Fermer

Publié par Ese  -  10.Février.2019 - 20:25
1398  
 

La KHL est-elle la deuxième meilleure ligue du globe ? Un point sur les meilleurs pointeurs

KHL.jpg
Suite à un tweet de Simon Boisvert analyste pour la radio et internet, j'ai trouvé intéressant le fait de regarder le parcours des meilleurs pointeurs de la KHL cette saison.
Ce n'est effectivement qu'un facteur qui vaut ce qu'il vaut et qui ne permettrait pas à lui tout seul de classer le niveau des différentes ligues à travers le monde.
La NHL demeure loin devant ça ne fait aucun doute. Depuis la création de la KHL en 2008, elle n'a cessé de grandir et notamment de s'ouvrir à de nouveaux pays européens. Les grosses sommes d'argents investis pour garder les joueurs locaux et tenter d'attirer des joueurs de toute la planète à placer dans l'imaginaire des gens la Kontinental Hockey League comme la 2e ligue de hockey mondiale.

Je me suis donc intéressé aux 10 meilleurs pointeurs de la saison de plus près.


1) Nikita Gusev (St Petersbrug SKA)
En 56 rencontres il a enfilé l'aiguille à 14 reprises et distribué 57 passes pour 71 points et demeure en tête du classement des pointeurs. Gusev est un attaquant de 26 ans repêché en 2012 au 7e tour par le Lightning de Tampa Bay. Il n'a jamais joué en NHL pour son équipe. Ses droits dans la NHL ont été échangés à Las Vegas pendant le repêchage d'expansion. Le MVP de la saison dernière écoule la dernière saison de son contrat pour le SKA et pourrait se joindre aux Golden Knights de Las Vegas.

2) Nigel Dawes (Yekaterinburg Automobilist)

Le Canadien naturalisé kazakh se classe au second rang des meilleurs pointeurs de la ligue. En 56 matchs il compte 62 points, dont 26 filets. Dawes a disputé 212 rencontres dans la NHL au sein de 5 équipes différentes. Repêché au 5e tour par les Rangers de New York en 212 parties sur le circuit Bettman il a compilé 39 buts et 45 passes. Dawes n'est jamais arrivé à s'établir dans la grande ligue, mais ses bonnes statistiques dans la AHL lui ont permis de tenter sa chance de l'autre côté de l'atlantique. Après deux saisons d'acclimatation avec les Barys d'Astana, le joueur de 34 ans tourne désormais à un point par rencontre en KHL. Après 7 saisons dans la capitale du Kazakhstan, il rejoint l'Automobilist pour 2 saisons. Devenu citoyen de son pays d'adoption, il a pu participer aux championnats du monde 2016 sous le maillot du Kazakhstan.

3) Vadim Shipachyov (Dynamo Moscou)

Tout le monde se souvient de l'expérience ratée du joueur russe de 31ans en NHL. Le joueur de 31 ans fut un des tout premiers joueurs à revêtir l'uniforme des Golden Knights de Las Vegas. Après seulement un but et 3 rencontres, il avait refusé de rejoindre le club-école et finalement rejoint son ancien club le SKA de St Petersburg. Le joueur de centre est une des valeurs sûres de la KHL, il avait franchi l'atlantique après une saison personnelle de 76 points en 50 parties. Cette saison, il a enfilé l'uniforme du Dynamo de Moscou pour un contrat de deux saisons. Shipachyov, qui a multiplié les sorties médiatiques à l'encontre de la NHL, complète le podium des meilleurs pointeurs de la saison en KHL avec 18 buts et 41 points en 56 rencontres.


4) Dmitri Kagarlitsky (Dynamo Moscou)

L'attaquant de 29 ans connait sa meilleure saison en carrière. Actuellement 4e pointeur de la KHL, il a enfilé l'aiguille à 22 reprises pour 58 points en 56 rencontres. Kagarlitsky vient lui aussi de rejoindre le Dynamo cette saison pour un contrat d'une saison. Le joueur petit format est un pointeur régulier de la KHL, champion du monde junior en 2007 et il a été sectionné à 6 reprises pour le match des étoiles. À part une expérience d'une saison et demie en Ukraine, Kagarlitsky a toujours évolué dans son pays natal.


5) Sergei Mozyakin (Magnitogorsk Metallurg)

Mozyakin n'est autre que le meilleur pointeur et buteur de l'histoire de la KHL. Avec 691 points et 324 buts en 585 parties, le vétéran domine le classement avec 196 points d'avance sur Shipachev. Mozyakin a même disputé 4 rencontres en LHJMQ avant finalement retourné au pays pour défendre les couleurs du CSKA Moscou. À l'époque le club évolué dans la ligue russe, la KHL absorbera la ligue pour la saison 2008/2009. Repêché en 2002 au 9e rang par les Blue Jackets de Colombus, il 'n’a jamais fait le grand pas pour le circuit Bettman. À ses 11 saisons dans la KHL, il a toujours connu une production supérieure à 1 point par match à l'exception de la saison 2011/2012 et de la présente. Cette année, à 37 ans, il compte 52 points en 56 parties, ce qui le classe au 5e rang de la ligue. Mozyakin défend les couleurs de sa patrie depuis 2006. Il compte 2 championnats du monde et l'or olympique acquit sous la bannière des athlètes olympiques de la Russie suite au scandale de dopage visant la Russie.

6) Brian O'Neill (Jokeri Helsinki)

L'américain de 30 ans dispute sa 3e saison en KHL. Avec le club finlandais il connait sa meilleure saison. En 56 joutes, il a trouvé le fond du filet à 11 reprises pour 41 passes. O'Neill n'a jamais été repêché en NHL. En 2012, il signe un contrat avec les Kings de Los Angeles. O'Neill devra se contenter d'évoluer avec le club-école les Monarchs de Manchester. En 2014/2015 il remporte la Calder Cup et après une saison de 80 points en 71 parties dans la AHL, il est échangé aux Devils du New Jersey contre un choix de 7e ronde. Il aura sa chance le temps de 22 parties. La marche semble trop haute, il ne comptera que 2 passes durant ce segment et passera le reste de la saison en AHL. La saison suivante, il traversera l'atlantique pour un nouveau départ. En 2018 et en l'absence des joueurs de la ligue nationale pour les olympiques, il sera sélectionné pour défendre son pays à Pyeongchang.

7) Darren Dietz (Astana Barys)

Le défenseur connait toute une année de l'autre côté de l'atlantique. Repêché en 2011 au 5e tour par le Canadien, il aura passé la plupart de son hockey professionnel du côté de la AHL. Utilisé à 13 reprises avec le CH, il aura compté un filet pour 4 passes. Libre de tout contrat il signera avec les Capitals de Washington en 2016 un contrat à deux volets. Il n'aura pas sa chance avec le grand club. À seulement 25 ans et malgré quelques contacts avec des équipes de la NHL, il choisit en 2017 de s'exiler. Il signe un contrat d'une saison avec la capitale Kazakh. Dietz s'est vu proposer une extension de deux ans avec le Barys, il est un des défenseurs le plus utilisés du circuit et se hisse au 7e rang du classement des pointeurs de la ligue. Assez exceptionnel pour un défenseur. Il compte 51 points et 15 buts en 56 parties. Nul doute que des clubs de la NHL gardent un oeil sur le Canadien

8) Linus Omark (Ufa Salavat Yulayev)

Le suédois âgé de 32 ans se hisse au 8e rang des pointeurs de la KHL. Depuis son arrivée dans la KHL il produit un rythme régulier. En 2018/2019 pour le club d’Oufa il a trouvé le fond du filet à 10 reprises pour un total de 49 points. Repêché au 4e rang par les Oilers d'Edmonton en 2007, il a compilé 8 buts et 24 passes en 79 rencontres en NHL. Après une première saison de 51 parties en 2010/2011, il n'a pas pu régulièrement forcer la main de ses directeurs généraux. Pendant le lock-out en 2012 il s'exilera le temps d'une saison pour la Suisse, aux côtés de Henrik Zetterberg. Il finira au sommet des pointeurs de la ligue avec 69 points en 48 parties. Il sera échangé la saison suivante aux Sabres de Buffalo avant de retrouver son pays natal pour la fin de la saison. Il retrouvera la KHL 5 ans après l'avoir quitté pour s'y installer. Omark a représenté son pays sur la scène internationale à plusieurs reprises, il a remporté le bronze à deux reprises et l'or aux championnats du monde (2017). Il participera également aux Jeux olympiques en Corée en 2018.

9) Mikhail Grigorenko (CSKA Moscow)

Grigorenko est surement un nom qui vous est plus familier. Repêché au 12e rang au total en 2012 par les Sabres de Buffalo, il aura eu du mal à répondre aux attentes placées en lui. Après avoir fait son hockey mineur pour les Remparts de Québec, il aura eu sa chance avec les Sabres, en 43 rencontres le joueur de centre n'aura pu s'inscrire sur la fiche de pointage qu'a 8 reprises. Il sera retourné aux Remparts avec qui il disputera 23 parties pour 39 points. En 2014/2015 Buffalo lui donne une nouvelle chance, mais là encore il n'arrive pas à transposer ses statistiques dans la grande ligue. Il sera échangé à l'Avalanche du Colorado ou il pourra disputer deux saisons pleines. Grigorenko trouvera le fond du filet à 16 reprises pour 50 points en 149 parties sous l'uniforme de l'Avalanche. Au terme de son contrat d'une saison lui rapportant 1.3M il sera agent libre sans restriction et s'exilera en Russie. Âgé de 24 ans, son retour au pays semble mieux lui convenir, il signe 23 points en 45 rencontres à sa première année. Cette saison en 50 joutes il se classe 9e au classement des pointeurs avec 15 filets pour 32 passes. Si son avenir semble scellé avec le club moscovite jusqu'à la fin de la saison 2019/2020, un retour en NHL n'est pas à exclure. Sur la scène internationale, il a représenté son pays dans les différentes sélections de jeunes. Il a lui aussi remporté l'or aux Olympiques de 2018.

10) Dan Sexton (Yekaterinburg Automobilist)

Le joueur américain est le dernier joueur de notre liste. Il se positionne 10e au classement des pointeurs avec 46 points en 57 rencontres. Âgé de 31 ans il n'a jamais été repêché en NHL. Il sera néanmoins signé par les Ducks d'Anaheim avec qui il disputera 88 rencontres pour 32 points entre 2009 et 2011. Il passera le reste du temps en AHL avant de lui aussi rejoindre l'Europe. Après une pige d'un an en ligue finlandaise, il rejoindra la KHL en 2013. Laissé libre après 5 saisons pour le Neftekhimik de Nizhnekamsk, il signera un contrat d'un an pour l'Automobilist de Yekaterinburg. Sexton a représenté les USA en 2015 pour les championnats du monde avec lesquels il décroche le bronze.

Comme on peut le voir parmi les 10 pointeurs, certains n'ont pas su faire leur place sur le circuit Bettman. Cependant ils connaissent de bons moments de l'autre côté de l'atlantique. Comme je l'ai précisé, ça ne permet pas de comparer les différentes ligues et il ne fait aucun doute que la NHL reste et restera la meilleure ligue sur la planète. Cependant on peut se demander si la KHL est d'un niveau supérieur à la AHL. Plusieurs joueurs de la liste qui connaissent une bonne saison en KHL n'ont pas laissé un souvenir impérissable dans la ligue américaine.

Si certains joueurs de la KHL ont su s'adapter à la NHL et de belle manière, on peut penser à Radulov, Panarin, Dadonov entre autres, beaucoup se sont cassé les dents. Parmi les 10 joueurs cités au-dessus, peu pourraient prétendre à un poste de partant dans la grande ligue. Comme je mentionné dans un autre texte, Gusev actuellement au sommet de la KHL pourrait tenter sa chance du côté de Las Vegas la saison prochaine. À surveiller.





0
  

Commentaires

Tu souhaites participer à cette discussion?!? Rejoins dès maintenant la communauté de TSLH!


Rejoindre la communauté  -  Les avantages de devenir membre

OU

Si vous possédez déjà un compte sur TSLH, assurez-vous que l'email du compte est le même que de celui de votre compte Facebook.


S'adresser à un ou des utilisateur(s)

Commentaire
 
Tu souhaites écrire sur le monde du hockey?!? Rejoins dès maintenant notre équipe de collaborateurs!
Ça m'intéresse!

Réseaux sociaux