Fermer

Publié par Ese  -  3.Mai.2019 - 21:25
2424  
 

Les compensations accompagnant les offres hostiles sont maintenant connues pour la prochaine saison

NHL.jpg
On en parle chaque fin de saison, puis finalement ça n'arrive jamais ou très rarement. Oui faire une offre hostile semble faire parti du folklore à travers la ligue nationale. Personne ne semble vouloir se fâcher avec personne, comme si une règle non écrite empêchait les directeurs généraux d'utiliser les offres hostiles.

L'augmentation du cap salariale impacte les offres hostiles

Les choix de compensations octroyés n'ont pas changé, seuls les échelons salariaux des offres ont augmenté. Une augmentation qui semble liée à celle du plafond salarial et par conséquent des salaires des joueurs. Le joueur qui est la cible d'une offre hostile a le choix d'accepter ou non l'offre hostile. C'est ensuite à l'équipe propriétaire des droits du joueur de choisir d'égaliser l'offre pour conserver le joueur ou d'accepter les choix en compensation du joueur. Voici la liste des compensations

  • 1,395,053$ et moins: aucun choix

  • Entre 1,395,054$ et 2,113,716$ : un choix de 3e ronde

  • Entre 2,113,717$ et 4,227,437$: un choix de 2e ronde

  • Entre 4,227,438$ et 6,341,152$: un choix de 1ere et de 3e ronde

  • Entre 6,341,153$ et 8,454,871$: un choix de 1ere, de 2e et de 3e ronde

  • Entre 8,454,872$ et 10,568,589$: deux choix de 1ere, un de 2e, et un de 3e ronde

  • 10,568,590$ et plus : quatre choix de 1ere


Oui, ça couterait 4 choix de 1ere ronde pour faire une offre hostile à Mitch Marner par exemple.

Les offres hostiles par le passé

La dernière offre hostile avait été égalisée par l'Avalanche du Colorado en 2013. Les Flames s'étaient attaqués au dossier Ryan O'Reilly en proposant un contrat de 2 ans pour 10M$. Avant ça c'était Shea Weber qui s'était vu proposer une offre hostile des Flyers de Philadelphie en juillet 2012. Là encore les Predators s'étaient alignés sur l'offre de 14 ans et 110M$. La dernière offre hostile qui n'a pas été égalée remonte à 2007. Les Oilers d'Edmonton proposaient un contrat de 21.5M$ étalé sur 5 ans à Dustin Penner. Les Ducks d'Anaheim préféraient mettre la main sur un choix de 1ere, de 2e et de 3e ronde pour l'encan 2008.

D'autres joueurs se sont vu proposer des offres hostiles, parmi eux Joe Sakic, Sergei Fedorov, Ron Tugnutt, Keith Tkachuk, Scott Stevens, Petr Nedved, Teemu Selanne, Michel Goulet, Brendan Shanahan.

Depuis 2000 seules 8 offres hostiles ont vu le jour. De 1986 et la première offre hostile à 2000, on décomptait 27 offres hostiles. La tendance pourrait-elle s'inverser cet été avec des équipes en difficulté avec leur plafond salarial ?





0
  

Commentaires

Tu souhaites participer à cette discussion?!? Rejoins dès maintenant la communauté de TSLH!


Rejoindre la communauté  -  Les avantages de devenir membre

OU

Si vous possédez déjà un compte sur TSLH, assurez-vous que l'email du compte est le même que de celui de votre compte Facebook.


S'adresser à un ou des utilisateur(s)

Commentaire
 
Tu souhaites écrire sur le monde du hockey?!? Rejoins dès maintenant notre équipe de collaborateurs!
Ça m'intéresse!

Réseaux sociaux