Fermer

Publié par Lartchy  -  19.Avril.2020 - 20:19
9917  
 

Les Sens ont mal géré le dossier Brannstrom

OTT.jpg
Acquis de Vegas dans la transaction Mark Stone, Erik Brannstrom a immédiatement été identifié comme l'un des meilleurs espoirs des Sénateurs d'Ottawa. Plusieurs s'attendaient à ce que le défenseur fasse sa place dans la LNH cette année, lui qui a fêté son 20e anniversaire en septembre dernier. Il s'est cependant promené entre Ottawa et Belleville, entre la LNH et la LAH. Les Sénateurs ont-ils mal géré le dossier? Ont-ils nuit au développement de Brannstrom?

D'entrée de jeu, je vous partage ma réponse : je pense que oui. Je suis d'une façon maladive Brannstrom depuis qu'il a 17 ans, avant même qu'il ait été repêché par les Golden Knights au 15e rang du repêchage de 2017. J'adore regarder son développement et je suis tout ce qu'il fait. Ainsi, après l'avoir beaucoup analysé au dernier camp d'entraînement des Sénateurs, je suis arrivé à la conclusion suivante : il y a deux options optimales pour son développement.

La première, Brannstrom reste dans la LNH, joue sur le top-4 et a du temps sur la glace en avantage numérique, de façon à jouer au moins 16 minutes par rencontre. Il était de calibre LNH en octobre. Pour un défenseur à caractère offensif comme lui, les erreurs sont très normales et font partie de l'apprentissage, mais il doit jouer beaucoup pour s'améliorer et justement apprendre rapidement de ses erreurs.

Deuxième option, il prend directement le chemin de Belleville et joue 25 minutes par match jusqu'à Noël. On l'a vu, à Belleville, Brannstrom était très dominant. Le club-école des Sens était excellent et gagnait beaucoup. C'était l'environnement parfait pour un jeune défenseur de 20 ans qui a besoin de prendre de l'expérience et de la confiance. Je suis persuadé qu'en commençant la saison là-bas, il serait arrivé en force dans la LNH le moment venu en cours de saison pour y rester.

Là, Brannstrom a joué entre 13 et 15 minutes, en moyenne, en octobre et novembre à Ottawa. C'était correct, même si j'aurais voulu le voir un tout petit peu plus, surtout en avantage numérique. Évidemment, Chabot passait pratiquement toujours le deux minutes au complet sur la patinoire. Bref. Brannstrom allait bien et je le voyais s'améliorer rapidement, j'étais content. La production offensive ne suivait pas, mais je ne m'en ai jamais fait avec ça, sincèrement. Fin-novembre, le temps de jeu diminuait et je commençais vraiment à souhaiter qu'il soit envoyé à Belleville. C'est finalement arrivé.

Brannstrom dominait dans la Ligue américaine et les Sens l'ont rappelé. Il a participé à 8 matchs avec Ottawa fin-décembre et début-janvier, passant chaque fois plus de 16 minutes sur la patinoire. Il faisait très bien. Son séjour à Belleville avait visiblement bien servi. Puis, comme tout allait bien, on le retourne à Belleville. Là, j'étais un peu plongé dans l'incompréhension. Il était clairement de calibre à jouer dans la grande ligue, et ce n'est pas comme si son équipe comptait sur une défense à tout casser...

Le développement d'un jeune défenseur offensif est très délicat. Il ne faut pas sauter d'étapes. Les Sénateurs font suivre toutes les étapes au jeune suédois, mais pas dans le bon ordre. Il commence dans la LNH avec un temps de jeu correct, est retourné dans la Ligue américaine. Déjà, ces étapes devraient être inversées. Puis, il remonte en LNH et joue environ 20 minutes par match, il fait très bien, puis... est retourné en Ligue américaine.

Je n'ai jamais été un grand fan des allers-retours des jeunes entre les deux ligues. De devoir s'adapter chaque fois à un nouveau style de jeu, à de nouveaux coéquipiers, à un temps de glace très différent, à un niveau très différent... c'est évident que ce n'est pas l'idéal. Les Sénateurs ont manqué de jugement ici et je n'ai pas peur de le crier.

J'espère que la saison prochaine, on décidera en début de saison ce qui attend Brannstrom jusqu'à Noël : Ligue américaine ou LNH. Si c'est LNH, j'ose espérer qu'on lui offrira un temps de glace et des situations favorables à son développement. Si c'est LAH, il sera assurément prêt à Noël pour avoir un impact dans la LNH, confiant au max. Les Sens ne peuvent pas manquer leur coup. Ils pourraient avoir deux des excellents quarts-arrières de la LNH pour plusieurs années. Tu ne peux pas manquer cette chance, tu dois t'arranger pour que ton système de développement soit adéquat.

Écoutez notre dernier épisode du TSLH Podcast


+1
  

VOIR AUSSI

DERNIÈRES COMMENTÉES


Commentaires

Tu souhaites participer à cette discussion?!? Rejoins dès maintenant la communauté de TSLH!


Rejoindre la communauté  -  Les avantages de devenir membre

OU

Si vous possédez déjà un compte sur TSLH, assurez-vous que l'email du compte est le même que de celui de votre compte Facebook.


S'adresser à un ou des utilisateur(s)

Commentaire
 
Tu souhaites écrire sur le monde du hockey?!? Rejoins dès maintenant notre équipe de collaborateurs!
Ça m'intéresse!

SÉNATEURS D'OTTAWA - 2020-2021

10 contrats à échéances au 2021-06-23.
3 joueurs autonomes au 2021-06-23.
7 joueurs autonomes avec restriction au 2021-06-23.
Dirigé par monsieur Pierre Dorion



CONTRAT À ÉCHÉANCE POUR LA SAISON 2020-2021

 [L] - Marian Gaborik 4,88$ M 2014-2021 JA
 [G] - Anders Nilsson 2,6$ M 2019-2021 JA
 [D] - Mike Reilly 1,5$ M 2019-2021 JA
 [LW] - Brady Tkachuk 0,93$ M 2018-2021 JAR
 [D] - Erik Brannstrom 0,89$ M 2018-2021 JAR
 [D] - Christian Wolanin 0,8$ M 2019-2021 JAR
 [RW] - Jonathan Davidsson 0,77$ M 2018-2021 JAR
 [RW] - Drake Batherson 0,74$ M 2018-2021 JAR
 [D] - Maxime Lajoie 0,71$ M 2018-2021 JAR
 [G] - Marcus Hogberg 0,7$ M 2019-2021 JAR


DATES IMPORTANTES SAISON 2020-2021

Début de la saison : 2021-01-01
Fin de la saison : 2021-05-01
Date limite des transactions : 2021-02-23
Début du marché des agents libres : 2021-06-23



MASSE SALARIALE POUR LA SAISON 2020-2021

Plancher salarial : 69,1 $ M
Plafond salarial : 81,5 $ M



EN VRAC

Réseaux sociaux