Fermer

Publié par mat.para  -  15.Décembre.2018 - 11:17
1042  
 

Le marché des gardiens de but numéro un peut-il vraiment s'ouvrir en pleine saison régulière?

NHL.jpg
Photo par Kaz Andrew ©
Au cours des derniers jours, on voit plusieurs noms circuler sur le marché des transactions. Évidemment, lorsqu'on en est au stade de rumeur, rien n'est coulé dans le béton. Ce qui est plus étonnant par contre, c'est de voir des gardiens de but partants être insérés parmi les joueurs à risque d'être transigé en pleine saison. C'est le cas par exemple de Jonathan Quick ou de Cam Talbot récemment. Chez les Kings, on semble atteindre un point de non-retour pour une cure de rajeunissement. Les performances de Cal Petersen en l'absence de Quick ont assurément alimenté les rumeurs.

Toutefois, les chances de voir Quick quitter Los Angeles en pleine saison demeurent tout de même minces. Même son de cloche pour les autres gardiens numéro un qui vaguent dans les rumeurs de transaction depuis le début de la saison. Pourquoi dont ? Car en observant les dernières années, le marché des gardiens numéro un ne s'active que très rarement en saison régulière. Qui plus est, les prix fixés pour l'acquisition d'un gardien partant sont beaucoup plus bas en saison qu'à l'été, ce qui explique pourquoi ce type de transactions se réalise lors de la période estivale. Regardons le tout de plus près.

Remonter à la saison 2016-2017

Le dernier gardien que l'on pouvait considérer à l'époque comme un gardien partant à avoir été échangé en pleine saison est Petr Mrazek. En fait, le 19 février 2018, les Flyers mettaient la main sur un gardien qui avait l'étiquette de journeyman entre le poste de premier et d'auxiliaire. Les Red Wings avaient alors reçu un choix conditionnel de 3e ronde et de 4e ronde.

Pour trouver vraiment un réel gardien partant échangé en pleine saison, il faut toutefois remonter à la saison 2016-2017, lorsque les Kings avaient acquis Ben Bishop du Lightning. Bishop était clairement le gardien partant à Tampa Bay, mais on désirait laisser la place à Andrei Vasilevskiy. Le Lightning, trop pressé pour attendre à l'été, n'avait obtenu que Peter Budaj, Austin Cernak, un choix conditionnel et un choix de 7e. À Los Angeles, Bishop agit comme auxiliaire à Quick et ses peu nombreuses performances décevaient. À l'été, il quitte L.A pour Dallas contre un choix de 4e.

En observant cette transaction, on se rend compte que d'échanger un gardien numéro un en pleine saison n'avantage pas vraiment la formation qui désire s'en départir. En effet, l'organisation offrante verrait tout avantage de patienter à l'été pour procéder. Au cours des cinq dernières années, seul Bishop a quitté son poste de numéro un pour être échangé ailleurs. Sinon, on dénombre six transactions effectuées lors de la période estivale impliquant des gardiens d'office. Par contre, mis à part la transaction impliquant Mike Smith, aucun de ces gardiens n'étaient premier avant d'arriver au sein de leur nouvelle formation.

Été 2018

Aucune

Été 2017

- Mike Smith ---» Brandon Hickey, Chad Johnson et choix R3
- Ben Bishop ---» Choix R4

Été 2016

- Frederik Andersen ---» Choix R1 et R2

Été 2015

- Martin Jones ---» Sean Kuraly, Choix R1
- Cam Talbot ---»Choix R2-R3 et R7
- Robin Lehner ---» Choix R1

Été 2014

Aucune

Est-ce vraiment à l'avantage des formations d'échanger un gardien numéro un en pleine saison selon vous ? Faut-il sincèrement s'attendre à ce que ce marché s'active d'ici l'été 2019 ?

0
  

Commentaires

Tu souhaites participer à cette discussion?!? Rejoins dès maintenant la communauté de TSLH!


Rejoindre la communauté  -  Les avantages de devenir membre

OU

Si vous possédez déjà un compte sur TSLH, assurez-vous que l'email du compte est le même que de celui de votre compte Facebook.


S'adresser à un ou des utilisateur(s)

Commentaire
 
Tu souhaites écrire sur le monde du hockey?!? Rejoins dès maintenant notre équipe de collaborateurs!
Ça m'intéresse!

Réseaux sociaux