listes.

Marco Rossi a dominé toute la saison dans le hockey junior canadien. Il a été impressionnant à tous les niveaux. Tellement, qu’il a décidé de quitter le junior pour se joindre à un club professionnel l’an prochain. Beaucoup le compare à la bonne version de Brad Marchand et ce n’est pas pour rien. Il détient cette ferveur sur la glace et un désir de vaincre assez développés. C’est un rat de l’entrainement sur et hors de la glace, ce qui fait qu’on n’a pas terminé de le voir se développer physiquement. C’est un petit centre, mais ne pensez pas que c’est aisé de lui soutirer la rondelle ou de le vaincre à un contre un. L’Autrichien donnera tout ce qu’il a pour vous vaincre et la plupart du temps, c’est lui qui gagne.



Tout comme mon collègue, je ne peux m’expliquer la chute de Lucas Raymond dans les classements des analystes. Oui, il n’a pas produit beaucoup contre des hommes, mais son utilisation était vraiment faible de la part de ses entraîneurs (philosophie différente qu’en Amérique). Le Suédois n’a pu se faire justice. Néanmoins, il demeure un joueur électrisant possédant tous les outils pour réussir. C’est lui qui dirige le jeu lorsqu’il est sur la glace et est une menace constante pour l’équipe adverse. De plus, pour défendre sa zone, il fait partie des meilleurs pour son âge.



Je crois qu’il s’agit du duel le plus difficile des trois, mais je me dois de choisir Lucas Raymond. À mes yeux, ses habiletés ont plus de chances de se transposer à la LNH. Marco Rossi est excellent et me fera peut-être mentir, mais j’apprécie seulement plus le talent du Suédois. Lorsque nous allons le voir mieux utilisé, c’est à ce moment que son potentiel se dévoilera chez les professionnelles.

Duel des surdoués de la WHL : Connor Zary vs Seth Jarvis



Pour le dernier duel de cette tranche, nous devons choisir entre deux vedettes offensives de la WHL. Connor Zary a été assez stable dans les classements et sur la glace durant la saison, mais Seth Jarvis a connu une montée fulgurante en deuxième moitié. Les deux vont probablement être sélectionnés dans les 15 premiers, mais vous ? Qui préférez-vous ?

Connor Zary est tout ce que vous voulez d’un centre responsable et capable de dominer offensivement dans le junior. On apprécierait qu’il améliore sa vitesse, mais c’est possiblement le seul aspect qui est à rectifier pour le moment. Ses atouts sont forts appréciables et tout entraîneur veut se genre d’outil dans son alignement.



Seth Jarvis est l’un des petits préférés de l’un de mes collèges chez toutsurlehockey.com. Je ne répèterai pas tout ce qu’il a avancé pour dire à quel point Jarvis est un joueur spécial, mais je peux ajouter que c’est un travailleur acharné qui s’épanouit dans le trafic et le long des rampes. Son style sied très bien à la LNH et on peut s’attendre à ce qu’il s’y rende.



Le choix logique pour moi est Seth Seth Jarvis. J’adore son potentiel offensif. Mon collègue m’a convaincu de son potentiel. De plus, comparé à Connor Zary, Seth possède plus d’offensive, tout en présentant autant d’aisance ou presque sans la rondelle. Il va devoir prendre du poids au niveau de ses jambes pour le futur, mais j’ai confiance qu’il rendra de fiers services à une équipe de la LNH d’ici quelques saisons.

Quels sont vos choix ?