Fermer

Publié par pascal.lapointe  -  16.Mars.2020 - 11:27
4590  
 

Sous le radar | Repêchage 2020 : Yan Kuznetsov, comme dirait l'autre : C'est un gros bonhomme

Un gros bonhomme

C’est Benoît Brunet qui va aimer le plus ce joueur, c’est un gros bonhomme, mais vraiment. Un russe qui joue en Amérique depuis 2 ans déjà. Il n’est pas un joueur violent, mais Kuznetsov sait parfaitement utiliser son physique à son avantage. Le défenseur joue dur et se déplace très bien ce qui fait qu’il peut être très dangereux de ne pas le garder à l’œil. Son bureau se situe dans son territoire. Il le défend avec une grande efficacité et n’a pas de misère à déconstruire les jeux de l’adversaire. On ne peut pas dire que le Russe possède une vision du tonnerre, mais en défensive, il est drôlement intelligent. Le gaucher est excellent pour séparer son joueur de la rondelle et pour protéger le devant du filet. Il est comme une tour de défense, il voit tout et dirige bien ses coéquipiers en étant volubile. Je dénote une fragrance de leadership chez lui qui me plait bien. Sa première passe n’est pas mauvaise et il est capable de transporter la rondelle, mais je ne dirais pas que c’est l’une de ses forces. Kuznetsov le sait et c’est bien, car il ne se gêne pas pour exploiter les forces de ses coéquipiers.



Pauvre offensivement

Kuznetsov n’a pas beaucoup d’offensive dans son jeu. Il possède un tir lourd, mais ne jouera jamais en avantage numérique avec récurrence. Il manque d’initiative et de confiance. Sous pression et avec le disque, il a tendance à forcer le jeu et à faire des erreurs. L’arrière de 6 pieds 3 pouces préfère les jeux simples et efficaces. C’est bien, mais ça veut dire que même au niveau actuel, il n’a pas beaucoup d’offensive. Ça m’étonnerait beaucoup qu’il développe tout bonnement un talent pour la zone adverse, mais sait-on jamais. Le physique et la force sont là. Ses mains ne sont pas en béton, mais je ne dirais pas qu’il contrôle la rondelle à la perfection. Il pourrait jouer un rôle dans un top 6, mais j’ai de la difficulté de voir un joueur aussi peu offensif devenir un top 4.

La journée du repêchage

Au repêchage, je le vois en deuxième ou troisième ronde. Je sais que plusieurs le voient fin de la première, mais c’est en raison de son gabarit et de son jeu mature. Je ne gaspillerais jamais un premier choix sur un joueur aussi terne. Même un deuxième choix j’aurais de la misère. Pour le CH, en troisième ronde il m’intéresse, mais avant ça, du tout.



À lire également


Alexander Pashin
Samuel Knazko
Antonio Stranges
Jean-Luc Foudy
Roni Hirvonen
Vasili Ponomaryov
Helge Grans
Ty Smilanic
John-Jason Peterka
Emil Andrae
Repêchage simulé : Février 2020 partie 3
Repêchage simulé : Février 2020 partie 2
Repêchage simulé : Février 2020 partie 1
Seth Jarvis
Jake Sanderson
Yaroslav Askarov
Zion Nybeck
William Wallinder
Lukas Cormier
Justin Barron
Kaiden Guhle
Jacob Perreault
Rodion Amirov
Noel Gunler
Mavrik Bourque
Hendrix Lapierre
Jérémie Poirier
Connor Zary
Jan Mysak
Braden Schneider
Dawson Mercer
Dylan Holloway
Marco Rossi
Anton Lundell
Cole Perfetti
Alexander Holtz
Jamie Drysdale
Tim Stutzle
Lucas Raymond
Quinton Byfield
Alexis Lafrenière

0
  

Commentaires

Tu souhaites participer à cette discussion?!? Rejoins dès maintenant la communauté de TSLH!


Rejoindre la communauté  -  Les avantages de devenir membre

OU

Si vous possédez déjà un compte sur TSLH, assurez-vous que l'email du compte est le même que de celui de votre compte Facebook.


S'adresser à un ou des utilisateur(s)

Commentaire
 
Tu souhaites écrire sur le monde du hockey?!? Rejoins dès maintenant notre équipe de collaborateurs!
Ça m'intéresse!

Réseaux sociaux